Retour à l' index

*CATALOGUES
Livres d'artistes
Collection grise
Collection Varia

*
CABINET DU LIVRE D'ARTISTE
Historique
Bibliothèque
Programmation
Journal Sans niveau ni mètre
Informations pratiques

*
ASSOCIATION
Présentation
Adhésion
Commande
Contact

Mentions légales

AGENDA

*À PARAÎTRE



fb

 


Denis Briand Géographe inscrit*

Le titre Géographe inscrit est l’anagramme exacte de « CHP Saint-Grégoire », lieu d’où proviennent les tickets de parking reproduits en fac-similés dans cet ouvrage. Leurs originaux ont été conservés entre début avril et mi-novembre 2015, au cours d’une période de  fréquentation régulière de cet établissement hospitalier par l’auteur.
Le nuancier de couleurs a été créé à partir d’une sélection de soixante teintes, autant que de tickets, provenant de plus de cent cinquante photos de ciels matinaux et de fleurs, échangées par l’auteur avec sa sœur Florence durant toute cette période. La logique de sa création est chromatique, mais son application aux tickets est aléatoire, comme les aléas de la maladie.
Ce livre a été un pari.
Denis Briand est décédé le 23 avril 2018.

Rennes, Éditions Incertain Sens / FRAC Bretagne
ISBN 978-2-914291-83-5

 

Saâdane Afif The Foutain Archives

Saâdane Afif (lauréat du prix Marcel Duchamp 2009) a initié en 2008 un vaste projet de collecte des reproductions imprimées du ready-made « Fountain » de Marcel Duchamp, œuvre de 1917 dont on fête cette année le centenaire. Ces reproductions sont traquées dans tous types de publications (catalogues, revues, monographies, etc.). À chaque découverte, la page de l’ouvrage est directement arrachée puis encadrée sous verre. La collection, comptant à ce jour environ 850 pages, vise l’objectif de 1001 entrées, à travers chacune desquelles se posent les questions de reproduction, d’authenticité et de diffusion.

Rennes, Éditions Incertain Sens
ISBN 978-2-914291-84-2


Éric Watier Tout l'Inventaire des destructions

En 2000, paraissait l’un des premiers livres d’artistes des Éditions Incertain Sens : L’Inventaire des destructions d’Éric Watier. Le projet allait susciter de nombreuses autres publications : un post-scriptum un an après, une publication dans le BLOC du même artiste aux Éditions Zédélé, des traductions, notamment chez Boabooks (en anglais, portugais, japonais, etc.).
L’Inventaire des destructions présente, les uns après les autres et sur chacune de ses pages, des artistes ayant volontairement détruit leurs propres oeuvres. Convoqués par des formules brèves et sobres, mais non sans commentaires discrets de l’auteur, les 99 cas de destructions interrogent la création dans ce qu’elle a d’essentiel : objet ? Processus ? Attitude à l’égard du monde ? Par exemple : « Le 28 décembre 1969, Gina Pane a jeté quatre dessins dans un torrent, histoire d’en finir avec la peinture. » Ce premier volume, qui se veut lui-même vulnérable, sans couverture ni page de titre, consacre sa centième formule à sa propre présentation.
18 ans après la première parution de L’Inventaire des destructions, Éric Watier — dont les recherches et recueils de témoignages ont perduré dans le temps —, a réuni 100 nouveaux cas de destructions volontaires, auprès de 100 autres artistes. Cette suite, construite selon les mêmes forme et protocole, constitue le second volet d’un projet qu’Éric Watier souhaite voir adjoint au premier au sein d’un même volume. Les Éditions Incertain Sens se proposent donc de publier « Tout l’Inventaire », résultat d’un travail de près de 20 ans.

Rennes, Éditions Incertain Sens
200 pages, dos carré collé, impression offset noir & blanc, 19 x 13,5 cm.
ISBN 978-2-914291-86-6

 

Robert Filliou / Roger Tabanou Correspondance (1945-1956)

Le volume 6 de la collection grise, consacrée aux recherches sur les publications d’artistes, concerne une figure essentielle de la scène européenne des années 1960 et 1970 : Robert Filliou, artiste proche du mouvement Fluxus, qui expérimentera la poésie, l’action ou encore l’édition dans une esthétique participative constante.
C’est par le biais d’une correspondance inédite, jamais publiée dans son intégralité, que ce volume souhaite approcher un Robert Filliou bien différent de celui des nombreux commentaires que son œuvre a suscités : un Robert Filliou d’à peine 20 ans, en passe d’émigrer aux États-Unis, dont les rêves et les idéaux transparaissent, sur fond de discours d’un artiste en gestation. Ces dix-neuf lettres, couvrant une période de 1945 à 1956, toutes adressées à Roger Tabanou, son ami d’enfance le plus cher et compagnon des maquis cévenols, constituent un témoignage précieux sur une période assez méconnue de la vie de Robert Filliou. Elles démarrent au lendemain du lycée, où Filliou et sa bande participent à l’effort résistant, et cristallisent le début de la vie d’un homme, décidant de sa voie. Pour Filliou, il s’agit de partir aux États-Unis, retrouver un père ayant délaissé sa famille, et vivre son rêve américain. Menant une vie difficile de petits boulots, il y suivra pourtant avec brio des études d’économie politique jusqu’au Doctorat, avant d’être envoyé en mission en Asie et d’entamer un périple en Égypte puis en Europe, qui marquera définitivement son appartenance à l’art. En filigrane, se dessinent déjà ce qui constituera les grandes étapes de la vie de Filliou : la guerre, l’économie, l’art et la spiritualité, à travers une expression intime, décomplexée et sincère.
Ces lettres, présentées en fac-similé et en version tapuscrite, seront accompagnées des commentaires avisés du fils de Roger Tabanou, Michel, grand connaisseur et admirateur de l’œuvre de Robert Filliou, et héritier ému de cette rare correspondance qu’il nous paraît urgent de rendre enfin disponible.

Rennes, Éditions Incertain Sens, collection "Grise"
200 pages, dos carré cousu collé, impression offset couleur et noir & blanc, 22,5 x 18,5 cm.
ISBN 978-2-914291-85-9