Christine de Pizan,
Le Livre du duc des vrais amants
Édition et traduction
Dominique Demartini
et Didier Lechat
Édition Champion Classiques

Concordancier complet des formes graphiques occurrentes,
ensemble de l’oeuvre


établi par Denis Hüe avec Simple concordance program
à partir du texte communiqué par les éditions Champion
(ms BnF 836, f 65r, detail)


 

Table des matières

Christine de Pizan,  Le Livre du duc des vrais amants Édition Dominique Demartini traduction Didier Lechat Édition Champion Classiques Concordancier complet des formes graphiques occurrentes, ensemble de l’oeuvre. 1

A. 5

B. 46

C. 55

D. 86

E. 128

F. 174

G. 188

H. 195

I 200

J 204

L. 216

M.. 238

N.. 273

O.. 288

P. 298

Q.. 329

R. 352

S. 364

T. 396

U.. 414

V. 422

X. 443

Y. 444

Liste des mots du texte, classes par fréquence. 448

Liste des mots du texte, par ordre alphabétique. 463


Notes pour l’établissement du concordancier

Pour des raisons de facilité les lettres sont numérotées en chiffres romain, comme dans la traduction, et suivies du numéro de ligne.

On pourra consulter les lettres aux pages suivantes de l’édition

I : p.0226

II : p. 276

III : p. 282

IV : p. 330

V : p. 332

VI : p. 354

VII : p. 358

VIII : p. 366

Ballades de plusieurs, façons, Virelais et Rondeaux sont numérotés B-I, V-I, R-I…
et se trouvent à partir de la page 384.

 

Une erreur de numérotation est intervenue dans l’édition du texte, entre les vers 2869 (un vers excédentaire, numéroté par nous 2869’), et 2880, un vers manquant, corrigeant l’erreur précédente : nous avons choisi de « supprimer » le numéro de vers 2879 qui ne correspond à aucun texte)

 

2869. Comment, a qui qu’en desplace,

[2869'— La verroye assez souvent.

2870. Si n’aloye plus rovant,

2871. Car tout mon vouloir avoie.

2872. Bien me chargia toutevoie

2873. Que bien son honneur  gardasse,

2874. Et que avant me retardasse

2875. D’elle veoir aucuns jours,

2876. Quoy qu’anuyast li sejours,

2877. Qu’en peril je la meïsse,

2878. Mais que sagement veïsse

2879.

2880. Temps et heure de venir

 

Enfin, le logiciel de concordançage n’acceptant ni les ÿ ni les ï, cela a entraîné quelques distorsion dans le concordancier, auxquelles nous n’avons pas pu toujours remédier.

 

 

