retours 

Erec et Enide, éd. Foerster, v. 1055-1844

1055 Mes dites moi, nel me celez,
1056 Par quel non estes apelez?
1057 Que dirai je qui m'i anvoie?
1058 Aparelliez sui de la voie."
1059 Et cil respont: "Je te dirai,
1060 Ja mon non ne te celerai.
1061 Erec ai non. Va, si li di
1062 Que je t'ai anvoiié a li."
1063 "Et je m'an vois; je vos otroi,
1064 Mon nain et ma pucele o moi
1065 Metrai an son pleisir del tot,
1066 Ja mar an seroiz an redot,
1067 Et si li dirai la novele
1068 De vos et de vostre pucele."
1069 Lors an a Erec la foi prise.
1070 Tuit sont venu a la devise,
1071 Li cuens et les janz anviron,
1072 Les puceles et li baron.
1073 De liez et de maz an i ot:
1074 As uns pesa, as autres plot.
1075 Por la pucele au chainse blanc,
1076 Qui le cuer ot jantil et franc,
1077 La fille au povre vavassor,
1078 S'esjoïssent tuit li plusor;
1079 Et por Yder dolant estoient
1080 Sa pucele et cil qui l'amoient.
1081 Yders n'i vost plus arester,
1082 Sa foi li covient aquiter;
1083 Maintenant sor son cheval monte.
1084 Por quoi vos feroie lonc conte?
1085 Son nain et sa pucele an mainne,
1086 Le bois trespassent et la plainne,
1087 Tote la droite voie tindrent
1088 Tant que a Caradigan vindrent.
1089 Es loges de la sale fors
1090 Estoit mes sire Gauvains lors
1091 Et Keus, li seneschaus, ansanble.
1092 Des barons i ot, ce me sanble,
1093 Avuec aus grant masse venuz.
1094 Caus qui vienent ont parceüz.
1095 Li seneschaus premiers les vit,
1096 A mon seignor Gauvain a dit:
1097 "Sire, fet il, mes cuers devine
1098 Que cil vassaus qui la chemine
1099 Est cil que la reïne dist
1100 Qui ier si grant enui li fist.
1101 Ce m'est avis que il sont troi:
1102 Le nain et la pucele voi."
1103 "Voirs est, fet mes sire Gauvains,
1104 C'est une pucele et uns nains
1105 Qui avuec le chevalier vienent,
1106 Vers nos la droite voie tienent.
1107 Toz est armez li chevaliers,
1108 Mes ses escus n'est pas antiers.
1109 Se la reïne le veoit,
1110 Je cuit qu'ele le conoistroit.
1111 Ha, seneschaus, car l'apelez!"
1112 Cil i est maintenant alez,
1113 Trovee l'a an une chanbre.
1114 "Dame, fet il, s'il vos remanbre
1115 Del nain qui ier vos correça
1116 Quant vostre pucele bleça?"
1117 "Oïl, mout m'an sovient il bien.
1118 Seneschaus, savez vos an rien?
1119 Por quoi l'avez ramanteü?
1120 "Dame, por ce que j'ai veü
1121 Venir un chevalier errant
1122 Armé sor un cheval ferrant,
1123 Et se mi oel ne m'ont manti,
1124 Une pucele avuec lui vi,
1125 Et si m'est vis qu'avuec lui vient
1126 Li nains qui la corgiee tient,
1127 Dont Erec reçut la colee."
1128 Lors s'est la reïne levee
1129 Et dist: "Alons tost, seneschaus,
1130 Veoir se ce est li vassaus.
1131 Se c'est il, bien poez savoir
1132 Que je vos an dirai le voir
1133 Maintenant que je le verrai."
1134 Et Keus dist: Jel vos mosterrai.
1135 Venez an as loges amont
1136 La ou vostre chevalier sont.
1137 D'ilueques venir le veïmes
1138 Et mes sire Gauvains meïsmes
1139 Vos i atant. Dame, alons i,
1140 Que trop avons demoré ci."
1141 Lors s'est la reïne esmeüe,
1142 As fenestres an est venue,
1143 Lez mon seignor Gauvain s'estut,
1144 Le chevalier bien reconut.
1145 "Ha, seignor, fet ele, c'est il!
