retours 

Erec et Enide, éd. Foerster, v. 5059-6117

5059 QUANT Enide asseürer s'ot,
5060 Briémant li respont an un mot:
5061 "Erec a non, mantir n'an doi;
5062 Car de bone eire et franc vos voi."
5063 Guivrez desçant, qui mout fu liez,
5064 Et vet Erec cheoir as piez
5065 La ou il gisoit a la terre.
5066 "Sire, je vos aloie querre,"
5067 Fet il, "vers Limors droite voie,
5068 Que mort trover vos i cuidoie.
5069 Por voir m'estoit dit et conté,
5070 Qu'a Limors an avoit porté
5071 Un chevalier navré a mort
5072 Li cuens Oringles, et a tort
5073 Une dame esposer voloit
5074 Qu'ansanble o lui trovee avoit;
5075 Mes ele n'avoit de lui soing.
5076 Et je venoie a grant besoing
5077 Por li eidier et delivrer.
5078 Se il ne me vossist livrer
5079 La dame et vos sanz contredit,
5080 Je me prisasse mout petit,
5081 S'un pié de terre li leissasse.
5082 Sachiez, se mout ne vos amasse,
5083 Que ja ne m'an fusse antremis.
5084 Je sui Guivrez, li vostre amis;
5085 Mes se je vos ai fet enui
5086 Por ce que je ne vos conui,
5087 Pardoner bien le me devez."
5088 A cest mot s'est Erec levez
5089 An son seant, qu'il ne pot plus;
5090 Et dist: "Amis, relevez sus!
5091 De cest forfet quites soiiez,
5092 Quant vos ne me conoissiiez."
5093 Guivrez se lieve, et il li conte
5094 Comant il a ocis le conte
5095 La ou il manjoit a sa table,
5096 Et comant devant une estable
5097 Avoit recovré son destrier,
5098 Comant serjant et escuiier
5099 Fuiant crioient an la place:
5100 "Fuiiez, fuiiez! Li morz nos chace!"