A

a
                2. Je n’eusse ne entencion/3. A present de dittiez faire/4. D’amours, car
        puet, sanz qu’il deprie,/11. Comander a trop greigneur/12. Que ne suis. C’est un
      12. Que ne suis. C’est un seigneur /13. A qui  doy bien obeïr,/14. Si m’a voulu regehir
         /13. A qui  doy bien obeïr,/14. Si m’a voulu regehir/15. De sa grace la doulour
            /17. Ou maint yver et esté/18. Il a par long temps esté/19. Pour Amours, ouquel
       ou est depuis passez,/30. Pluseurs ans a ja passez./31. Si veult que ad ce renouvel
         42. Quant ja grant peine mettoye/43. A amoureux devenir./44. Pour ce que ouoye
      gens/47. Et mieux duis, si desiroie/48. A l’estre. Pour ce tiroye/49. Es lieux ou
           /67. Et en cellui doulz demour/68. A Amours mainte clamour/69. Fis, disant en
       amoreux, car riens plus ne desire./75. A celle fin qu’a vaillance je tyre,/76. Vueilles
           plus ne desire./75. A celle fin qu’a vaillance je tyre,/76. Vueilles moy tost
      folour et joennece/80. Sache amender et a honneur me drece,/81. Car le desir que j
         /113. Mie la ne la savions/114. Mais a l’aventure alions./115. Ses gens dehors
          lançoient la barre,/118. Et aultres a une barre/119. S’appoioient en estant./
        et dame et pucelle,/142. Des parentes a ycelle/143. Qui de toutes ert maistresse
       toutes ert maistresse./144. La pucelle a blonde trece/145. Sans villennie et sans
      156. Au noble estat qui la duit/157. Et a sa royal personne/158. Dont chascun en bien
         Dieux soit louez qui grace/173. Nous a faitte si a point/174. Que vous avons en
        louez qui grace/173. Nous a faitte si a point/174. Que vous avons en ce point/1
      Que vous avons en ce point/175. Trouvee a chiere joyeuse. »/176. Lors la bonne et
          en un tres bel estre./182. Et celle a son costé destre/183. Pour seoir vers soy
      de nous et mistrent./197. Lors me prist a desrener,/198. Car ne sceusse arraisonner
           215. Commença qui pour amer/216. M’a fait souffrir maint amer./217. Si est merveille
            maint amer./217. Si est merveille a comprendre/218. Coment Amours voult lors
        /230. De ma dame de valour/231. Jusqu’a tant qu’Amours en voye/232. Me mist. Et
          mon cuer y asseoir,/235. Et souvent a long sejour/236. La veoye et fors cel jour
         la Perfaitte/244. Qui mainte peine m’a faitte/245. Parloit a moy , son langage
         mainte peine m’a faitte/245. Parloit a moy , son langage/246. Et son maintien doulz
         /270. Mais mon cuer se consenti/271. A l’amoureuse bleceure./272. Tout ne fust
      tel party que respondre/279. Ne sçavoye a sa  parole./280. Bien devoit tenir a fole
         a sa  parole./280. Bien devoit tenir a fole/281. Ma contenance et maniere,/282
      . Que de paour mon cuer tremblast./287. A brief parler, qu’en diroye ?/288. S’a estre
      . A brief parler, qu’en diroye ?/288. S’a estre pris desiroye,/289. Or n’y eus je
          [291. De mon enfance premiere./292. A vivre d’aultre maniere/293. Vraye Amour
       aprist en l’eure. /294. Ainsi fus pris a celle heure./295. La me tins longue piecete
           301. Sa beaulté. Com papillon/302. A chandoille ou oysillon/303. A glus se prent
           302. A chandoille ou oysillon/303. A glus se prent me prenoye,/304. Ne garde
          d’un jour d’esté,/307. Mon cousin n’a plus songié./308. Si m’a dit : « Prenez
      . Mon cousin n’a plus songié./308. Si m’a dit : « Prenez congié,/309. Tart est, je
      Lui pleust que la convoyasse/323. Jusqu’a l’ostel, mais la belle/324. Ne voult. Si
      358. Ou mon cuer laissoie en gage,/359. A son corps gent et faittis/360. Et a ses
      59. A son corps gent et faittis/360. Et a ses yeulx attraittis :/361. Tout me venoit
         m’araisonna/366. Et de mainte raison a/367. Parlé, mais ne l’entendoie/368. Car
      67. Parlé, mais ne l’entendoie/368. Car a penser entendoie,/369. Tant que cil me dist
          que cil me dist : « Beau sire,/370. A quoy ainsi sans riens dire/371. Pensez ore
      en tous cas plus perfaitte ?/384. Quant a mon gré, elle est faitte/385. Pour regarder
       385. Pour regarder en beaulté,/386. Et a especïaulté/387. De sens, d’onneur et de
       /388. De noblece toutes passe./389. Et a tout dire, par m’ame,/390. Oncques ne vei
      417. Dame autre, plus ne le dites,/418. A ceste ne que petites/419. Flammeches font
      19. Flammeches font ou chandoilles/420. A la lueur des estoilles. »/421. Quant cil
         ainsi dire,/422. Tout bas s’en prist a soubzrire,/423. Et croy bien qu’il advisoit
       Et son yre ressoingnoye,/437. L’avisay a sa fenestre./438. Bien le voulsisse ailleurs
       Toutesfois j’alay descendre,/440. Puis a genoulz sanz attendre/441. Me mis en le
       adés m’estoit advis/458. Que veoye vis a vis/459. Celle qui pas ne savoit/460. Comment
      grace/482. Et de valeur est souveraine, a voir dire./483. Si ne puis dire assez et
          eslire !/493. Si te suppli, Amours, a qui m’ottroye,/494. Que tu me donnes grace
        je puisse souffire/503. Pour seul ami a celle qui m’enlasce./504. Graces te rends
            !]/505. Ainsi je me debatoye/506. A par moy, et ne sentoye/507. Encore le dur
         cuer apprensist/531. La droitte voye a tenir/532. Qui fait vaillant devenir./5
      maintien et fait/536. Tout ce je meisse a effait./537. Si changay bien ma maniere
            estre accointe/547. Peine mettoye a apprendre/548. Chanter, dancier et moy prendre
      Chanter, dancier et moy prendre/549. Ja a armes poursuivir./550. Et m’yert vis que
           /568. Une feste pour aprendre/569. A jouster, si com disoye,/570. Mais aultre
      72. Ou mainte dame qu’on prise/573. Fut a la feste semonse,/574. Mais tout avant j
         avant j’eus response/575. Se ma dame a nostre feste/576. Venroit, je fis la requeste
        576. Venroit, je fis la requeste/577. A qui il apertenoit/578. Qui de loing m’apertenoit
       Et chieux lui me festoya./581. La veis a loisir ma dame,/582. Mais comment de corps
      604. Mon cuer qui se deportoit./605. Et a par moy tout ainsi/606. Disoie a celle qu
      05. Et a par moy tout ainsi/606. Disoie a celle qu’aim si :/607. [Ballade]Tres haulte
      m’est chemin et adrece/611. De pervenir a vaillance, et qui drece/612. Trestous mes
       qui drece/612. Trestous mes fais, dame a qui je suis lige/613. Tres humble serf,
       suis lige/613. Tres humble serf, comme a doulce maistresse,/614. A vous servir tant
        serf, comme a doulce maistresse,/614. A vous servir tant com vivray m’oblige./6
       meine/618. Au port d’onneur et conduit a leesce./619. Et pour le doulz plaisir qu
      et corps, non obstant ma simplece,/622. A vous servir [tant com vivray m’oblige]
       peine./626. Et j’aray lors souffisance a largece/627. Quant percevrez qu’a tousjours
            a largece/627. Quant percevrez qu’a tousjours sanz paresce/628. Obeïray, dame
          honneur et de valeur l’adrece,/630. A vous servir [tant com vivray m’oblige].
         poissant, tres louee princesse,/632. A vous amer de tres bonne heure apris je,
          Pour ce en tres grand humblece/634. A vous servir [tant com vivray m’oblige].
      ./635. Or m’esteut tourner arriere/636. A ma matiere premiere./637. La feste fut aprestee
       Cil qui les forsjousteroit,/644. Et qu’a celle jouste avroit/645. Vint chevaliers
        chevaliers advenans/646. Pour jouster a tous venans./647. Et ad certain jour fu
      est bien assis/652. Ou de grosses tours a six./653. En ces préz furent herbarges/
      Ma doulce dame. Au devant/663. Lui alay a belle route/664. De nobles gens, et sans
         /674. Si l’encontray en la voye/675. A moult noble chevauchee./676. Sa litiere
       /680. Beau cousin, quant cy venez/681. A present. N’est pas raison ! »/682. Ainsi
      . Ainsi, de mainte raison/683. Devisant a lie chiere/684. A ma doulce dame chiere
       raison/683. Devisant a lie chiere/684. A ma doulce dame chiere,/685. Venimes en approchant
         ,/699. De la litiere est yssue,/700. A grant joye y fut receue./701. Si la pris
           joye y fut receue./701. Si la pris a costoier/702. Et par sales convoier/703
      sales convoier/703. Jusqu’en la chambre a parer./704. Tout l’ostel ot fait parer/
      04. Tout l’ostel ot fait parer/705. Cil a qui m’en attendoye,/706. Dont l’erité attendoie
      713. Pour la laissier un pou estre/714. A son privé, et a destre/715. En autre lieu
            un pou estre/714. A son privé, et a destre/715. En autre lieu me tyray,/716
      7. Pour dancier sus l’Alemagne./718. Et a fin qu’il n’y remagne/719. Riens a la feste
      . Et a fin qu’il n’y remagne/719. Riens a la feste parfaire,/720. Riches robes oz
           robes oz fait faire/721. De livree a ma divise/722. Jusqu’a cent, et si m’avise
        721. De livree a ma divise/722. Jusqu’a cent, et si m’avise/723. Que les XXV en
      vert. Celles eurent/725. Les chevaliers a celle heure/726. De drap d’or ouvré dessure
      736. Du paÿs et de pucelles/737. Venues a celle feste./738. Lors ma dame, sans arreste
      . Puis menestrelz s’avancierent/770. Et a corner commencierent/771. Par gracïeuse
           /781. Si la prins et la menay/782. A la dance et ramenay/783. En sa place. Et
      819. Nous couchames ça et la./820. Mais a la beaulté qu’elle a-/821. Voit, toute nuit
        et la./820. Mais a la beaulté qu’elle a-/821. Voit, toute nuit, sanz cesser,/82
        beaulté, rose fresche, nouvelle,/828. A qui serf suis par doulce retenue./829. Dame
       preux et cointes,/844. Et escuiers qui a pointes/845. De rochez ja jousteront/84
            la fresche, nouvelle,/853. Qui ja a sa messe estoit/854. Et de l’oïr se hastoit
        attour./856. Lors son gent corps fait a tour,/857. Bel sur tous, c’est chose voire
      . Bel sur tous, c’est chose voire,/858. A l’yssir de l’oratoire,/859. Saluay courtoisement
             /863. Et qui belle dame ara/864. A la jouste ja parra ! »/865.  Lors commençay
            ja parra ! »/865.  Lors commençay a soubzrire/866. Et pris hardement de dire
      pensa/878. Un petit puis commença /879. A dire : « Beau cousin, certes,/880. Mieulx
          avoir present,/882. Pour qui faciez a present/883. Chevalerie et bernage./884
             /884. Mainte dame de parage/885. A cy et, sans dongier de ame,/886. Ne puet
       /888. Si devez de celle avoir/889. Don a sus vo tymbre mettre,/890. Pour qui vous
       voulsist prendre/912. Tout en gré, car a apprendre/913. Avoye encore ad ce faire
      aler. /919. Le disner tost apresté/920. A a cellui jour esté./921. Tous en noz chambres
          /919. Le disner tost apresté/920. A a cellui jour esté./921. Tous en noz chambres
            on destriers./930. Haultes selles a estriers,/931. Blanches  et rouges et vertes
      45. Et tous chevaliers estions/946. Qui a ceulz de hors joustions./947. Mon cousin
           En tel arroy/952. Entra que parent a roy/953. Bien sembla en tout atour :/95
           en tout atour :/954. Hëaume lancié a tour-/955. Noye de belle maniere,/956. Lances
       endroit, qui esjouïr/961. Faisoit tout a l’environ./962. Mais de ce plus ne diron
        970. Qui ne nous furent faillans/971. A la jouste. Aultres se tindrent/972. A cheval
      . A la jouste. Aultres se tindrent/972. A cheval qui veoir vindrent./973. Mon cousin
       cousin sans longue arreste/974. Trouvé a sa jouste preste/975. D’un chevalier qui
        jouste preste/975. D’un chevalier qui a point/976. Contre lui, mais il n’a point
       qui a point/976. Contre lui, mais il n’a point/977. Guenchy, ains si le rancontre
       ains si le rancontre/978. Qu’il l’abat a cel encontre/979. Si qu’il fault que sang
          des nostres. Ne faillirent/987. Mie a tost la jouste avoir,/988. Mais chascun
            avoir,/988. Mais chascun d’eulx y a, voir,/989. Son devoir si tres bien fait
           993. La jouste aval et amont./994. A doubles renc et a moult/995. Enforciez les
        aval et amont./994. A doubles renc et a moult/995. Enforciez les nostres  furent
      000. Et ces chevaliers joustoient/1001. A effort par divers rencs/1002. Sus grans
        couronnes atournees,/1009. Vint dames a blonde trece/1010. Dont la souveraine et
              de soye/1013. Blanc, brodé d’or a certaine/1014. Devise, chose est certaine
       1017. Sembloient ou fees faictes/1018. A souhait, toutes parfaittes./1019. Si pouez
      022. Car ne devoit pas pou plaire/1023. A ceulz qui telz creatures/1024. Veoient,
      34. La l’un l’aultre deshëaume/1035. Ou a un mont tout abat,/1036. L’autre vient qui
      cops donnant/1041. D’ambedeux pars l’un a l’aultre./1042. Et atant, lance sus faultre
       cas cy/1088. De mon fait, fors tant qu’a si/1089. Bien  fait tint la belle nee/10
      97. Joyeux. Ce sachiez de voir/1098. Qu’a mon pouoir mon devoir/1099. Y fis, selon
      120. De jouster plus voulentiers./1121. A un Alemant, abylle/1122. Et fort jousteur
        hommes tramis/1144. Pour prier, comme a amis,/1145. De par les dames de pris/11
      Et de par moy, qui depris/1147. Faisoie a tout gentil homme,/1148. Estrange et privé
           o nous tenissent./1151. Ainsi tout a la reonde/1152. Fis crier Table Reonde,
      9. S’il y ot grant assemblee,/1160. Car a joye redoublee/1161. Y furent receus a plain
       a joye redoublee/1161. Y furent receus a plain/1162. Tant de gent qu’esté a plein
           a plain/1162. Tant de gent qu’esté a plein/1163. Le chastel. A lie face/1164
       gent qu’esté a plein/1163. Le chastel. A lie face/1164. Les receus. La ot grant mace
      3. Compagnons de noble sorte./1174. N’y a cellui qui n’y porte/1175. Riche habit de
      semé d’orfaverie/1177. D’or et d’argent a grans lames,/1178. Et d’une livree dames
      la desireuse flamme,/1194. N’avoye fors a ma dame/1195. Pensee, regard n’entente.
       ce fus je lié sans doubte./1206. Adonc a moult belle route/1207. De gentilz hommes
      nul ne fut mourne,/1209. Ains dançoyent a l’estrive./1210. Et quant vers ma dame arrive
            /1217. Prins une dame jolie/1218. A la dance, a chiere lie/1219. Un tour ou
       Prins une dame jolie/1218. A la dance, a chiere lie/1219. Un tour ou deux la menay
      . Puis ma dame par la main/1222. Prens, a la dance la main/1223. Gayement par accordance
       je fus feru par my,/1234. Disoye ainsi a par my :/1235. [Rondel]Rians vairs yeulx
      souvenir,/1237. Tant m’esjoïst l’espart a souvenir/1238. De vous, tres doulz qui me
       ] /1242. Car il m’est vis que par vous a l’atteinte/1243. Venray de ce ou desir avenir
        de ce ou desir avenir,/1244. C’est qu’a son serf ma dame retenir/1245. Me vueille
         en toute guise./1254. De vert vestus a devise/1255. Furent XX aussi qui tindrent
      gentes et belles./1264. Mains destriers a haultes selles/1265. Firent le jour de rencontre
      0. Mais je ne vueil plus entendre/1271. A de ce tenir long compte,/1272. Car mieulx
        voulsisse  je ouvrir/1339. Mon penser a homme né/1340. N’a femme. Mais si mené/
          1339. Mon penser a homme né/1340. N’a femme. Mais si mené/1341. Estoye et en si
      7. Souvent si fort je plouroie/1348. Qu’a vis m’yert que je mouroie/1349. En grief
       1350. Et deffaillance d’espoir/1351. D’a s’amour jamais atteindre,/1352. Dont palir
       Car dire par nulle voye/1367. Mon fait a nul ne voulsisse,/1368. Ne je ne le regehysse
       le regehysse/1369. Pour morir, meismes a celle/1370. Qu’amoye. Et touteffois elle
      374. Mon estre et que je parlasse/1375. A elle sans avoir doubte, /1376. Car peine
          Amours, jamais ne cuidasse/1404. Qu’a ton servant procurer/1405. Deusses tel doleur
      7. Si te puis sur saints jurer/1408. Qu’a la mort m’en vois le cours/1409. Se de toy
       Amours, mon cuer et purer,/1426. Si qu’a doleur je recours/1427. Se de toy n’ay brief
          ma maistrece,/1429. Pour qui vivoye a destrece,/1430. Convint partir du manoir
       joye, car sans sejour/1439. La souloye a long sejour/1440. Veoir et estre avec elle
        IIII passer,/1445. Qui m’estoit chose a passer/1446. Moult dure. Si regraittoye
       moy et ses amis./1463. Et ceste doleur a mis/1464. En moy peine trop rebourse,/1
        /1469. Toutefois ma dolente yre/1470. A mon pouoir je celoye/1471. Encor mieulx
      avez bastie/1491. Et pour ma mort forgé a dure enclume !/1492. Fortune s’est a mon
         a dure enclume !/1492. Fortune s’est a mon mal consentie,/1493. Qui chiere n’a
      a mon mal consentie,/1493. Qui chiere n’a ne ma char ne ma plume./1494. Or n’y sçay
      larmoye/1500. Pour vo depart qui me met a martire./1501. Helas ! Comment [vous pourray
       /1507. Lors, si qu’il apertenoit/1508. A son noble cuer apris./1509. Tous remercie
           cuer apris./1509. Tous remercie et a pris/1510. Congié et se met en voye./15
           ce peut estre/1523. Me deïst, mais a senestre/1524. D’elle un aultre chevauchoit
              de dire/1527. Chose ou trouvast a redire,/1528. Dont durement le heoie./1
      542. Se pena de me tenir,/1543. Et sçoy a son maintenir//1544. Que de moy en frenaisie
       avoit boutee en teste /1547. Un qui fu a nostre feste,/1548. A qui depuis je rendi
       /1547. Un qui fu a nostre feste,/1548. A qui depuis je rendi/1549. Le loyer, mais
      1559. Qui me fu diverse peine./1560. Et a peine s’en tenoit/1561. Mon cuer, mais le
      adieu, [blanche et blonde.]/1589. Ainsi a par moy parloye/1590. Et gemissant m’en
      1591. Et tant d’errer estrivay/1592. Qu’a mon manoir j’arrivay./1593. Si me trouvay
      n’ay chieux moy veüe/1596. Celle que os a dame esleue/1597. Que mon cuer tant tenoit
      et seule joye,/1625. Mon cuer livré est a mortelle peine,/1626. Car se les biens de
      qu’avoir souloie./1630. Si ne m’en sçay a autre que vous plaindre./1631. Car vraye
           je n’aroye./1638. Si ne m’en sçay [a autre que vous plaindre.] /1639. Helas
        plour me noye./1646. Si ne m’en sçay [a autre que vous plaindre.]/1647. Ha ! Doulce
      vous plaindre.]/1647. Ha ! Doulce flour a qui tout je m’ottroye,/1648. Je sens mon
      que vous revoye./1650. Si ne m’en sçay [a aultre que vous plaindre.]/1651. [Comment
        ]/1651. [Comment l’amant se complaint a son compaignon] Ceste douleur me dura/1
        faille, ceste dure/1655. Peine m’eust a mort mené/1656. Se Dieu tost n’eust ramené
      /1663. Si me trouva moult malade,/1664. A couleur desteinte et fade,/1665. Dont il
      80. Ne plus que feriez au prestre/1681. A qui vous confesseriez./1682. Et certes,
       congnois et sçay/1688. Vostre mal, car a l’essay/1689. Ay esté de tel malage./16
       sueffre maladie/1706. D’amours sans qu’a nul la die./1707. Si me dittes tout vostre
      non en Alemaigne/1711. M’en ryray jusqu’a grant piece,/1712. Car ne cuidiez qu’il
        lia/1720. Mon cuer et amolia/1721. Qu’a sangloutir et plourer/1722. Me pris si fort
      Sembloit que de douleur deusse,/1724. N’a lui parler ne peüsse,/1725. Qui me donnast
       donnast tout le monde./1726. Et cellui a tres grant onde/1727. A plourer par grant
      1726. Et cellui a tres grant onde/1727. A plourer par grant pitié/1728. Se prist,
            souffrir./1730. Et moult commence a s’offrir/1731. A moy de corps et d’avoir
      730. Et moult commence a s’offrir/1731. A moy de corps et d’avoir/1732. Pour me faire
           et ami,/1744. Je sçay bien qu’avez a my/1745. Grant amour, si ay je certes/1
      745. Grant amour, si ay je certes/1746. A vous, dont joyes ne pertes/1747. N’aultre
        aventure quelconques/1748. Celer l’un a l’autre doncques/1749. Ne devons. Si vous
      Combien que oncques n’en parlasse/1752. A personne, tant l’amasse./1753. Tres doulz
         /1771. Aprés la feste faillie,/1772. A cil qui l’a en baillie/1773. Je fis prier
          la feste faillie,/1772. A cil qui l’a en baillie/1773. Je fis prier de laissier
      joye/1784. Pour ma dame que veoie/1785. A loisir, ce temps durant./1786. Mais Meseur
     788. Pour me faire  doloureux/1789. Fist a tel — que mau feux arde —/1790. De mon maintien
      794. Et comment mon cuer en gage /1795. A elle estoit seulement./1796. Si ne sçay
        autre dame,/1802. N’oncques je ne dis a ame/1803. Mon penser, mesmes nel dis je
       penser, mesmes nel dis je/1804. Oncque a celle a qui suis lige,/1805. Qui riens n
       mesmes nel dis je/1804. Oncque a celle a qui suis lige,/1805. Qui riens n’en scet
      1806. Et ce desloyal tel noyse/1807. En a fait et tel nouvelle/1808. Que le jaloux
       en eusse fait souspirer/1813. Et jusqu’a mort repentir/1814. Cil par qui ce yert
        la puis/1822. Veoir, combien que elle a puis/1823. Sienne mercis — demandé/1824
       l’ay je depuis veüe/1838. Mais non mie a la sceüe/1839. Des gens, car me desguisié
      /1842. Ainsi comme ouez, passer/1843. M’a falu depuis ma vie/1844. En tel dueil que
       porter double visage :/1865. Mais l’un a couleur de cendre/1866. Et l’autre a d’un
      un a couleur de cendre/1866. Et l’autre a d’un ange ymage./1867. Dont je me truis
            1869. Par Desir qui esmaÿ/1870. M’a. Mais Desespoir fait fendre/1871. Mon cuer
      871. Mon cuer, et Espoir entendre/1872. A moy ne veult. L’un fait rage/1873. Et a
      A moy ne veult. L’un fait rage/1873. Et a mort obscure tendre,/1874. Et l’autre a
      a mort obscure tendre,/1874. Et l’autre a d’un ange ymage./1875. Mais Bon Espoir enha
         /1875. Mais Bon Espoir enhaÿ/1876. M’a. Et Desir et toy rendre/1877. Me voulez
        est au deable gendre/1882. Et l’autre a [d’un ange ymage] ./1883. Amours, tu m’as
      as : l’un d’esclandre/1887. Et l’aultre a d’un ange ymage./1888. Ceste balade prisa
      prisa/1889. Moult mon cousin, mais pris a/1890. Grant doulour en mon anuy./1891. Et
       veoit sans deporter./1898. Si me prist a dire : « Avoy !/1899. Bien congnoys que
          vous laissier rabatre/1916. Et tuer a desespoir ?/1917. Mains amans, sanz nul
        leur maistresse,/1919. Ont long temps a grant destrece/1920. Servi sanz nul bien
        j’oz, et atteindre/1928. Pourrez tost a vou desir./1929. Puis que vo dame a plaisir
          a vou desir./1929. Puis que vo dame a plaisir/1930. Prent vo fait, vous n’avez
       Qui l’en puisse destourner./1933. Mais a folie tourner/1934. Vous puet de si longue
          de si longue piece/1935. Avoir mis, a qui qu’il griefce,/1936. Sans de vostre
       Comment si fol vous estiez/1941. Quant a loisir vous estiez/1942. Avecques  elle
         1956. Toutevoye quant j’estoye/1957. A par moy que lui diroye./1958. Ainsi souvent
       amant qui repont/1968. Et cele l’amour a dame/1969. Dont il l’aime car, par m’ame
         Pour quoy tardastes ?/1982. Car bien a propos venoit./1983. Mais Enfance vous tenoit
              ouïr s’apensoit, /1989. Qu’elle a vostre amour pensoit./1990. Si vous doyt
      Et je vueil qu’on me tonde/1997. S’il y a homme en ce monde/1998. Tant savray tous
      me conforta/2019. Que joye et reconfort a/2020. Mis en moy et fait remaindre/2021
         2024. Parti, vers ma dame ala./2025. A le faire brief, a la/2026. Belle parla sagement
         ma dame ala./2025. A le faire brief, a la/2026. Belle parla sagement,/2027. Et
      Qu’un tel joenne enfant s’offrist/2042. A mort pour la trop amer,/2043. Et que on
       2050. Du desir qui m’empiroit/2051. Et a la veoir tyroit./2052. Quant sa raison ot
       raporta,/2055. Vid que coulour de mort a-/2056. Voit et moult fist mate chiere./
          fist mate chiere./2057. Si vid bien a sa maniere/2058. Que mon mal lui desplaisoit
         aultre voye,/2062. Si commence ainsi a dire :/2063. « Merveilles dites, beau sire
        point. Par l’Apostre/2066. Saint Pol, a peine le croy je[…] /2067. Nullement qu
      autre part son cuer traye,/2079. Car ja a moy n’avendroit/2080. Et grant mal en avendroit
      estoit aperceü./2082. Ne sçay comment l’a sceü/2083. Tel veillart — que Dieu maudie
      4. Par qui ne suis tant hardie/2085. Qu’a homme né je parlasse,/2086. Et s’il fust
      086. Et s’il fust ceans, n’osasse/2087. A vous ainsi divisier./2088. Coment pot il
            eust courage/2090. De m’amer ? Si a fait rage/2091. Cellui plein de punaisie
          /2092. Car eveillié  Jalousie/2093. A contre moy telement/2094. Qu’a personne
         2093. A contre moy telement/2094. Qu’a personne nullement/2095. En secret je n
       me dit et raporte,/2104. Et souvent va a la porte/2105. Pour guetier qui ceens entre
      14. Cessast qui tant me dehaitte,/2115. A vo cousin je manday/2116. Et sy m’y recomenday
      semble bien, sans faille,/2124. Que pou a pou elle faille,/2125. Et si croy que sans
          qu’il s’en tiengne/2130. S’il pense a moy et n’y viengne./2131. Car si com chascun
           mot ne demy/2136. Ne parloit, fors a demi./2137. Mais ne s’en souffry atant/
         atant/2138. Cellui, ains dist : « Il a tant/2139. De pitié en vous, ma dame,/2
      142. Ne croy que vous laississiez/2143. A cellui qui est tout vostre,/2144. Voir vous
       tour. Certes, mis ay/2149. Toute peine a l’en desmettre,/2150. Mais je vous dis,
      l’en desmettre,/2150. Mais je vous dis, a la lettre,/2151. Qu’il se muert s’il n’a
       la lettre,/2151. Qu’il se muert s’il n’a secours./2152. Riens n’arez gaignié se cours
      . Lui devra. Plus n’en vueil dire/2183. A present, mais se maintiegne/2184. Sagement
       soit joyeux et haitiez,/2199. Ce dites a vostre ami,/2200. Et que avez tant fait
      vostre ami,/2200. Et que avez tant fait a mi/2201. Que, s’oultrage ne demande,/22
      s’oultrage ne demande,/2202. Ne fauldra a sa demande./2203. Si m’y recommanderez/
            n’est survenu/2211. Tant qu’avons a long loisir/2212. Devisié a no plaisir.
         qu’avons a long loisir/2212. Devisié a no plaisir./2213. Si attendrez Monseigneur
        sans plus debatre,/2221. Comencierent a jouer/2222. Tous droiz sur un dreçouer.
          en cel estre./2225. Lors mon cousin a l’encontre/2226. Lui ala. Quant cil l’encontre
      6. Lui ala. Quant cil l’encontre,/2227. A merveilles lui fait chiere/2228. Et lui
      fait chiere/2228. Et lui dist que moult a chiere /2229. Sa venue, et que bien viengne
       Par quoy et grant et menu,/2253. Comme a ma dame ot promis,/2254. Feroit tant que
        tant que tous soubsmis/2255. Seroient a sa cordele,/2256. Puis qu’il avoit l’accord
       et compta./2258. Dont de joye eü moult a/2259. Mon cuer qui devant estoit/2260. En
       Dont la copie entendez,/2282. Vous qui a amer tendez :/[I-0] [Lettres closes en prose
          :/[I-0] [Lettres closes en prose], [A celle qui toutes passe, que mon cuer craint
            ainsi comme cellui /[I-6] qui est a mort et prent remede perilleux pour estre
         et prent remede perilleux pour estre a fin ou de mort/[I-7] ou de vie, tres doulce
      mort/[I-7] ou de vie, tres doulce dame, a vous qui par vostre escondit me /[I-8] pouez
      10] Tres belle, je sçay bien qu’en vous a tant de sens que bien avez /[I-11] peu apercepvoir
         Amours ja pieça pour vous m’avoit et a /[I-12] en ses laz, et comment la paour
           Ha, Dame ! Et se vous prenez garde a vostre valeur et /[I-21] haulte renommee
      voulez /[I-31] savoir qui en ce point l’a mis, je vous dis que ce ont fait vous tres
         Dame ! Et, /[I-33] puis que par eulx a esté trait le cop mortel, il m’est advis
          de fait, ou aviengne /[I-40] ou non a vostre amour. Car se je y fail, vous verrez
      que assez louer je /[I-44] ne pourroye, a Dieu pri qu’il vous ottroit autant de biens
         mercy de moy qui tout m’ottrie/2285. A vous servir. Ame et corps abandonne/228
         servir. Ame et corps abandonne/2286. A vo vouloir, et humblement deprie/2287. Que
       recevoir./2291. Helas ! Plaisant flour a qui je me donne,/2292. Ne m’occiez pas
          /2315.  Et se je y fail, pour ce qu’a moy n’affiere,/2316. Fiere moy mort, et
       tout meschief responde,/2319. Responde a tous. Amours point ne m’envoye/2320. Voye
      ] /2329. Ainsi comme ouez escrips/2330. A ma dame, ou les escrips/2331. De mes douleurs
          Mon cousin porta/2334. Les lettres. A sa porte a/2335. Esté en pou de demeure
          porta/2334. Les lettres. A sa porte a/2335. Esté en pou de demeure,/2336. Et bien
         espié heure/2337. Qu’il peüst parler a elle/2338. Sanz dongier. Lors la nouvelle
      Leut la lettre et la balade,/2344. Puis a dit la belle sade :/2345. « A vo cousin
      344. Puis a dit la belle sade :/2345. « A vo cousin rescripray,/2346. Plus adés ne
           se tyre./2356. Son penser commence a dire/2357. Et teles lettres ditta/2358.
      lettres ditta/2358. Comme cy en escript a :/[II-0] [Response de la dame aux lettres
       dame aux lettres devant dittes] /[II-1]A mon gracieux ami,/ Mon bel et gracieux chevalier
      ] vouldroye estre achoison de grevance [a nulluy], et plus de vous /[II-8] me peseroit
            de vostre requeste. Mais /[II-11] a vous dire de mon entencion, sachiez de vray
      ou que j’apperceuse que entente eussiez a /[II-13] chose qui a deshonneur tourner
         entente eussiez a /[II-13] chose qui a deshonneur tourner peust ne a mal reproche
      chose qui a deshonneur tourner peust ne a mal reproche, jamais /[II-14] n’y avendriez
         sachiez que je suis celle qu’ Amours a ad ce menee, qui /[II-19] vous vueil asmer
       suys celle qui /[II-26] ne demanderoye a Dieu plus grant grace. Si me vueilliez sus
      l’effect soit /[II-29] moustré ou temps a venir contraire aux paroles en quelconques
      ] bien avoir qu’ilz n’ont. Si gardez qu’a ami ou compaingnon, tant /[II-37] vous soit
       ne vous faudra mie de ses biens donner a largece. Mon chier et bel /[II-41] ami,
        Mon chier et bel /[II-41] ami, je pry a Dieu qu’il vous doint tout ce que vouldriez
      ains que long temps passe,/2369. Porray a elle sanz faille,/2370. Et que la lettre
        /2371. Disant que se recommande/2372. A moy, et qu’elle me mande/2373. Que plus
      4. Cil s’en part et la mercie./2375. Et a son retourner , conté/2376. M’a la doulceur
      375. Et a son retourner , conté/2376. M’a la doulceur et bonté/2377. Qu’il ot trouvé
        presenta,/2384. Et moy qui ce present a-/2385. Voye chier, a grant leesce/2386.
      moy qui ce present a-/2385. Voye chier, a grant leesce/2386. Le receus et sans paresce
      Mais je dis que je vouloie//2403. Faire a ses lettres response./2404. Si pris papier
      2408. Comme ycy je vous divise :/[III-1]A la fleur des plus belles, ma tres redoubtee
      savoureuses lettres,/[III-7] lesquelles a mon povre cuer desconforté et presque a
      a mon povre cuer desconforté et presque a fin par /[III-8]desespoir de jamais a vostre
        a fin par /[III-8]desespoir de jamais a vostre amour avenir  ont rendu vigueur et
      [III-10]honnouree dame,  pour respondre a aucuns poins que en ycelles /[III-11]vous
         joye et tenu pour mauvais. Et  quant a celer et me garder /[III-23]de dire mes
        me garder /[III-23]de dire mes secrez a compaignon ne a ami, fors ce que celer ne
        23]de dire mes secrez a compaignon ne a ami, fors ce que celer ne /[III-24]pourray
          : ne /[III-25]en ce n’en aultre cas a mon pooir ne  trouverez faulte. Et vous
       41]Doulce,  plaisant, sur toutes loee, a vous me recommande plus de /[III-42]fois
      III-42]fois que dire ne sçaroye. Et pri a Dieu qu’il  vous ottroit bonne vie /[III
       nouvelle/2423. Plus que la rose,/2424. A la querelle/2425. Que j’ay desclose/242
      reclose,/2431. Vous seule appelle/2432. A qui m’expose /2433. Et se dire ose  /24
       /2436. Sanz que s’oppose/2437. Vo cuer a chose/2438. Que desirasse,/2439. Prenez
          et sans detrier/2446. Lui pleust qu’a elle parlasse,/2447. Ou ma pouvre vie lasse
      . Tant que chieux elle arriva./2451. La a lui nul n’estriva,/2452. Ains y fut moult
        lors la lettre/2464. Lui bailla, si l’a leüe/2465. Et tout a loisir veüe./2466.
      . Lui bailla, si l’a leüe/2465. Et tout a loisir veüe./2466. A brief parler, sa response
      leüe/2465. Et tout a loisir veüe./2466. A brief parler, sa response/2467. Fu telle
         Lors ensemble/2478. Pourrions parler a loisir./2479. Et quant a l’eure choisir
              parler a loisir./2479. Et quant a l’eure choisir,/2480. Veult qu’au soir sanz
      avis que je songoye./2504. Si y pensoie a toute heure,/2505. Mais longue m’iert la
       aporta que desiroye :/2513. Ce yert qu’a l’anuitier yroie/2514. Vers celle ou mon
      . Coment vouloit que feïsse/2517. Et qu’a nul ne le deïsse,/2518. Fors seulement a
       nul ne le deïsse,/2518. Fors seulement a cellui/2519. Qui le savoit. Moy et lui/
      menant joyeuse feste./2532. Droittement a l’eure ditte/2533. Arrivames ou habite,
                en l’eure/2543. Trouva que la a celle heure/2544. Ere alé pour un pesant
          qu’il y ait dommage./2555. Et adonc a une cage/2556. Qui regardoit sur la court
            dame acourt/2558. Et vint la tout a esture./2559. Si a dit : « Quele aventure
      558. Et vint la tout a esture./2559. Si a dit : « Quele aventure/2560. Meine mon cousin
       2568. Aprés que l’ot salué :/2569. « Y a il ame tué ?/2570. Ou quel cas si tart vous
      Puis que le seigneur et maistre/2576. N’a trouvé, dont il lui poise,/2577. Si convient
       non fera,/2579. Et tout ce que affaire a/2580. Sans faille lui fault savoir./258
       « Convient avoir/2582. Mon varlet, qui a la porte/2583. Tient mes chevaulz, qu’il
          qu’il m’aporte/2584. Une lettres qu’a garder/2585. Lui baillay, et sans tarder
        si fault qu’on lui die »./2587. Adonc a chiere hardie/2588. Ma dame a son secretaire
      87. Adonc a chiere hardie/2588. Ma dame a son secretaire/2589. A comandé cel affaire
         2588. Ma dame a son secretaire/2589. A comandé cel affaire,/2590. Et lui, tres
       cousin, qui assez peine/2594. Prenoit, a l’uis de la chambre/2595. Vient et contre
      », dist il au secretaire,/2599. « Car n’a cy dedens que faire/2600. Ne il n’apertient
         que faire/2600. Ne il n’apertient qu’a ceste heure/2601. Varlet en chambre demeure
       m’avroit neu./2606. Unes grans lettres a prises/2607. Que j’avoye en mon sein mises
        mon sein mises,/2608. Et puis ma dame a part meine/2609. Et en lisant se demeine
        savoit,/2618. Et joingnoit la chambre a celle/2619. De ma doulce dame belle./26
         la lettre fut leüe,/2621. Mon cousin a la veüe/2622. De tous partir s’en vouloit
             s’en plaindra. /2628. Et ainsi l’a retenu./2629. Long plait ne lui a tenu,
          l’a retenu./2629. Long plait ne lui a tenu,/2630. Ains dist qu’il estoit saison
       souspeçon ou de doubte/2636. Pour quoy a celle heure estoit/2637. La venu, on apprestoit
      s’est vestue et levee/2649. Et achoison a trouvee/2650. Que un bien petit se douloit
         ma dame me meine./2669. Si la saluay a peine,/2670. Car tel mouvement sentoye/
       crainte et doubtee/2684. Comença ainsi a dire :/2685. [La dame] « Ay je fait vos
           »/2715. [L’amant] Adonc s’en prist a soubsrire/2716. L’autre dame qui fu la,
       nel dissimula :/2718. « Sage compagnie a cy,/2719. Vous voy je en ce point ja si
         /2723. [La dame]Puis qu’Amours ainsi a mis/2724. Noz II cuers en une serre,/27
        vouldroie mie/2749. Que tu deisses qu’a demie/2750. Je me fusse a toy donnee,/2
      tu deisses qu’a demie/2750. Je me fusse a toy donnee,/2751. Car jamais jour sermonnee
      2764. Riens ne te quier reffuser./2765. A ton vueil en puez user/2766. Et entierement
      0. Je respondis : « Ha ! Ma dame,/2781. A pou que mon cuer ne pasme/2782. De vous
        le vous rescrips/2791. Pour respondre a vous escrips,/2792. Que je vous promet et
       /2799. N’en secret ne en commune/2800. A mon pouoir, dont aiez/2801. Desplaisir.
         du corps ravie/2814. Me soit et mise a martire !/2815. Dieux ! Ne me doit il souffire
      !/2818. N’ay je ce que desiroie ?/2819. A autre riens ne tiroie./2820. Je me tiens
      Sçay je bien qu’en vo courage  /2825. N’a nesune. Et encor ay je/2826. Opinïon que
      831. Et cuer, corps et ame oblige/2832. A vous, belle. Or commandez/2833. Vo plaisir
      . Et en tout obeïray/2836. Sans desdire a vostre guise./2837. Si pouez a vo devise
       desdire a vostre guise./2837. Si pouez a vo devise/2838. Faire de moy plus que dire
       ainsi perfaittement/2842. Me promettez a amer./2843. Je ne me doy pas blasmer/28
        qui me mist en voie/2845. D’attaindre a si haulte joye./2846. Si vous mercy, belle
      2850. De moy toute laide tache/2851. Et a honneur prendray tasche/2852. Que je vouldray
      63. Vous, amans qui ce oyez,  /2864. Qu’a mon aise bien estoie./2865. Mains doulz
      m’enseigna voye et place/2869. Comment, a qui qu’en desplace,[2869'/— La verroye assez
        et amoureuse chiere/2889. Me dist : « A Dieu m’amour chiere !»/2890. Et en son lit
       fait benefice/2898. Il fait bon garder a porte/2899. Chevaulx a qui en emporte/2
       fait bon garder a porte/2899. Chevaulx a qui en emporte/2900. Si doulz et plaisant
      doulz et plaisant loyer./2901. Et quant a moy, employer/2902. Ne me vouldroie sans
      2902. Ne me vouldroie sans faille/2903. A autre office, et me vaille/2904. Souvent
        2908. Que souvent ainsi advient/2909. A qui a s’entente avient./2910. Mon cousin
      . Que souvent ainsi advient/2909. A qui a s’entente avient./2910. Mon cousin matin
        2913. Personne qui sommeillast./2914. A ma dame ot pris congié/2915. Tres le soir
       pris congié/2915. Tres le soir, plus n’a songié,/2916. Hors s’en yst. Je l’attendoie
      50. Si tost que nous aperceurent,/2951. A grant joye nous receurent./2952. Et aussi
        amour se resjoye/2958. Mon cuer, dont a chiere lie/2959. Je chante, dame jolye/
      962. Doulx Secours qui conforté/2963. M’a, dont je suis convoyé/2964. A joye et bien
        2963. M’a, dont je suis convoyé/2964. A joye et bien enorté./2965. Si est drois
      porté/2973. Hors d’anuy et ravoyé/2974. A joye et reconforté./2975. Ha ! Ma dame,
      2978. Plus n’aray quant il m’alie/2979. A espoir que vous revoie, /2980. Belle ou
      parent et afin/2988. Que de mon mal fus a fin/2989. Par ma dame qui mercy/2990. Ot
        monde,/2998. Car joye n’est autre per a la moye/2999. Quant celle qui n’a pareille
        per a la moye/2999. Quant celle qui n’a pareille ou seconde/3000. M’a a mercy pris
          qui n’a pareille ou seconde/3000. M’a a mercy pris. Et se je l’amoye/3001. Jusqu
        qui n’a pareille ou seconde/3000. M’a a mercy pris. Et se je l’amoye/3001. Jusqu
            grandement guerdonnee./3003. Or m’a gari celle que reclamoye,/3004. Puis qu
          que reclamoye,/3004. Puis qu’elle m’a sa doulce amour donnee./3005. Ha ! Belle
         larmoye/3007. Ainçois vous plaist qu’a tous amans responde :/3008. « Je suis cellui
          la belle de bonté couronnee/3011. M’a respité. Amours a tort blasmoye/3012. Puis
          couronnee/3011. M’a respité. Amours a tort blasmoye/3012. Puis qu’elle m’a [sa
         a tort blasmoye/3012. Puis qu’elle m’a [sa doulce amour donnee. »] /3013. Or est
        mais seray. Amours en voye/3017. M’en a mis et ma dame qui m’envoye/3018. Tant de
       abandonnee/3019. M’est de tous lez, et a tous biens m’avoie/3020. Puis qu’elle m
      tous biens m’avoie/3020. Puis qu’elle m’a sa doulce amour donnee./3021. Princes d
           avoir, quant joye redonnee/3023. M’a celle qui mon cuer du tout ravoye/3024.
          du tout ravoye/3024. Puis qu’elle m’a [sa doulce amour donnee.]/3025. Si me tins
        voulz avoir,/3028. Et mis grant peine a savoir/3029. Toutes choses qui bien siéent
      . Aux bons. Celles qui messiéent /3031. A mon pouoir eschivoye/3032. Et toudis l’entente
        3032. Et toudis l’entente avoye/3033. A croistre ma renommee/3034. Afin que ma dame
         que autre entente/3042. N’avoye fors a la sente/3043. Suivre des vrays amoreux
      1. La ou ma doulce deesse/3052. Reveoye a grant leesce, /3053. Sans que arme le sceüst
       que on s’en aperceüst/3055. Fors ceulx a qui l’en s’en fie./3056. Et a la premiere
          ceulx a qui l’en s’en fie./3056. Et a la premiere fie/3057. Que je retournay vers
            /3062. Vo bon plaisir, prest suis a le parfaire/3063. Com de vo serf, dont amee
         Pouez de moy vo vouloir faire,/3065. A bon droit est ce,/3066. Je y suis tenus
      3072. D’un cuer d’amant qui vous desire a plaire ?/3073. Ha ! Quel maistresse/307
           me lia/3096. Ses braz au col. Il y a :/3097. [Balade] Benoite soit la journee
       !/3103. J’en lo Amours qui la commence a faite,/3104. Car j’en reçoy joye toute parfaitte
      /3105. Et quant je me suis donnee/3106. A cil qui pour moy labeure/3107. En honneur
               ./3121. Quant m’adonnay /3122. A vous amer, mon cuer abandonnay/3123. A tous
       A vous amer, mon cuer abandonnay/3123. A tous deliz sans point m’estre meffaitte
      56. Bonne, loyal et secrete,/3157. Mais a court ne demouroit/3158. Plus lors. Se elle
         sans deslaier /3161. Ces lettres ycy a celle/3162. Et rot la response d’elle :
      162. Et rot la response d’elle :/[IV-0][A ma tres chiere et bonne amie la dame de
       desir que j’ay de vous veoir et parler a vous, /[IV-4]car je n’ay pas oublié le bien
      5]fait, par quoy je me tiens tant tenue a vous que desservir ne le /[IV-6]pourroie
      ]pou me fait de plaisir, et je n’ay ame a qui m’en complaindre et /[IV-11]dire de
      secretes pensees, lesqueles ne gehiroie a ame qu’a /[IV-12]vous, a qui riens ne celeroye
      pensees, lesqueles ne gehiroie a ame qu’a /[IV-12]vous, a qui riens ne celeroye ne
         ne gehiroie a ame qu’a /[IV-12]vous, a qui riens ne celeroye ne qu’a mon confesseur
       12]vous, a qui riens ne celeroye ne qu’a mon confesseur, car je vous /[IV-13]sçay
       que c’est /[IV-14]moult grant destrece a joenne cuer de tousjours vivre a desplaisance
             a joenne cuer de tousjours vivre a desplaisance /[IV-15]et sans aucune joyeuseté
      pry, sur toute l’amour que /[IV-19]avez a moy, que tantost ces lettres veues, le plus
       le guerdonner si grandement /[IV-25]qu’a tousjours en sera de mieulz a vous et aux
      [IV-25]qu’a tousjours en sera de mieulz a vous et aux vostres. Si vous pry /[IV-2
        3257. Met et ces lettres envoye/3258. A la dame que clamoit/3259. Moult s’amie et
         non mie si /[V-6]souffisamment comme a vostre digne et noble personne apertendroit
        Ma tres chiere dame, quant est d’aler a present devers  /[V-9]vous, vuellez moy
             nullement, et Dieux scet comment a /[V-12]cause de sa  ditte maladie suis troublee
       tres redoubtee dame, /[V-13]pour ce qu’a vous ne puis parler si tost  comme je voulsisse
         de vous amonnester vostre bien comme a celle qui /[V-15]a esté en ma  gouvernance
         vostre bien comme a celle qui /[V-15]a esté en ma  gouvernance depuis enfance aucques
               depuis enfance aucques jusques a ore, /[V-16]tout n’en fusse je mie digne
        digne, me semble que je  mesprendroie a /[V-17]moy taire de ce que je sçaroye qui
        que je sçaroye qui vous peust tourner a aucun /[V-18]grief se ne le vous  segnefioye
           /[V-36]chiere et  grant port, soit a tous de doulce response et amiable /[V-
        son atour riche et non trop  cointe ; a estrangiers /[V-38]d’acuel seigneuri, parlant
            /[V-38]d’acuel seigneuri, parlant a dongier, non trop acointable, de /[V-39
        /[V-39]regard tardive et non  volage. A nulle heure n’appere male, felle ne /[V
      appere male, felle ne /[V-40]despite ne a servir trop dongereuse. A ses femmes  et
      40]despite ne a servir trop dongereuse. A ses femmes  et serviteurs /[V-41]humaine
      5]leurs merites. Ne croye n’ajouste foy a  flateurs n’a flateuses ains /[V-46]les
         Ne croye n’ajouste foy a  flateurs n’a flateuses ains /[V-46]les congnoisce et
      ]n’ait  coustume de souvent conseillier a estrange ne privé, en /[V-48]lieu secret
           ne privé, en /[V-48]lieu secret ne a part, mesmement a nul de ses  gens ou de
      /[V-48]lieu secret ne a part, mesmement a nul de ses  gens ou de ses /[V-49]femmes
      une que l’autre, et ne  die devant gens a personne quelconques en /[V-51]riant aucuns
      ne se  doit tenir ne aussi trop commune a /[V-54]la veue des gens, mais a certaine
      commune a /[V-54]la veue des gens, mais a certaine heure se retraye, et aultre fois
           autres /[V-56]manieres convenables a haulte princece  fussent en vous le temps
         en vous le temps /[V-57]passé, estes a present toute changee si comme on dit. Car
            et /[V-62]aucun de voz serviteurs a qui vous conseilliez et riés,  mesmes /
      /[V-65]les autres ne vous peuent servir a gré ; lesquelles choses et  contenances
      contenances/[V-66]sont cause de mouvoir a envie voz autres servans et /[V-67]de jugier
      vous estes et la haultece ou  Dieu vous a eslevee ne ne vueilliez /[V-70]vostre ame
             /[V-72]femmes ont qui se donnent a croire que  ce n’est point de mal /[V-7
      homme devenir /[V-76]vallant et renommé a tousjours mais. Ha ! Ma chiere dame, il
          /[V-78]decevoir ! Et prenez exemple a de teles grans maistresses  avez /[V-79
             et moins prisiez. Et  combien qu’a toute femme, /[V-84]soit povre ou riche
         tout le /[V-88]monde, par quoy, s’il a  en son renom aucune tache, plus est sceu
      gens. Si est  grant meschief quant il y a aucune/[V-92]souspeçon qu’ilz ne soient
             acreu.  Et aussi est neccessaire a une chascune grant /[V-100]maistresse avoir
            contenances /[V-101]et paroles qu’a autres femmes. La cause si est, car quant
          personne adresce /[V-103]son regard a elle et ses oreilles a ouir ce que elle
      V-103]son regard a elle et ses oreilles a ouir ce que elle dira et son  entendement
        elle dira et son  entendement /[V-104]a noter tout son fait. Si ne puet la dame
        soit tres /[V-108]mauvaise contenance a une grant  maistrece, voire a toute femme
                a une grant  maistrece, voire a toute femme, /[V-109]quant plus que elle
        se change par aucun /[V-111]cas, tout a cop devient rechignee,  malgracieuse, tenserresse
              et ne /[V-112]la puet on servir a gré et ne lui chaut de son abit ne atour
            soit  d’un maintien et contenance a celle fin que telz /[V-117]jugemens ne puissent
        reluire en honneur et /[V-123]demeure a tousjours a elle et ses enfans. /[V-124
       honneur et /[V-123]demeure a tousjours a elle et ses enfans. /[V-124]Redoubtee dame
       peuent mouvoir une joenne /[V-126]dame a soy encliner a si faitte amour. C’est que
       une joenne /[V-126]dame a soy encliner a si faitte amour. C’est que Joennesce, Aise
      n’est point de mal /[V-129]quant il n’y a pechié. Tu feras un vaillant homme. On n
       ne vous deçoivent ! /[V-133]Car  quant a la plaisance, soiez certaine qu’en amours
       plaisance, soiez certaine qu’en amours a cent /[V-134]mille fois plus de dueil, de
      especial du cousté des dames, qu’il n’y a de plaisance. Car, /[V-136]avecques ce que
            leur fait tel plaisance. Et quant a /[V-139]dire : « Ce ne seroit  mie mal puis
          mais fumee est souvent sans feu. Et a dire : « Je feray un /[V-145]homme vaillant
      aultre se /[V-148]deshonnoure. Et quant a dire : « J’aray  acquis un vray ami et serviteur
            si fait ami ou serviteur  /[V-150]a la  dame ? Car se elle avoit aucun affaire
      [V-156]preu leur en  demeure et non mie a la dame. Encore, ma dame, se /[V-157]vous
      ]celle de son voisin, mais se celle qui a tel mary le porte paciemment /[V-164]et
      [V-165]son honneur en bon los. Et quant a avoir  plaisance, certes une /[V-166]grant
           de loisibles  et bonnes plaisances a quoy s’entendre /[V-168]et passer le temps
         et dottrinés, si comme il appertient a leur hautece /[V-172]ou  estat, et les filles
            /[V-175]seroit ce aux filles ? Et a celles qui enfans n’ont, certes ce n’est
       certes ce n’est se /[V-176]honneur non a  toute haulte dame, aprés ce que elle a
      a  toute haulte dame, aprés ce que elle a dit son /[V-177]servisse, de soy prendre
         son /[V-177]servisse, de soy prendre a faire aucun ouvrage pour  eschiver /[V-
       occupacions sont bonnes et destourbent a penser choses /[V-181]vaines.  Et ne dis
         honnourer les  estrangiers, selon qu’a sa haultece appartient, /[V-185]chascun
         /[V-187]une parole qui tout ne  soit a mesure et par raison. Et tousjours doit
         est avenant, plus le mettroit peine  a /[V-192]avoir que quelconques autre parement
      4]Et encore, ma tres chiere dame, reste a parler des perilz /[V-195]et dongiers qui
       /[V-198]en reproche, ne jamais  puis n’a bien. Encore supposé que ce /[V-199]n’aviengne
           des gens aux dames en  demeure, ou a tout le /[V-219]moins la craintte et paour
           ma /[V-223]dame, qu’il leur semble a  ses servans grant honneur de dire et eulx
          comment ilz en  mentent ! Et pleust a Dieu /[V-227]qu’entre vous, mes dames, le
         on notte. He Dieux ! Quel  servitude a une dame et a toute /[V-238]autre femme
        Dieux ! Quel  servitude a une dame et a toute /[V-238]autre femme en tel cas, qui
         la dame se courrouce ou donne congié a /[V-246]ses servans, Dieux scet se tout
       /[V-249]ont voulentiers pourchacee, et a grant diligence, pour traire a  eulx /[V
            et a grant diligence, pour traire a  eulx /[V-250]dons ou offices ou autres
           princece et ma chiere dame, je pri a /[V-269]Dieu qu’il vous doint bonne vie
      bonne vie et  longe et paradis. Escript a la /[V-270]Tour le XVIIIe jour de jenvier
          3188 Contre ceulx qui tant tachent  a soubtraire/3189 L’onneur de vous, et de
          qu’elle rescript,/3202 Tel response a ma dame escript/3203 Qui en fut moult esbahye
         en fut moult esbahye,/3204 Mais ne l’a pour ce haÿe,/3205 Ainçois se prist lors
          ce haÿe,/3205 Ainçois se prist lors a dire :/3206 « He ! Que pleust a nostre sire
         lors a dire :/3206 « He ! Que pleust a nostre sire/3207 Que tousjours eust o moy
       Mais au fort je m’en retrairay/3212 Et a son conseil me trairay,/3213 Car bien voy
      aussi convient»/3217 Adonc telz lettres a escripre/3218 Me prist, com cy vous orrez
       complaintes moult /[VI-3][m’ont] menee a houblier ce de quoy il me devroit souvenir
           femme la dame de la Tour /[VI-14]m’a rescriptes, affin que vous voiez quel cause
      affin que vous voiez quel cause me meut a m’en /[VI-15]retraire. Car, quant en ceste
        je me fichoye, mais ceste sage dame m’a /[VI-17]ouvert les yeulx de raison et d
        requeste vous fais malgré mon cuer et a yeulx /[VI-21]pleins de larmes, car riens
          tous reamplis /[VI-33]de larmes, et a Dieu vous [dis] je, ma belle amour. /[VI
        /3222. De grant piece ne revins/3223. A moy, car pasmez estoye/3224. De la doulour
       m’avint, dont je plouray/3230. Tant qu’a pou je n’acouray./3231. La grande lettre
             de larmes les lettres :/[VII-0] [A la souveraine des dames], /[VII-1] Helas
        je prendre parole /[VII-3] souffisant a vous declairier et faire a savoir entierement
      ] souffisant a vous declairier et faire a savoir entierement ma grant /[VII-4] doulour
        passer de vostre vouloir, voire c’est a /[VII-12] entendre a mon pouoir. Mais quant
             voire c’est a /[VII-12] entendre a mon pouoir. Mais quant est de m’en retraire
        ad ce ne /[VII-13] puis je obeïr, car a vie m’i suis donnés, si ne seroit en ma
        Mais, chiere /[VII-15] dame, de obeïr a vostre commandement que plus ne vous voye
        vous voye, /[VII-16] s’il vous plaist a toutes fins que ainsi soit, ad ce convendra
           honneur que celle qui tant vous en a escript, pour oster /[VII-21] toute soupeçon
        le trouverez. /[VII-24] Helas ! Et ou a celle trouvé, pour bastir ma mort, que ja
             et paroles ? Et vrayement elle l’a songié ! /[VII-26] Sauve sa reverence, ce
         plus sagement ne plus secretement qu’a esté jusques cy /[VII-28] nostre doulce
           doulz et [ v noble cuer ot oncques a moy, ne tant de /[VII-45] cruaulté ne vueilliez
        /[VII-45] cruaulté ne vueilliez faire a vostre povre servant qu’il en soit /[VII
         que une /[VII-47] fois puisse parler a vous affin que je prengne congié et die
           que je prengne congié et die adieu a /[VII-48] toutes les doulces choses que
        dire, mais soiez certaine que jusques a la /[VII-54] mort vous obeiray. Si vous
        54] mort vous obeiray. Si vous plaise a me mander briefment quel /[VII-55] voye
        escriptes ! /[VII-60] Redoubtee dame, a vous me recommande plus que ne saroye dire
         que ne saroye dire, /[VII-61] et pry a Dieu qu’il vous doint tous les biens que
          /3243. Ces lettres cy envoyay/3244. A ma dame et larmoyay/3245. Durement en les
       [Ballade] Ha ! Mort, Mort, Mort, viens a moy, je t’appelle, /3250. Oste moy tost
          Fais que fonde/3253. Mon povre cuer a dueil et a martire,/3254. Car congié prens
        fonde/3253. Mon povre cuer a dueil et a martire,/3254. Car congié prens a Joye et
         et a martire,/3254. Car congié prens a Joye et a Leesce./3255. Mais je ne vueil
            /3254. Car congié prens a Joye et a Leesce./3255. Mais je ne vueil fors que
      de tel haultece/3263. Me fault, je vois a dueil mourant de tire,/3264. Puis que congié
        dueil ja fonde/3267. Pour vous amer ? A tesmoing je t’appelle,/3268. Amours, qui
        /3268. Amours, qui scés que du siecle a la reonde/3269. On ne pourroit nul autre
      /3277. Ainsi com je vous descrips/3278. A ma dame je rescrips./3279. Et quant mes
       iaue contreval la face./3288. Et adonc a de sa grace/3289. Me rescripst tres bien
      qu’il se termine/3297. Au point du jour a la porte/3298. Du chastel. Adonc m’aporte
           /3306. Dont mon cuer eu grant joye a :/[VIII-0]Au plus bel et meilleur de tous
      4]avez peu veoir, de la dame de la Tour a qui j’en sçay bon gré, car je /[VIII-5]sçay
         car je /[VIII-5]sçay bien que elle l’a fait pour mon grant bien, vous escrips derrainement
           et l’amour que vous /[VIII-15]avez a moy, que vostre cuer en vueilliez du tout
       /[VIII-17]en vous que je ne viengne ja a temps a vous reconforter et que /[VIII-
      17]en vous que je ne viengne ja a temps a vous reconforter et que /[VIII-18]aucune
       et /[VIII-21]joyeuse, car je vous sçay a dire tres bonnes novelles : c’est que /
        pourroye laissier, et je ay esperance a l’aide de Dieu que /[VIII-26]nostre fait
      ay fiance. Mon doulz et bel amé, je pri a /[VIII-28]Dieu qu’il vous doint parfaitte
          nouvelles./3312. Si fis la response a celles/3313. Lettres et moult merciay/3
      315. Lui prié que la veïsse/3316. Brief a fin que lui deïsse/3317. Le mal qu’avoye
      Des lettres qu’os receü./3319. Ne  sçay a quoy j’en tenisse/3320. Plus long conte
      ouÿ/3322. Coment d’amours je jouÿ/3323. A mon gré, sans villennie./3324. Car qui dira
      est du dittié/3335. Temps qu’on le doye a fin traire,/3336. Car se vouloye retraire
       estre que j’anuyeroye,/3342. Car assés a dire aroye/3343. Et procés ert sans finer
      /3355. Car si ardent en estoye/3356. Qu’a nulle riens n’acomptoye/3357. Fors que pres
      4. Si n’oz plus pouoir d’ataindre/3365. A veoir, si com souloie,/3366. Ma dame, dont
      /3374. Si n’estoit pas bien seant/3375. A gentil homme, a voir dire :/3376. Si seroye
         pas bien seant/3375. A gentil homme, a voir dire :/3376. Si seroye tout le pire
          mon mieulx, mes me doubtay/3385. Qu’a ma dame peust desplaire/3386. De ce sans
         qu’elle voulsist/3389. Tant faire qu’a lui parlasse,/3390. Car convenoit que j
      3. Tant fis et tant pourparlay/3404. Qu’a peine a elle parlay/3405. Car moult estoit
      fis et tant pourparlay/3404. Qu’a peine a elle parlay/3405. Car moult estoit court
      3409. Y ot moult  au departir,/3410. Et a peines consentir/3411. Me voult qu’en la
      414. Baisant, bien destroittement/3415. A Dieu je la commanday/3416. Et si m’y recommenday
         3417. Mille fois et me soubmis/3418. A son vueil. Si lui promis/3419. Que partout
      aussi me rescriproit/3422. Tout comment a elle yroit./3423. Et ainsi je departy,/
        nouvelle/3432. Sot, elle fist tant qu’a elle/3433. Parlay sans qu’il fust sceüs
      33. Parlay sans qu’il fust sceüs./3434. A joye y fus receüs,/3435. Tres bonne chiere
           maint voyage./3450. Oultremer alay a nage/3451. Pour dongier des mesdisans./
       3456. Aucunes fois, quant venoit/3457. A point, que ma dame chiere/3458. Veoye. Et
      3487. Si mal gré qu’en cel espace/3488. A pou qu’en perdi sa grace./3489. Aussi, se
          ne oeil ne hauçay/3497. Pour penser a autre  dame./3498. Mais bien voy que qui
         voy que qui la flamme/3499. D’Amours a ou cuer fichiee/3500. Fault qu’en jalousie
      0. Fault qu’en jalousie chee,/3501. Car a peine se deporte/3502. De jalousie qui porte
         puis de repos,/3506. De nostre fait. A prepos/3507. De divers cas je disoie/35
          /3513. Ma dame m’en renvoioit/3514. A son tour quant lui seoit./3515. Si orrez
      524. Moyen et fin ensement,/3525. Jusqu’a bien X ans passez,/3526. Des amours ou j
        que confonde/3532. Dieux, car trop en a au monde,/3533. M’ont fait laissier la hentise
      fait laissier la hentise/3534. De celle a qui j’ay promise/3535. M’amour sans ja repentir
       ce qu’elle fust tournee/3547. Pour moy a tel blasme avoir./3548. Mais non pour tant
         appellé le duc des vrais amans/3557. A tous ditteurs qui savoir/3558. Ont en eulx
           /3560. Qu’en trestous les vers dit a/3561. Rime leonime ou livre,/3562. Et tel
      565. Que si foible rime en vers/3566. N’a, voiant droit et envers,/3567. Que un voieul
            aux rimes parfaire./3570. Ainsi l’a voulu parfaire/3571. Pour moustrer son essïence
      moustrer son essïence,/3572. Car labour a et scïence/3573. De long procés demener
        3574. Par tel rime, et de mener/3575. A fin matieres diverses,/3576. Puis doulces
       3579. Fors et de penible affaire/3580. A qui a long compte a faire./[B-I,0]Balades
       Fors et de penible affaire/3580. A qui a long compte a faire./[B-I,0]Balades de pluseurs
            affaire/3580. A qui a long compte a faire./[B-I,0]Balades de pluseurs façons
       veoir vostre doulz vis/[B-I,7]Qui est, a ma congnoiscence/[B-I,8]Le plus perfait
       perfait [qu’onques vis./[B-II,0 Balade a response]/[B-II,1]Prendre congié  je viens
         me fera mourir d’ire./[B-II,5]Belle, a vous me recomande/[B-II,6]Et pri a Dieu
           a vous me recomande/[B-II,6]Et pri a Dieu que tous voz biens vous rende./[B-II
       /[B-II,11]Amis, mais moy, car en femme a foiblece /[B-II,12]Plus qu’en homme n’a
      a foiblece /[B-II,12]Plus qu’en homme n’a, si fault que je muire./[B-II,13]Doulce
       fende/[B-II,14]Mon cuer de dueil et qu’a la mort je  tende.[v/[B-II,15]Amis, confortes
      ]Dame, sans que plus j’attende/[B-II,22]A mon depart il convient que je tende./[B
      m’oubliez pas au mains./[B-II,25]Belle, a Dieu, qui vous deffende/[B-II,26]De tout
           [pas au mains.] /[B-III,0] Ballade a doubles rimes/[B-III,1]Dame, je pars de
              ! Deables vous enmaint/[B-III,8]A maint nuisiez, Dieu vous vueille maudire
       nonobstant mon martire,/[B-III,15]Tire a tire languiray en reclains./[B-III,16]Pleins
      ]Pleins n’en seray fors de vous, dont m’aÿre,/[B-III,17]Sire Dieux, tost ostez moy
          qu’avoye/[B-IV,6]Me renvoye/[B-IV,7]A dueil dont mon cuer est pleins. /[B-IV,
           /[B-IV,8]Si me plains,/[B-IV,9]Car a la mort suis offerte/[B-IV,10]Sans desserte
          deserte/[B-IV,22]Et aherte/[B-IV,23]A dueil sans cil que clamoye/[B-IV,24]L’amour
      B-IV,30]Dont se avoye/[B-IV,31]Mon cuer a trop durs reclaims,/[B-IV,32]Non pas fains
       vous raport/[B-V,9]Qui m’enort/[B-V,10]A joye, et pour ce en cremour /[B-V,11]Vif
      car Clamour/[B-V,18]Et Duel me mettroit a port/[B-V,19]De Dur Sort /[B-V,20]Puis qu
       v/[B-VI,5]Aies t’amour et liee/[B-VI,6]A aultre amie,/[B-VI,7]Car pieça, dont anuyee
        11]Soit t’amour sans detriee/[B-VI,12]A autre amie./[B-VI,13]Si m’aroies deffiee
       /[B-VI,13]Si m’aroies deffiee/[B-VI,14]A mort, car me suis fiee/[B-VI,15]Et endormie
        [B-VI,17]L’avoies ceste fiee/[B-VI,18]A autre amie./[B-VI,19]Pale et blesmie,/[B
      [B-VI,21]Ne me soit, ne raliee/[B-VI,22]A aultre amie./[B-VII,1]Ma dame, tres humblement
      VII,1]Ma dame, tres humblement/[B-VII,2]A vous je me recommand/[B-VII,3]Et si vous
            entierement/[B-VII,15]Qui y sont, a dire voir,/[B-VII,16]Bonnes et belles./
               [B-VII,28]D’aoust ou lieu ou n’a, voir,/[B-VII,29]Bonnes et belles./[B-VIII
          saches que confortee/[B-VIII,8]Suis a present, mais comme esvanoÿe/[B-VIII,9]Et
      [B-VIII,10]Pointe souvent ay esté, mais a point/[B-VIII,11]As mis mon cuer dont joye
      ] /[B-VIII,19]Tel nouvelle tost viengne a mon oÿe,/[B-VIII,20]Ne me pourroit [meilleur
      ne m’en tenroye,/[B-IX,14]Et si comment a Dieu langue tyoise/[B-IX,15]Et ensement
             vers moy, dont me dueil/[V-III,4]A present, et soustenir/[V-III,5]Et tenir
        18]Et furnir,/[V-III,19]Par quoy pers a parfurnir/[V-III,20]Ton bon vueil./[V-III
        /[V-III,26]Me fait dueil/[V-III,27]Et a meschief revenir./[V-III,28]Si m’en fauldra
        je bien douloir/[RI,2]D’ainsi faillir a m’entente/[RI,3]De veoir ma dame gente,
        me doy je bien [douloi etc./[RII,1]Se a faulte suis retourné/[RII,2]Et tourné/[RII
       9]En langour et trestourné,/[RII,10]Se a faulte [suis retourné] etc./[RII,11]Las
      Mourir du mal dont me dueil,/[RII,17]Se a faulte [suis retourné etc.]/[RIII,1]Helas
      Hors de ce crueux martire/[RIII,6]Qui m’aÿre./[RIII,7]Puis que ne vous voy , souffire
       que nulle aultre dolente,/[C-2]Amours, a toy me guermente/[C-3]Du mal qu’il fault
      C-4]Et du martire/[C-5]Dont tu m’as mis a la sente,/[C-6]Par quoy desespoir tourmente
      en pire/[C-12]Et ma tourmente./[C-13]Et a quanque je desire/[C-14]Je fail, dont pleure
         de toy fus deceüe,/[C-18]Or vient il a ma sceüe,/[C-19]A tart suis aperceüe,/[C
         /[C-18]Or vient il a ma sceüe,/[C-19]A tart suis aperceüe,/[C-20]Et c’est ma mort
       [C-23]Suis de dueil, et qui meüe/[C-24]A grief remort/[C-25]M’a, dont mon cuer se
        qui meüe/[C-24]A grief remort/[C-25]M’a, dont mon cuer se remord./[C-26]Car a vis
      M’a, dont mon cuer se remord./[C-26]Car a vis destaint et mort/[C-27]Me disoit qu
        si com son recort/[C-31]Disoit, et qu’a son acort/[C-32]Fusse esmeüe./[C-33]Et tant
        signes en lui vis/[C-66]Et trop plus, a mon avis,/[C-67]Par quoy mon cuer fut ravis
       68]Lasse ! En s’amour./[C-69]Si avoye, a mon avis,/[C-70]Ami, de corps et de vis
      C-83]Vers moy, et tel foy porté/[C-84]M’a qu’amender/[C-85]N’y sceusse, et si enorté
      C-89]Lui pouoye et comander/[C-90]Comme a [mon]  serf sans tarder.[v/[C-91]Ma pais
      ]Mon cuer par son regarder/[C-94]Estoit]A droit recorder,/[C-95]Ne peüst mieulx demander
      [C-97]Helas ! Mais il est changié/[C-98]A present et estrangié/[C-99]De moy, dont
        bien voy que chalengié/[C-102]On le m’a, car eslongné /[C-103]Son vueil est et hebergié
       hebergié/[C-104]En amour neufve/[C-105]A son cueLe fait le preuve,/[C-106]Car plus
       112]Si soit logié./[C-113]Dont je suis a mort conquise,/[C-114]Puis que cellui qui
       et ou assise/[C-116]Je m’estoie/[C-117]A ailleurs s’entente mise/[C-118]Ne plus ne
       estre repris/[C-131]N’en deust tant]Si a mespris/[C-132]Puis qu’il dessemble/[C-
      Ne m’amera,/[C-149]Puis qu’aultre amour a attaintte/[C-150]Et la moye a hors empaintte
          amour a attaintte/[C-150]Et la moye a hors empaintte./[C-151]Si remaindray  de
            mort l’en deffermera/[C-160]Qui m’a ratteintte./[C-161]Explicit le duc des vrais