1146 Mout a esté an grant peril.
1147 Conbatuz s'est. Ce ne sai gié
1148 Se Erec a son duel vangié
1149 Ou se cist a Erec veincu,
1150 Mes mout a cos an son escu;
1151 Ses haubers est coverz de sanc:
1152 De roge i a plus que de blanc."
1153 "Voirs est, fet mes sire Gauvains;
1154 Dame, je sui trestoz certains
1155 Que de rien nule ne mantez.
1156 Ses haubers est ansanglantez,
1157 Mout est hurtez et debatuz:
1158 Bien i pert qu'il s'est conbatuz.
1159 Savoir poons sanz nule faille,
1160 Que fiere a esté la bataille.
1161 Ja li orrons tel chose dire
1162 Don nos avrons ou joie ou ire:
1163 Ou Erec l'anvoie a vos ci
1164 An prison an vostre merci,
1165 Ou il s'an vient par hardemant
1166 Vanter antre nos folemant
1167 Qu'il a Erec veincu ou mort.
1168 Ne cuit qu'autre novele aport."
1169 Fet la reïne: "Je le cuit."
1170 "Bien puet estre" ce dïent tuit.
1171 Atant Yders antre an la porte,
1172 Qui la novele lor aporte.
1173 Des loges sont tuit avalé,
1174 A l'ancontre li sont alé.
1175 Yders vint au perron real,
1176 La desçandi de son cheval.
1177 Et Gauvains la pucele prist,
1178 Jus de son palefroi la mist:
1179 Li nains de l'autre part desçant.
1180 Chevaliers i ot plus de çant.
1181 Quant desçandu furent tuit troi,
1182 Si les mainnent devant le roi.
1183 La ou Yders vit la reïne.
1184 Jusque devant ses piez l'ancline,
1185 Saluée l'a tot premiers,
1186 Puis le roi et ses chevaliers,
1187 Et dist: "Dame, an vostre prison
1188 M'anvoie ci uns jantis hon,
1189 Uns chevaliers vaillanz et preuz,
1190 Cil cui fist ier santir les neuz
1191 Mes nains de la corgiee el vis;
1192 Outré m'a d'armes et conquis.
1193 Dame, le nain vos amain ci:
1194 Venuz est a vostre merci.
1195 Moi et ma pucele et mon nain
1196 An vostre prison vos amain
1197 Por feire tot quanque vos plest."
1198 La reïne plus ne se test,
1199 D'Erec li demande noveles:
1200 Dites moi, fet ele, chaeles,
1201 Savez vos quant Erec vandra?"
1202 "Dame, demain, et s'amanra
1203 Une pucele ansanble o lui;
1204 Onques si bele ne conui."
1205 Quant cil ot conté son message,
1206 La reïne fu franche et sage,
1207 Cortoisemant li dist: "Amis,
1208 Des que an ma merci t'es mis,
1209 Plus an iert ta prisons legiere:
1210 N'ai talant que nul mal te quiere.
1211 Mes ce me di, se Deus t'aït,
1212 Comant as non?" Et ci li dit:
1213 "Dame, Yders ai non, li fiz Nut."
1214 La verité l'an reconut.
1215 Lors s'est la reïne levee.
1216 Devant le roi an est alee
1217 Et dist: "Sire, avez antandu?
1218 Or avez vos bien atandu
1219 Erec, le vaillant chevalier.
1220 Mout vos donai buen consoil ier,
1221 Quant jel vos loai a atandre.
1222 Por ce fet il buen consoil prandre."
1223 Li rois respont: "N'est mie fable,
1224 Ceste parole est veritable:
1225 Qui croit consoil n'est mie fos.
1226 Buer creümes ier vostre los;
1227 Mes se de rien nule m'amez,
1228 Cest chevalier quite clamez
1229 De sa prison par tel covant
1230 Que il soit des or an avant
1231 De ma mesniee et de ma cort,
1232 Et s'il nel fet, a mal li tort."
1233 Li rois ot sa parole dite,
1234 Et la reïne claimme quite
1235 Le chevalier tot maintenant;
1236 Mes ce fu par tel covenant
1237 Qu'a la cort del tot remassist.
1238 Cil gueires proiier ne s'an fist,
1239 La remenance a otroiiee.
1240 Puis fu de cort et de mesniee;
1241 N'an avoit pas devant esté.
1242 Lors furent vaslet apresté
1243 Qui le corurent desarmer.
1244 Or redevons d'Erec parler
1245 Qui ancor an la place estoit
1246 Ou la bataille feite avoit.
1247 Onques, ce cuit, tel joie n'ot
1248 La ou Tristanz le fier Morhot
1249 An l'Isle saint Sanson veinqui
1250 Con l'an feisoit d'Erec iqui.
1251 Mout feisoient de lui grant los
1252 Grant et petit, et gresle et gros.
1253 Tuit prisent sa chevalerie,
1254 N'i a chevalier qui ne die:
1255 "Deus, quel vassal! soz ciel n'a tel."
