Histoire d'Internet et des réseaux d'information

 

Origine du support

Objectifs

Publics visés

Contenu

Auteur


Origine du support

⇒ Petite histoire d’un projet déjà ancien :

En mars 1997, Jean-Max Noyer, alors responsable de l’URFIST de Rennes, et moi-même, alors doctorant en SIC, avions mis en ligne une chronologie que nous voulions "délibérément hétérogène ", afin de suivre les multiples histoires participant de l’émergence et de l’extension des réseaux d’information. Cette chronologie, intitulée " De Paul Otlet à Internet en passant par Hypertexte ", commençait en 1895 avec la fondation de l’Institut de Bibliographie par Paul Otlet et se terminait avec la naissance du web, entremêlant toutes sortes d’acteurs, d’objets techniques, de textes, de dates, etc., issus aussi bien de l’histoire de l’informatique, de la documentation, des réseaux de télécommunications, de l’hypertexte ou de l’histoire des idées.

En janvier 1999, dans le prolongement de cette première chronologie (et dans le cadre du travail de thèse alors en cours), était mis en ligne un ensemble de documents sur le site de l’URFIST : " Contribution à une histoire de l’Internet : le processus d’émergence d’ARPANET ". Ce dossier comprenait un texte, une chronologie très détaillée de l’histoire d’ARPANET, couvrant la période 1945-1974, une bibliographie et un lexique.

En décembre 2000, une fois soutenue la thèse, la question de la diffusion des données accumulées et des résultats de recherche s’est posée et un projet pour un site-ressources sur l’histoire des outils, des réseaux et des acteurs de l’information spécialisée fut élaboré. Ce projet de site web, élaboré avec le soutien et l’aide de Jean-Max Noyer (qu’il en soit remercié ici), commença à être réalisé courant 2001 et fut mis en ligne en 2003, en étant partiellement inachevé. 
 

 haut de page


Objectifs

Ce support est une contribution particulière à un chantier de recherche plus large, celui de l'histoire des outils et réseaux d'information, déjà développé dans d'autres lieux  et par d'autres chercheurs 1).
Qu’entend-on par là ? Pour aller vite, une double histoire : d’une part, celle des outils de repérage et de recherche de l’information, i.e. tous les outils documentaires, depuis les premières bibliographies jusqu’aux moteurs de recherche, en passant par les hypertextes ; d’autre part, celle des réseaux d’information, techniques et/ou humains, i.e. tous les réseaux permettant la circulation, la diffusion et la communication de l’information scientifique et technique, depuis le réseau de correspondance scientifique de l’abbé Marin Mersenne au XVIIe siècle jusqu’à ARPANET et Internet. Le champ est très large et ce support n’entend pas, bien sûr, le couvrir dans sa totalité chronologique ou thématique ; si la chronologie commence à la fin du XIXe siècle, priorité est donnée à l'émergence et au développement conjoints d'Internet et des outils documentaires actuels.

Issu d’une thèse sur l’émergence d’ARPANET, le support vise deux objectifs complémentaires :

- mettre à la disposition des chercheurs et étudiants de nombreuses données sur les histoires entremêlées de l'hypertexte, de la documentation et surtout du premier réseau ARPANET : chronologies, textes de référence, extraits et bibliographies des " traces " ayant accompagné leur développement, lexiques, dictionnaires des acteurs et actants, indications de signets, etc. Il s'agit ici de constituer progressivement un corpus hétérogène de " matériaux " historiographiques, pouvant servir à l'élaboration de multiples histoires, études et analyses sur les réseaux et les outils actuels d'information.

- indiquer un certain nombre de travaux de recherche sur cette histoire en construction : articles, extraits de thèse, textes de réflexion..., ainsi que les références aux problématiques philosophiques, sociologiques et/ou historiques, permettant d'éclairer cette histoire ;

 haut de page


Publics visés 

En priorité, un public de chercheurs et d’étudiants (à partir du 2ème cycle).

Au moins quatre disciplines (ou sous-disciplines) peuvent être intéressés par ce support :

- en priorité, les chercheurs en Sciences de l’Information et de la Documentation, concernés par l’histoire des outils et des réseaux documentaires et par l’histoire d’Internet ;

- les chercheurs et étudiants en Informatique, intéressés par l’histoire de leur discipline, trouveront un certain nombre d’informations sur l’informatique américaine dans les années 50-60 ;

- les chercheurs en Sciences de l’Information et de la Communication ou/et en Sociologie des techniques, intéressés par l’approche de la sociologie de la traduction de Bruno Latour et Michel Callon, qui a guidé notre travail de recherche ;

- enfin les chercheurs en Histoire contemporaine, spécialisés dans l’histoire des Etats-Unis, pourront y trouver peut-être des éclairages sur le célèbre " complexe militaro-scientifique-industriel " et sur quelques uns des ressorts de la puissance américaine.

Mais nous espérons que toute personne, curieuse ou passionnée par l’histoire des origines d’Internet, sera intéressée par ce support, qui a aussi une visée de vulgarisation.

 haut de page


Contenu

Le support est organisé en quatre rubriques, d’importance inégale :

1/ Chronologie :

La chronologie générale de la documentation, d’hypertexte et d’Internet constitue la partie la plus riche et la plus développée ; cette chronologie entremêle plusieurs histoires : la documentation, l’hypertexte, la cybernétique, la naissance et le développement de l’informatique, les ordinateurs à temps partagé, l’émergence des réseaux, la mise en place d’ARPANET, l’histoire de l’IST, l’interconnexion progressive des réseaux… Couvrant presque un siècle, de 1885 à 1979, elle est découpée en 6 parties de taille inégale, correspondant en général à une décennie, sauf la première qui court de 1885 à 1939 et celle des années 60, particulièrement riche, qui a dû être scindée en deux.
Par un système de liens hypertexte " descendants ", il est possible de suivre le devenir d’une organisation, d’un acteur ou d’une " lignée " particulière. (cf Présentation de la chronologie).