aage
       et n’y avoye/221. Oncques pensé en mon aage./222. Si sembloye cil qui nage/223. Par
         ?/382. Veistes vous oncque en vostre aage/383. Dame en tous cas plus perfaitte
         devoir/1099. Y fis, selon mon joenne aage,/1100. Tout le jour, et se bernage/1
       coustume commune que pluseurs ont de l’aage dont vous estes : /[II-35. c’est de ne
                 /2796. Se jamais jour de mon aage/2797. En fait, en dit n’en courage/2

abandonnay
       m’adonnay /3122. A vous amer, mon cuer abandonnay/3123. A tous deliz sans point m

abandonne
            2285. A vous servir. Ame et corps abandonne/2286. A vo vouloir, et humblement
              te donne/2767. Mon cuer et tout abandonne/2768. Quanque j’ay, sans que je

abandonnee
       envoye/3018. Tant de plaisirs que joye abandonnee/3019. M’est de tous lez, et a tous

abat
            ains si le rancontre/978. Qu’il l’abat a cel encontre/979. Si qu’il fault que
            deshëaume/1035. Ou a un mont tout abat,/1036. L’autre vient qui le rabat./1

abellissoit
         ne voulsisse point./791. Et ce qui m’abellissoit/792. Plus fort et esjoÿssoit,

abille
          donnee.]/3025. Si me tins cointe et abille./3026. Robes, chevaux, plus de mille

abit
          seul m’enserra la./2892. Aprés en l’abit d’un page/2893. Me mist hors cil qui
       response et amiable /[V-37]parole, son abit et son atour riche et non trop  cointe
       on servir a gré et ne lui chaut de son abit ne atour. Certes,  /[V-113]adonc dient

abonde
       3260. Nouvelle ouïst com moy par qui j’abonde/3261. En tout meschief plus que je

abrigier
            que ne tinse conte./3040. Et pour abrigier mon conte/3041. Vous dy pour vray

abylle
        plus voulentiers./1121. A un Alemant, abylle/1122. Et fort jousteur entre mille

abysme
        /[V-252]aussi tout on espuiseroit un  abysme comme l’en pourroit raconter /[V-2

accointance
          mesprendrez/1695. Vers nostre vraye accointance/1696. Se de moy aviez doubtance
          me doy resjouïr/1855. De ceste dure accointance/1856. D’Amours. Et comment je

accointe
      et cointte./546. Et pour d’amours estre accointe/547. Peine mettoye a apprendre/5

accoisier
      mon cuer apaisier/242. Pour mon enfance accoisier./243. Car lors, si com la Perfaitte

accord
       a sa cordele,/2256. Puis qu’il avoit l’accord d’elle ./2257. Si me dist tout et compta

accordance
        a la dance la main/1223. Gayement par accordance./1224. Ainsi dura celle dance/

accort
      Vif que vous n’aiez recort/[B-V,12]De l’accort/[B-V,13]De nous deux, pour ce en remort

accoutez
        balade escoutez,/1858. Cy un pou vous accoutez :/1859. [Balade] Ha! Amours, bien

accueil
       princesse tres haultaine,/1586. Adieu, accueil que crainte meine,/1587. Adieu, de
        tu pris pour mieulx m’esprendre/1880. Accueil et Dongier Sauvage :/1881. L’un est
      2]Et garnir/[V-III,33]De joye par Doulz Accueil/[V-III,34]En recueil./[V-III,35]Amis

accueille
         ne vueille/2461. Que tel mal ne m’en accueille/2462. Que ja ne me puist remettre

accueillir
        d’elle recueillir/330. Qui doulcement accueillir/331. Au departir de la place/3

acertaine
       gré pour certaine/2929. Cause, ce leur acertaine./2930. Si y cuidoit le seigneur

achater
          ne me faites vo chiere/2312. Chiere achater par reffus, blanche et blonde./23

acheter
      ou cuer /[V-138]continuelment qui chier acheter leur fait tel plaisance. Et quant

achevee
      Vostre amee./2359. . Quant ceste lettre achevee/2360. Fut, ma dame s’est levee/23

achever
      donner cuer et hardement d’emprendre et achever selon ma /[I-25] poissance toutes

achoison
      Pour quoy plus esloingneroye/1249. Sans achoison ma matiere ?/1250. L’endemain, trestoute
         cuer, car ne /[II-7] vouldroye estre achoison de grevance [a nulluy], et plus de
      48. Ains s’est vestue et levee/2649. Et achoison a trouvee/2650. Que un bien petit
        vi, dont grant dueil avoie,/3492. Car achoison n’y savoye/3493. Ne la cause pour

acointable
       seigneuri, parlant a dongier, non trop acointable, de /[V-39]regard tardive et non

acointances
        soiez blasmees./3174 N’aiez chaloir d’acointances attraire/3175 Telles que on puist

acointay
      que plus en diroye./1387. Ainsi alors m’acointay/1388. De desir, mais acointe ay/

acointe
        alors m’acointay/1388. De desir, mais acointe ay/1389. Eu en lui dur et penible

acol
      . Si l’ay pres de moy tirié /1673. Et l’acol par amour chiere,/1674. Et il me dist

acole
       se tire/2704. Plus pres et d’un bras m’acole./2705. En riant dist  tel parolle :

acompaignié
      Le chappel vert. Lors me mis/1063. Bien acompaignié en voye,/1064. Car moult grant

acompaigniez
      ou couchier on le meine./2640. Et si fu acompaigniez/2641. Des gens les plus ressoingniez

acomplir
         grans dongiers et perilz /[VI-6]pour acomplir voz joennes desirs et les miens,

acomptoye
           en estoye/3356. Qu’a nulle riens n’acomptoye/3357. Fors que pres d’elle je fusse

acordance
      corner commencierent/771. Par gracïeuse acordance./772. Adonc commençay la dance,

acort
         son recort/[C-31]Disoit, et qu’a son acort/[C-32]Fusse esmeüe./[C-33]Et tant fist

acouray
          je plouray/3230. Tant qu’a pou je n’acouray./3231. La grande lettre ay leüe/3

acourer
          et plourer/1722. Me pris si fort qu’acourer/1723. Sembloit que de douleur deusse

acourir
           car Amours me maistrie,/2303. Dont acourir/2304. Faites Mercis, car je suis au

acourt
       sur la court/2557. Ma tres doulce dame acourt/2558. Et vint la tout a esture./25

acquerir
      un l’aultre surmonter/1027. Pour mieulx acquerir leur grace./1028. Si veissiez en
       121]doit trop plus estre convoiteuse d’acquerir bon renom que /[V-122]quelconque

acquerre
            terre/3380. Pour los et vaillance acquerre./3381. Tout ce sermon me notterent

acquerroye
      1. Tant que nom de vaillant homme/3402. Acquerroye en toute somme./3403. Tant fis

acquis
        renommee encontre ce que n’ay encores acquis le nom de /[I-22] vaillant pour ce
        Tu en vivras plus joyeusement et aras acquis un vray serviteur /[V-131]et loyal
                  Et quant a dire : « J’aray  acquis un vray ami et serviteur », /[V-14

acreu
      n’est apetissiez, ains /[V-99]tousjours acreu.  Et aussi est neccessaire a une chascune

acroissement
        tres grant /[V-22]amour et desir de l’acroissement de mieulx en mieulz de vostre

acroist
          /[V-164]et  sans soy empirier, tant acroist plus le merite de son ame et /[V-

acroistre
          folie de /[V-146]soy destruire pour acroistre un autre, poson que vaillant en

acuel
        trop  cointe ; a estrangiers /[V-38]d’acuel seigneuri, parlant a dongier, non trop

ad
            ans a ja passez./31. Si veult que ad ce renouvel/32. Du temps en soit dit nouvel
      Par moyen tant pourchaçay/558. Qu’avins ad ce que chaçay :/559. C’estoit que or et
      46. Pour jouster a tous venans./647. Et ad certain jour fu prise/648. Celle assemblee
              le celestre/789. Paradis, croy, ad ce point,/790. Ne mieulx ne voulsisse point
       gré, car a apprendre/913. Avoye encore ad ce faire./914. Lors ma dame debonnaire
         chiere/1675. Faites vous ! Et est ce ad certes ?/1676. Il fault que je sache, certes
          vous devriez mener/1904. Bonne vie, ad ce qu’entens,/1905. Quant vou dame en lieu
      pour plus tost avancier/2262. Mon fait, ad ce commencier/2263. Me conseilla que feïsse
          rescrips mes lettres pour respondre ad /[II-5] ces choses. Sy sachiez que s’il
       sachiez que je suis celle qu’ Amours a ad ce menee, qui /[II-19] vous vueil asmer
      7]de mon cuer et moy vostre subgiet. Et ad ce que vous dites que je  /[III-18]garde
             doulce dame, sachiez que  jamais ad ce /[III-35]n’avendray se par vous n’est
       place et demeure,/3099. Doulz amis, qu’ad ce menee/3100. Fus, trop y os fait demeure
      V-23]noble  renommee et honneur me meut ad ce faire. /[V-24]Ma dame, j’ay entendu
       dittiez, /[V-229]je vous en envoye une ad ce propos faitte  d’un bon maistre, si
             Mais quant est de m’en retraire, ad ce ne /[VII-13] puis je obeïr, car a vie
         plaist a toutes fins que ainsi soit, ad ce convendra par /[VII-17] grant contrainte
      que je [ v n’en muire ou perde le sens, ad ce ne pourray je obeïr, /[VII-19] je le
           l’un de l’autre estions./3520. Car ad ce nous esbations/3521. D’avoir mieulx

adés
      disoye/298. Mes raisons et atysoie/299. Adés le tyson ardent/300. En mon cuer en regardant
         355. Ne me laissoit. Si pensoie/356. Adés, ne point ne cessoie,/357. Aux beaultez
      . Non obstant que ains me taisoye,/401. Adés pour tout l’or du monde/402. Ne me teusse
      6. Estoit ailleurs mon penser,/457. Car adés m’estoit advis/458. Que veoye vis a vis
      5. « A vo cousin rescripray,/2346. Plus adés ne vous diray./2347. Et je y vois ains
      Mon las cuer joye perdoit,/[V-I,15]Mais adés, par reveoir/[V-I,16]Ton gent corps qui
        clamour/[C-76]Que je devis,/[C-77]Car adés vifs en cremour/[C-78]De perdre lui et
      8]De perdre lui et m’onnour,/[C-79]Mais adés m’en enamour,/[C-80]Je vous plevis./

adieu
       /1481. Helas ! Comment vous pourray je adieu dire ?/1482. Ma doulce amour, ma dame
       /1489. Helas ! Comment vous pourray je adieu dire ?/1490. Ha ! Mesdisans, ceste euvre
      /1497. Helas ! Comment [vous pourray je adieu dire ?] /1498. Ha ! Simple et coye,
      /1501. Helas ! Comment [vous pourray je adieu dire ?]/1502. Le jour de la departie
      . Si aloye ainsi disant :/1564. [Balade]Adieu, ma redoubtee dame,/1565. Adieu, sur
      [Balade]Adieu, ma redoubtee dame,/1565. Adieu, sur toutes souveraine,/1566. Adieu
      65. Adieu, sur toutes souveraine,/1566. Adieu, perfaitte et sanz nul blasme,/1567
          perfaitte et sanz nul blasme,/1567. Adieu, tres noble et d’onneur pleine,/156
         tres noble et d’onneur pleine,/1568. Adieu, vraye loyal certaine,/1569. Adieu,
      568. Adieu, vraye loyal certaine,/1569. Adieu, la flour de tout le monde,/1570. Adieu
      Adieu, la flour de tout le monde,/1570. Adieu sans adieu, blanche et blonde./1571
           de tout le monde,/1570. Adieu sans adieu, blanche et blonde./1571. Adieu, sage
         sans adieu, blanche et blonde./1571. Adieu, sage et qui hait diffame,/1572. Adieu
       Adieu, sage et qui hait diffame,/1572. Adieu, flun qui grant joye ameine,/1573. Adieu
            flun qui grant joye ameine,/1573. Adieu, le port de noble fame,/1574. Adieu
      73. Adieu, le port de noble fame,/1574. Adieu, doulce voix de seraine,/1575. Adieu
      4. Adieu, doulce voix de seraine,/1575. Adieu, doulz loyer de ma peine,/1576. Adieu
      . Adieu, doulz loyer de ma peine,/1576. Adieu, celle en qui grace habonde,/1577. Adieu
            celle en qui grace habonde,/1577. Adieu sans adieu, blanche et blonde./1578
       en qui grace habonde,/1577. Adieu sans adieu, blanche et blonde./1578. Adieu, tres
         sans adieu, blanche et blonde./1578. Adieu, tres doulz oeil qui m’entame,/1579
          tres doulz oeil qui m’entame,/1579. Adieu, trop plus belle qu’Helaine,/1580. Adieu
            trop plus belle qu’Helaine,/1580. Adieu, bonne de corps et d’ame,/1581. Adieu
      . Adieu, bonne de corps et d’ame,/1581. Adieu, tres gracïeux demaine,/1582. Adieu
      81. Adieu, tres gracïeux demaine,/1582. Adieu joyeuse tresmontaine, /1583. Adieu,
      582. Adieu joyeuse tresmontaine, /1583. Adieu, de toute valeur l’onde,/1584. Adieu
      3. Adieu, de toute valeur l’onde,/1584. Adieu sans  adieu, [blanche et blonde.] /
       toute valeur l’onde,/1584. Adieu sans  adieu, [blanche et blonde.] /1585. Adieu,
           adieu, [blanche et blonde.] /1585. Adieu, princesse tres haultaine,/1586. Adieu
       Adieu, princesse tres haultaine,/1586. Adieu, accueil que crainte meine,/1587. Adieu
      Adieu, accueil que crainte meine,/1587. Adieu, de tous les vices monde,/1588. Adieu
      . Adieu, de tous les vices monde,/1588. Adieu sans adieu, [blanche et blonde.]/15
       tous les vices monde,/1588. Adieu sans adieu, [blanche et blonde.]/1589. Ainsi a
      vous affin que je prengne congié et die adieu a /[VII-48] toutes les doulces choses
          /[B-II,2]Pour m’en aler, venus suis adieu dire./[B-II,3]Helas ! Amis, ce m’est
           il convient que je tende./[B-II,23]Adieu donc, amis que tant aims,/[B-II,24]Mais
      et voz haulz biens vous rende./[B-II,27]Adieu te di en dueil et plains,/[B-II,28]Mais