1256 Aprés lui vont a son ostel,
1257 Grant los an font et grant parole,
1258 Et li cuens meïsmes l'acole,
1259 Qui sor toz grant joie feisoit
1260 Et dist: "Sire, s'il vos pleisoit,
1261 Bien devriiez et par reison
1262 Vostre ostel prandre an ma meison,
1263 Quant vos este fiz Lac, le roi.
1264 Se vos preniiez mon conroi,
1265 Vos me feriiez grant enor;
1266 Car je vos taing por mon seignor.
1267 Biaus sire, la vostre merci,
1268 De herbergier o moi vos pri."
1269 Erec respont: "Ne vos enuit!
1270 Ne leisserai mon oste anuit,
1271 Qui mout m'a grant enor portee,
1272 Quant il sa fille m'a donee.
1273 Qu'an dites vos, sire? N'est dons
1274 Mout biaus et mout riches li dons?
1275 "Oïl voir, sire, fet li cuens;
1276 "Mout est li dons et biaus et buens.
1277 La pucele est et bele et sage,
1278 Et si est mout de haut parage:
1279 Sachiez que sa mere est ma suer.
1280 Certes mout an ai lié le cuer,
1281 Quant vos ma niece avoir deigniez.
1282 Ancor vos pri que vos veigniez
1283 A moi herbergier anuit mes."
1284 Erec respont: "Leissiez m'an pes!
1285 Nel feroie an nule meniere."
1286 Cil voit n'i a mestier proiiere,
1287 Si dist: "Sire, a vostre pleisir!
1288 Or nos an poons bien teisir;
1289 Mes gié et mi chevalier tuit
1290 Serons avuec vos mes anuit
1291 Por solaz et por conpeignie."
1292 Quant Erec l'ot, si l'an mercie.
1293 Venuz est Erec chiés son oste,
1294 Et li cuens avuec lui an coste;
1295 Dames et chevaliers i ot.
1296 Li vavassors mout s'an esjot.
1297 Tot maintenant que Erec vint,
1298 Vaslet corurent plus de vint
1299 Por lui desarmer a esploit.
1300 Qui an cele meison estoit,
1301 Mout pooit grant joie veoir.
1302 Erec s'ala premiers seoir,
1303 Puis s'assieent tuit par les rans
1304 Sor liz, sor coutes et sor bans.
1305 Lez Erec s'est li cuens assis
1306 Et la pucele o le cler vis,
1307 Qui de l'alete d'un plovier
1308 Peissoit sor son poing l'esprevier,
1309 Por cui la bataille ot esté.
1310 Mout avoit le jor conquesté
1311 Enor et joie et seignorage.
1312 Mout estoit liee an son corage
1313 De l'oisel et de son seignor:
1314 Ne pot avoir joie greignor
1315 Et bien an demostra sanblant.
1316 Ne fist pas sa joie an anblant,
1317 Que bien le sorent tuit et virent.
1318 Par la meison grant joie firent
1319 Tuit por amor de la pucele.
1320 Erec le vavassor apele,
1321 Si li a comancié a dire:
1322 "Biaus ostes, biaus amis, biaus sire,
1323 Mout m'avez grant enor portee
1324 Mes bien vos iert guerredonee.
1325 Demain an manrai avuec moi
1326 Vostre fille a la cort le roi.
1327 La la voudrai a fame prandre,
1328 Et s'il vos plest un po atandre
1329 Par tans vos anvoierai querre.
1330 Mener vos ferai an la terre
1331 Qui mon pere est et moie aprés:
1332 Loing est de ci, n'est mie pres.
1333 Iluec vos donrai deus chastiaus
1334 Mout buens, mout riches et mout biaus.
1335 Sire seroiz de Roadan
1336 Qui fu fez des le tans Adan
1337 Et d'un autre chastel selonc
1338 Qui ne vaut mie mains un jonc;
1339 Les janz l'apelent Montrevel:
1340 Mon pere n'a mellor chastel.
1341 Et ainz que soit tierz jorz passez
1342 Vos avrai anvoiié assez
1343 Or et arjant et ver et gris
1344 Et dras de soie de chier pris
1345 Por vestir vos et vostre fame
1346 Qui est la moie chiere dame.
1347 Demain par son l'aube del jor
1348 An tel robe et an tel ator
1349 An manrai vostre fille a cort.
1350 Je vuel que ma dame l'atort
1351 De la soe robe demainne