5101 Comant il dut estre antrapez
5102 Et comant il est eschapez
5103 Parmi le chastel contre val,
5104 Comant sor le col del cheval
5105 An avoit sa fame aportee;
5106 S'avanture li a contee.
5107 Et Guivrez li redist aprés:
5108 "Sire, j'ai un chastel ci pres,
5109 Qui mout siet bien et an sain leu.
5110 Por vostre eise et por vostre preu
5111 Vos i voudrai demain mener,
5112 S'i ferons voz plaies sener.
5113 J'ai deus serors jantes et gaies,
5114 Qui mout sevent de garir plaies;
5115 Celes vos garront bien et tost.
5116 Anuit ferons logier nostre ost
5117 Jusqu'au matin parmi cez chans;
5118 Que grant bien vos fera, ce pans,
5119 Anuit un petit de repos:
5120 Ci nos logerons par mon los."
5121 Erec respont: "Ice lo gié."
5122 Iluec sont remés et logié.
5123 Ne furent pas de logier coi
5124 Mes petit troverent de quoi,
5125 Car n'i avoit mie po jant.
5126 Par cez haies se vont lojant:
5127 Guivrez fist son pavellon tandre
5128 Et comanda une esche esprandre
5129 Por alumer et clarté feire;
5130 Des forgiers fet les cierges treire,
5131 Ses alument parmi la tante.
5132 Or n'est pas Enide dolante;
5133 Car mout bien avenu li est.
5134 Son seignor desarme et desvest,
5135 Si li a ses plaies lavees,
5136 Ressuiiees et rebandees;
5137 Car n'i leissa autrui tochier.
5138 Or ne li set que reprochier
5139 Erec, qui bien l'a esprovee;
5140 Vers lui a grant amor trovee.
5141 Et Guivrez qui mout les conjot,
5142 De coutes porpointes qu'il ot,
5143 Fist un lit feire haut et lonc,
5144 Qu'assez troverent herbe et jonc;
5145 S'ont Erec couchié et covert.
5146 Lors a Guivrez un cofre overt,
5147 S'an fist fors treire deus pastez.
5148 "Amis," fet il, "or an tastez
5149 Un petit de cez pastez froiz!
5150 Vin a eve meslé bevroiz;
5151 J'an ai de buen sis baris plains;
5152 Mes li purs ne vos est pas sains;
5153 Car bleciez estes et plaiiez.
5154 Biaus douz amis, or essaiiez
5155 A mangier, que bien vos fera.
5156 Et ma dame remangera,
5157 Vostre fame, qui mout a hui
5158 Por vos esté an grant enui;
5159 Mes bien vos an estes vangiez.
5160 Eschapez estes; or mangiez,
5161 Et je mangerai, biaus amis."
5162 Lors s'est Guivrez lez lui assis
5163 Et Enide, cui mout pleisoit
5164 Trestot quanque Guivrez feisoit.
5165 Andui de mangier le semonent;
5166 Vin et eve meslé li donent,
5167 Car li purs est trop forz et rades.
5168 Erec manja come malades
5169 Et but petit, que il n'osa;
5170 Mes a grant eise reposa
5171 Et dormi trestote la nuit,
5172 Qu'an ne li fist noise ne bruit.
5173 AU matinet sont esvellié,
5174 Si resont tuit aparellié
5175 De monter et de chevauchier.
5176 Erec ot mout son cheval chier,
5177 Que d'autre chevauchier n'ot cure.
5178 Enide ont bailliee une mure,
5179 Car perdu ot son palefroi.
5180 Mes ne fu pas an grant esfroi,
5181 N'onques n'i pansa par sanblant.
5182 Bele mule ot et bien anblant,
5183 Qui a grant eise la porta.
5184 Et ce mout la reconforta,
5185 Qu'Erec ne s'esmaioit de rien,
5186 Ainz lor disoit qu'il garroit bien.
5187 A Penevric, un fort chastel,
5188 Qui mout seoit et bien et bel,
5189 Vindrent einçois tierce de jor.
5190 La sejornoient a sejor
5191 Les serors Guivret anbes deus,
5192 Car mout estoit pleisanz li leus.
5193 An une chanbre delitable,
5194 Loing de jant, et bien essorable,
5195 An a Guivrez Erec mené.
5196 A lui garir ont mout pené
5197 Ses serors, cui il an pria.
5198 Erec an eles se fia,
5199 Car eles mout l'asseurerent.
5200 Premiers la morte char osterent,
5201 Puis mistrent sus antret et tante;
5202 A lui garir ont grant antante
5203 Con celes qui mout an savoient.
5204 Sovent ses plaies li lavoient
5205 Et remetoient antret sus.
5206 Chascun jor quatre foiz ou plus
5207 Le feisoient mangier et boivre,
5208 Sel gardoient d'auz et de poivre;
5209 Mes qui qu'alast ne anz ne fors,
5210 Toz jorz estoit devant son cors
5211 Enide, cui plus an tenoit.
5212 Guivrez leanz sovant venoit
5213 Por demander et por savoir
5214 S'il voudroit nule rien avoir.
5215 Bien fu gardez et bien serviz,
5216 Et n'estoit pas feite a anviz
5217 Riens nule qui li fust mestiers,
5218 Mes lieemant et volantiers.
5219 A lui garir mistrent tel painne
5220 Les puceles, qu'einçois quinzainne
5221 Ne santi il mal ne dolor.
5222 Lors por revenir sa color
5223 Le comancierent a beignier.
5224 An eles n'ot que anseignier,
5225 Car bien an sorent covenir.
5226 Quant il pot aler et venir
5227 Ot Guivrez fet deus robes feire,
5228 L'une d'ermine, l'autre veire,
5229 De deus dras de soie divers.
5230 L'une fu d'un osterin pers,
5231 Et l'autre d'un bofu roiié,
5232 Qu'an presant li ot anvoiié
5233 D'Escoce une soe cosine.
5234 Enide ot la robe d'ermine
5235 Et l'osterin qui mout chiers fu,
5236 Erec le ver et le bofu,
5237 Qui ne valoient mie mains.
5238 Or fu Erec et forz et sains,
5239 Or fu gariz et respassez.
5240 Or fu Enide liee assez,
5241 Or ot totes ses volantez,
5242 Or li revient sa granz biautez,
5243 Car mout estoit et pale et tainte,
5244 Si l'avoit ses granz diaus atainte.
5245 Or fu acolee et beisiee,
5246 Or fu de toz biens aeisiee,
5247 Or ot sa joie et son delit;
5248 Que nu a nu sont an un lit
5249 Et li uns l'autre acole et beise;
5250 N'est riens nule, qui tant lor pleise.
5251 Tant ont eü mal et enui,
5252 Il por li et ele por lui,
5253 Qu'or ont feite lor penitance.
5254 Li uns ancontre l'autre tance
5255 Comant plus li puisse pleisir;
5256 Del soreplus me doi teisir.
5257 Or ont lor amor rafermee
5258 Et lor grant dolor obli
5259 Que petit mes lor an sovient.
5260 Des or aler les an covient,
5261 Si ont Guivret congié rové,
5262 Cui mout orent ami trové;
5263 Car de totes les riens qu'il pot,
5264 Enorez et serviz les ot.
5265 Erec li dist au congié prandre:
5266 "Sire, or ne vuel je plus atandre
5267 Que je ne m'an aille an ma terre.
5268 Feites m'aparellier et querre,
5269 Que j'aie tot mon estovoir.
5270 Je voudrai par matin movoir
5271 Demain, quant il iert ajorné.
5272 Tant ai autor vos sejorné
5273 Que je me sant fort et delivre.
5274 Deus, se li plest, me lest tant vivre
5275 Que je ancor an leu vos voie,
5276 Que la puissance resoit moie
5277 De vos servir et enorer!
5278 Je ne cuit nul leu demorer,
5279 Se pris ne sui ou retenuz,
5280 Tant qu'a la cort serai venuz
5281 Le roi Artu, que veoir vuel
5282 Ou a Robais ou a Carduel."
5283 Guivrez respont eneslepas:
5284 "Sire, seus n'an iroiz vos pas!