adjousteront
          les mauvaises langues jugeront et y adjousteront /[V-97]de choses qui oncques

admonnestement
        faulte. Et vous /[III-26]mercy du bon admonnestement que m’en faites. Doulce dame

adoint
      [B-VIII,16]Briement veoir et ton cuer y adoint !/[B-VIII,17]Car lors seray de grant

adonc
       /107. Mais du nommer je me passe./108. Adonc fut en celle place/109. Une princesse
         puis dist : « Or alons/178. Jouer. » Adonc devalons/179. En un prael verdoyant
             sus la fontenelle,/195. Ça et la adonc s’assistrent/196. Les aultres de nous
      4. M’en mist puis celle pointure./275.  Adonc ses doulz yeulx rians,/276. Tous pleins
         /289. Or n’y eus je pas failly./290. Adonc la vie failly/[291. De mon enfance premiere
      . Il est temps que souper voise. »/312. Adonc la franche courtoise,/313. Que belle
          325. Et de toutes sans tarder./326. Adonc Amours, pour larder/327. De plus en
         /429. Et ja estoit nuit serree./430. Adonc sur la court querree/431. Monseigneur
           /553. Si fait elle vrayement./554. Adonc sans deslaiement/555. Devers Monseigneur
         /677. Si la saluay et elle/678. Moy. Adonc ma dame belle/679. Me dist : « Grant
           /706. Dont l’erité attendoie./707. Adonc ceulz de telz offices/708. Ont le vin
         743. La prins et menay en sale./744. Adonc chascun s’en devale./745. Chevaliers
           771. Par gracïeuse acordance./772. Adonc commençay la dance,/773. Nouvelle, joyeuse
          775. La belle feste esgardant./776. Adonc plus n’y vois tardant,/777. Ains ma
      76. Ne plus joyeux n’en seroye ! »/877. Adonc ma dame pensa/878. Un petit puis commença
      9. Ne vueil je que nul le sache. »/900. Adonc elle mesme sache/901. Un coutel soubz
      Es beaulz paveillons tendus/926. Sommes adonc descendus./927. Le harnois ja y estoit
       937. Ja de gent en maint  sillon./938. Adonc en mon paveillon/939. Je m’armay et
      0. Nostre en fut la commençaille !/981. Adonc ouïssiez crier/982. Hairaulx et hault
      078. Quant si noble tymbre avoye./1079. Adonc la lance baissiee,/1080. Desirant que
         sans retenir/1082. Contre un aultre. Adonc venir/1083. Vers moy le veissiez. La
         /1181. Pour dancier joliement./1182. Adonc veissiez liement/1183. Commencier feste
      05. De ce fus je lié sans doubte./1206. Adonc a moult belle route/1207. De gentilz
       Car moult chierement l’amoye./1670. Et adonc cellui larmoye/1671. Quant si me voit
         l’amour toute/1945. Dont l’amiez ! » Adonc, sans doubte,/1946. Dis : « Cousin,
      2010. Bien y trouveray maniere. »/2011. Adonc, si com la lumiere/2012. Le temps tenebreux
      . Aucunes fois nous esbatre. »/2220. Et adonc, sans plus debatre,/2221. Comencierent
       Doncques qu’il y ait dommage./2555. Et adonc a une cage/2556. Qui regardoit sur la
      64. Par lui hastives nouvelles. »/2565. Adonc par deux damoiselles/2566. Mon cousin
      572. Dites moi qu’alez querant. »/2573. Adonc cil dit qu’enquerant/2574. Plus ne lui
              si fault qu’on lui die »./2587. Adonc a chiere hardie/2588. Ma dame a son
        ou lieu ou j’estoie./2653. Si fus mis adonc hors voye/2654. Tant que la femme de
      . Plus ne vous savroie dire. »/2703. Et adonc celle se tire/2704. Plus pres et d’un
          un seul mot dire. »/2715. [L’amant] Adonc s’en prist a soubsrire/2716. L’autre
      Si ne veult que on le convoye./2935. Et adonc se mist en voye./2936. Et ainsi nous
       de son abit ne atour. Certes,  /[V-113]adonc dient les gens que elle soloit estre
      Qu’il s’en retraye aussi convient»/3217 Adonc telz lettres a escripre/3218 Me prist
      287. L’iaue contreval la face./3288. Et adonc a de sa grace/3289. Me rescripst tres
         du jour a la porte/3298. Du chastel. Adonc m’aporte/3299. Les lettres qui conforterent

adoncques
        plus especïaulté/253. Me sembla avoir adoncques /254. Que ne lui en avoye oncques
      doubloit/691. De ce qu’il m’yert vis qu’adoncques/692. Meilleur semblant que n’ot
         quelconques/1050. Fors fin or. O moy adoncques/1051. Tous ceulz de dedens yssirent

adonnay
        [joye toute parfaitte]./3121. Quant m’adonnay /3122. A vous amer, mon cuer abandonnay

adoulee
          tost alee./3140. Par quoy triste et adoulee/3141. S’en est de la court partie

adrece
      . Vueilles mon cuer briefment mettre en adrece/74. D’estre amoreux, car riens plus
           /610. Et celle qui m’est chemin et adrece/611. De pervenir a vaillance, et qui
          629. De tout honneur et de valeur l’adrece,/630. A vous servir [tant com vivray
      086. J’ay tout plaisir, vous en estes l’adrece,/3087. Plus ne desir, plus ne suis

adreciez
      paveillons dreciez,/656. Et tous arroiz adreciez/657. Pour la feste et pour la jouste

adresce
           d’une  haulte dame, toute personne adresce /[V-103]son regard a elle et ses oreilles

aduit
         ne fiere,/155. Mais tout ainsi qu’il aduit/156. Au noble estat qui la duit/157

advenans
           jouste avroit/645. Vint chevaliers advenans/646. Pour jouster a tous venans.

advenoit
       la naiscence/595. De tout quantqu’il m’advenoit,/596. Et que tout d’amour venoit

adviens
        ma mort, et se /[I-41] par grace je y adviens, l’effet du bon vouloir en servant

advient
        et puet estre/2908. Que souvent ainsi advient/2909. A qui a s’entente avient./2

advis
           mon penser,/457. Car adés m’estoit advis/458. Que veoye vis a vis/459. Celle
         a esté trait le cop mortel, il m’est advis que bien /[I-34] est raison que par
        fois je revins/3475. De hors et me fu advis,/3476. Aussi tost que [je]  la vis,

advise
         n’y vise/226. Tant que un autre l’en advise./227. Tout ainsi m’avint sans doubte

advisié
       car me desguisié/1840. Que je ne fusse advisié :/1841. De loins l’ay veue passer

advisier
      sa plus desiree joye, /[I-29] vueilliez advisier comment par vostre doulz reconfort

advisiez
       mort. Mais, ma /[I-23] redoubtee dame, advisiez que vous me pouez tant enrichir comme

advisoit
         a soubzrire,/423. Et croy bien qu’il advisoit/424. Que ja mon cuer y visoit./4

afaire
           2544. Ere alé pour un pesant/2545. Afaire qui en present/2546. Lui est survenu

affaire
             faire/4. D’amours, car en aultre affaire/5. Ou trop plus me delictoye/6. Toute
         dire et faire/540. Chose qui en tout affaire/541. Fust plaisante et gracïeuse,
        savoir/1103. Qu’Amours faisoit tout l’affaire,/1104. Non pas moy, si n’en fault
      vous faire/1987. Vouloit, que de vostre affaire/1988. Nouvelle ouïr s’apensoit, /
                /2487. Nel sache. Et tout cel affaire/2488. Par cellui mesmes sans doubte
            facent/2526. Leurs disons, car un affaire/2527. Nous fault entre nous III faire
       dit que non fera,/2579. Et tout ce que affaire a/2580. Sans faille lui fault savoir
         a son secretaire/2589. A comandé cel affaire,/2590. Et lui, tres entremetable,
          fait et qui savoit/3136. Noz amours affaire avoit/3137. En son païs ou dommage
            mie, et pour cause. Si aroye bien affaire de vostre /[IV-18]aide et bon conseil
      50]a la  dame ? Car se elle avoit aucun affaire, il ne s’oseroit porter en /[V-15
      2 En divers lieux, qu’il eust en vostre affaire/3183 LegieretéSi vous est neccessaire
          l’espreuve/3579. Fors et de penible affaire/3580. A qui a long compte a faire

affame
        cueHelas ! Receu soye,/[V-II,16]Car j’affame/[V-II,17]De desir qui tout m’enflamme

affamez
              vueilliez mon cuer et mes yeulz affamez par leur donner /[III-39]espace de

affamoie
       :/3008. « Je suis cellui qui des biens affamoie/3009. Qu’Amours depart, dont dolent

afferme
           ferme/106. Siet moult bel, je vous afferme, /107. Mais du nommer je me passe

affermé
       Plus gay que un esmerillon,/1045. Fort affermé en l’estrier,/1046. Tout blanc armé

affermee
        /1517. Me regardoit par entente/1518. Affermee, de maintien/1519. Si tres doulz

affermera
        dame et reclamera/[C-154]Et en elle s’affermera,//[C-155]Dont mon las cuer en semera
       en deffermera,/[C-158]Ainçois toudis s’affermera/[C-159]Jusques mort l’en deffermera

affermoye
        est certe,/[B-IV,35]Pour cil en qui j’affermoye/[B-IV,36]L’amour moye./[B-IV,37

affie
       vous sermonne,/2006. Je vous promet et affie/2007. Que verrez plus d’une fie/200
          Ce message/2191. Est loyal, je vous affie./2192. Mais vous ne lui ne se fie/2
         fie,  /2390. Mais plus de vint, vous affie,/2391. Car saouler ne m’en pouoye/2
        retenance/2758. D’autre vouloir, je t’affie/2759. Que une toute seule fie/2760.

affiee
       15]Et endormie/[B-VI,16]En t’amour, se affiee/[B-VI,17]L’avoies ceste fiee/[B-VI

affiere
      5.  Et se je y fail, pour ce qu’a moy n’affiere,/2316. Fiere moy mort, et en dolour

affin
       De dancier un pou d’attente/1197. Fis, affin qu’on n’aperceust/1198. Ma pensee ne
      . Jamais, ou trop fol seroit !/2113. Et affin que ceste gaitte/2114. Cessast qui tant
      dame de la Tour /[VI-14]m’a rescriptes, affin que vous voiez quel cause me meut a
            /[VII-19] je le sçay de vray. Et, affin que vous voiez que plus vouldroie /
      une /[VII-47] fois puisse parler a vous affin que je prengne congié et die adieu a

affinee
      sa raison ot finee,/2053. La belle tres affinee,/2054. Si comme il me raporta,/20

affonde
      /2324. Fierement non, qu’en doleur je n’affonde./2325. Fonde qui fiert mon cuer, faites

affublee
         en la chambre./2656. Si vint ma dame affublee/2657. D’un grant mantel, assemblee

afin
      118. Lorsque le pris me donnerent/1119. Afin que fusse rentiers/1120. De jouster plus
        dist qu’ainçois dançasse./1216. Lors, afin que commençasse,/1217. Prins une dame
        ay/2411. Mis une balade briefve/2412. Afin qu’au lire ne griefve./2413. Si en oiez
       Que l’en ne s’en merveillast./2634. Et afin que l’en n’eust goute/2635. De souspeçon
      . Car dit que ne veult que veille/2665. Afin qu’elle ne s’en dueille./2666. Aprés
         s’est pené/2987. Mon chier parent et afin/2988. Que de mon mal fus a fin/2989.
           3033. A croistre ma renommee/3034. Afin que ma dame amee/3035. Se tenist d’omme
           et manieres, excellente sur toutes afin /[V-31]que elle soit l’exemplaire par
           moz couvers que chascun n’entende, afin que  les /[V-52]oyans ne supposent aucun

agaites
        ne l’aperceüst/1849. Le jaloux ou ses agaites/1850. Est impossible, et n’en faittes
          pas une once/2157. Le jaloux ne ses agaites./2158. Ja ne feront si grans gaittes

agaitiez
        parlé, ne savons/2197. Se nous sommes agaitiez./2198. Si soit joyeux et haitiez

age
         honneur que vueil/[V-III,17]Tout mon age maintenir/[V-III,18]Et furnir,/[V-III

agenoillees
      . De dames moult bel encontre,/696. Qui agenoillees contre/697. Elle sont en guise

agreable
           amiable,/798. Qu’il me sembloit qu’agreable/799. Avoit tout mon dit et fait.
         n’est pas fable,/1278. Dura la feste agreable/1279. Ou toutes gens bien venus/
           tres notable/2511. Qui la nouvelle agreable  /2512. M’aporta que desiroye :/

aherte
       tourment ; si suis deserte/[B-IV,22]Et aherte/[B-IV,23]A dueil sans cil que clamoye

121       est [toute ma joye] etc./2981. Or vous ai je raconté/2982. Comment fus d’Amours dontté

aide
      Si aroye bien affaire de vostre /[IV-18]aide et bon conseil, par quoy je vous pry
             laissier, et je ay esperance a l’aide de Dieu que /[VIII-26]nostre fait sera
         /[V-II,28]Si reclame/[V-II,29]Vostre aide, helas, mon cuer pasme/[V-II,30]Qui vous

aidier
          tenez ?/375. Car se Dieu me vueille aidier,/376. Il m’est vis que souhaitier/

aient
          telle /[V-216]que, quoy qu’ilz vous aient promis et juré du tenir secret, ilz

aies
        4]Mais je me doubt qu’aliee[v/[B-VI,5]Aies t’amour et liee/[B-VI,6]A aultre amie

aiez
         dongier de ame,/886. Ne puet que n’y aiez dame,/887. Et ce est bon assavoir./8
      est ainsi que pour cause de moy /[II-6] aiez tant de mal, il m’en poyse de tout  mon
            de tel pouoir comme je y ay que n’aiez la /[II-34] coustume commune que pluseurs
       ne en commune/2800. A mon pouoir, dont aiez/2801. Desplaisir. Et m’essaiez/2802.
       bien paiez,/2821. Mais que toudis vous aiez/2822. Voulenté d’ainsi m’amer./2823.
      bon renom que ne soiez blasmees./3174 N’aiez chaloir d’acointances attraire/3175 Telles
      176 Par voz maintiens que legiers cuers aiez /3177 Ne qu’en nul cas vous daignissiez
      plus /[VII-9] vostre que chose que vous aiez en ce monde et que je vous ay /[VII-
        ce en cremour /[B-V,11]Vif que vous n’aiez recort/[B-V,12]De l’accort/[B-V,13]De

aille
         toute/2490. Comment vouldra que je y aille,/2491. Mais qu’il me die et n’y faille
          /2547. Dont lui fault comment qu’il aille/2548. Parler au seigneur en haste,/
           2597. Ces lettres. — Et qu’il s’en aille/2598. Tost », dist il au secretaire
          2624. Par semblant. Mais qu’il s’en aille/2625. Lui deffent celle et sans faille
         /[RIII,3]Belle, il convient que m’en aille/[RIII,4]Et que saille/[RIII,5]Hors de

ailleurs
      38. Ainsi en ma main tenoye/239. Ce que ailleurs alloye querre./240. Mais Amours de
        a sa fenestre./438. Bien le voulsisse ailleurs estre !/439. Toutesfois j’alay descendre
          sachiez que sans cesser/456. Estoit ailleurs mon penser,/457. Car adés m’estoit
      . Furent, toutes de renc mises./761. Et ailleurs des gentilz hommes/762. Sistrent
      prie,/2295.  Car recourir/2296. Ne sçay ailleurs, ne me laissiez perir,/2297. Et regardez
        ou assise/[C-116]Je m’estoie/[C-117]A ailleurs s’entente mise/[C-118]Ne plus ne
         [C-136]Avoir, me semble./[C-137]Mais ailleurs son cuer assemble,/[C-138]Bien le

aillours
      414. Mon mal et de moy curer,/1415. Car aillours ne sçay recours/1416. Se de toy n

aim
        moy tout ainsi/606. Disoie a celle qu’aim si :/607. [Ballade]Tres haulte flour,
              ne me desplaise,/2177. Car je l’aim, sachiez de voir,/2178. De bon cuer. Et
      laissiez perir,/2297. Et regardez que j’aim sanz decevoir,/2298. Si me daingniez

aime
        et scet sans doubtance/1833. Que je l’aime entierement,/1834. Mais ne puis legierement
       Et cele l’amour a dame/1969. Dont il l’aime car, par m’ame,/1970. L’attente lui peut
       en hault degré /[I-28] cellui qui vous aime et aoure comme sa plus desiree joye,
          enquerre/2726. Se m’amez et se vous aime./2727. Je croy bien qu’Amours nous claime
       robe reprise./2949. Lors ma gent qui m’aime et prise,/2950. Si tost que nous aperceurent
           plus estre amé que je vous /[VI-22]aime. Si ne cuidiez mie que par faulte d’amour
       desservi, ne mon /[VI-27]cuer qui vous aime ne le pourroit consentir. Mais seulement
           s’entente mise/[C-118]Ne plus ne m’aime ne prise./[C-119]Et de s’amour suis esprise

aimé
      par servir que seray/2828. De vous plus aimé encore./2829. Si me commandez tres ore

aimeroie
         un royaume,/875. Je croy mieulz ne l’aimeroie/876. Ne plus joyeux n’en seroye

aims
          /[B-II,23]Adieu donc, amis que tant aims,/[B-II,24]Mais ne m’oubliez pas au mains

ainçois
      levay et volz prendre/318. Congié, mais ainçois attendre/319. Nous convint le vin
          eslire !] /501. Ha ! Dieu d’Amours, ainçois que je trespasse,/502. Ottroiez moy
         et si me menez. »/1215. Elle dist qu’ainçois dançasse./1216. Lors, afin que commençasse
       1391. Jolye joye failly/1392. Qu’avoye ainçois, et sailli/1393. Mon cuer en aultre
              ameindrir /[II-16] mon honneur, ainçois mourroye. Mais se ainsi estoit qu
           je n’oseroye/2499. Fors son vueil, ainçois morroye./2500. Si s’en vint o ces
      9. /2880. Temps et heure de venir/2881. Ainçois, et de revenir/2882. Elle m’assenna
      voulez plus que pour vous larmoye/3007. Ainçois vous plaist qu’a tous amans responde
         /3204 Mais ne l’a pour ce haÿe,/3205 Ainçois se prist lors a dire :/3206 « He
      en soit /[VII-46] escondit : ce est que ainçois que du tout soye congeiez, que une
      09. De mon anuy. Ne plouray/3310. Plus, ainçois Dieu aouray/3311. De ces tres bonnes
        3331. Vous ay dit que j’enduray/3332. Ainçois et com procuray/3333. Tant que ma
           /3463. Ainsi os du mal assez/3464. Ainçois les X ans passez./3465. Amours mesmes
             v/[V-II,26]Ne vouldroie/[V-II,27]Ainçois la mort soufferroie,/[V-II,28]Si reclame
       157]Mais ja ne s’en deffermera,/[C-158]Ainçois toudis s’affermera/[C-159]Jusques

ainçoys
         1320. Fu en moy si enflammé/1321. Qu’ainçoys que cessast la feste/1322. Oncques

ains
       N’y ont fait, comme il me semble./128. Ains ou troys ou deux ensemble/129. Devers
      /192. Plus en piez ne s’est tenue,/193. Ains s’assist, et moy coste elle./194. Et
         ne fust la playe seure/273. De mort, ains en aventure/274. M’en mist puis celle
        chemin grain ne goute/349. Ne parlay, ains me tenoye/350. Coy, et chief enclin tenoye
          ou je pensoye,/400. Non obstant que ains me taisoye,/401. Adés pour tout l’or
        tout l’or du monde/402. Ne me teusse. Ains de perfonde/403. Pensee je souspiray
      /776. Adonc plus n’y vois tardant,/777. Ains ma dame alay prier/778. De dancier sans
             et hebergier./967. Si croiez que ains que passez/968. Fust le jour y vint assez
         lui, mais il n’a point/977. Guenchy, ains si le rancontre/978. Qu’il l’abat a cel
             1198. Ma pensee ne sceüst./1199. Ains me tenoye o les sages/1200. Chevaliers
      08. En sale ou nul ne fut mourne,/1209. Ains dançoyent a l’estrive./1210. Et quant
        1302. Qui pas ne me dehaittoit,/1303. Ains joye avoye perfaitte/1304. Quant je veoie
       Pour tout l’or qui est ou monde,/1384. Ains de pensee perfonde/1385. Larmoyoye et
       de tel malage./1690. Ce n’est pas mal, ains est rage,/1691. Car d’Amours vous vient
       qui en riens touche/1994. Desconfort ! Ains esleesciez/1995. Vostre cuer et me laissiez
      Que verrez plus d’une fie/2008. Vo dame ains que la sepmaine/2009. Soit hors. Se Dieu
         /2022. Et cil ne s’oblia mie :/2023. Ains que fust heure et demie/2024. Parti,
          ne s’en souffry atant/2138. Cellui, ains dist : « Il a tant/2139. De pitié en
      04. Et le reconforterez/2205. Disant qu’ains VIII jours passez/2206. Veoir me pourra
      40. Dont elle en riens ne gronça,/2341. Ains les receut en riant.  /2342. Deux ou
       adés ne vous diray./2347. Et je y vois ains que se passe/2348. Mon loisir. En cel
        heure, et en quel place/2368. Parler, ains que long temps passe,/2369. Porray a
      95. Et souffris de demener/2396. Dueil, ains vous joye mener/2397. Puis qu’ainsi le
          2426. Pitié forclose/2427. Ne soit, ains passe./2428. Prenez m’en grace./2429
         /2451. La a lui nul n’estriva,/2452. Ains y fut moult bien venu./2453. Si s’est
       /2629. Long plait ne lui a tenu,/2630. Ains dist qu’il estoit saison/2631. De couchier
      47. Mais moult ne se y est tenue,/2648. Ains s’est vestue et levee/2649. Et achoison
      n’ajouste foy a  flateurs n’a flateuses ains /[V-46]les congnoisce et chace de soy
          en bouche qui mie n’est apetissiez, ains /[V-99]tousjours acreu.  Et aussi est
        voirs disans — ce qu’ilz ne sont mie, ains scet on /[V-201]assez que communement
       en tel orguiel que mot n’osera sonner, ains convendra /[V-242]que elle leur sueffre
          pour Dieu vous en vueillez retraire ains que plus grant mal /[V-257]vous  en ensuive
         3529. Ces amours ne passeront,/3530. Ains les corps trespasseront./3531. Mais mesdisans
      67. Que un voieul devant ne sonne/3568. Ains la sillabe que on sonne/3569. Derraine
      ]En dongier graindre/[C-45]Que n’estoye ains, si fermay/[C-46]Mon cuer en lui que

ainsi
      . Si lui plaist que je raconte/26. Tout ainsi comme il me compte/27. Les griefs anuis
       que servir deüsse./51. Mais long temps ainsi sans dame/52. Fus, car n’avoye, par
      Arrester, qui que j’esleusse./65. Si fu ainsi longue piece/66. Gay, jolis et en leesce
            [qui des amans es sire,] etc./83. Ainsi souvent devisoye/84. Pour le desir ou
         119. S’appoioient en estant./120. Et ainsi la eulx estant,/121. Vers eulx nous
         149. Mon cousin et moy menames./150. Ainsi en l’ostel entrames./151. La dame fut
        orgueilleuse ne fiere,/155. Mais tout ainsi qu’il aduit/156. Au noble estat qui
          que un autre l’en advise./227. Tout ainsi m’avint sans doubte./228. Car n’apercevoye
          237. Garde je ne m’en donnoye./238. Ainsi en ma main tenoye/239. Ce que ailleurs
      . Vraye Amour m’aprist en l’eure. /294. Ainsi fus pris a celle heure./295. La me tins
        :/361. Tout me venoit au devant./362. Ainsi chevauchant  devant/363. Pensivement
       cil me dist : « Beau sire,/370. A quoy ainsi sans riens dire/371. Pensez ore, et
        des estoilles. »/421. Quant cil m’ouÿ ainsi dire,/422. Tout bas s’en prist a soubzrire
       rends [qui la m’as fait eslire !]/505. Ainsi je me debatoye/506. A par moy, et ne
      3. Me prensist par mon bien faire./524. Ainsi vouloie parfaire/525. Mon maintien,
         se deportoit./605. Et a par moy tout ainsi/606. Disoie a celle qu’aim si :/607
      1. A present. N’est pas raison ! »/682. Ainsi, de mainte raison/683. Devisant a lie
           805. Present elle liement./806. Et ainsi joliement/807. Avons dancié grant partie
      39. Si qu’on n’oïst Dieu tonnant./1040. Ainsi vont grans cops donnant/1041. D’ambedeux
      24. Fut le pris qu’iert ordonné./1125.  Ainsi dura tout ce jour/1126. Celle jouste
      50. Et la feste o nous tenissent./1151. Ainsi tout a la reonde/1152. Fis crier Table
         1223. Gayement par accordance./1224. Ainsi dura celle dance/1225. De la nuit moult
      . Dont je fus feru par my,/1234. Disoye ainsi a par my :/1235. [Rondel]Rians vairs
        m’en gitter, n’en doubtasse./1378. Et ainsi par long espace/1379. Ma dame me confortoit
      1386. Ne sçay que plus en diroye./1387. Ainsi alors m’acointay/1388. De desir, mais
      531. Souventes fois avendroit./1532. Et ainsi nous chevauchames/1533. Tant que cheux
      Pour paour du mesdisant./1563. Si aloye ainsi disant :/1564. [Balade]Adieu, ma redoubtee
       sans adieu, [blanche et blonde.]/1589. Ainsi a par moy parloye/1590. Et gemissant
       cuidiez qu’il me griefce/1713. Petit d’ainsi vous veoir. /1714. Ne me doit mie seoir
      M’eut tout au mieulx qu’il savoit/1717. Ainsi preschié que lui deisse/1718. Tout mon
      Car sens ne honneur n’estoit./1740.  Et ainsi m’amonnestoit /1741. Mon chier ami de
      1815. Ma doleur et ma pesance./1816. Et ainsi en desplaisance/1817. Ay despuis vescu
      estre delivre/1820. De ce grief mal que ainsi vivre,/1821. Puis qu’aultrement ne la
      /1841. De loins l’ay veue passer./1842. Ainsi comme ouez, passer/1843. M’a falu depuis
      2. En ce sain ou que je muire./1853. Et ainsi pouez ouïr/1854. Comment me doy resjouïr
      95. Mais mon cousin enragoit/1896. Dont ainsi desconforter/1897. Me veoit sans deporter
          avez vous, beau sire,/1902. De vous ainsi demener ?/1903. Certes, vous devriez
      1914. En vo nyce cuer s’embatre/1915. D’ainsi vous laissier rabatre/1916. Et tuer
        1957. A par moy que lui diroye./1958. Ainsi souvent m’avenoit,/1959. Mais certes
           2014. Luour oste l’obscurté,/2015. Ainsi la griefve durté/2016. De ma doleur
      4. Se de ma mort cause estoit./2045. Et ainsi amonnestoit/2046. Par son parler doulz
           par aultre voye,/2062. Si commence ainsi a dire :/2063. « Merveilles dites, beau
        qui le pensast ? /2069. Mais s’il est ainsi, sans doubte/2070. Ce fait enfance qui
       s’il fust ceans, n’osasse/2087. A vous ainsi divisier./2088. Coment pot il avisier
           que on ne voit s’eslongne. »/2133. Ainsi celle estrangement/2134. Respont, ne
      jeu d’eschiez jouerons/2218. En tandis, ainsi pourrons/2219. Aucunes fois nous esbatre
            servant, lequel, comme contraint, ainsi comme cellui /[I-6] qui est a mort et
       d’avoir [soulas qui me ravoye.] /2329. Ainsi comme ouez escrips/2330. A ma dame,
       5] ces choses. Sy sachiez que s’il est ainsi que pour cause de moy /[II-6] aiez tant
       mon honneur, ainçois mourroye. Mais se ainsi estoit qu’amour de /[II-17] dame donnee
           propos et bon vouloir. Et s’il est ainsi /[II-24] comme vous m’avez en voz dittes
         vostre plus amé /[II-39] sache. Et s’ainsi le faittes et continuez, soiez certain
           ains vous joye mener/2397. Puis qu’ainsi le commandoit/2398. Ma doulce dame et
         /[III-45]Vostre humble serf.  /2409. Ainsi mes lettres finay,/2410. Et aussi en
      1. Mes lettres, et en voye ay/2442. Mis ainsi cil que j’amoye/2443. En lui priant
        au seingneur s’en plaindra. /2628. Et ainsi l’a retenu./2629. Long plait ne lui
        cuer crainte et doubtee/2684. Comença ainsi a dire :/2685. [La dame] « Ay je fait
      : « Amis,/2723. [La dame]Puis qu’Amours ainsi a mis/2724. Noz II cuers en une serre
      tous te vueil eslire/2773. S’il te puet ainsi souffire./2774. Car la verité t’en dis
         mon cuer ne pasme/2782. De vous ouïr ainsi dire !/2783. Ne me doit il bien souffire
         /2789. Or me croiez seurement,/2790. Ainsi com le vous rescrips/2791. Pour respondre
      01. Desplaisir. Et m’essaiez/2802. Tout ainsi qu’il vous plaira,/2803. Car ja ne me
        que toudis vous aiez/2822. Voulenté d’ainsi m’amer./2823. Mais ne fausseté n’amer
      0. Et rende tres haultement/2841. Ce qu’ainsi perfaittement/2842. Me promettez a amer
      2853. Pour les vaillans ensuivir./2854. Ainsi me ferez preudomme./2855. Doulce dame
      varlet, et puet estre/2908. Que souvent ainsi advient/2909. A qui a s’entente avient
      21. Com tu penches sus l’arçon !»/2922. Ainsi dist devant les gens,/2923. Car chevaliers
      935. Et adonc se mist en voye./2936. Et ainsi nous nous partismes/2937. Et en chevauchant
       Peust greigneur pour nul avoir. /2946. Ainsi sommes approchiez/2947. Tant avons chevaulz
        /2993. Tres lors je fus resjouÿ/2994. Ainsi comme avez ouÿ,/2995. Et en la joye
           [joye toute parfaitte]./3125. Joye ainsi me fu donnee,/3126. Com vous oez, et
        suis /[IV-2]en santé, Dieu mercy, qui ainsi le vous ottroit. Et escrips par /[IV
      2. Car contre moy trop estoit,/3263. Et ainsi l’amonnestoit :/[V-1]Ma tres redoubtee
       /[V-28]princesse et haulte dame, tout  ainsi comme elle est hault eslevee /[V-29
           ne furent faittes  ne pensees ; et ainsi va tel /[V-98]language de bouche en
       et ses enfans. /[V-124]Redoubtee dame, ainsi comme cy devant ay touchié, /[V-125
         serviteur /[V-131]et loyal ami ». Et ainsi toutes tes  choses… Ha ! Ma dame, /
         aultre qui le tour /[V-221]sache. Et ainsi se sont mises de franchise en servage
      [V-254]doubtez du contraire, car il est ainsi. Et pour ce, tres chiere dame, /[V-
       faulx [gengleurs vous retraiez] ./3199 Ainsi la dame de la Tour,/3200 Qui me mist
       il convient qu’il /[VI-12]soit aperceu ainsi comme vous pouez veoir par ces grandes
       16] s’il vous plaist a toutes fins que ainsi soit, ad ce convendra par /[VII-17]
         je vous jure sur ma foy et /[VII-23] ainsi le trouverez. /[VII-24] Helas ! Et ou
      mi tresperce ! /[VII-37] Et que je doye ainsi perdre, et sans cause, les doulz reconfors
      Et me /[VII-57] vueilliez pardonner que ainsi sont ces lettres effacees de mes /[VII
         souffrez, beau sire,/3274. Que muire ainsi, sans desserte, en tristece ?/3275.
      que congié me donne ma maistrece./3277. Ainsi com je vous descrips/3278. A ma dame
         29]Vostre vraye et loial amie./3307. Ainsi ces lettres receus,/3308. Si fus du
      /3396. Et que mieulx faire valoit/3397. Ainsi que pis en venist./3398. Et qu’aussi
      22. Tout comment a elle yroit./3423. Et ainsi je departy,/3424. Plourant et en dur
        3436. Et de noz regraiz deïmes./3437. Ainsi par fois y aloie,/3438. Mais en peril
      3438. Mais en peril y parloie,/3439. Et ainsi comme en emblant/3440. Venoit paoureuse
      3451. Pour dongier des mesdisans./3452. Ainsi me dura X ans/3453. Celle vie que j
      /3462. Dont ma dame fut troublee./3463. Ainsi os du mal assez/3464. Ainçois les X
      569. Derraine aux rimes parfaire./3570. Ainsi l’a voulu parfaire/3571. Pour moustrer
       me fait mal quant je pense/[B-I,14]Que ainsi soit de moy ravis/[B-I,15]Cil qui est
      autre ne me resjoye,/[B-IX,11]Croiez le ainsI,doulce, franche et cortoise,/[B-IX,
      21]Amis, [n’y puis aveni etc./[V-III,22]Ainsi le felon esveil/[V-III,23]Que recueil
      [RI,1]Or me doy je bien douloir/[RI,2]D’ainsi faillir a m’entente/[RI,3]De veoir ma
       [C-107]Qu’aucune voye retreuve,/[C-108]Ainsi com j’é/[C-109]Apris, par quoy je m