1352 De samiz et de dras an grainne."
1353 Une pucele estoit leanz,
1354 Mout preuz, mout sage, mout vaillanz,
1355 Lez la pucele au chainse blanc
1356 S'estoit assise sor un banc
1357 Et sa cosine estoit germainne
1358 Et niece le conte demainne.
1359 Quant la parole ot antandue
1360 Que si tres povremant vestue
1361 An voloit mener sa cosine
1362 Erec a la cort la reïne,
1363 A parole an a mis le conte:
1364 "Sire, fet ele, mout grant honte
1365 Seroit a vos plus qu'a autrui
1366 Se cist an menoit avuec lui
1367 Vostre niece si povremant
1368 Atornee de vestemant."
1369 Et li cuens respont: "Je vos pri,
1370 Ma douce niece, donez li
1371 De voz robes que vos avez
1372 La mellor que vos i savez."
1373 Erec a la parole oïe
1374 Et dist: "Sire, n'an parlez mie!
1375 Une chose sachiez vos bien:
1376 Ne voudroie por nule rien
1377 Qu'ele eüst d'autre robe point
1378 Jusque la reïne li doint."
1379 Quant la dameisele l'oï
1380 Lors respondi: "Haï,
1381 Biaus sire, quant vos an tel guise
1382 An blanc chainse et an sa chemise
1383 Ma cosine an volez mener,
1384 Un autre don li vuel doner
1385 Quant vos ne volez antreset
1386 Que nule de mes robes et.
1387 Je ai trois palefroiz mout buens,
1388 Onques mellors n'ot rois ne cuens,
1389 Un sor, un ver et un bauçant.
1390 Sanz mantir, la ou an a çant,
1391 N'an a pas un mellor del ver.
1392 Li oisel qui volent par l'er
1393 Ne vont plus tost del palefroi;
1394 Et si n'est pas de grant esfroi,
1395 Teus est come a pucele estuet:
1396 Uns anfes chevauchier le puet
1397 Qu'il n'est onbrages ne restis,
1398 Ne mort ne fiert ne n'est ragis.
1399 Qui mellor quiert, ne set qu'il viaut;
1400 Qui le chevauche ne se diaut,
1401 Ainz va plus eise et plus soef
1402 Que s'il estoit an une nef."
1403 Lors dist Erec: "Ma douce amie,
1404 De cest don ne me poise mie
1405 S'ele le prant, einçois me plest.
1406 Ne vuel mie qu'ele le lest."
1407 Tot maintenant la dameisele
1408 Un suen serjant privé apele,
1409 Si li dist: "Biaus amis, alez!
1410 Mon palefroi ver anselez,
1411 Si l'amenez isnelemant."
1412 Et cil fet son comandemant:
1413 Le cheval ansele et anfrainne,
1414 Del bien aparellier se painne,
1415 Puis monte el palefroi crenu.
1416 Ez vos le palefroi venu:
1417 Quant Erec le palefroi vit,
1418 Ne le loa mie petit
1419 Car mout le vit et bel et jant.
1420 Puis comanda a un serjant
1421 Qu'an l'estable lez son destrier
1422 Menast le palefroi loiier.
1423 A tant se departirent tuit;
1424 Grant joie orent fet cele nuit.
1425 Li cuens a son ostel s'an vet,
1426 Erec chiés le vavassor let
1427 Et dit qu'il le convoiera
1428 Au matin, quant il s'an ira.
1429 Cele nuit ont tote dormie.
1430 Au main quant l'aube est esclarcie,
1431 Erec s'atorne de l'aler,
1432 Ses chevaus comande anseler,
1433 Et s'amie, la bele, esvoille;
1434 Cele s'atorne et aparoille.
1435 Li vavassors lieve et sa fame,
1436 N'i remaint chevaliers ne dame
1437 Qui ne s'atort por convoiier
1438 La pucele et le chevalier.
1439 Tuit sont monté, et li cuens monte.
1440 Erec chevauche lez le conte
1441 Et delez lui sa douce amie
1442 Qui l'esprevier n'oblia mie:
1443 A son esprevier se deporte,
1444 Nule autre richesce n'an porte.
1445 Grant joie ont fet au convoiier.
1446 Au departir vost anvoiier
1447 Avuec Erec une partie
1448 Li cuens de sa chevalerie
1449 Por ce qu'enor li feïssiént
1450 Se avuec lui s'an alissiént;
1451 Mes il dist que nul n'an manroit