5285 Car je m'an irai avuec vos,
5286 Et si manrai ansanble o nos
5287 Conpeignons, s'a pleisir vos vient."
5288 Erec a cest consoil se tient
5289 Et dist que tot a sa devise
5290 Viaut que la voie soit anprise.
5291 La nuit font lor oirre aprester;
5292 Car plus n'i vostrent arester;
5293 Tuit s'atornent et aparoillent.
5294 Au matinet quant il s'esvoillent,
5295 Sont es chevaus mises les seles.
5296 Erec es chanbres as puceles
5297 Va congié prandre ainz qu'il s'an tort,
5298 Et Enide aprés lui i cort,
5299 Qui mout estoit joianz et liee.
5300 Quant lor voie iere aparelliee,
5301 As puceles ont congié pris:
5302 Erec, qui bien estoit apris,
5303 Au congié prandre les mercie
5304 De sa santé et de sa vie,
5305 Et mout lor promet son servise.
5306 Puis a l'une par la main prise,
5307 Celi qui plus li estoit pres;
5308 Enide a prise l'autre aprés;
5309 Si sont fors de la chanbre issu
5310 Tuit main a main antretenu,
5311 Si vienent el palés amont.
5312 Guivrez de monter les semont
5313 Maintenant sanz nule demore.
5314 Ja ne cuide veoir cele ore
5315 Enide, qu'il soient monté.
5316 Un palefroi de grant bonté,
5317 Soef anblant, jant et bien fet,
5318 Li a l'an fors au perron tret.
5319 Li palefroiz fu biaus et buens:
5320 Ne valoit pas mains que li suens
5321 Qui estoit remés a Limors.
5322 Cil estoit vers, et cist est sors;
5323 Mes la teste fu d'autre guise:
5324 Partie estoit par tel devise
5325 Que tote ot blanche l'une joe
5326 Et l'autre noire come choe.
5327 Antre deus avoit une lingne
5328 Plus vert que n'est fuelle de vingne,
5329 Qui departoit le blanc del noir.
5330 Del lorain vos sai dire voir,
5331 Et del peitral et de la sele,
5332 Que l'uevre an fu et riche et bele.
5333 Toz li peitraus et li lorains
5334 Fu d'or et d'esmeraudes plains.
5335 La sele fu d'autre meniere,
5336 Coverte d'une porpre chiere.
5337 Li arçon estoient d'ivoire,
5338 S'i fu antailliee l'estoire,
5339 Comant Eneas vint de Troie,
5340 Comant a Cartage a grant joie
5341 Dido an son lit le reçut,
5342 Comant Eneas la deçut,
5343 Comant ele por lui s'ocist,
5344 Comant Eneas puis conquist
5345 Laurente et tote Lonbardie,
5346 Dont il fu rois tote sa vie.
5347 Sotis fu l'uevre et bien tailliee,
5348 Tote a fin or aparelliee.
5349 Uns brez taillierre qui la fist
5350 Au taillier plus de set anz mist,
5351 Qu'a nule autre oevre n'antandi.
5352 Ce ne sai je s'il la vandi,
5353 Mes avoir an dut grant desserte.
5354 Or ot bien Enide la perte
5355 De son palefroi restoree,
5356 Quant de cestui fu enoree.
5357 Li palefroiz li fu bailliez
5358 Si richemant aparelliez,
5359 Et ele i monte lieemant;
5360 Puis monterent isnelemant
5361 Li seignor et li escuiier.
5362 Maint riche ostor sor et muiier,
5363 Maint terçuel et maint esprevier
5364 Et maint brachet et maint levrier
5365 Fist Guivrez avuec aus mener,
5366 Por aus deduire et deporter.
5367 CHEVAUCHI
5368 Jusqu'au vespre le droit chemin
5369 Plus de trante liues galesches,
5370 Et vienent devant les bretesches
5371 D'un chastel fort et riche et bel,
5372 Clos tot antor de mur novel;
5373 Et par dessoz a la reonde
5374 Coroit une eve mout parfonde,
5375 Rade et bruianz come tanpeste.
5376 Erec an l'esgarder s'areste
5377 Por demander et por savoir
5378 Se nus li porroit dire voir
5379 Qui de cel chastel estoit sire.
5380 "Amis, savriiez me vos dire"
5381 Fet il a son buen conpeignon,
5382 "Comant cist chastiaus ci a non,
5383 Et cui il est? Dites le moi
5384 S'il est ou a conte ou a roi.
5385 Des que ci amené m'avez,
5386 Dites le moi, se vos savez."
5387 "Sire," fet il, "mout bien le sai,
5388 La verité vos an dirai.
5389 Brandiganz a non li chastiaus,
5390 Qui tant par est et forz et biaus,
5391 Que roi n'anpereor ne dote.
5392 Se France et Angleterre tote
5393 Et tuit cil qui sont jusqu'au Liege
5394 Estoient anviron a siege,
5395 Nel prandroient il an lor vies;
5396 Car plus dure de quatre liues
5397 L'isle, ou li chastians est assis,
5398 Et tot croist dedanz le porpris
5399 Quanqu'a riche chastel covient:
5400 Et fruiz et blez et vins i vient
5401 Ne bois ne riviere n'i faut.
5402 De nule part ne crient assaut,
5403 Ne riens nel porroit afamer.
5404 Li rois Evrains le fist fermer,
5405 Qui l'a tenu an quiteé
5406 Trestoz les jorz de son aé,
5407 Et tandra trestote sa vie;
5408 Mes fermer ne le fist il mie
5409 Por ce qu'il dotast nules janz,
5410 Mes li chastiaus an est plus janz.
5411 Car s'il n'i avoit mur ne tor
5412 Fors de l'eve qui cort antor,
5413 Tant forz et tant seürs seroit,
5414 Que tot le mont ne doteroit."
5415 "Deus," dist Erec, "con grant richesce!
5416 Alons veoir la forteresce,
5417 Et si ferons nostre ostel prandre
5418 El chastel, que j'i vuel desçandre."
5419 "Sire," fet cil, cui mout grevoit,
5420 "Se enuiier ne vos devoit,
5421 Nos n'i desçandriiemes pas:
5422 El chastel a un mal trespas."
5423 "Mal?" fet Erec, "savez le vos?