ainsy
      /1892. En plourant dont ne finay,/1893. Ainsy ma raison finay/1894. Et mon mal en

aisance
             /1330. Ce m’yert vis. Mais celle aisance/1331. Me faisoit par doulz vouloir
      doulce plaisance/2943. Dont eue avoye l’aisance,/2944. Qu’il n’est homs qui joye avoir
        pesance/[B-I,5]Puis que plus n’aray l’aisance/[B-I,6]De veoir vostre doulz vis/

aise
       toutes gens bien venus/1280. Furent et aise tenus./1281. Puis la feste departi,/
          amans qui ce oyez,  /2864. Qu’a mon aise bien estoie./2865. Mains doulz moz remplis
      a si faitte amour. C’est que Joennesce, Aise et  /[V-127]Oyseuse lui fait penser
      ! — vous en prengne, par /[VIII-19]quoy aise ne seray jusques je oÿe nouvelles de

aist
      /[VIII-24]comme devant. Car, se Dieux m’aist, se mourir en devoie, je ne /[VIII-2

ait
       fait tant de vaillance et que en moy n’ait valeur souffisant /[I-18] pour avoir desservi
        20] congnoiscence que vostre voulenté ait souffisance de ce que la /[II-21] moye
       qu’il convendra/2554. Doncques qu’il y ait dommage./2555. Et adonc a une cage/25
      vostres. Si vous pry /[IV-26]qu’en ce n’ait faute, et me mandez par le porteur de
      28]et bonne amie, le Saint Esperit vous ait en sa saintte garde. Escript /[IV-29]en
       elle soit devote vers Dieu et que elle ait contenance /[V-34]asseuree, coye et rassise
      sans effroy, rie bas et non sans cause, ait haulte maniere, humble /[V-36]chiere et
         de legier paroles raportees,/[V-47]n’ait  coustume de souvent conseillier a estrange
      [V-73]d’amer par amours, mais qu’il n’y ait villennie (car je me rens /[V-74]certaine
       /[V-93]puet venir, car poson qu’il n’y ait meffait de corps, si ne le croient/[V
       garde , encore quelque pensee que elle ait, que /[V-116]tousjours soit  d’un maintien
         certaine, quelque bon propos qu’elle ait, de garder tousjours /[V-142]mesure en
       temps et lieu, /[V-183]mesmement ou il ait seigneurs et gentilz hommes, et qu’elle
      et /[V-186]de si bel maintien qu’il n’y ait pas un tout seul regart, un ris, non
        combien que, /[VI-7]Dieux mercis, n’y ait point de villennie ne ja n’ara, ne me
       finer se charge/3293. Tant qu’il les m’ait apportees./3294. Le message o les hastees

ajouste
          la jouste./658. Et, sans que plus y ajouste,/659. Vous dy que quant la journee
       selon /[V-45]leurs merites. Ne croye n’ajouste foy a  flateurs n’a flateuses ains

ala
        aprés s’est departie./1227. Chascun s’ala reposer/1228. Et en beaulz blancs  draps
           et demie/2024. Parti, vers ma dame ala./2025. A le faire brief, a la/2026. Belle
       Lors mon cousin a l’encontre/2226. Lui ala. Quant cil l’encontre,/2227. A merveilles
       Convendroit tost definer./2449. Et cil ala sans finer/2450. Tant que chieux elle
      . Si diray comment puis lore/2992. M’en ala et va encore./2993. Tres lors je fus resjou

alames
         en avez,  /1755. Comment vous et moy alames/1756. Pieça en lieu ou trouvames/1

alant
      32. Me vint. Car devers sa face/333. En alant mes yeulz tournay,/334. Et si com me

alasmes
           disnames/922. Assez brief, et puis alasmes/923. Ou champ ou les joustes estre

alasse
       volasse !/804. Bien estoit drois que j’alasse/805. Present elle liement./806. Et
       que messages/1201. Me vindrent dire qu’alasse/1202. En la sale et ne tardasse,/1
        belle place./1300. La convenoit que j’alasse/1301. Quant  ma dame ou baing estoit
      lui parlasse,/3390. Car convenoit que j’alasse/3391. Pour son honneur mesmement/3
               3411. Me voult qu’en la guerre alasse./3412. Et en moillant piz et face/

alastes
       arrestastes,/1782. Car tantost vous en alastes,/1783. Et je demouray en joye/178

alay
           ailleurs estre !/439. Toutesfois j’alay descendre,/440. Puis a genoulz sanz attendre
      662. Ma doulce dame. Au devant/663. Lui alay a belle route/664. De nobles gens, et
        assez faisoit bel veoir./750. Ma dame alay asseoir/751. Au grant days en haulte
          n’y vois tardant,/777. Ains ma dame alay prier/778. De dancier sans detrier./
          plume et ponce/2405. Et ancre, et m’alay retraire./2406. Lors en joye et sans
      26. En Espaigne en une armee/3427. M’en alay, et par dela/3428. Fus un an et loings
      entrepris maint voyage./3450. Oultremer alay a nage/3451. Pour dongier des mesdisans
        3458. Veoye. Et par tel maniere/3459. Alay cerchant mainte terre./3460. Prisonnier

alé
      Qui durement enquestoit/433. Ou le jour alé estoye./434. Et moy qui  fort me hastoye
      . Trouva que la a celle heure/2544. Ere alé pour un pesant/2545. Afaire qui en present

alee
         heritage/3139. Se elle n’y fust tost alee./3140. Par quoy triste et adoulee/31

alegement
      Belle parla sagement,/2027. Et pour mon alegement/2028. Procura toute leesce ; /2
      raconter sa raison./2456. Lors pour mon alegement/2457. Parla bien et sagement,/2

alegence
      De mes douleurs assavoir/2332. Pour son alegence avoir/2333. Lui fis. Mon cousin porta

alegoit
          ma raison finay/1894. Et mon mal en alegoit./1895. Mais mon cousin enragoit/1

alemagne
      vesty et atyray/717. Pour dancier sus l’Alemagne./718. Et a fin qu’il n’y remagne

alemaigne
         ou cuer remaigne,/1710. Ou se non en Alemaigne/1711. M’en ryray jusqu’a grant piece

alemant
      De jouster plus voulentiers./1121. A un Alemant, abylle/1122. Et fort jousteur entre
      tyoise/[B-IX,15]Et ensement/[B-IX,16]Li alemant, et pour vous, simple et coye,/[B

alentir
         /[RIV,8]Sentir me fault torment sans alentir,/[RIV,9]Belle plaisant, [pour qui

aler
        ne s’en dessaisi./91. Un jour, pour m’aler esbatre,/92. Entre un mien parent et
           montez sommes./95. Faim me prist d’aler chacier/96. Et, pour deduit pourchacier
      cuer pris avoit./461. Quant fut temps d’aler couchier,/462. En lit bien paré et chier
        pensif. Lors en voye/851. Me mis pour aler vers elle./852. Trouvay la fresche, nouvelle
        parler./918. Congié pris, temps fut d’aler. /919. Le disner tost apresté/920. A
       Car j’oz grant paour que pour ce/1466. Aler lors on l’en faisoit,/1467. Et ce tant
      . Et croy que se reposast/1505. Encor d’aler se elle osast,/1506. Mais obeïr convenoit
      2060. Mais non obstant, toutevoye/2061. Aler voult par aultre voye,/2062. Si commence
             Ma tres chiere dame, quant est d’aler a present devers  /[V-9]vous, vuellez
      295. Lettres toute nuit ne fine/3296. D’aler tant qu’il se termine/3297. Au point
        fussent prestes,/3373. Mais de loings aler neant./3374. Si n’estoit pas bien seant
         doulce maistresse,/[B-II,2]Pour m’en aler, venus suis adieu dire./[B-II,3]Helas

alerent
         ensemble/129. Devers leur maistresse alerent,/130. Et croy qu’ilz ne lui celerent

alez
      2. Quant vestuz fumes, nous sommes/733. Alez devers ma maistresse./734. Ja y trouvames
       pour vous veoir se tiengne./2171. Si n’alez plus retardant,/2172. Car il lui va trop
      Quele aventure/2560. Meine mon cousin ? Alez,/2561. Et tost le pont avalez./2562.
       vis de la sepmaine./2572. Dites moi qu’alez querant. »/2573. Adonc cil dit qu’enquerant
      ]me desplait dont en si long voyage est alez. Si vous pri, sur tout le /[VIII-14]commandement

alie
           palie/2978. Plus n’aray quant il m’alie/2979. A espoir que vous revoie, /298

aliee
      ne doy mie,/[B-VI,4]Mais je me doubt qu’aliee[v/[B-VI,5]Aies t’amour et liee/[B-VI

aligement
       celle estrangement/2134. Respont, ne d’aligement/2135. Me donner mot ne demy/213

alions
      la ne la savions/114. Mais a l’aventure alions./115. Ses gens dehors s’esbatoyent
       : « Certaine-/169. Ment, ma dame, nous alions/170. Jouer. Cy ne vous savions./17
            l’ouez./1309. Aultre jour chacier alions/1310. Et autre nous devalions/1311

allegance
          /[II-9] Et quant est de vous donner allegance, laquele me requerez, mon /[II-

alloye
       en ma main tenoye/239. Ce que ailleurs alloye querre./240. Mais Amours de celle guerre

aloie
       regraiz deïmes./3437. Ainsi par fois y aloie,/3438. Mais en peril y parloie,/343

aloit
        ou dit ay/2277. Coment pour s’amour m’aloit,/2278. Et tout ce qui me doloit./22
        m’en yroie /3395. En Espaigne ou l’en aloit,/3396. Et que mieulx faire valoit/3
       49]Au premier mon cuer emblant[v/[C-50]Aloit par son doulz semblant,/[C-51]Car tout
       [C-53]Devant moy, et ce doublant/[C-54]Aloit l’amour et comblant/[C-55]Par telz signes

alons
             177. S’en rist, puis dist : « Or alons/178. Jouer. » Adonc devalons/179. En

alors
      Ne sçay que plus en diroye./1387. Ainsi alors m’acointay/1388. De desir, mais acointe
       Mie moins de sa partie./3152. Si s’est alors avertie/3153. D’une dame qui servie

aloye
                 devant/363. Pensivement m’en aloye./364. Mon cousin en celle voye/365.
      511. Et moy, las, qui la convoye,/1512. Aloye lez sa litiere,/1513. Et la belle, qui
      1562. Pour paour du mesdisant./1563. Si aloye ainsi disant :/1564. [Balade]Adieu,
      par moy parloye/1590. Et gemissant m’en aloye,/1591. Et tant d’errer estrivay/159
      /— La verroye assez souvent./2870. Si n’aloye plus rovant,/2871. Car tout mon vouloir
          me dura X ans/3453. Celle vie que j’aloye/3454. Souvent hors, puis revenoye./

alume
           /1483. Celle de qui ardent désir m’alume,/1484. Et que feray quant, n’en tout

alumee
        tant que fumee,/3360. Par male langue alumee,/3361. Du fait de nous deux sailli

amaisier
       en pos apaisier/3484. De long temps ne amaisier/3485. Mon cuer qui grant dueil avoit

amans
        /44. Pour ce que ouoye  tenir/45. Les amans plus qu’autres gens/46. Et gracïeux
      71. [Rondel ]Vray dieu d’Amours qui des amans es sire,/72. Et toy Venus, l’amoureuse
             /77. Vray dieu [d’Amours qui des amans es sire,]  etc./78. Et m’ottroyez grace
       dire :/82. Vray dieu d’Amours [qui des amans es sire,] etc./83. Ainsi souvent devisoye
        fleche dont seult surprendre/261. Les amans, prent et entoyse/262. L’arc et trait
      1916. Et tuer a desespoir ?/1917. Mains amans, sanz nul espoir/1918. D’estre amez
      2. Toute la nuyt, et croiez/2863. Vous, amans qui ce oyez,  /2864. Qu’a mon aise bien
          3007. Ainçois vous plaist qu’a tous amans responde :/3008. « Je suis cellui qui
       Quant elle puet de destruire/3130. Les amans, me cuida nuire/3131. Tost aprés assez
      [V-199]n’aviengne, disons du cousté des amans encore que tous fussent  /[V-200]loyaulx
       quoy que celle dame de la Tour die des amans, que je suis plus /[VII-9] vostre que
            le livre appellé le duc des vrais amans/3557. A tous ditteurs qui savoir/35
            /[C-161]Explicit le duc des vrais amans./// 6]Bonnes et belles./[B-VII,17]Et

amant
         que vous plaindre.]/1651. [Comment l’amant se complaint a son compaignon] Ceste
        cousin me respont :/1967. « Fol est l’amant qui repont/1968. Et cele l’amour a dame
         toutes choses honnorables que cuer d’amant ose penser /[I-26] et faire pour l’amour
         2681. Je l’ay et regracïee./2682. [L’amant] Lors ma dame redoubtee/2683. De mon
      . Je vous en pry chierement. »/2694. [L’amant] Lors tout de joye esbaÿ/2695. En souspirant
      en sauroie un seul mot dire. »/2715. [L’amant] Adonc s’en prist a soubsrire/2716.
         foloyer, ce bien sçay je. »/2722. [L’amant] Ma dame me dist : « Amis,/2723. [La
        de tout autre plaisir/2763. Dont dame amant puet saisir/2764. Riens ne te quier
      7. Car ouïr vueil ta raison. »/2778. [L’amant] Quant celle que je redoubte/2779. Ot
      que vous soiez rentee/3072. D’un cuer d’amant qui vous desire a plaire ?/3073. Ha
            et plours. /[VII-63] Vostre povre amant, de tous le plus douloreux./3243. Ces
        reonde/3269. On ne pourroit nul autre amant eslire/3270. Plus vray servant de fait
      19]De Dur Sort /[B-V,20]Puis qu’en vous amant tres fort/[B-V,21]Je demour./[B-V,2

amasse
         489. Gay et jolis je fusse, et que l’amasse/490. De tout mon cuer. Si ay ce que
      9. Plus ne demand d’elle ou tout bien s’amasse./500. Graces te rends [qui la m’as
        secours./1417. Et certes, mieulz mort amasse,/1418. Je te jur sans parjurer,/14
       n’en parlasse/1752. A personne, tant l’amasse./1753. Tres doulz cousin, vous savez
      l’espace/1818. De troys moys, et mieulx amasse/1819. Mourir pour estre delivre/18
       /2433. Et se dire ose  /2434. Que vous amasse,/2435. Prenez m’en grace./2436. Sanz

amay
        me retarder/3543. D’elle veoir mieulx amay,/3544. Nonobstant que m’en clamay/35
         m’i fyay sans craindre/[C-40]Et si l’amay./[C-41]Ce m’avint ou mois de may,/[C
      lui que clamay/[C-47]Doulz ami, et l’en amay/[C-48]Sans moy reffraindre./[C-49]Au

ambedeux
      . Ainsi vont grans cops donnant/1041. D’ambedeux pars l’un a l’aultre./1042. Et atant
      Amours nous claime/2728. Ou puet clamer ambedeux/2729. Ses servans, dont ne me deulx

ambre
       aprestoit./811. Lors la blonde comme l’ambre/812. Je convoyay en sa chambre./813

ame
        sans dame/52. Fus, car n’avoye, par m’ame,/53. Pas le sens d’une choisir/54. Tout
            /309. Tart est, je me doubt par m’ame/310. Que trop tenez cy ma dame./311. Il
            passe./389. Et a tout dire, par m’ame,/390. Oncques ne vei, fors ma dame/39
        dame,/582. Mais comment de corps et d’ame/583. L’amoye et tenoye chiere/584. Ne
      de parage/885. A cy et, sans dongier de ame,/886. Ne puet que n’y aiez dame,/887.
            /1580. Adieu, bonne de corps et d’ame,/1581. Adieu, tres gracïeux demaine,/
          en voye,/1641. Priez pour moy, et m’ame sera saine,/1642. Et se vo doulz oeil
      vo doulz oeil un pou en larmoye/1643. M’ame en sera plus ayse, se la moye/1644. Douleur
      autre dame,/1802. N’oncques je ne dis a ame/1803. Mon penser, mesmes nel dis je/1
       a dame/1969. Dont il l’aime car, par m’ame,/1970. L’attente lui peut trop nuire.
      ma dame,/2140. Que perdre le corps et l’ame,/2141. Quelque chose que disiez,/2142
       en puis. Voire, par traire/2147. Lui l’ame du corps ! N’y sçay/2148. Aultre tour
       qui tout m’ottrie/2285. A vous servir. Ame et corps abandonne/2286. A vo vouloir
        autre dame/2354. Secrete, n’y ot plus ame,/2355. En une chambre se tyre./2356. Son
      . Aprés que l’ot salué :/2569. « Y a il ame tué ?/2570. Ou quel cas si tart vous meine
      dame /2673. Dieu vous sault et corps et ame./2674. Amis, bien viengnez », dist celle
             2700. Comment suis de corps et d’ame/2701. Tout vostre. Tres chiere dame,/
      . De faire autrement, la vie/2813. Et l’ame du corps ravie/2814. Me soit et mise a
          homme lige,/2831. Et cuer, corps et ame oblige/2832. A vous, belle. Or commandez
        10]pou me fait de plaisir, et je n’ay ame a qui m’en complaindre et /[IV-11]dire
             pensees, lesqueles ne gehiroie a ame qu’a /[IV-12]vous, a qui riens ne celeroye
      a eslevee ne ne vueilliez /[V-70]vostre ame et vostre honneur pour aucune fole plaisance
          de teles y ot ; et si tiens sur mon ame  /[V-82]que pechié ne coulpe villaine
           tant acroist plus le merite de son ame et /[V-165]son honneur en bon los. Et
       sans /[VI-4]cesser, c’est assavoir mon ame et mon honneur. Et je l’ay bien /[VI-
       donnees, /[VII-49] ou oncques, par mon ame, n’oz penser villain ne oultre vostre
        de mes /[VII-58] larmes, car, sur mon ame, il n’estoit en ma poissance de les /
       dame/3468. Je ne veisse oncques, par m’ame,/3469. Chose dont doubter deüsse/3470
         /[V-II,6]Que ce soit tost, ou, par m’ame,/[V-II,7]Je mourroye !/[V-II,8]Car venus
       envaïs./[V-II,24]Si puet estre que nul ame/[V-II,25]Nel sache, car voz diffame[v

amé
       qui la destrece/1231. De desir d’estre amé d’elle/1232. Sentoye soubz la mamelle
             1319. Que un grant desir d’estre amé/1320. Fu en moy si enflammé/1321. Qu’ainçoys
       penser que /[II-22] pour ami seul tres amé vous vouldray retenir, par si que je voye
                    convendra que vostre plus amé /[II-39] sache. Et s’ainsi le faittes
             car riens ne pourroit plus estre amé que je vous /[VI-22]aime. Si ne cuidiez
          car g’y ay fiance. Mon doulz et bel amé, je pri a /[VIII-28]Dieu qu’il vous doint

amee
          recommendacion devant mise, ma tres amee et desiree /[I-4] dame, vueillez en pitié
      joyeuse /[II-43] pensee./[II-44] Vostre amee./2359. . Quant ceste lettre achevee/
           dire de tout mon /[III-2]cuer tres amee, redoubtee et  desiree dame, par qui
           ma renommee/3034. Afin que ma dame amee/3035. Se tenist d’omme vaillant./303
       le parfaire/3063. Com de vo serf, dont amee et doubtee/3064. Estes. Pouez de moy
       en dur parti/3425. De laissier ma bien amee./3426. En Espaigne en une armee/3427

amees
      79 Car pou vauldroit cuidier bien estre amees/3180 De pluseurs gens pour avoir tel

ameindrir
            — car pour chose nee ne vouldroye ameindrir /[II-16] mon honneur, ainçois mourroye

ameine
            /1572. Adieu, flun qui grant joye ameine,/1573. Adieu, le port de noble fame
       sepmaine/2009. Soit hors. Se Dieu la m’ameine,/2010. Bien y trouveray maniere. »

amender
          qui ma folour et joennece/80. Sache amender et a honneur me drece,/81. Car le
      Vers moy, et tel foy porté/[C-84]M’a qu’amender/[C-85]N’y sceusse, et si enorté/[C

amer
      la grief maladie/215. Commença qui pour amer/216. M’a fait souffrir maint amer./2
       pour amer/216. M’a fait souffrir maint amer./217. Si est merveille a comprendre/
            tres louee princesse,/632. A vous amer de tres bonne heure apris je,/633. Car
             /1648. Je sens mon cuer par trop amer estraindre,/1649. Et Fortune ne veult
           offense/1763. Amours me fist celle amer/1764. Par qui je muir. Mais blasmer/
          s’offrist/2042. A mort pour la trop amer,/2043. Et que on la devroit blasmer/
        cuer et trop grant joennesce/2072. En amer, autre riens n’est ce./2073. Si en sera
       Que cel enfant eust courage/2090. De m’amer ? Si a fait rage/2091. Cellui plein de
          la copie entendez,/2282. Vous qui a amer tendez :/[I-0] [Lettres closes en prose
         que plus sermonne,/2302. Vueilliez m’amer, car Amours me maistrie,/2303. Dont acourir
          vie /[III-43]et vouloir de moy bien amer. Escript joyeusement, en esperance /
        Dieu merci,/2459. Que moy, qui muir d’amer, si/2460. Languir plus souffrir ne vueille
        /2770. Et te promet loyaulté/2771. Et amer en fëaulté,/2772. Et sur tous te vueil
           vous aiez/2822. Voulenté d’ainsi m’amer./2823. Mais ne fausseté n’amer/2824.
       ainsi m’amer./2823. Mais ne fausseté n’amer/2824. Sçay je bien qu’en vo courage
           perfaittement/2842. Me promettez a amer./2843. Je ne me doy pas blasmer/2844
           /3109. Dont raison ay/3110. De lui amer. Et se l’araisonnay/3111. Pour lui garir
        ./3121. Quant m’adonnay /3122. A vous amer, mon cuer abandonnay/3123. A tous deliz
          que  ce n’est point de mal /[V-73]d’amer par amours, mais qu’il n’y ait villennie
          que /[V-128]plaisance. Tu pues bien amer sans  villennie, ce n’est point de mal
       me trairay,/3213 Car bien voy le peril amer/3214 Qui est en la vie d’amer./3215 Mais
       le peril amer/3214 Qui est en la vie d’amer./3215 Mais cil de qui trop me souvient
      si grief dueil ja fonde/3267. Pour vous amer ? A tesmoing je t’appelle,/3268. Amours

amera
            fors d’amours fainte,/[C-148]Ne m’amera,/[C-149]Puis qu’aultre amour a attaintte

ameray
       ami /[VI-25]et tousdis sans autre vous ameray s’en vous ne tient. Ne je ne vous

amerement
            souhaitier./[VII-62] Escript tres amerement en larmes et plours. /[VII-63] Vostre

amertume
       aneantie/1475. Et mon soulas tourné en amertume,/1476. Tres doulce flour, puis que
      que  Amours livre de soy mainte diverse amertume, la /[V-137]paour de perdre honneur

amez
           ne clamez, /414. Se ceste meisme n’amez,/415. Vo dame la non pareille/416. Du
       Que vo dame se prent garde/1911. Que l’amez et qu’il lui tarde/1912. Que faire vous
         amans, sanz nul espoir/1918. D’estre amez de leur maistresse,/1919. Ont long temps
      Il ne convient plus enquerre/2726. Se m’amez et se vous aime./2727. Je croy bien qu
      il souffire/2816. Puis que je voy que m’amez/2817. Et doulz ami me clamez !/2818.
         et eulx /[V-224]vanter qu’ilz soient amez ou ayent esté d’une bien grant  /[V-
         en  garder. Et pour ce, ma dame, que amez balades et dittiez, /[V-229]je vous en

ami
        que je puisse souffire/503. Pour seul ami a celle qui m’enlasce./504. Graces te
      Et ainsi m’amonnestoit /1741. Mon chier ami de reprendre/1742. Joye en moy. Lors,
      attendre,/1743. Dis : « Doulz cousin et ami,/1744. Je sçay bien qu’avez a my/1745
          et haitiez,/2199. Ce dites a vostre ami,/2200. Et que avez tant fait a mi/220
       l’apercevoir,/2290. Si me daignez pour ami recevoir./2291. Helas ! Plaisant flour
        decevoir,/2298. Si me daingniez [pour ami recevoir.] /2299. Ne voiez vous comment
      de ce voir ;/2306. Si me daigniez [pour ami recevoir.]/2307. Dame, mercis, et quant
        mon devoir /2308. Si me daigniez pour ami recepvoir./2309. [Autre Balade]Ayez pitié
         devant dittes] /[II-1]A mon gracieux ami,/ Mon bel et gracieux chevalier, vueilliez
      laquele me requerez, mon /[II-10] chier ami, je ne sçay quelle est l’entente de vostre
      dy tant de mon penser que /[II-22] pour ami seul tres amé vous vouldray retenir, par
      bien avoir qu’ilz n’ont. Si gardez qu’a ami ou compaingnon, tant /[II-37] vous soit
         a largece. Mon chier et bel /[II-41] ami, je pry a Dieu qu’il vous doint tout ce
      23]de dire mes secrez a compaignon ne a ami, fors ce que celer ne /[III-24]pourray
        de vostre grace me reteniez pour seul ami, /[III-30]et quant  desobeïssant me trouverez
      De reproche en toute guise./2747. Doulz ami, si t’en avise,/2748. Car je ne vouldroie
         que je voy que m’amez/2817. Et doulz ami me clamez !/2818. N’ay je ce que desiroie
           un vray serviteur /[V-131]et loyal ami ». Et ainsi toutes tes  choses… Ha ! Ma
      quant a dire : « J’aray  acquis un vray ami et serviteur », /[V-149]Dieux ! Et de
         ! Et de quoy pourroit servir si fait ami ou serviteur  /[V-150]a la  dame ? Car
        dire :/[VI-1][Lettres closes] Mon bel ami, il est bien la verité que folle amour
      8]je seroye honnie et perdue, et, chier ami, ce ne devriez vous mie /[VI-19]vouloir
       tant quant vivray, vous serez mon seul ami /[VI-25]et tousdis sans autre vous ameray
       et meilleur de tous, mon vray et loial ami,/[VIII-1]Mon vray, loyal, tres doulz et
         1]Mon vray, loyal, tres doulz et bel ami, voir est que comme /[VIII-2]je fusse
       7]ycelles. Mais, mon doulz et gracieux ami, je voy bien que la /[VIII-8]departie
       me poise bien que nostre /[VIII-12]bon ami, vostre cousin, n’est avec vous pour vous
      1]Se de toy suis oubliee,/[B-VI,2]Doulz amI,estre liee/[B-VI,3]Je ne doy mie,/[B-VI
      ]Bonnes et belles./[B-VIII,1]Tres doulz amI,tu m’as reconfortee/[B-VIII,2]Puis qu
      ]Mon cuer en lui que clamay/[C-47]Doulz ami, et l’en amay/[C-48]Sans moy reffraindre
           /[C-69]Si avoye, a mon avis,/[C-70]Ami, de corps et de vis/[C-71]En beauté tous