1452 Ne conpeignie ne queroit
1453 Fors la pucele solemant.
1454 Puis lor dist: "A Deu vos comant!"
1455 Convoiié les orent grant piece.
1456 Le cuens beise Erec et sa niece,
1457 Si les comande a Deu le pi.
1458 Le pere et la mere autressi
1459 Les beisent sovant et menu.
1460 De plorer ne se sont tenu:
1461 Au departir plore la mere,
1462 Plore la pucele et li pere.
1463 Teus est amors, teus est nature,
1464 Teus est pitiez de norreture.
1465 Plorer les feisoit la pitiez
1466 Et la douçors et l'amistiez
1467 Qu'il avoient de lor anfant;
1468 Mes bien savoient neporquant
1469 Que lor fille an tel leu aloit
1470 Don granz enors lor avandroit.
1471 D'amor et de pitié ploroient
1472 Quant de lor fille departoient,
1473 Ne ploroient por autre chose.
1474 Bien savoient qu'a la parclose
1475 An seroient il enoré.
1476 Mout ont au departir ploré:
1477 Plorant a Deu s'antrecomandent;
1478 Or s'an vont que plus n'i atandent.
1479 Erec de son oste depart
1480 Que mervoilles li estoit tart
1481 Que a la cort le roi venist,
1482 De s'avanture s'esjoïst:
1483 Mout estoit liez de s'avanture,
1484 Qu'amie ot bele a desmesure,
1485 Sage et cortoise et de bone eire.
1486 De l'esgarder ne pot preu feire:
1487 Quant plus l'esgarde, plus li plest.
1488 Ne puet muer qu'il ne la best.
1489 Volantiers pres de li se tret,
1490 An li esgarder se refet.
1491 Mout remire son chief le blont,
1492 Ses iauz rianz et son cler front,
1493 Le nez et la face et la boche,
1494 Don granz douçors au cuer li toche.
1495 Tot remire jusqu'a la hanche,
1496 Le manton et la gorge blanche,
1497 Flans et costez et braz et mains;
1498 Mes ne regarde mie mains
1499 La dameisele le vassal
1500 De buen oel et de cuer leal
1501 Qu'il feisoit li, par contançon.
1502 Ne preïssent pas reançon
1503 Li uns de l'autre regarder!
1504 Mout estoient igal et per
1505 De corteisie et de biauté
1506 Et de grant deboneireté:
1507 Si estoient d'une matiere,
1508 D'unes mors et d'une meniere,
1509 Que nus qui le voir vossist dire
1510 N'an poïst le mellor eslire
1511 Ne le plus bel ne le plus sage.
1512 Mout estoient d'igal corage
1513 Et mout avenoient ansanble.
1514 Li uns a l'autre son cuer anble.
1515 Onques deus si beles images
1516 N'assanbla lois ne mariages.
1517 Tant ont ansanble chevauchié
1518 Qu'an droit midi ont aprochié
1519 Le chastel de Caradigan
1520 Ou andeus les atandoit l'an.
1521 Por esgarder s'il les verroient
1522 As fenestres monté estoient
1523 Li mellor baron de la cort.
1524 La reïne Guenievre i cort
1525 Et s'i vint meïsme li rois,
1526 Keus et Percevaus li Galois,
1527 Et mes sire Gauvains aprés,
1528 Et Torz, li fiz au roi Arés;
1529 Lucans i fu, li botelliers;
1530 Mout i ot de buens chevaliers.
1531 Erec ont choisi qui venoit
1532 Et s'amie qu'il amenoit.
1533 Bien l'ont trestuit reconeü
1534 De si loing come il l'ont veü.
1535 La reïne grant joie mainne,
1536 De joie est tote la corz plainne
1537 Ancontre son avenemant;
1538 Car tuit l'aimment comunemant.
1539 Lués que il vint devant la sale,
1540 Li rois ancontre lui avale
1541 Et la reïne d'autre part:
1542 Tuit li dient que Deus le gart;
1543 Lui et sa pucele conjoent,
1544 Sa grant biauté prisent et loent.
1545 Et li rois meïsmes l'a prise,
1546 Jus de son palefroi l'a mise.
1547 Mout fu li rois bien afeitiez;
1548 A cele ore estoit bien heitiez.
1549 La pucele a mout enoree,
1550 Par la main l'a a mont menee