5424 Qui que il soit, dites le nos;
5425 Que mout volantiers le savroie."
5426 "Sire," fet il, "peor avroie
5427 Que vos n'i eüssiez damage.
5428 Je sai tant an vostre corage
5429 De hardemant et de bonté,
5430 Se je vos avoie conté
5431 Ce que je sai de l'avanture,
5432 Qui tant est perilleuse et dure,
5433 Que vos i voudriiez aler.
5434 J'an ai sovant oï parler;
5435 Et passé a set anz ou plus
5436 Que del chastel ne revint nus
5437 Qui l'avanture i alast querre;
5438 S'i sont venu de mainte terre
5439 Chevalier fier et corageus.
5440 Sire, nel tenez mie a jeus!
5441 Que ja par moi ne le savroiz
5442 De ci que creanté m'avroiz
5443 Par l'amor que m'avez promise
5444 Que par vos ne sera requise
5445 L'avanture don nus n'estort
5446 Qu'il n'i reçoive honte ou mort."
5447 OR ot Erec ce que li siet;
5448 Guivret prie que ne li griet,
5449 Et dist: "Haï! biaus douz amis!
5450 Sofrez que nostre osteus soit pris
5451 El chastel mes ne vos enuit.
5452 Tans est de herbergier anuit,
5453 Et por ce vuel qu'il ne vos poist;
5454 Que se nule enors nos i croist,
5455 Ce vos devroit estre mout bel.
5456 De l'avanture vos apel,
5457 Que solemant le non me dites.
5458 Del soreplus soiiez toz quites."
5459 "Sire," fet il, "ne puis teisir
5460 Que ne die vostre pleisir.
5461 Li nons est mout biaus a nomer,
5462 Mes mout est griés a assomer;
5463 Que nus n'an puet eschaper vis.
5464 L'avanture, ce vos plevis,
5465 LA JOIE DE LA CORT a non."
5466 " Deus ! an joie n'a se bien non ! "
5467 Fet Erec; "ce vois ie querant.
5468 Ja ne m'alez desesperant,
5469 Biaus douz amis ! de ce ne d'el,
5470 Mes feisons prandre nostre ostel,
5471 Que granz biens nos an puet venir.
5472 Riens ne me porroit retenir
5473 Que je n'aille querre la Joie."
5474 "Sire," fet il, "Deus vos an oie,
5475 Que vos joie puissiez trover
5476 Et sanz anconbrier retorner.
5477 Bien voi qu'aler nos i estuet.
5478 Des qu'autremant estre ne puet,
5479 Alons i! Nostre osteus est pris,
5480 Que nus chevaliers de haut pris
5481 (Ce ai oï dire et conter)