amiable
      semblant faisant,/797. Par doulz regart amiable,/798. Qu’il me sembloit qu’agreable
      port, soit a tous de doulce response et amiable /[V-37]parole, son abit et son atour
      femmes  et serviteurs /[V-41]humaine et amiable, non trop hautaine, en dons large

amiables
         j’ay receu voz tres doulces et /[V-3]amiables lettres, desquelles de tout mon povre

amie
       ne croy mie/406. Que, se maistresse et amie/407. Dieu voulsist choisir en terre,
      vo peine merie/893. De vo maistresse et amie,/894. Non de moy. Mais ne dis mie/89
      secretement/2688. Venir ? Est ce fait d’amie ?/2689. Or ne me decevez mie/2690. Et
      elle :/[IV-0][A ma tres chiere et bonne amie la dame de la Tour, La Duchece] /[IV
      La Duchece] /[IV-1]Tres chiere et bonne amie, de mon estat vuellés savoir que je suis
          Et soiez certaine que vous avez une amie en moy, et le /[IV-7]poez essaier quant
            quant vous plaira. Chiere mere et amie, vous savez /[IV-8]assez l’estat comment
         belle fille. Chiere /[IV-28]et bonne amie, le Saint Esperit vous ait en sa saintte
      58. A la dame que clamoit/3259. Moult s’amie et tres l’amoit./3260. Response lui renvoya
           : c’est que /[VIII-22]nostre bonne amie en qui nous nous fions sera cy dedens
              /[VIII-29]Vostre vraye et loial amie./3307. Ainsi ces lettres receus,/330
      5]Aies t’amour et liee/[B-VI,6]A aultre amie,/[B-VI,7]Car pieça, dont anuyee/[B-VI
        t’amour sans detriee/[B-VI,12]A autre amie./[B-VI,13]Si m’aroies deffiee/[B-VI,
      17]L’avoies ceste fiee/[B-VI,18]A autre amie./[B-VI,19]Pale et blesmie,/[B-VI,20]Pri
      Ne me soit, ne raliee/[B-VI,22]A aultre amie./[B-VII,1]Ma dame, tres humblement/[B

amiez
        lui disiez l’amour toute/1945. Dont l’amiez ! » Adonc, sans doubte,/1946. Dis :

amis
      hommes tramis/1144. Pour prier, comme a amis,/1145. De par les dames de pris/1146
       amistié route/1462. Fust de moy et ses amis./1463. Et ceste doleur a mis/1464. En
       Dieu vous sault et corps et ame./2674. Amis, bien viengnez », dist celle./2675. Lors
        »/2722. [L’amant] Ma dame me dist : « Amis,/2723. [La dame]Puis qu’Amours ainsi
          dont ne me deulx. /2730. Mes, doulz amis, toutefie,/2731. Pour tant s’en vous
       lieu, la place et demeure,/3099. Doulz amis, qu’ad ce menee/3100. Fus, trop y os
      1. Que vous donnay/3102. Toute m’amour. Amis, meilleur don n’ay !/3103. J’en lo Amours
      ./3113. Si entray en bonne annee,/3114. Amis, se Dieux me secueure,/3115. Car par
      7. Durement. Si fus blasmé/3368. De mes amis et clamé/3369. Recreant, dont tant estoie
        plus perfait que onques vis.[v/[B-I,9]Amis, ne puis consentir/[B-I,10]De bon gré
      5]Ou que faciez residence,/[B-I,26]Foy, amis, je vous plevis,/[B-I,27]Car vous estes
       venus suis adieu dire./[B-II,3]Helas ! Amis, ce m’est dure destrece,/[B-II,4]Car
       que tous voz biens vous rende./[B-II,7]Amis, en grant dueil je remains ,/[B-II,8
         ? Car vous estiez mon mire./[B-II,11]Amis, mais moy, car en femme a foiblece /
        et qu’a la mort je  tende.[v/[B-II,15]Amis, confortes tes reclaims,/[B-II,16]Mais
       autre eslire !/[B-II,19]Ne doubtez ja, amis, que changerresse/[B-II,20]Soye nul jour
           que je tende./[B-II,23]Adieu donc, amis que tant aims,/[B-II,24]Mais ne m’oubliez
          moye ./[B-IV,13]Quant cil que doulz amis claims,//[B-IV,14]Qui est pleins/[B-IV
      [V-I,2]Plus que ne sçaroye dire,/[V-I,3]Amis, j’ay ce que desire/[V-I,4]Puis que tu
       ! [Ma tres doulce dame,] etc./[V-III,1]Amis, n’y puis avenir/[V-III,2]Que venir/
           [V-III,20]Ton bon vueil./[V-III,21]Amis, [n’y puis aveni etc./[V-III,22]Ainsi
      Accueil/[V-III,34]En recueil./[V-III,35]Amis, [n’y puis aveni etc./[RI-0]Rondeaulx

amistié
        par ce j’oz doubte/1461. Que la grant amistié route/1462. Fust de moy et ses amis
          en ayez pitié./2162. Faites lui tel amistié,/2163. Et tant de lui vous souviengne

amoit
         clamoit/3259. Moult s’amie et tres l’amoit./3260. Response lui renvoya/3261. Tele
       29]M’avoit sur toutes, et fort/[C-30]M’amoit, si com son recort/[C-31]Disoit, et

amolia
        doulz parler si lia/1720. Mon cuer et amolia/1721. Qu’a sangloutir et plourer/1

amolie
      par melancolie,/2968. Mais tout mon mal amolie/2969. Vo secours que j’attendoie,/

amonester
          faire mon devoir de vous loyaument  amonester, et en /[V-265]deusse avoir vostre

amonnesté
          o moy esté  [v/3208 Celle : le bien amonnesté/3209 M’aroit, si ne fusse mie/3

amonnestee
            /[VIII-3]sur toutes choses, de ce amonnestee par les lettres, comme vous /[VIII

amonnester
              /[V-14]et je suis tenue de vous amonnester vostre bien comme a celle qui

amonnestoit
       ne honneur n’estoit./1740.  Et ainsi m’amonnestoit /1741. Mon chier ami de reprendre
      de ma mort cause estoit./2045. Et ainsi amonnestoit/2046. Par son parler doulz et
            moy trop estoit,/3263. Et ainsi l’amonnestoit :/[V-1]Ma tres redoubtee dame

amont
      en la champestre/993. La jouste aval et amont./994. A doubles renc et a moult/995

amoreuse
           plus d’une once/3093. De joye tres amoreuse,/3094. Car la belle savoreuse/30
         dient les gens que elle soloit estre amoreuse, or ne l’est /[V-114]plus. Ma dame
      estre que /[V-118]fort seroit en la vie amoreuse garder tel mesure, et pour ce le

amoreusement
            les doulces choses que m’aviez si amoreusement donnees, /[VII-49] ou oncques

amoreux
       briefment mettre en adrece/74. D’estre amoreux, car riens plus ne desire./75. A celle
          qui me tenez en crainte./1239. Et d’amoreux mal fust ma vie exteintte,/1240. Mais
         qui procurant/1787. Va maint mal aux amoreux,/1788. Pour me faire  doloureux/17
             la plaisance/1962. De son regart amoreux/1963. Qui tant m’estoit savoureux
       32] doulz, plaisans, beaulz , rians et amoreux yeulx. Ha, Dame ! Et, /[I-33] puis
        que je voye /[II-23] continuer vostre amoreux propos et bon vouloir. Et s’il est
       fors a la sente/3043. Suivre des vrays amoreux./3044. Et des doulz biens savoreux
      067. Plus que oncques n’ot, certes, nul amoreux,/3068. Car voz biens sont plus qu

amortir
       qu’onques vis./[B-I,17]Dame, bien doit amortir/[B-I,18]Tout mon bien quant souffisance

amour
       le desir ou visoye,/85. Tant que vraye Amour m’ouÿ/86. Qui mon vouloir resjouÿ./
      92. A vivre d’aultre maniere/293. Vraye Amour m’aprist en l’eure. /294. Ainsi fus
        tel guise/338. Qu’oncques, puis que l’amour mise/339. Y fut, il n’en departi./3
            il m’advenoit,/596. Et que tout d’amour venoit/597. Dont elle estoit cause et
        784. Que j’estoye si boutez/785. En s’amour qu’il m’yere avis/786. Que j’estoye
         mon tymbre et jousteroye/911. Pour s’amour, mais voulsist prendre/912. Tout en
          en gaye guise./1192. Et moy, en qui Amour mise/1193. Ot la desireuse flamme,/
        que pensay,/1275. Fis et dis en celle amour/1276. Ou puis fis mainte clamour./1
      0. Et deffaillance d’espoir/1351. D’a s’amour jamais atteindre,/1352. Dont palir,
      pourray je adieu dire ?/1482. Ma doulce amour, ma dame et ma partie,/1483. Celle de
          beaulté souveraine/1624. Ne puis, m’amour, ma dame et seule joye,/1625. Mon cuer
           que vous plaindre./1631. Car vraye amour, de ce soyez certaine,/1632. Le souvenir
       pres de moy tirié /1673. Et l’acol par amour chiere,/1674. Et il me dist : « Dieux
      . Je sçay bien qu’avez a my/1745. Grant amour, si ay je certes/1746. A vous, dont
       qui fut belle/1770. Et tout fut pour l’amour d’elle./1771. Aprés la feste faillie
               songier,/1944. Ne lui disiez l’amour toute/1945. Dont l’amiez ! » Adonc,
       est l’amant qui repont/1968. Et cele l’amour a dame/1969. Dont il l’aime car, par
          s’apensoit, /1989. Qu’elle a vostre amour pensoit./1990. Si vous doyt tenir pour
      Car si com chascun tesmoingne :/2132. L’amour que on ne voit s’eslongne. »/2133. Ainsi
      269. De son serf qui requeroit /2270. S’amour, plus riens ne queroit./2271. Et toutes
        lettres ou dit ay/2277. Coment pour s’amour m’aloit,/2278. Et tout ce qui me doloit
        comment la paour et crainte que Grant Amour en /[I-13] mon cuer mettoit me tolloit
       /[I-16] sueffre desirant vostre doulce amour, que non obstant que je n’aye /[I-1
                /[I-18] pour avoir desservi l’amour de asses moins haulte de vous, la /
           ose penser /[I-26] et faire pour l’amour de dame. Et, doulce dame et ma deesse
          ou aviengne /[I-40] ou non a vostre amour. Car se je y fail, vous verrez ma mort
          et de /[I-45] joyes que pour vostre amour ay de larmes plourees. Escript de /
            mourroye. Mais se ainsi estoit qu’amour de /[II-17] dame donnee honnourablement
         /[III-8]desespoir de jamais a vostre amour avenir  ont rendu vigueur et /[III-
      donner perfaitte joye par vostre doulce amour moy ottroier, et  /[III-38]rassasier
       Fu telle que la semonse/2468. Que de s’amour lui faisoie/2469. Bien creoit que le
         fois que ja ne croiez,/2737. Quelque amour que vous voiez/2738. En moy, ne pour
      83. Ne me doit il bien souffire/2784. L’amour, le bien et la grace  /2785. Que m’ottroiez
            chiere/2889. Me dist : « A Dieu m’amour chiere !»/2890. Et en son lit s’en rala
      ou est toute ma joye,/2957. Pour vostre amour se resjoye/2958. Mon cuer, dont a chiere
            /3004. Puis qu’elle m’a sa doulce amour donnee./3005. Ha ! Belle, en qui toute
            3012. Puis qu’elle m’a [sa doulce amour donnee. »] /3013. Or est en jeux et
       avoie/3020. Puis qu’elle m’a sa doulce amour donnee./3021. Princes d’amours, plaindre
            3024. Puis qu’elle m’a [sa doulce amour donnee.]/3025. Si me tins cointe et
         /3101. Que vous donnay/3102. Toute m’amour. Amis, meilleur don n’ay !/3103. J’en
            par quoy je vous pry, sur toute l’amour que /[IV-19]avez a moy, que tantost
         estre certaine que tres grant /[V-22]amour et desir de l’acroissement de mieulx
           estre souspeçonnees /[V-80]de tele amour, sanz que la  verité en fust oncques
       /[V-84]soit povre ou riche, telle fole amour soit deshonnourable, encore /[V-85]trop
      /[V-126]dame a soy encliner a si faitte amour. C’est que Joennesce, Aise et  /[V-
        tousjours /[V-142]mesure en si faitte amour,  et qu’il ne soit sceu, comme j’ay
          le temps sans melancolie sans telle amour. Celles qui  ont /[V-169]enfans, quelle
        /[V-195]et dongiers qui sont en tel   amour, lesquelz sont sans nombre ! Le /[V
       203]chose  vraye que l’ardeur de telle amour ne dure mie longuement, /[V-204]meismes
      cuidiez vous, quant il avient qu’icelle amour est /[V-206]deffaillie et que  la dame
      s’en  taisent mie et en la fin de telle amour souventes fois le /[V-218]blasme et
        la la /[V-222]fin du service de telle amour !  Comment cuidiez vous, ma /[V-223
       /[V-248]moyens et procureurs  d’ycelle amour bastir, laquelle amour ilz /[V-249]ont
              d’ycelle amour bastir, laquelle amour ilz /[V-249]ont voulentiers pourchacee
         ami, il est bien la verité que folle amour, qui plusieurs /[VI-2]deçoit, et la
       que quiconques se boute en telle folle amour qu’il n’est /[VI-11]mie maistre de soy
        /[VI-15]retraire. Car, quant en ceste amour je me mis, je ne me donnoye /[VI-16
           Si ne cuidiez mie que par faulte d’amour soit, car je vous /[VI-23]jure par ma
      Ne je ne vous /[VI-26]donne congié de m’amour, car ne le m’avez mie desservi, ne mon
            et a Dieu vous [dis] je, ma belle amour. /[VI-34]Vostre dolente dame./3219.
      Ma doulce dame redoubtee, ma souveraine amour que /[VII-2] je sers, crains, obeïs
        mort, que ja soit de /[VII-25] nostre amour nouvelles et paroles ? Et vrayement
      esté jusques cy /[VII-28] nostre doulce amour et tousjours sera, se Dieu plaist. Car
        un seul don vous requier pour toute l’amour que /[VII-44] vostre doulz et [ v noble
       je ne say dire./3262. Quant eslongnier amour de tel haultece/3263. Me fault, je vois
              que je puis sur vous avoir et l’amour que vous /[VIII-15]avez a moy, que vostre
         dira, je lui nye,/3325. Qu’en nostre amour il eust oncques/3326. Lait fait ne vilain
           prisiee/3329. En doit estre nostre amour./3330. Aussi la peine et clamour/33
             autres dures,/3339. Qui en celle amour m’avindrent,/3340. Les maulx et biens
         promis je lui avoye/3400. Que pour s’amour je feroye/3401. Tant que nom de vaillant
        jalousie qui porte/3503. En soy grant amour parfaitte./3504. Si fu maintte chançon
      34. De celle a qui j’ay promise/3535. M’amour sans ja repentir,/3536. Dont ne m’en
             pas au mains./[B-II,17]Ma doulce amour et dame, je vous laisse/[B-II,18]Mon
      ]Par quoy regraitant larmoye/[B-IV,12]L’amour moye ./[B-IV,13]Quant cil que doulz
      A dueil sans cil que clamoye/[B-IV,24]L’amour moye./[B-IV,25]Mais trop se debat en
      ]Pour cil en qui j’affermoye/[B-IV,36]L’amour moye./[B-IV,37]Estre ne puis si couverte
      9]Que celler puisse qu’amoye/[B-IV,40]L’amour moye./[B-V,1]Triste, dolent, presque
      ]Sans confort,/[B-V,3]Ma doulce dame et amour,/[B-V,4]Loins de vous suis, dont je
        je me doubt qu’aliee[v/[B-VI,5]Aies t’amour et liee/[B-VI,6]A aultre amie,/[B-VI
      0]De paour que ottroyee/[B-VI,11]Soit t’amour sans detriee/[B-VI,12]A autre amie.
      fiee/[B-VI,15]Et endormie/[B-VI,16]En t’amour, se affiee/[B-VI,17]L’avoies ceste fiee
       19]Pale et blesmie,/[B-VI,20]Pri que t’amour desliee/[B-VI,21]Ne me soit, ne raliee
            moy, et ce doublant/[C-54]Aloit l’amour et comblant/[C-55]Par telz signes assemblant
       mon cuer fut ravis,/[C-68]Lasse ! En s’amour./[C-69]Si avoye, a mon avis,/[C-70]Ami
      103]Son vueil est et hebergié/[C-104]En amour neufve/[C-105]A son cueLe fait le preuve
      plus ne m’aime ne prise./[C-119]Et de s’amour suis esprise/[C-120]Ou que je soye,
          repentir avoye/[C-122]En lui mise l’amour moye./[C-123]Si est bien drois que je
      C-148]Ne m’amera,/[C-149]Puis qu’aultre amour a attaintte/[C-150]Et la moye a hors

amoureuse
       des amans es sire,/72. Et toy Venus, l’amoureuse deesse,/73. Vueilles mon cuer briefment
      270. Mais mon cuer se consenti/271. A l’amoureuse bleceure./272. Tout ne fust la playe
      40. Et atant je m’en parti/341. Atout l’amoureuse fleche./342. Et, quant hors de la
       598. De qui sourdoit l’estincelle/599. Amoureuse qui poingnoit/600. Mon cuer qui
      C mille fois et faisant/2888. Doulce et amoureuse chiere/2889. Me dist : « A Dieu
               orront dire  : « tele dame est amoureuse », /[V-95]et pour un petit de nyce
       les perilz mauz qui sont en ycelle vie amoureuse, et ne  /[V-254]doubtez du contraire

amoureusement
      859. Saluay courtoisement./860. Et elle amoureusement/861. Dist : « Beau cousin, bien
      La belle en qui je me fie/3347. Vi tres amoureusement/3348. Et os savoureusement/

amoureuses
        que j’ay receu /[II-2] voz doulces et amoureuses lettres et ballades, esquelles

amoureux
      que on le surnomme/23. Le Duc des Vrays Amoureux,/24. Qui ce dittié fait pour eulx
       42. Quant ja grant peine mettoye/43. A amoureux devenir./44. Pour ce que ouoye  tenir
      8. Bien cuiday estre perdu/269. Quant l’amoureux cop senty,/270. Mais mon cuer se
        doulz yeulx rians,/276. Tous pleins d’amoureux lians,/277. Mon cuer venoient semondre
           savoureux/336. De ses beaulz yeulz amoureux/337. Lança sur moy par tel guise
           de ce que de ta grace/479. D’estre amoureux tu m’as mis en la voye,/480. Et de
      08. D’ardant desir qui assault/509. Les amoureux et fait frire,/510. Palir, sechier
          /1599. Ment je desiroyë estre/1600. Amoureux et ou doulz estre,/1601. Coment Amours
      . Humblement, car la couronne/2848. Des amoureux porteray/2849. D’or en avant, s’osteray
           les doulz reconfors, les /[VII-38] amoureux plaisirs, les plaisans regars et
       elle, dont mon cuer ne part,/3350. Des amoureux biens grant part./3351. Et bien deux

amours
           3. A present de dittiez faire/4. D’amours, car en aultre affaire/5. Ou trop plus
        18. Il a par long temps esté/19. Pour Amours, ouquel servage/20. Est encor son cuer
         /67. Et en cellui doulz demour/68. A Amours mainte clamour/69. Fis, disant en telle
       long m’iere :/71. [Rondel ]Vray dieu d’Amours qui des amans es sire,/72. Et toy Venus
               de maistrece,/77. Vray dieu [d’Amours qui des amans es sire,]  etc./78. Et
       j’en ay me fait dire :/82. Vray dieu d’Amours [qui des amans es sire,] etc./83. Ainsi
      /87. Si compteray la maniere/88. Coment Amours la premiere/89. Fois mon cuer prist
       est merveille a comprendre/218. Coment Amours voult lors prendre/219. Mon cuer de
       ma dame de valour/231. Jusqu’a tant qu’Amours en voye/232. Me mist. Et ne desiroye
        que ailleurs alloye querre./240. Mais Amours de celle guerre/241. Voult lors mon
        de doulceur greigneur mace./257. Lors Amours, l’archier plaisant,/258. Qui veit
      5. Et de toutes sans tarder./326. Adonc Amours, pour larder/327. De plus en plus mon
       Et en ce penser disoye :/477. [Balade] Amours, certes, assez ne te pourroye/478.
        m’as fait eslire !/493. Si te suppli, Amours, a qui m’ottroye,/494. Que tu me donnes
        m’as fait eslire !] /501. Ha ! Dieu d’Amours, ainçois que je trespasse,/502. Ottroiez
        jolis, lié et cointte./546. Et pour d’amours estre accointe/547. Peine mettoye a
       /550. Et m’yert vis que de suivir/551. Amours, armes et vaillance,/552. Venoit honneur
      5. Croy, assez le demoustroit./586. Car Amours qui me moustroit/587. De ses tours
      matin ja me tardoit,/838. Com cil qui d’amours ardoit,/839. Que je veisse ma maistresse
      . N’en doy, car on peut savoir/1103. Qu’Amours faisoit tout l’affaire,/1104. Non pas
             qu’en ce soulas/1316. Ou je fus, Amours son las/1317. Plus qu’oncques mais
        en mon mal plaignant :/1403. [Balade] Amours, jamais ne cuidasse/1404. Qu’a ton
          /1424. De joye veulz espurer,/1425. Amours, mon cuer et purer,/1426. Si qu’a doleur
        tout n’en partie,/1485. Ne recevray d’amours fors que l’escume ?/1486. C’est que
              et ou doulz estre,/1601. Coment Amours me navra/1602. Du dart dont mon cuer
      est pas mal, ains est rage,/1691. Car d’Amours vous vient sans faille/1692. Qui vous
        1705. Cil qui sueffre maladie/1706. D’amours sans qu’a nul la die./1707. Si me dittes
      62. Et sans cuidier faire offense/1763. Amours me fist celle amer/1764. Par qui je
      1855. De ceste dure accointance/1856. D’Amours. Et comment je y tence/1857. En ma
       pou vous accoutez :/1859. [Balade] Ha! Amours, bien m’as traÿ/1860. Qui au premier
       Et l’autre a [d’un ange ymage] ./1883. Amours, tu m’as fait entendre/1884. Qu’aprés
        /2266. Et comment trop durement/2267. Amours me menoit pour elle,/2268. Et qu’elle
          avez /[I-11] peu apercepvoir coment Amours ja pieça pour vous m’avoit et a /[I
        sermonne,/2302. Vueilliez m’amer, car Amours me maistrie,/2303. Dont acourir/23
             responde,/2319. Responde a tous. Amours point ne m’envoye/2320. Voye d’avoir
      souffire, sachiez que je suis celle qu’ Amours a ad ce menee, qui /[II-19] vous vueil
       faittes et continuez, soiez certain qu’Amours /[II-40] ne vous faudra mie de ses
          redoubtee et  desiree dame, par qui Amours par /[III-3]l’attrait de voz beaulz
       ! Et toutevoye  /2709. Je croy bien qu’Amours m’envoye/2710. De ses mets si bonne
        en ce point ja si !/2720. Bien voy qu’Amours le plus sage/2721. Fait foloyer, ce
        dist : « Amis,/2723. [La dame]Puis qu’Amours ainsi a mis/2724. Noz II cuers en une
       et se vous aime./2727. Je croy bien qu’Amours nous claime/2728. Ou puet clamer ambedeux
      /2843. Je ne me doy pas blasmer/2844. D’Amours qui me mist en voie/2845. D’attaindre
      joye et reconforté./2975. Ha ! Ma dame, Amours m’envoye/2976. Doulz Secours quant
       vous ai je raconté/2982. Comment fus d’Amours dontté/2983. Et surpris premierement
       cellui qui des biens affamoie/3009. Qu’Amours depart, dont dolent me clamoye,/30
        de bonté couronnee/3011. M’a respité. Amours a tort blasmoye/3012. Puis qu’elle
      monde/3016. Plus qu’oncques mais seray. Amours en voye/3017. M’en a mis et ma dame
      sa doulce amour donnee./3021. Princes d’amours, plaindre ne me devoye/3022. Pour peine
      4. Et des doulz biens savoreux/3045. Qu’Amours et dames departent/3046. Aux loyaulx
        guerdonne de largece/3075. Des dons d’Amours ! Tous autres lais pour eulx,/3076
             ] /3077. De bonne heure pour moy Amours boutee/3078. Fu en mon cuer quant reçoy
      Amis, meilleur don n’ay !/3103. J’en lo Amours qui la commence a faite,/3104. Car
      35. Nostre fait et qui savoit/3136. Noz amours affaire avoit/3137. En son païs ou
      ce n’est point de mal /[V-73]d’amer par amours, mais qu’il n’y ait villennie (car
         et plus veult /[V-110]ouir  parler d’amours, et puis, quant son cuer se change
         a la plaisance, soiez certaine qu’en amours a cent /[V-134]mille fois plus de dueil
                Car, /[V-136]avecques ce que  Amours livre de soy mainte diverse amertume
        amer ? A tesmoing je t’appelle,/3268. Amours, qui scés que du siecle a la reonde
      donne ma maistresse./3273. Ha ! Dieux d’amours ! Pourquoy souffrez, beau sire,/32
       la /[VIII-8]departie de vous et de moy Amours ne pourroit souffrir, et me /[VIII
      Est temps. Tout avez ouÿ/3322. Coment d’amours je jouÿ/3323. A mon gré, sans villennie
        3464. Ainçois les X ans passez./3465. Amours mesmes m’en livra/3466. Maint  et ne
      Mais bien voy que qui la flamme/3499. D’Amours a ou cuer fichiee/3500. Fault qu’en
           : c’est guise/3512. De fol cuer qu’Amours desguise./3513. Ma dame m’en renvoioit
      5. Jusqu’a bien X ans passez,/3526. Des amours ou j’oz assez/3527. Peines et dures
      528. Mais ne sont mie passees/3529. Ces amours ne passeront,/3530. Ains les corps
          Plus que nulle aultre dolente,/[C-2]Amours, a toy me guermente/[C-3]Du mal qu
      N’y sceusse, et si enorté/[C-86]L’avoit Amours qu’aporté/[C-87]M’iert par lui et raporté
        et taintte,/[C-147]Car jamais, fors d’amours fainte,/[C-148]Ne m’amera,/[C-149]Puis

amoye
      . Mais comment de corps et d’ame/583. L’amoye et tenoye chiere/584. Ne lui dis pas
      9. Pour morir, meismes a celle/1370. Qu’amoye. Et touteffois elle/1371. Souventes
       la voix courir/1458. Que ma belle dame amoye,/1459. Si engreiga plus la moye/146
      1515. Comment sans la decepvoir/1516. L’amoye de vraye entente,/1517. Me regardoit
          j’ouÿ,/1669. Car moult chierement l’amoye./1670. Et adonc cellui larmoye/1671
      et en voye ay/2442. Mis ainsi cil que j’amoye/2443. En lui priant que la moye/244
           3000. M’a a mercy pris. Et se je l’amoye/3001. Jusqu’au morir, certes bien m
      couverte,/[B-IV,39]Que celler puisse qu’amoye/[B-IV,40]L’amour moye./[B-V,1]Triste
         tel voye/[C-127]Je pers cellui que j’amoye/[C-128]Et sans faintise./[C-129]Et au