1551 An la mestre sale perrine.
1552 Aprés Erec et la reïne
1553 Sont andui monté main a main,
1554 Et il li dist: "Je vos amain,
1555 Dame, ma pucele et m'amie
1556 De povres garnemanz garnie;
1557 Si come ele me fu donee,
1558 Einsi la vos ai amenee.
1559 D'un povre vavassor est fille.
1560 Povretez maint prodome aville:
1561 Ses peres est frans et cortois,
1562 Mes que d'avoir a petit pois,
1563 Et mout jantis dame est sa mere
1564 Qu'ele a un riche conte a frere.
1565 Ne por biauté ne por lignage
1566 Ne doi je pas le mariage
1567 De la pucele refuser.
1568 Povretez li a fet user
1569 Cest blanc chainse tant que as cotes
1570 An sont andeus les manches rotes.
1571 Et neporquant, se moi pleüst,
1572 Buenes robes assez eüst,
1573 Qu'une pucele, sa cosine,
1574 Li vost doner robe d'ermine,
1575 De dras de soie, veire ou grise;
1576 Mes je ne vos an nule guise
1577 Que d'autre robe fust vestue
1578 Tant que vos l'eüssiez veüe.
1579 Ma douce dame, or an pansez!
1580 Grant mestier a, bien le veez,
1581 D'une bele robe avenant."
1582 Et la reïne maintenant
1583 Li respont: "Mout avez bien fet!
1584 Droiz est que de mes robes et.
1585 Et je li donrai buene et bele,
1586 Tot or androit, fresche et novele."
1587 La reïne erraumant l'an mainne
1588 An la soe chanbre demainne
1589 Et dist qu'an li aport isnel
1590 Le fres blïaut et le mantel
1591 De la vert porpre croisilliee
1592 Qui por le suen cors fu tailliee.
1593 Cil cui ele l'ot comandé
1594 Li a le mantel aporté
1595 Et le blïaut qui jusqu'as manches
1596 Fu forrez d'erminetes blanches.
1597 As poinz et a la cheveçaille
1598 Avoit sanz nule devinaille
1599 Plus de demi marc d'or batu;
1600 Et pierres de mout grant vertu,
1601 Indes et verz, bloes et bises,
1602 Avoit par tot sor l'or assises.
1603 Mout estoit riches li blïauz,
1604 Mes por voir ne valoit noauz
1605 Li mantiaus de rien que je sache.
1606 Ancor n'i avoit nule atache;
1607 Car toz estoit fres et noviaus
1608 Et li blïauz et li mantiaus.
1609 Mout fu buens li mantiaus et fins:
1610 Au col avoit deus sebelins,
1611 Es tassiaus ot d'or plus d'une once;
1612 D'une part ot une jagonce,
1613 Et un rubi de l'autre part
1614 Plus cler que chandoile qui art.
1615 La pane fu de blanc ermine:
1616 Onques plus bele ne plus fine
1617 Ne fu veüe ne trovee.
1618 La porpre fu mout bien ovree
1619 A croisetes totes diverses,
1620 Indes et vermoilles et perses,
1621 Blanches et verz, bloes et jaunes.
1622 Unes ataches de quatre aunes,
1623 De fil de soie a or ovrees,
1624 A la reïne demandees.
1625 Les ataches li sont bailliees,
1626 Beles et bien aparelliees.
1627 Ele les fist tot maintenant
1628 Metre el mantel isnelemant
1629 Et s'an fist tel home antremetre
1630 Qui bien estoit mestre del metre;
1631 Quant el mantel n'ot rien que feire,
1632 La jantis dame de bone eire
1633 La pucele au blanc chainse acole
1634 Et si li dist franche parole:
1635 "Ma dameisele, a cest blïaut
1636 Qui plus de çant mars d'arjant vaut,
1637 Vos covient cest chainse changier;
1638 De tant vos vuel je losangier.
1639 Et cest mantel afublez sus!
1640 Une autre foiz vos donrai plus."
1641 Ele ne le refusa mie,
1642 La robe prant, si l'an mercie.
1643 An une chanbre a recelee
1644 L'an ont deus puceles menee.
1645 La a son chainse desvestu,
1646 Que nel prise mes un festu;
1647 Si a proiié et comandé
1648 Qu'il soit donez por amor Dé.
1649 Puis vest le bliaut, si se çaint,