5482 Ne puet an cest chastel antrer
5483 Por ce que herbergier i vuelle,
5484 Que li rois Evrains nel recuelle.
5485 Tant est jantis et frans li rois,
5486 Qu'il a fet ban a ses borjois,
5487 Si chier con chascuns a son cors,
5488 Que prodon qui vaingne de fors
5489 An lor meisons ostel ne truisse,
5490 Por ce que il meïsmes puisse
5491 Toz les prodomes enorer,
5492 Qui leanz voudront demorer."
5493 AINSI vers le chastel s'an vont,
5494 Les lices passent et le pont;
5495 Et quant les lices ont passees,
5496 Les janz qui furent amassees
5497 Parmi les rues a tropiaus,
5498 Voient Erec qui mout est biaus,
5499 Et par sanblant cuident et croient
5500 Que trestuit li autre a lui soient.
5501 A mervoilles l'esgardent tuit;
5502 La vile an fremist tote et bruit,
5503 Tuit an consoillent et parolent;
5504 Nes les puceles qui carolent
5505 Lor chant an leissent et retardent,
5506 Totes ansanble le regardent
5507 Et de sa grant biauté se saingnent
5508 Et a grant mervoille le plaingnent.
5509 An bas dit l'une a l'autre: "Lasse!
5510 Cist chevaliers qui par ci passe,
5511 Vet a la Joie de la Cort.
5512 Dolanz an iert ainz qu'il s'an tort;
5513 Onques nus ne vint d'autre terre
5514 La Joie de la Cort requerre,
5515 Qu'il n'i eüst honte et damage
5516 Et n'i leissast la teste an gage."
5517 Aprés por ce que il l'antande
5518 Dïent an haut: "Deus te deffande,
5519 Chevaliers, de mesavanture!
5520 Car mout es biaus a desmesure,
5521 Et mout fet ta biautez a plaindre;
5522 Car demain la verrons estaindre.
5523 A demain est ta morz venue;
5524 Demain morras sanz atandue,
5525 Se Deus ne te garde et deffant."
5526 Erec ot bien et si antant,
5527 Qu'an dit de lui aval la vile;
5528 Plus le pleignoient de deus mile;
5529 Mes riens ne le puet esmaiier.
5530 Outre s'an va sanz delaiier,
5531 Saluant deboneiremant
5532 Toz et totes comunalmant.
5533 Et tuit et totes le saluent,
5534 Et li plusor d'angoisse suent,
5535 Qui plus dotent que il ne fet
5536 Et de sa honte et de son let.
5537 Seul de veoir sa contenance,
5538 Sa grant biauté et sa sanblance,
5539 A si les cuers de toz a lui,
5540 Que tuit redotent son enui,
5541 Chevalier, dames et puceles.
5542 Li rois Evrains ot les noveles
5543 Que teus janz a sa cort venoient
5544 Qui grant conpeignie menoient,
5545 Et bien ressanbloit as hernois,
5546 Que li sire estoit cuens ou rois.
5547 Li rois Evrains anmi la rue
5548 Vint ancontre aus, si les salue.
5549 "Bien vaingne", fet il, "ceste rote,
5550 Et li sires et la janz tote!
5551 Bien veigniez, seignor! Desçandez!"
5552 Desçandu sont: il fu assez
5553 Qui lor chevaus reçut et prist.
5554 Li rois Evrains pas n'antreprist,
5555 Quant il vit Enide venant,
5556 Si la salue maintenant
5557 Et li cort eidier a desçandre.
5558 Par la main qu'ele ot blanche et tandre,
5559 L'an mainne anz el palés amont
5560 Si con franchise le semont,
5561 Si l'enora de quanqu'il pot;
5562 Car bien et bel feire le sot
5563 Sanz folie et sanz mal panser.
5564 Une chanbre fist ançanser
5565 D'ançans, de myrrre et d'aloé.
5566 A l'antrer anz ont tuit loé
5567 Le bel sanblant au roi Evrain.
5568 An la chanbre antrent main a main,
5569 Si con li rois les i mena,
5570 Qui d'aus grant joie demena.
5571 Mes por quoi vos deviseroie
5572 Les peintures, les dras de soie,
5573 Don la chanbre estoit anbelie?
5574 Le tans gasteroie an folie,
5575 Ne je ne le vuel pas gaster,
5576 Einçois me vuel un po haster;
5577 Car qui tost va la droite voie
5578 Passe celui qui se desvoie;
5579 Por ce ne m'i vuel arester.
5580 Li rois comande a aprester
5581 Le soper, quant tans fu et ore;
5582 Por ce ne vuel feire demore,
5583 Se trover puis voie plus droite.
5584 Quanque cuers desirre et covoite
5585 Orent plenieremant la nuit,
5586 Oisiaus et veneison et fruit
5587 Et vin de diverse meniere;
5588 Mes tot passe la bele chiere!
5589 Car de toz mes est li plus douz
5590 La bele chiere et li liez vouz.
5591 Mout furent servi richemant,
5592 Tant qu'Erec estrosseemant
5593 Leissa le mangier et le boivre,
5594 Si comança a ramantoivre