998      27. M’en alay, et par dela/3428. Fus un an et loings de la/3429. Belle, puis m’en

ançains
      cuer qui plus n’est sains/[B-IV,20]Mais ançains/[B-IV,21]De tourment ; si suis deserte

ancre
      Si pris papier, plume et ponce/2405. Et ancre, et m’alay retraire./2406. Lors en joye

aneantie
       :/1474. [Balade]Or est du tout ma joye aneantie/1475. Et mon soulas tourné en amertume

anemie
        : « Ne croiez mie/2174. Que soye si s’anemie/2175. Que de son mal et mesaise/21

ange
            de cendre/1866. Et l’autre a d’un ange ymage./1867. Dont je me truis esbaÿ/
      obscure tendre,/1874. Et l’autre a d’un ange ymage./1875. Mais Bon Espoir enhaÿ/1
       deable gendre/1882. Et l’autre a [d’un ange ymage] ./1883. Amours, tu m’as fait entendre
      un d’esclandre/1887. Et l’aultre a d’un ange ymage./1888. Ceste balade prisa/1889

angleterre
         et hault escrier/983. Son nom qui en Angleterre/984. Ert congneu  et mainte terre

annee
        parfaitte] ./3113. Si entray en bonne annee,/3114. Amis, se Dieux me secueure,/

anoya
            lui renvoya/3261. Tele qu’il m’en anoya,/3262. Car contre moy trop estoit,/

ans
       Par ou est depuis passez,/30. Pluseurs ans a ja passez./31. Si veult que ad ce renouvel
         biens grant part./3351. Et bien deux ans, sans mentir,/3352. Me dura, que departir
         des mesdisans./3452. Ainsi me dura X ans/3453. Celle vie que j’aloye/3454. Souvent
          os du mal assez/3464. Ainçois les X ans passez./3465. Amours mesmes m’en livra
        et fin ensement,/3525. Jusqu’a bien X ans passez,/3526. Des amours ou j’oz assez

anuis
      ainsi comme il me compte/27. Les griefs anuis et les joyes,/28. Les fais, les estranges

anuit
      la nuit./2885. Quant le jour vint qui m’anuit,/2886. En embraçant et baisant/2887

anuitier
          que desiroye :/2513. Ce yert qu’a l’anuitier yroie/2514. Vers celle ou mon cuer

anuy
       mais pris a/1890. Grant doulour en mon anuy./1891. Et moy qui ne m’en anuy,/1892
        en mon anuy./1891. Et moy qui ne m’en anuy,/1892. En plourant dont ne finay,/18
       doulz cuer, je suis porté/2973. Hors d’anuy et ravoyé/2974. A joye et reconforté
      . Si fus du tout au dessus/3309. De mon anuy. Ne plouray/3310. Plus, ainçois Dieu
           qui vous deffende/[B-II,26]De tout anuy et voz haulz biens vous rende./[B-II

anuyast
       elle veoir aucuns jours,/2876. Quoy qu’anuyast li sejours,/2877. Qu’en peril je la

anuyee
      ]A aultre amie,/[B-VI,7]Car pieça, dont anuyee/[B-VI,8]Suis, ne m’as lettre envoyee

anuyeroye
        m’en vindrent,/3341. Puet estre que j’anuyeroye,/3342. Car assés a dire aroye/3

aour
       que /[VII-2] je sers, crains, obeïs et aour, et ou pourray je prendre parole /[VII

aouray
          Ne plouray/3310. Plus, ainçois Dieu aouray/3311. De ces tres bonnes nouvelles

aourber
           en ce monde/1998. Tant savray tous aourber —/1999. Qui vous puisse destourber

aoure
         toutes passe, que mon cuer craint et aoure,]/[I-1]Dame, la fleur de toutes les
        degré /[I-28] cellui qui vous aime et aoure comme sa plus desiree joye, /[I-29]

aouroye
        mauvais en garde/1552. La belle que j’aouroye,/1553. Dont de doulour je moroye.

aoust
         27]Escrit au comencement/[B-VII,28]D’aoust ou lieu ou n’a, voir,/[B-VII,29]Bonnes

apaisier
        celle guerre/241. Voult lors mon cuer apaisier/242. Pour mon enfance accoisier.
         que vostre cuer en vueilliez du tout apaisier comme /[VIII-16]devant, car je ay
        perdi toute joye/3483. Et ne m’en pos apaisier/3484. De long temps ne amaisier/

apensoit
      de vostre affaire/1988. Nouvelle ouïr s’apensoit, /1989. Qu’elle a vostre amour pensoit

apercepvoir
       tant de sens que bien avez /[I-11] peu apercepvoir coment Amours ja pieça pour vous

aperceu
      Par quoy il convient qu’il /[VI-12]soit aperceu ainsi comme vous pouez veoir par ces

aperceü
           mal en avendroit/2081. S’il estoit aperceü./2082. Ne sçay comment l’a sceü/2

aperceüe
       vient il a ma sceüe,/[C-19]A tart suis aperceüe,/[C-20]Et c’est ma mort/[C-21]Quant

aperceurent
         ordenance,/1452. Ce peut bien estre, aperceurent/1453. Pluseurs gens dont ilz esmeurent
      m’aime et prise,/2950. Si tost que nous aperceurent,/2951. A grant joye nous receurent

aperceust
       pou d’attente/1197. Fis, affin qu’on n’aperceust/1198. Ma pensee ne sceüst./1199

aperceüst
        ne autre me peüst,/1848. Car que ne l’aperceüst/1849. Le jaloux ou ses agaites/
      que arme le sceüst/3054. Ne que on s’en aperceüst/3055. Fors ceulx a qui l’en s’en

aperceut
      . De moy qui fus trop novice/1793. Bien aperceut le courage,/1794. Et comment mon
         com homs ravis./2678. Ma dame bien l’aperceut/2679. Qui en baisant me receut,/

apercevez
       Parler ! Si le recevez/2699. En gré et apercevez/2700. Comment suis de corps et d

apercevoir
        belle, qui entiere-/1514. Ment pouoit apercevoir/1515. Comment sans la decepvoir
          je dis de ce voir./1985. Car pouyez apercevoir,/1986. Puis que tant donner vous
         /2289. Ou pour vous muir, vueillez l’apercevoir,/2290. Si me daignez pour ami recevoir

apercevoye
        ainsi m’avint sans doubte./228. Car n’apercevoye goute/229. La beaulté, par ma folour

apercevray
       te jure de vray/2755. Qu’aussi tost qu’apercevray,/2756. En semblant n’en contenance

apercevrez
      39] n’escrire comment il m’en est, et l’apercevrez de fait, ou aviengne /[I-40] ou

apercevroit
      . Qu’il me sembloit que sans dire/1965. Apercevroit mon martire. »/1966. Lors mon

aperçoit
        ! Aprés, que  se /[V-197]le mary s’en aperçoit ou les parens, la femme est morte

aperçoive
      ne les deçoive,/2160. Mais que voye et  aperçoive/2161. Que vous en ayez pitié./2

aperte
      ]Ma tres douloreuse perte,/[B-IV,4]Trop aperte/[B-IV,5]Sur moy, car le bien qu’avoye
       pleins/[B-IV,15]De valour, c’est chose aperte/[B-IV,16]Et ouverte,/[B-IV,17]Plus

apertendroit
       comme a vostre digne et noble personne apertendroit /[V-7]et comme je suis tenue

apertenoit
             je fis la requeste/577. A qui il apertenoit/578. Qui de loing m’apertenoit
      A qui il apertenoit/578. Qui de loing m’apertenoit./579. Mais de bon cuer l’ottroya
       obeïr convenoit  /1507. Lors, si qu’il apertenoit/1508. A son noble cuer apris./

apertes
          de certes/1020. Que maintes cources apertes /1021. Firent la journee faire,/1

apertiengne
        en tout maintien. Et comme /[V-33]il  apertiengne que elle soit devote vers Dieu

apertient
        n’a cy dedens que faire/2600. Ne il n’apertient qu’a ceste heure/2601. Varlet en

apetissiez
            de bouche en bouche qui mie n’est apetissiez, ains /[V-99]tousjours acreu.

aporta
       Pour seoir vers soy me tire./184. L’en aporta, sans plus dire,/185. Grans coissins
      511. Qui la nouvelle agreable  /2512. M’aporta que desiroye :/2513. Ce yert qu’a l

aporte
      porte/2583. Tient mes chevaulz, qu’il m’aporte/2584. Une lettres qu’a garder/2585
         a la porte/3298. Du chastel. Adonc m’aporte/3299. Les lettres qui conforterent

aporté
         et si enorté/[C-86]L’avoit Amours qu’aporté/[C-87]M’iert par lui et raporté/[C

aportee
      [B-VIII,6]Ne me pourroit meilleur estre aportee./[B-VIII,7]De mon estat saches que
      B-VIII,12]Ne me pourroit meilleur estre aportee./[B-VIII,13]Et avecques  ce m’as grant
       VIII,18]Ne me pourroit [meilleur estre aportee.] /[B-VIII,19]Tel nouvelle tost viengne
       VIII,20]Ne me pourroit [meilleur estre aportee.]/[B-IX,1]Doulce dame, plus durer

aportez
          708. Ont le vin et les espices/709. Aportez, si voult la belle/710. Que je les

apostre
        vostre)/2065. Est en tel point. Par l’Apostre/2066. Saint Pol, a peine le croy je

appareil
             et lances peintes./935. Et grant appareil y ot,/936. Grant hutin et grant rïot
         veissiez pareil./1180. Se mettent en appareil /1181. Pour dancier joliement./1

appareille
       la non pareille/416. Du mond. Car ne s’appareille/417. Dame autre, plus ne le dites

appartient
          estrangiers, selon qu’a sa haultece appartient, /[V-185]chascun selon son degré

appelle
        courtoise,/313. Que belle et bonne on appelle,/314. Moult me pria d’avec elle/3
          833. En grant baudour. Autre je n’y appelle/834. Pour m’esjouïr, car vous seule
      30. Doulce et reclose,/2431. Vous seule appelle/2432. A qui m’expose /2433. Et se
        ! Mort, Mort, Mort, viens a moy, je t’appelle, /3250. Oste moy tost de ce doloreux
       3267. Pour vous amer ? A tesmoing je t’appelle,/3268. Amours, qui scés que du siecle

appellé
        dit deffine. /3556’ Explicit le livre appellé le duc des vrais amans/3557. A tous

appellent
       servans, puis que serviteurs /[V-215]s’appellent. Mais la fin  du servise est communement

appensast
       le croy je[…] /2067. Nullement qu’il s’appensast/2068. De ce. Dieux, qui le pensast

apperceu
       chiefs dreciez/123. Quant ilz nous ont apperceu/124. Et qui nous estions sceü./1

apperceues
      59]voz nouvelles manieres quant ja sont apperceues, par /[V-260]quoy paroles  s’en

apperceuse
        /[II-12] que m’en requerriez ou que j’apperceuse que entente eussiez a /[II-13]

apperceüsse
       dont doubter deüsse/3470. D’elle que j’apperceüsse,/3471. Jalousie, qui est rage

apperceüst
       la belle s’en taisoit/591. Com se ne l’apperceüst./592. Mais ne croy que elle sceüst

appercevoir
       188]estre sus sa garde que on ne puist appercevoir en parole,  en regart /[V-189

appere
      tardive et non  volage. A nulle heure n’appere male, felle ne /[V-40]despite ne a

appertient
            nourriz et dottrinés, si comme il appertient a leur hautece /[V-172]ou  estat

appoioient
          /118. Et aultres a une barre/119. S’appoioient en estant./120. Et ainsi la eulx

apportees
         se charge/3293. Tant qu’il les m’ait apportees./3294. Le message o les hastees

appoye
        toutes eslite/2662. Et en son giron s’appoye./2663. La femme couchier renvoye,/

apprendre
          estre accointe/547. Peine mettoye a apprendre/548. Chanter, dancier et moy prendre
              prendre/912. Tout en gré, car a apprendre/913. Avoye encore ad ce faire./

apprensist
       ne me surprensist/530. Et que mon cuer apprensist/531. La droitte voye a tenir/5

apprestay
          en mon paveillon/939. Je m’armay et apprestay,/940. Mais une piece y estay,/9

apprester
        854. Et de l’oïr se hastoit/855. Pour apprester son attour./856. Lors son gent corps

apprestoit
      harnois ja y estoit,/928. Ces lances on apprestoit/929. Et essaioit on destriers.
       a celle heure estoit/2637. La venu, on apprestoit/2638. Son giste en une longtaine

appris
         pensant qu’ensemble,/[C-140]Com j’ay appris,/[C-141]Plus ne serons, dont j’assemble

approchant
       ma doulce dame chiere,/685. Venimes en approchant/686. Le chastel. Et chevauchant

approchee
         noble chevauchee./676. Sa litiere ay approchee,/677. Si la saluay et elle/678.

approchiez
          pour nul avoir. /2946. Ainsi sommes approchiez/2947. Tant avons chevaulz brochiez

approuchoit
            chevauchoit/1525. Et de nous si s’approuchoit/1526. Que loisir n’eussions de

aprendre
        et fis emprendre /568. Une feste pour aprendre/569. A jouster, si com disoye,/5

aprendrez
        feu en paille./1693. De ce riens ne m’aprendrez !/1694. Et grandement mesprendrez

aprés
          124. Et qui nous estions sceü./125. Aprés, quant la reverence/126. Nous orent
      710. Que je les preisse avec elle./711. Aprés ce nous retraïmes/712. Et autre part
          d’or ouvré dessure./727. L’endemain aprés la joste/728. Vestirent, et quoy qu
      qu’il lui desplace./753. Madame ma mere aprés/754. J’assis, et d’elle assez pres.
       /755. Quatre contesses se seirent/756. Aprés elle qui bien sirent./757. Et par la
       Vous di que, quant souppé eusmes,/768. Aprés espices nous beumes./769. Puis menestrelz
       Resgardé pour mieulx m’esprendre,/816. Aprés les espices prendre,/817. Congié pris
       /905. Dont forment la mercïay./906. Et aprés, d’elle aussi ay/907. Eu le chappel
      De la nuit moult grant partie,/1226. Et aprés s’est departie./1227. Chascun s’ala
       Et tout fut pour l’amour d’elle./1771. Aprés la feste faillie,/1772. A cil qui l
       Amours, tu m’as fait entendre/1884. Qu’aprés joye dueil attendre/1885. Puet cil qui
        moult l’en mercie./2240.  L’endemain, aprés ressie,/2241. Congié prist et s’en parti
        me face promettre chose /[III-19]dont aprés soye trouvé mençongier,  ma tres belle
      /2567. Quant venu fu, lui demande/2568. Aprés que l’ot salué :/2569. « Y a il ame
      65. Afin qu’elle ne s’en dueille./2666. Aprés elle l’uis on serre./2667. Lors la dame
       2891. Et tout seul m’enserra la./2892. Aprés en l’abit d’un page/2893. Me mist hors
      0. Les amans, me cuida nuire/3131. Tost aprés assez griefment,/3132. Si com vous diray
       21]que soiez preste dedens VIII  jours aprés pour venir vers /[IV-22]moy, et je vous
      V-176]honneur non a  toute haulte dame, aprés ce que elle a dit son /[V-177]servisse
              c’est que l’en courrouce Dieu ! Aprés, que  se /[V-197]le mary s’en aperçoit
       /3515. Si orrez presentement /3516. Ci aprés le sentement/3517. De quoy noz dittiez

apresté
       temps fut d’aler. /919. Le disner tost apresté/920. A a cellui jour esté./921. Tous

aprestee
       ma matiere premiere./637. La feste fut aprestee,/638. Grant et belle et tost hastee

aprestoit
        car temps estoit/810. Du giste que on aprestoit./811. Lors la blonde comme l’ambre

apris
        /632. A vous amer de tres bonne heure apris je,/633. Car j’en vaulz mieulx. Pour
      qu’il apertenoit/1508. A son noble cuer apris./1509. Tous remercie et a pris/1510
         fu sage,/2894. Ce yert le secretaire apris./2895. Et, tout ne l’eusse je apris
          apris./2895. Et, tout ne l’eusse je apris,/2896. Repris mon premier office./2
        retreuve,/[C-108]Ainsi com j’é/[C-109]Apris, par quoy je m’espreuve/[C-110]Estre

aprise
      chascun tenue/111. Bonne, belle et bien aprise,/112. Tele que chascun la prise./1
          que l’en prise/148. Et la dame bien aprise/149. Mon cousin et moy menames./15

aprist
          d’aultre maniere/293. Vraye Amour m’aprist en l’eure. /294. Ainsi fus pris a celle

ara
         enbesoingnez,/863. Et qui belle dame ara/864. A la jouste ja parra ! »/865.  Lors
       fait, vous n’avez garde :/1931. Ja n’y ara si grant garde/1932. Qui l’en puisse destourner
       /[V-206]deffaillie et que  la dame qui ara esté aveuglee par l’envelopement /[V-
           n’y ait point de villennie ne ja n’ara, ne me doint /[VI-8]Dieux tant vivre

araisonna
            en celle voye/365. Maintes fois m’araisonna/366. Et de mainte raison a/367.

araisonnay
         raison ay/3110. De lui amer. Et se l’araisonnay/3111. Pour lui garir, ne me suis

aras
             Tu en vivras plus joyeusement et aras acquis un vray serviteur /[V-131]et loyal

aray
      cuer de vous servir se peine./626. Et j’aray lors souffisance a largece/627. Quant
        ?/1486. C’est que ou que soye/1487. N’aray confort ne chose qui m’esjoye/1488. De
          ressours. Chiere palie/2978. Plus n’aray quant il m’alie/2979. A espoir que vous
       148]deshonnoure. Et quant a dire : « J’aray  acquis un vray ami et serviteur »,
            de pesance/[B-I,5]Puis que plus n’aray l’aisance/[B-I,6]De veoir vostre doulz
        quant ma confortarresse/[B-II,10]Je n’aray plus ? Car vous estiez mon mire./[B-II

arbre
           sanz paresce/628. Obeïray, dame, l’arbre et la tyge/629. De tout honneur et de

arc
      261. Les amans, prent et entoyse/262. L’arc et trait sans faire noise./263. Ne m’en

archier
          greigneur mace./257. Lors Amours, l’archier plaisant,/258. Qui veit mon maintien

arçon
           garçon,/2921. Com tu penches sus l’arçon !»/2922. Ainsi dist devant les gens

ardant
            507. Encore le dur assault/508. D’ardant desir qui assault/509. Les amoureux

arde
              1789. Fist a tel — que mau feux arde —/1790. De mon maintien prendre garde

ardent
        raisons et atysoie/299. Adés le tyson ardent/300. En mon cuer en regardant/301.
            moult pensive,/352. Car la flamme ardent et vive/353. Que Doulz Regard m’ot
      Se de toy n’ay brief secours./1410. Car ardent desir me lasse/1411. Tant que ne puis
        dame et ma partie,/1483. Celle de qui ardent désir m’alume,/1484. Et que feray quant
            plourees. Escript de /[I-46] cuer ardent et desireux./[I-47] Vostre tres humble
      Et aussi bien me plaisoit,/3355. Car si ardent en estoye/3356. Qu’a nulle riens n

ardeur
         souffrir long temps la masse/1420. D’ardeur que fais enmurer/1421. En mon cuer
               est /[V-203]chose  vraye que l’ardeur de telle amour ne dure mie longuement

ardoir
        cil qui met le  feu en sa maison pour ardoir /[V-163]celle de son voisin, mais se

ardoit
        me tardoit,/838. Com cil qui d’amours ardoit,/839. Que je veisse ma maistresse.
       peüsse veoir,/[V-I,7]Mon cuer de desir ardoit/[V-I,8]Sans autre part asseoir./[V

ardour
          qui tout mal endure,/[RIV,2]En dure ardour me fault de vous partir,/[RIV,3]Partir

ardure
       ou endura/1653. Mon cuer trop greveuse ardure./1654. Et, sans faille, ceste dure
      III,17]Sire Dieux, tost ostez moy ceste ardure !/[B-III,18]Car sure mort ne me seroit

arez
        muert s’il n’a secours./2152. Riens n’arez gaignié se cours/2153. Sont ses jours
         pour ce que trop joenne suis, vous m’arez mort. Mais, ma /[I-23] redoubtee dame

argent
      ce que chaçay :/559. C’estoit que or et argent eusse/560. Pour grans despens faire
          qu’il couste,/729. De satin brodé d’argent/730. Orent, non mie sergent,/731. Mais
      . Tout semé d’orfaverie/1177. D’or et d’argent a grans lames,/1178. Et d’une livree

armay
       /938. Adonc en mon paveillon/939. Je m’armay et apprestay,/940. Mais une piece y

arme
      Reveoye a grant leesce, /3053. Sans que arme le sceüst/3054. Ne que on s’en aperceüst

armé
       affermé en l’estrier,/1046. Tout blanc armé sus destrier/1047. Qui ot blanche la

armee
       ma bien amee./3426. En Espaigne en une armee/3427. M’en alay, et par dela/3428. Fus

armees
         ./3187 Or soiés donc de parfait sens armees/3188 Contre ceulx qui tant tachent

armes
             dancier et moy prendre/549. Ja a armes poursuivir./550. Et m’yert vis que de
        m’yert vis que de suivir/551. Amours, armes et vaillance,/552. Venoit honneur sans
         ilz font beaucop de choses,  soit en armes ou autres /[V-155]fais, mais je di que
      378. Plus la et se ne hantoie/3379. Les armes en mainte terre/3380. Pour los et vaillance

armez
       bel cop assirent,/1053. Et tous blancs armez estoient,/1054. Et les lances que portoient

aroies
         [B-VI,12]A autre amie./[B-VI,13]Si m’aroies deffiee/[B-VI,14]A mort, car me suis

aroit
      v/3208 Celle : le bien amonnesté/3209 M’aroit, si ne fusse mie/3210 Par mal conseil
       demoureroit mon cuer en vie qui plus n’aroit la joye qu’il /[VII-35] reçoit quant

aroye
         /1627. Sans vous veoir souffisance n’aroye,/1628. Et j’en suis loing ! Dont me
         1637. Ne plus de mal en mourant je n’aroye./1638. Si ne m’en sçay [a autre que
         desiroie/2244. Et que tost grant joy aroye./2245. Quant cellui fut revenu,/224
       17]vous escrips mie, et pour cause. Si aroye bien affaire de vostre /[IV-18]aide
      que j’anuyeroye,/3342. Car assés a dire aroye/3343. Et procés ert sans finer./334

arraisonner
        prist a desrener,/198. Car ne sceusse arraisonner/199. Elle n’aultre, croy encore

arrestastes
      croy entiers/1781. Trois jours puis n’y arrestastes,/1782. Car tantost vous en alastes

arreste
       a celle feste./738. Lors ma dame, sans arreste,/739. Et toutes je saluay./740. Bien
        vindrent./973. Mon cousin sans longue arreste/974. Trouvé a sa jouste preste/97
          revendrons./2530. Chevauchames sans arreste/2531. En menant joyeuse feste./25

arrester
         63. Si que nulle part ne sceusse/64. Arrester, qui que j’esleusse./65. Si fu ainsi

arrestoit
         le sien estoit,/2234. Que s’ou  païs arrestoit/2235. Autre logeis ne prenist/2

arriere
          m’oblige]./635. Or m’esteut tourner arriere/636. A ma matiere premiere./637. La

arriva
        sans finer/2450. Tant que chieux elle arriva./2451. La a lui nul n’estriva,/245

arrivames
         n’ot oncques/693. Fait me moustroit. Arrivames/694. Ou chastel ou nous trouvames
       chevauchames/1533. Tant que cheux elle arrivames/1534. En journee et demie,/1535
      /2532. Droittement a l’eure ditte/2533. Arrivames ou habite,/2534. Tel fois est, ma

arrivay
      1066. Veoir. Lors plein de leesce/1067. Arrivay ou l’en joustoit./1068. L’ueil hauçay
       errer estrivay/1592. Qu’a mon manoir j’arrivay./1593. Si me trouvay envaÿ/1594. De

arrive
       l’estrive./1210. Et quant vers ma dame arrive :/1211. « Beau cousin », me va elle

arrivé
        que l’en me muce/2484. Quant la seray arrivé,/2485. Si que extrange ne privé,/2

arroiz
          et paveillons dreciez,/656. Et tous arroiz adreciez/657. Pour la feste et pour

arroy
      de ce coustumier/951. Fut assez. En tel arroy/952. Entra que parent a roy/953. Bien
      Bien congnoys que pou d’avoy/1900. Et d’arroy vers vous se tire./1901. Quel cause

art
        vous vient sans faille/1692. Qui vous art com feu en paille./1693. De ce riens ne

as
       de ta grace/479. D’estre amoureux tu m’as mis en la voye,/480. Et de dame qui toutes
       dame qui toutes autres passe/481. Tu m’as pourveu, car de beaulté et grace/482. Et
              :/484. Graces te rends qui la m’as fait eslire !/485. Or ay je ce que je tant
      l’espace./492. Graces te rends qui la m’as fait eslire !/493. Si te suppli, Amours
       amasse./500. Graces te rends [qui la m’as fait eslire !] /501. Ha ! Dieu d’Amours
      enlasce./504. Graces te rends [qui la m’as fait eslire !]/505. Ainsi je me debatoye
          :/1859. [Balade] Ha! Amours, bien m’as traÿ/1860. Qui au premier pour moy prendre
       1861. Me fus doulz, puis envaÿ/1862. M’as si qu’il me fault mort prendre/1863. Par
       [d’un ange ymage] ./1883. Amours, tu m’as fait entendre/1884. Qu’aprés joye dueil
      qui te fait hommage./1886. Deux manoirs as : l’un d’esclandre/1887. Et l’aultre a
        : « Dieu ! Je te mercy/2382. De ce qu’as de moy mercy ! »/2383. Les lettres me presenta
      5. Si me dis ton vueil tandis/2776. Que as loisir et saison,/2777. Car ouïr vueil
        pieça, dont anuyee/[B-VI,8]Suis, ne m’as lettre envoyee,/[B-VI,9]Dont je fermie
        belles./[B-VIII,1]Tres doulz amI,tu m’as reconfortee/[B-VIII,2]Puis qu’ay de toy
      B-VIII,4]Es, Dieu mercy, et que tu ne m’as point/[B-VIII,5]Oubliee, dont je suis resjou
             ay esté, mais a point/[B-VIII,11]As mis mon cuer dont joye estoit foÿe, /[B
        aportee./[B-VIII,13]Et avecques  ce m’as grant joye enortee/[B-VIII,14]De ton retour
      sente/[C-4]Et du martire/[C-5]Dont tu m’as mis a la sente,/[C-6]Par quoy desespoir

asmer
       a ad ce menee, qui /[II-19] vous vueil asmer tres or et tres ja. Et quant je savray

asprement
         fait proprement./1700. Et le mal qui asprement/1701. Vous tient quoy comment me

assault
        moy, et ne sentoye/507. Encore le dur assault/508. D’ardant desir qui assault/5
       le dur assault/508. D’ardant desir qui assault/509. Les amoureux et fait frire,/

assaveure
       plaisant destinee/3116. Tout soulas en assaveure,/3117. Dont guerdonnay/3118. De

assavoir
        que n’y aiez dame,/887. Et ce est bon assavoir./888. Si devez de celle avoir/88
            estat savoir/1937. Lui faire. Bon assavoir/1938. Est qu’elle ne venra mie/1
              dame honouree, me faire /[I-36] assavoir vostre bonne voulenté et quelle voye
         ou les escrips/2331. De mes douleurs assavoir/2332. Pour son alegence avoir/23
        ycelles /[III-11]vous touchiez, c’est assavoir que ne savez l’entencion de ma /
           souvenir sans /[VI-4]cesser, c’est assavoir mon ame et mon honneur. Et je l’ay
        me recommand/[B-VII,3]Et si vous fais assavoir/[B-VII,4]De mes nouvelles./[B-VII

assegne
      31. De hurt et l’autre en lumiere/1032. Assegne d’aultre maniere/1033. Ou fiert ou

assemblant
      amour et comblant/[C-55]Par telz signes assemblant./[C-56]Car qu’il morust/[C-57]Qui

assemble
        semble./[C-137]Mais ailleurs son cuer assemble,/[C-138]Bien le voy, dont mon cuer
        appris,/[C-141]Plus ne serons, dont j’assemble/[C-142]En mon cuer dueil qui ressemble

assemblee
       Et ad certain jour fu prise/648. Celle assemblee et emprise/649. En une praerie cointe
      ne fault enquerre/1159. S’il y ot grant assemblee,/1160. Car a joye redoublee/116
       dame affublee/2657. D’un grant mantel, assemblee/2658. N’y ot de femmes nesune/2
           je fus en guerre/3461. En une dure assemblee,/3462. Dont ma dame fut troublee

assembloit
       me sembloit,/3480. Dont tel dueil s’en assembloit/3481. En mon cuer que j’enragoye

assenna
      81. Ainçois, et de revenir/2882. Elle m’assenna journee./2883. Celle vie avons menee

assennee
      pour moy labeure/3107. En honneur, bien assennee/3108. Seray, ce fu de bonne heure

assentement
       De mon petit sentement./38. Et par son assentement/39. Je diray en sa personne/4
       la fin, et je le pris/1095. Par le bon assentement/1096. Des dames, perfaittement
           congié n’est mie de leur /[VII-52] assentement ne vouloir. Chiere dame, si me

assentir
      obscure,/[RIV,7]Cure n’avez de mon bien assentir,/[RIV,8]Sentir me fault torment sans

asseoir
         une telle veoir/234. Pour mon cuer y asseoir,/235. Et souvent a long sejour/23
         faisoit bel veoir./750. Ma dame alay asseoir/751. Au grant days en haulte place
         pour les veoir/1258. Et pour le pris asseoir./1259. Vint damoyselles y furent/
      8. En blancs paveillons les cuves/1299. Asseoir en belle place./1300. La convenoit
      la pouoye veoir/1326. Et mes yeulx fort asseoir/1327. Sur elle, dont ja lassez/13
       de desir ardoit/[V-I,8]Sans autre part asseoir./[V-I,9]Helas ! T’est il souvenu/

asses
       /[I-18] pour avoir desservi l’amour de asses moins haulte de vous, la /[I-19] doulce

assés
      . Puet estre que j’anuyeroye,/3342. Car assés a dire aroye/3343. Et procés ert sans

asseure
          doulce /[III-14]maistresse, et vous asseure que mon vouloir n’est aultre  chose
      Doulce dame, et /[III-27]puis que  vous asseure de toutes les condicions qui me pourroyent

asseüre
          ou reproche./2496. Et cil bien l’en asseüre,/2497. Disant qu’elle en soit seüre

asseuree
       Dieu et que elle ait contenance /[V-34]asseuree, coye et rassise et en ses  esbatemens
           ! Ma dame, ne soit nul ne nulle si asseuree de soy  qu’elle se /[V-141]rende