1650 D'un orfrois a un tor s'estraint,
1651 Et le mantel aprés afuble.
1652 Or n'ot mie la chiere enuble;
1653 Car la robe si li avint
1654 Que plus bele assez an devint.
1655 Les deus puceles d'un fil d'or
1656 Li ont galoné son crin sor;
1657 Mes plus estoit luisanz li crins
1658 Que li fis d'or, qui mout est fins.
1659 Un cercelet ovré a flors
1660 De maintes diverses colors
1661 Les puceles el chief li metent.
1662 Miauz qu'eles pueent s'antremetent
1663 De li an tel guise atorner
1664 Qu'an n'i truisse rien qu'amander.
1665 Deus fermeillez d'or neelez
1666 An une cople anseelez
1667 Li mist au col une pucele.
1668 Or fu tant avenanz et bele
1669 Que ne cuit pas qu'an nule terre,
1670 Tant seüst l'an cerchier ne querre,
1671 Fust sa paroille recovree,
1672 Tant l'avoit bien Nature ovree.
1673 Puis est fors de la chanbre issue,
1674 A la reïne an est venue:
1675 La reïne mout la conjot;
1676 Por ce l'ama et mout li plot,
1677 Qu'ele estoit bele et bien aprise.
1678 L'une a l'autre par la main prise,
1679 Si sont devant le roi venues.
1680 Et quant li rois les a veües,
1681 Ancontre se lieve an estant.
1682 De chevaliers i avoit tant,
1683 Quant eles an la sale antrerent,
1684 Qui ancontre eles se leverent,
1685 Que je n'an sai nomer le disme,
1686 Le trezisme ne le quinzisme;
1687 Mes d'auquanz des mellors barons
1688 Vos sai je bien dire les nons,
1689 De çaus de la Table Reonde,
1690 Qui furent li mellor del monde.
1691 DEVANT toz les buens chevaliers
1692 Doit estre Gauvains li premiers,
1693 Li seconz Erec, li fiz Lac,
1694 Et li tierz Lanceloz del Lac.
1695 Gornemanz de Gohort fu quarz,
1696 Et li quinz fu li Biaus Coarz.
1697 Li sistes fu li Lez Hardiz,
1698 Li semes Melianz de Liz,
1699 Li huitismes Mauduiz, li Sages,
1700 Nuemes Dodiniaus, li Sauvages.
1701 Gandeluz soit dismes contez;
1702 Car an lui ot maintes bontez.
1703 Les autres vos dirai sanz nonbre
1704 Por ce que li nonbrers m'anconbre.
1705 Esliz i fu avuec Briien,
1706 Et Yvains, li fiz Uriien.
1707 Yvains de Loenel fu outre,
1708 D'autre part Yvains, li Avoutre.
1709 Lez Yvain de Cavaliot
1710 Estoit Garravains d'Estrangot.
1711 Aprés le Chevalier au Cor
1712 Fu li Vaslez au Cercle d'or.
1713 Et Tristanz qui onques ne rist
1714 Delez Bliobleheris sist,
1715 Et par delez Brun de Piciez
1716 Estoit ses frere Grus, l'Iriez.
1717 Li Fevres d'Armes sist aprés,
1718 Qui miauz amoit guerre que pes.
1719 Aprés sist Karadués Briébraz,
1720 Uns chevaliers de grant solaz;
1721 Et Caverons de Robendic
1722 Et li fiz au roi Quenedic
1723 Et li Vaslez de Quintareus
1724 Et Yders del Mont Dolereus,
1725 Gaherïez et Keus d'Estraus,
1726 Amauguins et Gales, li Chaus,
1727 Grains, Gornevains et Carahés
1728 Et Torz, li fiz le roi Arés,
1729 Girflez, li fiz Do, et Taulas
1730 Qui onques d'armes ne fu las;
1731 Et uns vaslez de grant vertu,
1732 Loholz, li fiz le roi Artu,
1733 Et Sagremors, li Desreez,
1734 Cil ne doit pas estre obli
1735 Ne Beduiers, li conestables,
1736 Qui mout sot d'eschas et de tables,
1737 Ne Bravaïns ne Loz, li rois,
1738 Ne Galegantins, li Galois,
1739 Ne li fiz Keu, le seneschal,
1740 Gronosis qui mout sot de mal,
1741 [Ne Labigodés, li cortois,
1742 Ne li cuens Cadorcaniois
1743 Ne Letrons de Prepelesant,
1744 An cui ot tant d'afeitemant,
1745 Ne Breons, li fiz Canodan,
1746 Ne le conte de Honolan,
1747 Qui tant ot le chief bel et sor;
1748 Ce fu cil qui reçut le cor