5595 Ce qui au cuer plus li tenoit;
5596 De la Joie li sovenoit,
5597 S'an a la parole esmeüe,
5598 Li rois Evrains l'a maintenue.
5599 "Sire," fet il, "or est bien tans
5600 Que je die ce que je pans
5601 Et por quoi je sui ça venuz.
5602 Trop me sui del dire tenuz,
5603 Or nel puis celer an avant.
5604 La Joie de la Cort demant,
5605 Que nule rien tant ne covoit.
5606 Donez la moi, queus qu'ele soit
5607 Se vos an estes poestis."
5608 "Certes", fet li rois, "biaus amis,
5609 Parler vos oi de grant oiseuse.
5610 Ceste chose est mout perilleuse,
5611 Qui dolant a fet maint prodome;
5612 Vos meïsmes a la parsome
5613 An seroiz morz et afolez,
5614 Se consoil croire ne volez.
5615 Mes se vos me voliiez croire,
5616 Je vos loeroie a recroire
5617 De demander chose si grief
5618 Don ja ne vandriiez a chief.
5619 N'an parlez pas! Teisiez vos an!
5620 Ne vos vandroit pas de grant san,
5621 Se vos ne creez mon consoil.
5622 De rien nule ne me mervoil,
5623 Se vos querez enor et pris;
5624 Mes se vos veoie antrepris
5625 Ou de vostre cors anpirié
5626 J'an avroie le cuer irié.
5627 Et sachiez bien que j'ai veu
5628 Maint prodome estre recreu
5629 Qui ceste joie demanderent.
5630 Onques de rien n'i amanderent,
5631 Ainz i sont tuit mort et peri.
5632 Ainz que demain soit asseri,
5633 Poez autel loier atandre.
5634 S'a la Joie volez antandre,
5635 Vos l'avroiz, mes que bien me poist.
5636 C'est une chose que vos loist
5637 A repantir et a retreire,
5638 Se vos volez vostre preu feire.
5639 Por ce vos di que traïson
5640 Vers vos feroie et mesprison,
5641 Se tot le voir ne vos disoie."
5642 Erec antant et bien otroie
5643 Que li rois a droit le consoille;
5644 Mes con plus granz est la mervoille
5645 Et l'avanture plus grevainne,
5646 Plus la covoite et plus se painne;
5647 Et dist: "Sire, dire vos puis
5648 Que prodome et leal vos truis,
5649 Ne blasme ne vos an puis metre.
5650 De cest don me vuel antremetre,
5651 Comant que des or mes m'an chiee
5652 Ci an est la broche tranchiee;
5653 Car ja de rien que j'aie anprise
5654 Ne ferai tel recreantise,
5655 Que je tot mon pooir n'an face
5656 Einçois que j'isse de la place."
5657 "Bien le savoie", dist li rois,
5658 "Vos errez ancontre mon pois.
5659 La Joie avroiz que vos querez;
5660 Mes mout an sui desesperez,
5661 Que mout dot vostre mescheance.
5662 Mes or mes soiiez a fiance
5663 D'avoir quanque vos coveitiez.
5664 Se vos a joie an esploitiez,
5665 Conquise avroiz si grant enor,
5666 Qu'onques hon ne conquist greignor,
5667 Et Deus, si con je le desir,
5668 Vos an doint a joie partir."
5669 DE ce tote la nuit parlerent
5670 Jusqu'a tant que couchier alerent,
5671 Que li lit furent atorné.
5672 Au main quant il fu ajorné,
5673 Erec qui fu an son esvoil,
5674 Vit l'aube clere et le soloil,
5675 Si se lieve tost et atorne.
5676 Enide a mout grant enui torne,
5677 Et mout an est triste et iriee;
5678 Mout an est la nuit anpiriee
5679 De sospeçon et de peor
5680 Que ele avoit de son seignor
5681 Qui se viaut metre an grant peril.
5682 Mes tote voie s'atorne il;
5683 Que nus ne l'an puet destorner.
5684 Li rois, por son cors atorner,
5685 A son lever li anvoia
5686 Armes que mout bien anploia.
5687 Erec nes a pas refusees;
5688 Car les soes ierent usees
5689 Et anpiriees et maumises.
5690 Les armes a volantiers prises,
5691 Si s'an fet armer an la sale.
5692 Quant armez fu, si s'an avale
5693 Trestoz les degrez contre val,
5694 Et trueve anselé son cheval
5695 Et le roi qui montez estoit.
5696 Chascuns de monter s'aprestoit
5697 Et a la cort et as ostés.
5698 An tot le chastel n'a remés
5699 Home ne fame, droit ne tort,
5700 Grant ne petit, foible ne fort,
5701 Qui aler puisse, qui n'i voise.
5702 A l'esmovoir a mout grant noise
5703 Et grant bruit par totes les rues;
5704 Car les granz janz et les menues
5705 Disoient tuit: "Haï! haï!
5706 Chevaliers! Joie t'a traï,
5707 Cele que tu cuides conquerre;
5708 Mes ton duel et ta mort vas querre."
5709 Et n'i a un seul qui ne die:
5710 "Ceste Joie, Deus la maudie!