2/ Lexiques :

3/ Bibliographies, ressources :

Cette rubrique propose un ensemble de trois bibliographies distinctes :

  • Le corpus des traces et la mémoire de l’émergence d’Internet : il s’agit du recensement, d’une part de différents écrits (ouvrages, articles, rapports, notes, etc.) qui ont accompagné (et permis) l’émergence d’hypertexte, d’ARPANET, d’Internet, d’autre part de la " mémoire " de cette émergence, à travers les témoignages des acteurs eux-mêmes ;

  • L’historiographie : cette bibliographie vise à recenser les travaux historiographiques et les diverses publications sur l’histoire d’Internet, d’hypertexte et de la documentation (cette troisième partie étant moins développée) ;

  • Les ressources théoriques : cette bibliographie indicative et sélective propose différentes ressources théoriques, que nous pensons indispensables ou utiles à toute histoire des outils et systèmes d’information : ressources philosophiques, textes sur la pensée des techniques, la sociologie de la traduction, les autres sociologies de l’innovation, l’épistémologie de l’histoire, les sciences de l’information, etc.

4/ Publications, travaux personnels :

Cette rubrique propose enfin tous les travaux, textes, interventions, supports de cours, etc. personnels, réalisés sur l'histoire d'hypertexte et d'Internet.

haut de page


Auteur

Alexandre Serres, Maître de conférences en Sciences de l’Information et de la Communication, co-responsable de l’URFIST de Bretagne-Pays de la Loire depuis 2001. Membre du PREFics-CERSIC (Centre d’Etudes et de Recherche en Sciences de l’Information et de la Communication) à l’Université Rennes 2

Travaux universitaires et publications : voir  Fiche personnelle

Axes et problématiques de recherche :

Deux domaines, liés aux problématiques documentaires :

Les mutations du champ documentaire et la culture de l’information :

Sous l'effet des technologies numériques, de profondes mutations affectent le champ documentaire, qu'il s'agisse du procès de travail intellectuel, des pratiques et des usages de recherche informationnelle, des acteurs et des produits du domaine, etc. En refusant tout déterminisme technique, il s'agit d’essayer d’appréhender les mutations du paysage documentaire à partir des outils d'information et de leurs usages, qui contribuent à façonner ce champ. Le suivi et l'observation des incessantes évolutions techniques (comme par exemple les outils de recherche sur Internet) représente ainsi une activité de veille essentielle. Une expérience professionnelle de documentaliste, ainsi que des activités pédagogiques d’enseignant et de formateur en Information-Documentation m’ont conduit également à m’intéresser aux évolutions de la fonction documentaire, et plus particulièrement à la formation des usagers (notamment étudiants). La question des enjeux, notamment pédagogiques, de cette formation à la " maîtrise de l’information ", représente actuellement mon principal domaine d’activité et de recherche .

L’histoire des outils et dispositifs informationnels :

L’attention aux mutations actuelles s’accompagne des éclairages de la longue histoire des outils et systèmes d'information, qui représente le premier champ de recherche dans lequel je me suis inscrit. Un premier travail, mené en Maîtrise sur l'histoire de la notion d'hypertexte, entendait montrer la longue généalogie de ce principe d'organisation non-linéaire de l'information, bien antérieure aux technologies informatiques. La thèse sur l'émergence d'ARPANET cherchait, entre autres choses, à mettre en exergue l'imbrication des histoires de l'hypertexte et des réseaux informatiques. L’histoire des outils et des réseaux d'information doit chercher à sortir des cloisonnements traditionnels, enfermant ces outils dans une histoire purement "technique", pour penser l'entrelacement des facteurs et des lignées hétérogènes (sociaux, idéologiques, techniques, culturels, etc.) dont ils sont le produit. Ce site s’inscrit bien sûr dans ce deuxième axe de travail.

Observer les mutations actuelles de la documentation et leurs conséquences, réfléchir aux enjeux et aux contenus didactiques de la pédagogie de l’information, approfondir l’histoire des outils et des dispositifs informationnels, réfléchir aux questions épistémologiques posées par tout travail sur les objets et dispositifs techniques (sur la pensée des techniques, l’innovation, les médiations, etc.), explorer les possibilités offertes par les nouveaux outils numériques pour tenter de renouveler l’écriture de l’histoire de ces mêmes outils : tels pourraient être résumés mes différents axes de travail et de recherche, dont le point commun reste la question des outils d’information, qu’il s’agisse de leur histoire, de leurs évolutions, de leurs enjeux ou de leur pédagogie…

 haut de page

Notes :

1) Notamment Jean-Max Noyer, Sylvie Fayet-Scribe, Brigitte Chapelain, Michael Buckland, Geff Bowker...

 


Support créé en septembre 2003 par Alexandre Serres, anciennement mis en ligne sur : http://www.sites.univ-rennes2.fr/urfist/HistInt/Cadres.htm

Transféré sur le nouveau site de l'URFIST par Maxime Olivier et modifié par Alexandre Serres en août 2008.