1749 Au roi plain de male avanture;
1750 Onques de verité n'ot cure.]
1751 QUANT la bele pucele estrange
1752 Vit toz les chevaliers an range,
1753 Qui l'esgardoient a estal,
1754 Son chief ancline contre val,
1755 Vergoingne an ot, ne fu mervoille,
1756 La face l'an devint vermoille;
1757 Mes la honte si li avint
1758 Que plus bele assez an devint.
1759 Quant li rois la vit vergoignier,
1760 Ne se vost de li esloignier.
1761 Par la main doucemant l'a prise
1762 Et delez lui a destre assise;
1763 De la senestre part s'assist
1764 La reïne, qui au roi dist:
1765 "Sire, si con je cuit et croi,
1766 Bien doit venir a cort de roi
1767 Qui par ses armes puet conquerre
1768 Si bele fame an autre terre.
1769 Bien feisoit Erec a atandre:
1770 Or poez vos le beisier prandre
1771 De la plus bele de la cort.
1772 Je ne cuit que nus vos an tort:
1773 Ja nus ne dira, qui ne mante,
1774 Que ceste ne soit la plus jante
1775 Des puceles qui ceanz sont
1776 Et de celes de tot le mont."
1777 Li rois respont: "N'est pas mançonge;
1778 Cesti, s'an ne le me chalonge,
1779 Donrai je del blanc cerf l'enor."
1780 Puis dist as chevaliers: "Seignor,
1781 Qu'an dites vos? Que vos est vis?
1782 Ceste est et de cors et de vis
1783 Et de quanque estuet a pucele
1784 La plus jantis et la plus bele,
1785 Qui soit jusque la, ce me sanble,
1786 Ou li ciaus et la terre assanble.
1787 Je di que droiz est antreset
1788 Que ceste l'enor del cerf et.
1789 Et vos, seignor, qu'an volez dire?
1790 Poez i vos rien contredire?
1791 Se nus i viaut metre deffanse,
1792 Si die or androit ce qu'il panse.
1793 Je sui rois, ne doi pas mantir,
1794 Ne vilenie consantir,
1795 Ne fausseté ne desmesure:
1796 Reison doi garder et droiture.
1797 Ce apartient a leal roi
1798 Que il doit maintenir la loi,
1799 Verité et foi et justise.
1800 Je ne voudroie an nule guise
1801 Feire desleauté ne tort,
1802 Ne plus au foible que au fort.
1803 N'est droiz que nus de moi se plaingne
1804 Ne je ne vuel pas que remaingne
1805 La costume ne li usages,
1806 Que siaut maintenir mes lignages
1807 De ce vos devroit il peser,
1808 Se je vos voloie alever
1809 Autres costumes, autres lois,
1810 Que ne tint mes pere, li rois.
1811 L'usage Pandragon, mon pere,
1812 Qui fu droiz rois et anperere,
1813 Doi je garder et maintenir,
1814 Que que il m'an doie avenir.
1815 Or me dites toz voz talanz!
1816 De voir dire ne soit nus lanz,
1817 Se ceste n'est de ma meison
1818 La plus bele, et doit par reison
1819 Le beisier del blanc cerf avoir:
1820 La verité an vuel savoir."
1821 Tuit s'escrïent a une voiz:
1822 "Sire, par Deu et par sa croiz!
1823 Bien la poez beisier par droit;
1824 Que c'est la plus bele que soit.
1825 An cesti a plus de biauté
1826 Qu'il n'a el soloil de clarté.
1827 Beisier la poez quitemant:
1828 Tuit l'otroions comunemant."
1829 Quant li rois ot que a toz plest,
1830 Or ne leira qu'il ne la best:
1831 Vers li se torne, si l'acole.
1832 La pucele ne fu pas fole,
1833 Bien vost que li rois la beisast;
1834 Vilainne fust, s'il l'an pesast.
1835 Beisiee l'a come cortois
1836 Veant toz les barons li rois
1837 Et si li dist: "Ma douce amie!
1838 M'amor vos doing sanz vilenie.
1839 Sanz mauvestié et sanz folage
1840 Vos amerai de buen corage."
1841 Li rois par itel avanture
1842 Randi l'usage et la droiture
1843 Qu'a sa cort devoit li blans cers.


1844 CI FINE LI PREMERAINS VERS.

suite 

retours