5711 Que tant prodome i sont ocis.
5712 Hui an cest jor fera le pis,
5713 Que onques mes feïst sanz dote."
5714 Erec ot bien et si escote
5715 Qu'an dist de lui et sus et jus:
5716 "Haï! haï! Tant mar i fus,
5717 Biaus chevaliers, janz et adroiz!
5718 Certes ne seroit mie droiz,
5719 Que ta vie si tost fenist
5720 Ne que nus enuis t'avenist
5721 Don bleciez fusses et leidiz."
5722 Bien ot la parole et les diz;
5723 Mes totes voies outre passe,
5724 Ne tient mie la teste basse
5725 Ne ne fist sanblant de coart.
5726 Qui que parot, mout li est tart
5727 Que il voie et sache et conoisse
5728 Dont il sont tuit an tel angoisse,
5729 An tel enui et an tel painne.
5730 Li rois fors del chastel le mainne
5731 An un vergier qui estoit pres;
5732 Et tote la janz vet aprés
5733 Proiant que de ceste besoingne
5734 Deus a joie partir l'an doingne;
5735 Mes ne fet pas a trespasser
5736 Por langue debatre et lasser,
5737 Que del vergier ne vos retraie
5738 Lonc l'estoire chose veraie.
5739 EL vergier n'avoit anviron
5740 Mur ne paliz se de l'er non;
5741 Mes de l'er est de totes parz
5742 Par nigromance clos li jarz
5743 Si que riens antrer n'i pooit
5744 Se par dessore n'i voloit,
5745 Ne que s'il fust toz clos de fer.
5746 Et tot esté et tot iver
5747 I avoit flors et fruit meür;
5748 Et li fruiz avoit tel eür,
5749 Que leanz se leissoit mangier:
5750 Au porter fors feisoit dangier;
5751 Car qui point porter an vossist,
5752 Ja mes a l'uis ne revenist
5753 Ne ja mes del vergier n'issist
5754 Tant qu'an son leu le fruit meïst;
5755 Ne soz ciel n'a oisel volant
5756 Qui pleise a home, qui n'i chant
5757 Por lui deduire et resjoïr,
5758 Que l'an n'an i poïst oïr
5759 Plusors de chascune nature;
5760 Et terre, tant come ele dure,
5761 Ne porte espece ne racine,
5762 Qui vaille a nule medecine,
5763 Que l'an n'an i eüst planté,
5764 S'an i avoit a grant planté.
5765 Leanz par une estroite antree
5766 Est la torbe des janz antree,
5767 Li rois Evrains et tuit li autre.
5768 Erec aloit lance sor fautre
5769 Parmi le vergier chevauchant,
5770 Qui mout se delitoit el chant
5771 Des oisiaus qui leanz chantoient;
5772 Sa Joie li represantoient,
5773 La chose a quoi il plus beoit;
5774 Mes une mervoille veoit,
5775 Qui poïst feire grant peor
5776 Au plus hardi conbateor
5777 De trestoz çaus que nos savons,
5778 Se fust Tiebauz, li Esclavons,
5779 Ou Ospiniaus ou Fernaguz;
5780 Car devant aus sor peus aguz
5781 Avoit hiaumes luisanz et clers,
5782 Et s'avoit dessoz les cerclers
5783 Teste d'ome dessoz chascun;
5784 Mes au chief des peus avoit un
5785 Ou il n'avoit neant ancor
5786 Fors que tant solemant un cor.
5787 Il ne set que ce senefie,
5788 Ne de neant ne se detrie;
5789 Ainz demande que ce puet estre
5790 Le roi qui lez lui iere a destre.
5791 Li rois li dit et si li conte:
5792 "Amis," fet il, "savez que monte
5793 Ceste chose que ci veez?
5794 Mout an devez estre esfreez,
5795 Se vos amez rien vostre cors;
5796 Car cil seus peus qui est defors,
5797 Ou vos veez cest cor pandu,
5798 A mout longuemant atandu,
5799 Mes nos ne savons mie cui,
5800 Se il atant vos ou autrui.
5801 Garde ta teste n'i soit mise;
5802 Car li peus siet an tel devise.
5803 Bien vos an avoie garni
5804 Einçois que vos venissiez ci.
5805 Ja ne cuit que mes an issiez,
5806 Si soiiez morz et detranchiez;
5807 Car nos an savomes ja tant
5808 Que li peus vostre teste atant.
5809 Et s'il avient qu'ele i soit mise,
5810 Si con chose li est promise,
5811 Des que tes chiés i iert fichiez,
5812 Uns autre peus sera dreciez
5813 Aprés celui, qui atandra
5814 Tant que ne sai qui revandra.
5815 Del cor ne vos dirai je plus,
5816 Mes onques soner nel pot nus.
5817 Mes cil qui soner le porra,
5818 Ses pris et s'enors an croistra
5819 Devant toz çaus de la contree,
5820 S'avra tel enor ancontree
5821 Que tuit enorer le vandront
5822 Et au mellor d'aus le tandront.
5823 Or n'i a plus de cest afeire:
5824 Feites voz janz arriere treire;
5825 Car la Joie vandra par tans
5826 Qui vos fera dolant, ce pans."
5827 ATANT li rois Evrains le leisse,
5828 Et cil vers Enide se beisse
5829 Qui an son cuer grant duel feisoit,
5830 Neporquant s'ele se teisoit;
5831 Car diaus que l'an face de boche,
5832 Ne monte rien, s'au cuer n'atoche.
5833 Et cil qui bien conut son cuer
5834 Li a dit: "Bele douce suer,
5835 Jantis dame leaus et sage !
5836 Je conois tot vostre corage.
5837 Grant peor avez, bien le voi,
5838 Si ne savez ancor por quoi;
5839 Mes por neant vos esmaiiez
5840 Jusqu'a tant que veü aiiez
5841 Que mes escuz iert depeciez
5842 Et je dedanz le cors bleciez,
5843 Et vos verroiz covrir de sanc
5844 Les mailles de mon hauberc blanc,
5845 Et mon hiaume fret et quassé
5846 Et moi recreant et lassé
5847 Que plus ne me porrai deffandre,
5848 Qu'il m'estovra merci atandre
5849 Et deproiier outre mon vuel:
5850 Lors porroiz feire vostre duel;
5851 Que trop tost comancié l'avez.
5852 Douce dame, ancor ne savez
5853 Que ce sera, ne je nel sai.
5854 De neant estes an esmai!
5855 Mes bien sachiez veraiemant:
5856 S'an moi n'avoit de hardemant
5857 Fors tant con vostre amors me baille,
5858 Ne doteroie je sanz faille
5859 Cors a cors nul home vivant.
5860 Si faz folie, qui me vant;
5861 Mes je nel di por nul orguel
5862 Fors tant que conforter vos vuel.
5863 Confortez vos! Leissiez ester!
5864 Je ne puis plus ci arester
5865 Ne vos n'iroiz plus avuec moi;
5866 Car avant mener ne vos doi
5867 Si con li rois l'a comandé."
5868 Lors la beise et comande a Dé
5869 Et ele i recomande lui;
5870 Mes mout li vient a grant enui
5871 Quant ele nel siut et convoie
5872 Tant qu'ele sache et qu'ele voie
5873 Queus avanture ce sera
5874 Et comant il esploitera;
5875 Mes puis que remenoir l'estuet
5876 Et avant siure ne le puet,
5877 Si remaint iriee et dolante.
5878 Et cil s'an va tote une sante
5879 Seus, sanz conpeignie de jant,
5880 Tant qu'il trova un lit d'arjant,
5881 Covert d'un drap brosdé a or,
5882 Dessoz l'onbre d'un sicamor,
5883 Et sor le lit une pucele
5884 Jante de cors et de vis bele
5885 De totes biautez a devise;
5886 La s'estoit tote sole assise.
5887 De li ne vuel plus deviser;
5888 Mes qui bien seüst raviser
5889 Tot son ator et sa biauté,
5890 Dire poïst par verité
5891 Qu'onques Lavine de Laurante,
5892 Qui tant par fu et bele et jante,
5893 Nen ot de sa biauté le quart.
5894 Erec s'aproche cele part,
5895 Car de plus pres la vost veoir;
5896 Et les janz s'an vont asseoir
5897 Soz les arbres par le vergier.
5898 A tant ez vos un chevalier
5899 Armé d'unes armes vermoilles,
5900 Qui mout estoit granz a mervoilles;
5901 Et s'il ne fust granz a enui,
5902 Soz ciel n'eüt plus bel de lui;
5903 Mes il estoit un pié plus granz,
5904 A tesmoing de totes les janz,
5905 Que chevaliers que l'an seust.
5906 Einçois qu'Erec veü l'eüst,
5907 Si s'escria: "Vassaus, vassaus!
5908 Fos estes, se je soie saus,
5909 Qui vers ma dameisele alez.
5910 Mien esciant tant ne valez
5911 Que vers li doiiez aprochier.
5912 Vos conparroiz ancui mout chier
5913 Vostre folie, par ma teste!
5914 Estez arriers!" Et cil s'areste,
5915 Si le regarde; et cil s'estut.
5916 Li uns vers l'autre ne se mut
5917 Tant qu'Erec respondu li ot
5918 Trestot quanque dire li plot.
5919 "Amis," fet il, "dire puet l'an
5920 Folie aussi tost come san.
5921 Menaciez tant con vos pleira,
5922 Et je sui cil qui se teira;
5923 Qu'an menacier n'a nul savoir.
5924 Savez por quoi? Teus cuide avoir
5925 Le jeu joé, qui puis le pert.
5926 Por ce est fos tot an apert,
5927 Qui trop cuide et qui trop menace.
5928 S'est qui fuie, assez est qui chace;
5929 Mes je ne vos dot mie tant,
5930 Que je m'an fuie ancor a tant;
5931 Aparelliez sui de deffandre,
5932 S'est qui estor me vuelle randre,
5933 Que a force feire l'estuisse,
5934 Qu'autremant eschaper n'an puisse."
5935 "Nenil", fet il, "se Deus me saut!
5936 Sachiez, bataille ne vos faut;
5937 Que je vos requier et desfi."
5938 Et ce sachiez vos tot de fi,
5939 Que puis n'i ot resnes tenues.
5940 N'orent mie lances menues,
5941 Ainz furent grosses et quarrees,
5942 Si n'estoient mie plenees,
5943 S'an furent plus roides et forz.
5944 Sor les escuz par tel esforz
5945 S'antrefierent des fers tranchanz,
5946 Que parmi les escuz luisanz
5947 Passe de chascune une toise;
5948 Mes li uns l'autre an char n'adoise,
5949 Ne lance brisiee n'i ot;
5950 Chascuns au plus tost que il pot
5951 A sa lance retreite a lui,
5952 Si s'antrevienent anbedui,
5953 Et revienent a droite joste.
5954 Li uns ancontre l'antre joste,
5955 Si se fierent par tel angoisse,
5956 Que l'une et l'autre lance froisse
5957 Et li cheval dessoz aus chieent.
5958 Et cil qui sor les chevaus sieent
5959 Ne se santent de rien grevé:
5960 Isnelemant sont relevé,
5961 Car fort estoient et legier.
5962 A pié sont anmi le vergier,
5963 Si s'antrevienent demanois
5964 As verz branz d'acier vi
5965 Et fierent granz cos et nuisanz
5966 Sor les hiaumes clers et luisanz,
5967 Si que trestot les eschantelent
5968 Et que li oel lor estancelent;
5969 Ne plus ne se pueent pener
5970 D'aus anpirier et d'aus grever
5971 Que il se painnent et travaillent.
5972 Andui fieremant s'antrassaillent
5973 As pons dorez et as tranchanz.
5974 Tant se sont martelé les danz
5975 Et les joes et les nasés
5976 Et poinz et braz et plus assez,
5977 Tanples et hateriaus et cos,
5978 Que tuit lor an duelent li os.
5979 Mout sont doillant et mout sont las;
5980 Neporquant ne recroient pas,
5981 Einçois s'esforcent miauz et miauz.
5982 La suors lor troble les iauz
5983 Et li sans qui avuec degote,
5984 Si que par po ne voient gote;
5985 Et bien sovant lor cos perdoient
5986 Come cil qui pas ne veoient
5987 Lor espees sor aus conduire;
5988 Ne ne pueent mes gueires nuire
5989 Li uns a l'autre; neporquant
5990 Ne recroient ne tant ne quant,
5991 Que trestot lor pooir ne facent.
5992 Por ce que li oel lor esfacent
5993 Si que tot perdent lor veoir,
5994 Leissent jus lor escuz cheoir,
5995 Si s'antraerdent par grant ire.
5996 Li uns l'autre sache et detire
5997 Si que sor les genouz s'abatent.
5998 Einsi longuemant se conbatent
5999 Tant que l'ore de none passe,
6000 Et li granz chevaliers se lasse
6001 Si que tote li faut l'alainne.
6002 Erec a son talant le mainne
6003 Et sache et tire si que toz
6004 Les laz de son hiaume a deroz
6005 Et jusque vers ses piez l'ancline.
6006 Cil chiet a danz sor sa peitrine
6007 Ne n'a pooir de relever.
6008 Que que il li doie grever,
6009 Li covient dire et otroiier
6010 "Conquis m'avez, nel puis noiier,
6011 Mes mout me vient a grant contreire.
6012 Et neporquant de tel afeire
6013 Poez estre et de tel renon,
6014 Qu'il ne m'an sera se bel non;
6015 Et mout voudroie par proiiere,
6016 S'estre puet an nule meniere,
6017 Que je vostre droit non seüsse
6018 Por ce que confort an eüsse.
6019 Se miaudre de moi m'a conquis
6020 Liez an serai, jel vos plevis;
6021 Mes se il m'est si ancontre
6022 Que pire de moi m'et outré,
6023 De ce doi je grant duel avoir."
6024 "Amis, tu viaus mon non savoir?"
6025 Fet Erec, "Et jel te dirai,
6026 Ja ainz de ci ne partirai;
6027 Mes ce iert par tel covenant
6028 Que tu me diras maintenant
6029 Por quoi tu ies an cest jardin.
6030 Savoir an vuel tote la fin,
6031 Queus est tes nons et queus la joie;
6032 Car mout me tarde que j'an oie
6033 La verité de tot an tot."
6034 "Sire," fet il, "sanz nul redot
6035 Vos dirai tot quanque vos plest."
6036 Erec son non plus ne li test:
6037 "Oïs onques parler", fet il,
6038 "Del roi Lac et d'Erec son fil?"
6039 "Oil, sire, bien le conui,
6040 Car a la cort son pere fui
6041 Maint jor ainz que chevaliers fusse,
6042 Ne ja son vuel ne m'an meüsse
6043 D'ansanble o lui por nule rien."
6044 "Donc me doiz tu conoistre bien,
6045 Se tu fus onques avuec moi
6046 A la cort mon pere, le roi."
6047 "Par foi! donc m'est bien avenu.
6048 Or oëz qui m'a retenu
6049 An cest vergier si longuemant.
6050 De tot vostre comandemant
6051 Dirai le voir, que qu'il me griet.
6052 Cele pucele qui la siet
6053 M'ama des anfance, et je li.
6054 A l'un et a l'autre abeli,
6055 Et l'amors crut et amanda
6056 Tant que ele me demanda
6057 Un don, mes ne le noma mie.
6058 Qui veeroit rien a s'amie?
6059 N'est pas amis, qui antreset
6060 Tot le buen s'amie ne fet
6061 Sanz rien leissier et sanz feintise,
6062 S'il onques puet an nule guise.
6063 Creantai li sa volanté:
6064 Quant je li oi acreanté,
6065 Si vost ancor que li plevisse.
6066 Se plus vossist, plus an feïsse;
6067 Mes ele me crut par ma foi.
6068 Fiançai li, si ne soi quoi.
6069 Tant avint que chevaliers fui:
6070 Li rois Evrains, cui niés je sui,
6071 M'adoba veant mainz prodomes
6072 Dedanz cest vergier ou nos somes.
6073 Ma damoisele qui siet la
6074 Tantost de ma foi m'apela
6075 Et dist que plevi li avoie
6076 Que ja mes de ceanz n'istroie
6077 Tant que chevaliers i venist
6078 Qui par armes me conqu
6079 Reisons fu que je remassisse
6080 Ainz que ma fiance mantisse,
6081 Ja ne l'eüsse je plevi.
6082 Des que je soi le bien an li,
6083 A la rien que je plus ai chiere
6084 N'an dui feire sanblant ne chiere
6085 Que nule rien me despleüst;
6086 Que, s'ele s'an aparceüst,
6087 Tost retreissist a li son cuer;
6088 Et je nel vossisse a nul fuer
6089 Por rien qui deüst avenir.
6090 Einsi me cuida retenir
6091 Ma dameisele a lonc sejor;
6092 Ne cuidoit pas que a nul jor
6093 Deüst an cest vergier antrer
6094 Vassaus qui me poïst outrer.
6095 Por ce me cuida a delivre
6096 Toz les jorz que j'eusse a vivre,
6097 Avuec li tenir an prison.
6098 Et je feïsse mesprison,
6099 Se de rien nule me fainsisse
6100 Que trestoz çaus ne conqueïsse,
6101 Vers cui je eüsse puissance;
6102 Vilainne fust la delivrance.
6103 Et je vos os bien afichier,
6104 Que je n'ai nul ami si chier
6105 Vers cui je m'an fainsisse pas.
6106 Onques mes d'armes ne fui las,
6107 Ne de conbatre recreüz.
6108 Bien avez les hiaumes veüz
6109 De çaus que j'ai veincuz et morz;
6110 Mes miens n'an est mie li torz,
6111 Qui reison i viaut esgarder:
6112 De ce ne me poi je garder,
6113 Se je ne vossisse estre faus
6114 Et foi mantie et desleaus.
6115 Or vos ai la verité dite,
6116 Et sachiez bien, n'est pas petite
6117 L'enors que vos avez conquise.


suite 

retours