assez
      le sens d’une choisir/54. Tout eusse je assez loisir,/55. Mais trouver n’y sceusse
           /99. Entrames en un chemin/100. Qu’assez souvent je chemin,/101. Mais n’eusmes
      . Nous mena en une voye/104. Ou connilz assez savoye./105. Pres de la un chastel ferme
          croy encore,/200. Car joenne estoye assez lore./201. Si commença son lengage/
       /296. Et de maniere nycete,/297. Comme assez enfant, disoye/298. Mes raisons et atysoie
      et pour quoy est ce ?/372. N’ avez vous assez leesce/373. Eue la dont vous venez,
        pensif et mourne,/451. Non obstant qu’assez avoye/452. Joennes gent qui moult en
       disoye :/477. [Balade] Amours, certes, assez ne te pourroye/478. Remercïer de ce
            a voir dire./483. Si ne puis dire assez et ne cessasse :/484. Graces te rends
      lui dis pas, mais ma chiere,/585. Croy, assez le demoustroit./586. Car Amours qui
        /688. J’avoye pour mes dessertes/689. Assez guerdon, me sembloit,/690. Car ma grant
      /748. Dont la feste embelissoit/749. Qu’assez faisoit bel veoir./750. Ma dame alay
        ma mere aprés/754. J’assis, et d’elle assez pres./755. Quatre contesses se seirent
      921. Tous en noz chambres disnames/922. Assez brief, et puis alasmes/923. Ou champ
         948. Ci dessus, en qui bonté/949. Ot assez, fu le premier/950. Ou champ : de ce
      0. Ou champ : de ce coustumier/951. Fut assez. En tel arroy/952. Entra que parent
          que passez/968. Fust le jour y vint assez/969. De gentilz hommes vaillans/970
       cel ottroy se j’osasse./1289. Si pouez assez savoir/1290. Quel joye devoye avoir
      1306. Se ce m’estoit grant delis,/1307. Assez penser le pouez,/1308. Vous qui recorder
       ja lassez/1328. Je n’en fusse, n’estre assez/1329. Ne pouoye en sa presence,/133
       le maistre, pour maniere/1541. Faire d’assez feinte chiere,/1542. Se pena de me tenir
         /1660. Et le mal qui me tenoit/1661. Assez avoit parceü/1662. Par mon semblant
       1756. Pieça en lieu ou trouvames/1757. Assez pres de cy venue/1758. Tel dame dont
         las ! Je n’osasse,/1947. Si avoye je assez espace/1948. Voirement, mais je doubtoye
         2195. Autre vers moy. Si avons/2196. Assez parlé, ne savons/2197. Se nous sommes
      VIII jours passez/2206. Veoir me pourra assez./2207. Et ne conseillons plus ore,/
      et ma deesse en /[I-27] terre, puis que assez legierement pouez mettre en hault degré
        vous plaise. Tres belle et bonne, que assez louer je /[I-44] ne pourroye, a Dieu
      75. Dedens III jours et yra/2476. Loins assez. Dongier, me semble,/2477. Yroit avec
        hault me meine./2593. Mon cousin, qui assez peine/2594. Prenoit, a l’uis de la chambre
       qui qu’en desplace,[2869'/— La verroye assez souvent./2870. Si n’aloye plus rovant
       amans, me cuida nuire/3131. Tost aprés assez griefment,/3132. Si com vous diray briefment
       Chiere mere et amie, vous savez /[IV-8]assez l’estat comment je suis gouvernee et
       crainte et rudement menee, et que j’ay assez dure partie qui /[IV-10]pou me fait
       voire toute femme, se elle veult, puet assez /[V-167]trouver de loisibles  et bonnes
        ilz ne sont mie, ains scet on /[V-201]assez que communement sont fains  et pour
         certaine qu’ilz en murmurent /[V-245]assez. Et s’il avient  que la dame se courrouce
          fut troublee./3463. Ainsi os du mal assez/3464. Ainçois les X ans passez./346
       X ans passez,/3526. Des amours ou j’oz assez/3527. Peines et dures pensees./3528

assiee
          baissiee,/1080. Desirant que bien l’assiee ,/1081. Poins destrier sans retenir

assiete
             en celle place/1029. Maint cop d’assiete diverse/1030. Et comment l’un l’autre

assignera
      Garir bien se penera,/2366. Et que jour assignera,/2367. Temps et heure, et en quel

assirent
        yssirent/1052. Qui puis maint bel cop assirent,/1053. Et tous blancs armez estoient
      firent,/1132. Mais tous les cops qu’ilz assirent,/1133. Qui, quoy, comment n’en quel

assis
      sur la pointe/651. D’un estanc est bien assis/652. Ou de grosses tours a six./653
            /753. Madame ma mere aprés/754. J’assis, et d’elle assez pres./755. Quatre contesses

assise
        qui requise/[C-115]Tant m’avoit et ou assise/[C-116]Je m’estoie/[C-117]A ailleurs

assises
        renc suivant,/759. Les gentilz femmes assises/760. Furent, toutes de renc mises

assist
          en piez ne s’est tenue,/193. Ains s’assist, et moy coste elle./194. Et loings

assistrent
         la fontenelle,/195. Ça et la adonc s’assistrent/196. Les aultres de nous et mistrent

assouagié
       la doulceur de vostre pitié doit estre assouagié /[I-35] et gary. Si vous plaise

assouagier
       en seroit messagier/2274. Pour mon mal assouagier./2275. Et je le creus, si dittay

assouper
           au soupper./766. Et, sans plus m’y assouper,/767. Vous di que, quant souppé eusmes

assouvie
      honneur, bonne vie/3554. Lui ottroit et assouvie/3555. Joye qui jamais ne fine./3

assovis
      de corps et de vis/[C-71]En beauté tous assovis./[C-72]En ce demour/[C-73]Fus long

atachee
      Regard m’ot fichee/354. Ou cuer et fort atachee/355. Ne me laissoit. Si pensoie/3

atachier
          ordennee,/1059. Fort sus mon timbre atachier,/1060. Que on ne la peust errachier

ataindre
       estaindre./3364. Si n’oz plus pouoir d’ataindre/3365. A veoir, si com souloie,/3

ataint
      pars de vous pale et destaint,/[B-III,2]Ataint de dueil m’en vois, dont je souspire

atant
         339. Y fut, il n’en departi./340. Et atant je m’en parti/341. Atout l’amoureuse
         cuer y visoit./425. Si se passa lors atant,/426. Et nous, chevauchant  batant,
      ambedeux pars l’un a l’aultre./1042. Et atant, lance sus faultre,/1043. G’is hors
      137. Nuit vint, la jouste failly./1138. Atant chascun s’en sailli,/1139. Tous et toutes
      fors a demi./2137. Mais ne s’en souffry atant/2138. Cellui, ains dist : « Il a tant

atiray
        ne peüsse/1363. Pour riens, dont si m’atiray/1364. Que durement empiray,/1365. N

atour
        parent a roy/953. Bien sembla en tout atour :/954. Hëaume lancié a tour-/955. Noye
       amiable /[V-37]parole, son abit et son atour riche et non trop  cointe ; a estrangiers
         a gré et ne lui chaut de son abit ne atour. Certes,  /[V-113]adonc dient les gens

atourné
        2]Et tourné/[RII,3]Vers vo corps bien atourné/[RII,4]Et sans veoir vo doulz oeil
       retourné] etc./[RII,11]Las ! Mal seray atourné/[RII,12]Se tourné/[RII,13]N’est vo

atournees
          les belles nees,/1008. En couronnes atournees,/1009. Vint dames a blonde trece

atout
            /340. Et atant je m’en parti/341. Atout l’amoureuse fleche./342. Et, quant hors

attaindre
      4. D’Amours qui me mist en voie/2845. D’attaindre a si haulte joye./2846. Si vous
              /[C-38]Lors, cuidant au mieudre attaindre/[C-39]De tous, m’i fyay sans craindre

attainte
          sanz que la  verité en fust oncques attainte, en /[V-81]perdoient l’onneur et

attaintte
       m’amera,/[C-149]Puis qu’aultre amour a attaintte/[C-150]Et la moye a hors empaintte

atteindre
            d’espoir/1351. D’a s’amour jamais atteindre,/1352. Dont palir, fremir et teindre
       que plaindre/1927. Par ce que j’oz, et atteindre/1928. Pourrez tost a vou desir.

atteinte
      1242. Car il m’est vis que par vous a l’atteinte/1243. Venray de ce ou desir avenir

attende
              /[B-II,21]Dame, sans que plus j’attende/[B-II,22]A mon depart il convient

attendi
       depuis je rendi/1549. Le loyer, mais j’attendi/1550. Que l’en ne s’en donnast garde

attendoie
      a qui m’en attendoye,/706. Dont l’erité attendoie./707. Adonc ceulz de telz offices
      en feu et flamme/2379. De Grant Desir l’attendoie,/2380. De joye les mains tendoye
        n’a songié,/2916. Hors s’en yst. Je l’attendoie/2917. Et ses chevaulx pourmenoye
        mon mal amolie/2969. Vo secours que j’attendoie,/2970. Belle [ou est toute ma joye

attendoye
      ostel ot fait parer/705. Cil a qui m’en attendoye,/706. Dont l’erité attendoie./7

attendre
           prendre/98. Et fuirons. Lors, sans attendre,/99. Entrames en un chemin/100. Qu
       volz prendre/318. Congié, mais ainçois attendre/319. Nous convint le vin. Si beusmes
       cuer tendre,/328. Un doulz regard sans attendre/329. Me fist d’elle recueillir/3
          descendre,/440. Puis a genoulz sanz attendre/441. Me mis en le saluant./442. Lors
        fait tendre/964. J’avoye ou lieu pour attendre/965. Ceulz de hors, ou eulx logier
       doit  prisier/1269. Veist on donner et attendre,/1270. Mais je ne vueil plus entendre
      reprendre/1742. Joye en moy. Lors, sans attendre,/1743. Dis : « Doulz cousin et ami
      fait entendre/1884. Qu’aprés joye dueil attendre/1885. Puet cil qui te fait hommage

attendrez
         2212. Devisié a no plaisir./2213. Si attendrez Monseigneur/2214. Qui joye pieça

attendroit
        il vendroit/2122. Nous veoir, moult n’attendroit./2123. Si me semble bien, sans

attente
         n’entente./1196. De dancier un pou d’attente/1197. Fis, affin qu’on n’aperceust
       Dont il l’aime car, par m’ame,/1970. L’attente lui peut trop nuire./1971. Mais puis
        mon vouloir/[RI,6]Y estoit sans autre attente./[RI,7]Or me doy je bien [douloi etc
       tourmente/[C-7]Mon cuer sans promettre attente/[C-8]Fors d’avoir yre./[C-9]Et ne

attour
       oïr se hastoit/855. Pour apprester son attour./856. Lors son gent corps fait a tour

attraiez
          3192 Que j’oy souvent telz que vous attraiez/3193 Qui vous blasmentVueilliez vous

attraire
           /3174 N’aiez chaloir d’acointances attraire/3175 Telles que on puist recorder

attrait
           dame, par qui Amours par /[III-3]l’attrait de voz beaulz yeulz me fist de franche

attraittis
          gent et faittis/360. Et a ses yeulx attraittis :/361. Tout me venoit au devant

attrempee
        coye et rassise et en ses  esbatemens attrempee et /[V-35]sans effroy, rie bas et

atyray
        autre lieu me tyray,/716. Me vesty et atyray/717. Pour dancier sus l’Alemagne./

atysoie
           enfant, disoye/298. Mes raisons et atysoie/299. Adés le tyson ardent/300. En

au
       /155. Mais tout ainsi qu’il aduit/156. Au noble estat qui la duit/157. Et a sa royal
      65. Qui tant est plaisant et riche/266. Au travers du cuer me fiche./267. Lors fus
          330. Qui doulcement accueillir/331. Au departir de la place/332. Me vint. Car
       yeulx attraittis :/361. Tout me venoit au devant./362. Ainsi chevauchant  devant
       Si me sera exemple et ja me meine/618. Au port d’onneur et conduit a leesce./619
      soir y vint devant/662. Ma doulce dame. Au devant/663. Lui alay a belle route/664
        veoir./750. Ma dame alay asseoir/751. Au grant days en haulte place,/752. Si ne
        ne le devins,/765. Bien serviz, croy, au soupper./766. Et, sans plus m’y assouper
            [mon cuer vostre venue] etc./837. Au matin ja me tardoit,/838. Com cil qui d
        tenir./1155. Lors puis le grant jusqu’au meindre/1156. Y vindrent sans nul remaindre
      58. Dont moult souvent avenoit/1359. Qu’au lit tout coy en estoie./1360. Ne beuvoye
      27. Se de toy n’ay brief secours./1428. Au chief du moys ma maistrece,/1429. Pour
         ?] /1498. Ha ! Simple et coye,/1499. Au moins  voiez comment plour et larmoye/
      larmes et confondoit.  /1621. Si en fus au lit malade,/1622. Et lors dis ceste balade
      moy qui me rameine/1634. Vostre beaulté au devant, simple et coye,/1635. Par quoy
           que vous plaindre.] /1639. Helas ! Au moins , belle, pour qui je peine,/1640
       vostre estre,/1680. Ne plus que feriez au prestre/1681. A qui vous confesseriez.
           qui chier m’avoit/1716. M’eut tout au mieulx qu’il savoit/1717. Ainsi preschié
      1830. Si sçay que ma dame chiere,/1831. Au moins si comme je pense,/1832. Congnoist
         Ha! Amours, bien m’as traÿ/1860. Qui au premier pour moy prendre/1861. Me fus doulz
          et Dongier Sauvage :/1881. L’un est au deable gendre/1882. Et l’autre a [d’un
      mal qui tout coy tenir/2036. Me faisoit au lit griefment./2037. Tout lui dist, et
      2222. Tous droiz sur un dreçouer./2223. Au chief de piece, le maistre/2224. Et seigneur
             2304. Faites Mercis, car je suis au morir/2305. Et vous savez que je dy de
       ne faint /[III-33]vers vous. Et  quant au surplus que dites que avez joye d’estre
      1. Mis une balade briefve/2412. Afin qu’au lire ne griefve./2413. Si en oiez la divise
       quant a l’eure choisir,/2480. Veult qu’au soir sanz mener noise/2481. Avec mon cousin
          /2506. Celle qui mon cuer lia/2507. Au jour pas ne m’oublia/2508. Qu’elle ot promis
       fault comment qu’il aille/2548. Parler au seigneur en haste,/2549. Car moult grant
       qu’il s’en aille/2598. Tost », dist il au secretaire,/2599. « Car n’a cy dedens que
      deffent celle et sans faille/2626. Dist au giste remaindra/2627. Ou au seingneur s
       2626. Dist au giste remaindra/2627. Ou au seingneur s’en plaindra. /2628. Et ainsi
        comment mestier/2906. Est aucuneffois au maistre/2907. Qu’il soit varlet, et puet
           pris. Et se je l’amoye/3001. Jusqu’au morir, certes bien m’est la moye/3002.
      095. En la lisant me lia/3096. Ses braz au col. Il y a :/3097. [Balade] Benoite soit
       voz secrez, ils les  /[V-236]moustrent au doy par divers semblans couvers qu’ilz
      le bon  vouloir qui le me fait dire, et au fort mieulx /[V-264]doy vouloir faire mon
      10 Par mal conseil endormie !/3211 Mais au fort je m’en retrairay/3212 Et a son conseil
       Me rescripst tres bien en haste./3290. Au message qu’il se haste/3291. De les porter
      296. D’aler tant qu’il se termine/3297. Au point du jour a la porte/3298. Du chastel
      Dont mon cuer eu grant joye a :/[VIII-0]Au plus bel et meilleur de tous, mon vray
         lettres receus,/3308. Si fus du tout au dessus/3309. De mon anuy. Ne plouray/3
             et mate chiere/3409. Y ot moult  au departir,/3410. Et a peines consentir/
      . Souvent hors, puis revenoye./3455. Et au retour avenoit/3456. Aucunes fois, quant
      que confonde/3532. Dieux, car trop en a au monde,/3533. M’ont fait laissier la hentise
          leonime ou livre,/3562. Et tel tout au long le livre./3563. Voire, de si forte
      remains ,/[B-II,8]Mais ne m’oubliez pas au mains./[B-II,9]Las ! Que feray quant ma
              /[B-II,16]Mais ne m’oubliez pas au mains./[B-II,17]Ma doulce amour et dame
         aims,/[B-II,24]Mais ne m’oubliez pas au mains./[B-II,25]Belle, a Dieu, qui vous
      plains,/[B-II,28]Mais ne m’oubliez [pas au mains.] /[B-III,0] Ballade a doubles rimes
          vous me feriez tort./[B-V,16]Belle, au fort,/[B-V,17]De m’oublier, car Clamour
      ottroit sans finement./[B-VII,27]Escrit au comencement/[B-VII,28]D’aoust ou lieu ou
            /[RIV,3]Partir bien doit mon cuer au departir./[RIV,4]Car je vous lais, tres
           tant plaindre./[C-38]Lors, cuidant au mieudre attaindre/[C-39]De tous, m’i fyay
       amay/[C-48]Sans moy reffraindre./[C-49]Au premier mon cuer emblant[v/[C-50]Aloit
      ]ParleSi grant douleur eust/[C-63]Si qu’au lit de tous poins geust,/[C-64]Mort ressemblant
           [C-128]Et sans faintise./[C-129]Et au moins se congié pris/[C-130]Eust de moy

aucques
       3153. D’une dame qui servie/3154. L’ot aucques toute sa vie,/3155. Qui sage estoit
       esté en ma  gouvernance depuis enfance aucques jusques a ore, /[V-16]tout n’en fusse
      quoy, quant si esperdue/3444. La veoie, aucques perdue/3445. Estoit grant part de

auctorité
        ma griefve tristece/2030. Dist de son auctorité/2031. Trestoute la verité,/2032

aucun
          le jour, et se bernage/1101. Y fis, aucun loz avoir/1102. N’en doy, car on peut
      que je sçaroye qui vous peust tourner a aucun /[V-18]grief se ne le vous  segnefioye
      afin que  les /[V-52]oyans ne supposent aucun nyce secret entre eulx. Trop enclose
       une ou de deux de voz femmes et /[V-62]aucun de voz serviteurs a qui vous conseilliez
      /[V-105]parole, rire ou faire semblant  aucun que tout ne soit recueilli, /[V-106
        et puis, quant son cuer se change par aucun /[V-111]cas, tout a cop devient rechignee
       /[V-150]a la  dame ? Car se elle avoit aucun affaire, il ne s’oseroit porter en
         /[V-159]mesprendre avoir plaisir en  aucun autre pour oublier melancolie /[V-1
      [V-177]servisse, de soy prendre a faire aucun ouvrage pour  eschiver /[V-178]oyseuse
      sont fiees le  dient et s’en vantent ou aucun aultre qui le tour /[V-221]sache. Et
              /[V-262]que de ce ne me sachiez aucun mauvais gré, mais vous /[V-263]plaise

aucune
      heure et demie./465. Si n’avoy je chose aucune/466. Qui point me grevast fors que
       n’en courage/2798. Fais ne pense chose aucune,/2799. N’en secret ne en commune/2
         vivre a desplaisance /[IV-15]et sans aucune joyeuseté. Si vouldroye que fussiez
      [V-70]vostre ame et vostre honneur pour aucune fole plaisance mettre en  /[V-71]oubli
      8]monde, par quoy, s’il a  en son renom aucune tache, plus est sceu /[V-89]par les
          Si est  grant meschief quant il y a aucune/[V-92]souspeçon qu’ilz ne soient drois
             fichier en si fait  peril, et se aucune pensee y avez /[V-256]eue, pour Dieu
        ne le croiroit mie le monde se /[VI-9]aucune mauvaise aventure m’en avenoit, dont
          a vous reconforter et que /[VIII-18]aucune maladie, — dont Dieux vous gart !
      106]Car plus ne prie ne reuve/[C-107]Qu’aucune voye retreuve,/[C-108]Ainsi com j’é

aucuneffois
      905. Si voiez comment mestier/2906. Est aucuneffois au maistre/2907. Qu’il soit varlet

aucunement
       vostre mainage laissier ne vous doulez aucunement, /[IV-24]car je vous promet ma
          gré ne m’en vueilliez /[V-21]savoir aucunement, car vous pouez  estre certaine

aucunes
               puis tressaillir,/1356. Si que aucunes fois faillir/1357. Mon cuer du tout
        2218. En tandis, ainsi pourrons/2219. Aucunes fois nous esbatre. »/2220. Et adonc
       ce faire. /[V-24]Ma dame, j’ay entendu aucunes nouvelles de vostre gouvernement
            /3455. Et au retour avenoit/3456. Aucunes fois, quant venoit/3457. A point,

aucuns
      gens dehors s’esbatoyent/116. Ça et la, aucuns chantoyent,/117. Aultres lançoient
         10]honnouree dame,  pour respondre a aucuns poins que en ycelles /[III-11]vous
       avant me retardasse/2875. D’elle veoir aucuns jours,/2876. Quoy qu’anuyast li sejours
       a personne quelconques en /[V-51]riant aucuns moz couvers que chascun n’entende,
       /[V-153]bien  d’elle ? Et mes ilz sont aucuns qui dient qu’ilz servent leurs /[V

aufferrens
       divers rencs/1002. Sus grans destriers aufferrens./1003. Ma dame et dame autre mainte

aultre
         de dittiez faire/4. D’amours, car en aultre affaire/5. Ou trop plus me delictoye
       Car ne sceusse arraisonner/199. Elle n’aultre, croy encore,/200. Car joenne estoye
      De mon enfance premiere./292. A vivre d’aultre maniere/293. Vraye Amour m’aprist en
      D’onneur son noble cuer pere/394. Si qu’aultre ne se y compere,/395. Fors sans plus
      la voult Dieu douer. »/398. Quant j’ouÿ aultre louer/399. Plus que celle ou je pensoye
       choisir en terre,/408. Qu’il convenist aultre querre/409. Pour avoir la plus souveraine
      69. A jouster, si com disoye,/570. Mais aultre chose avisoye./571. Si fut celle feste
             d’en pris monter/1026. Et l’un l’aultre surmonter/1027. Pour mieulx acquerir
        et l’autre en lumiere/1032. Assegne d’aultre maniere/1033. Ou fiert ou targe ou
         ou targe ou hëaume ;/1034. La l’un l’aultre deshëaume/1035. Ou a un mont tout abat
       donnant/1041. D’ambedeux pars l’un a l’aultre./1042. Et atant, lance sus faultre
      8. N’i ot ne rouge ne verte/1049. Nulle aultre couleur quelconques/1050. Fors fin
        destrier sans retenir/1082. Contre un aultre. Adonc venir/1083. Vers moy le veissiez
       /1308. Vous qui recorder l’ouez./1309. Aultre jour chacier alions/1310. Et autre
         ainçois, et sailli/1393. Mon cuer en aultre dongier,/1394. Car me convint estrangier
       deïst, mais a senestre/1524. D’elle un aultre chevauchoit/1525. Et de nous si s’approuchoit
        vous revoye./1650. Si ne m’en sçay [a aultre que vous plaindre.]/1651. [Comment
      6. A vous, dont joyes ne pertes/1747. N’aultre aventure quelconques/1748. Celer l
             as : l’un d’esclandre/1887. Et l’aultre a d’un ange ymage./1888. Ceste balade
      obstant, toutevoye/2061. Aler voult par aultre voye,/2062. Si commence ainsi a dire
      47. Lui l’ame du corps ! N’y sçay/2148. Aultre tour. Certes, mis ay/2149. Toute peine
      92. Mais vous ne lui ne se fie/2193. En aultre, il m’en peseroit ;/2194. Aussi venir
        et vous asseure que mon vouloir n’est aultre  chose /[III-15]fors seulement et entierement
         tout avisié : ne /[III-25]en ce n’en aultre cas a mon pooir ne  trouverez faulte
      . Et le secretaire yrions,/2521. Ne nul aultre n’y menrions./2522. Tres lors nous
       moult lui plot lui portay/3060. Et une aultre en raportay :/3061. [Balade] Comandez
        vigour, dame de grant haultece,/3083. Aultre bien m’est fors cestui doloreux,/3
         mais a certaine heure se retraye, et aultre fois /[V-55]plus  communale. Et comme
        bien se destruit qui pour reffaire un aultre se /[V-148]deshonnoure. Et quant a
          Encore, ma dame, se /[V-157]vous ou aultre vous voulez excuser en disant : « je
           le  dient et s’en vantent ou aucun aultre qui le tour /[V-221]sache. Et ainsi
       [B-VI,5]Aies t’amour et liee/[B-VI,6]A aultre amie,/[B-VI,7]Car pieça, dont anuyee
       VI,21]Ne me soit, ne raliee/[B-VI,22]A aultre amie./[B-VII,1]Ma dame, tres humblement
        etc.]/[C-1]]Complainte Plus que nulle aultre dolente,/[C-2]Amours, a toy me guermente
           /[C-148]Ne m’amera,/[C-149]Puis qu’aultre amour a attaintte/[C-150]Et la moye

aultreffois
       laist vivre /[III-32]que maintenant ne aultreffois aye vouloir d’estre faulz ne faint

aultrement
           mal que ainsi vivre,/1821. Puis qu’aultrement ne la puis/1822. Veoir, combien

aultres
      /92. Entre un mien parent et quatre/93. Aultres de mes gentilz hommes,/94. Sus noz
       116. Ça et la, aucuns chantoyent,/117. Aultres lançoient la barre,/118. Et aultres
      17. Aultres lançoient la barre,/118. Et aultres a une barre/119. S’appoioient en estant
      5. Ça et la adonc s’assistrent/196. Les aultres de nous et mistrent./197. Lors me
       nous furent faillans/971. A la jouste. Aultres se tindrent/972. A cheval qui veoir
       les terres et estre /[V-91]princes des aultres gens. Si est  grant meschief quant

aultrui
       Toute m’entente mettoye,/7. Vueil je d’aultrui sentement/8. Comencier presentement

auques
      049. Quoy qu’il y convenist peine/3050. Auques chascune sepmaine,/3051. La ou ma doulce

auriez
      mes dames, le sceussiez bien, car cause auriez de /[V-228]vous en  garder. Et pour

aussi
               et sans blasme/146. Je baisay, aussi la dame. /147. La pucelle que l’en prise
            la mercïay./906. Et aprés, d’elle aussi ay/907. Eu le chappel verdoiant/908
           trestoute entiere/1251. La journee aussi jousterent/1252. Escuiers qui se y porterent
      De vert vestus a devise/1255. Furent XX aussi qui tindrent/1256. La journeë, et y
         1604. Du mal que depuis tyray,/1605. Aussi est droit que je die/1606. Le bien.
      93. En aultre, il m’en peseroit ;/2194. Aussi venir n’oseroit/2195. Autre vers moy
      2409. Ainsi mes lettres finay,/2410. Et aussi en la fin ay/2411. Mis une balade briefve
        /2754. Et si te jure de vray/2755. Qu’aussi tost qu’apercevray,/2756. En semblant
      . A grant joye nous receurent./2952. Et aussi joyeux estions/2953. Et de grant joye
       et trop solitaire ne se  doit tenir ne aussi trop commune a /[V-54]la veue des gens
          contrees que des simples femmes, et aussi  pour /[V-90]cause de leurs enfans qui
             ains /[V-99]tousjours acreu.  Et aussi est neccessaire a une chascune grant
       en diroye ? Soiez certaine que /[V-252]aussi tout on espuiseroit un  abysme comme
          me souvient/3216 Qu’il s’en retraye aussi convient»/3217 Adonc telz lettres a
      [VIII-26]nostre fait sera bien cellé et aussi vous garderez tousjours bien /[VIII
       et moult merciay/3314. Ma doulce dame. Aussi ay/3315. Lui prié que la veïsse/331
      3329. En doit estre nostre amour./3330. Aussi la peine et clamour/3331. Vous ay dit
      3353. Du paÿs ne me laissoit, /3354. Et aussi bien me plaisoit,/3355. Car si ardent
      7. Ainsi que pis en venist./3398. Et qu’aussi lui souvenist/3399. Que promis je lui
      420. Nouvelles lui escriproie,/3421. Et aussi me rescriproit/3422. Tout comment a
          3475. De hors et me fu advis,/3476. Aussi tost que [je]  la vis,/3477. Que son
      3488. A pou qu’en perdi sa grace./3489. Aussi, se dire je l’ouse,/3490. Un temps un

autant
          1800. De me celer, et hantoye/1801. Autant ou plus autre dame,/1802. N’oncques
      pourroye, a Dieu pri qu’il vous ottroit autant de biens et de /[I-45] joyes que pour

autre
      soy, et point n’y vise/226. Tant que un autre l’en advise./227. Tout ainsi m’avint
       Du mond. Car ne s’appareille/417. Dame autre, plus ne le dites,/418. A ceste ne que
        /711. Aprés ce nous retraïmes/712. Et autre part nous traÿmes/713. Pour la laissier
        714. A son privé, et a destre/715. En autre lieu me tyray,/716. Me vesty et atyray
       feste maintenue/833. En grant baudour. Autre je n’y appelle/834. Pour m’esjouïr,
         vous vault pour voz dessertes/881. D’autre dame avoir present,/882. Pour qui faciez
            aufferrens./1003. Ma dame et dame autre mainte,/1004. Ou beaulté fu toute emprainte
      assiete diverse/1030. Et comment l’un l’autre verse/1031. De hurt et l’autre en lumiere
        l’un l’autre verse/1031. De hurt et l’autre en lumiere/1032. Assegne d’aultre maniere
        1035. Ou a un mont tout abat,/1036. L’autre vient qui le rabat./1037. Lances brise
      09. Aultre jour chacier alions/1310. Et autre nous devalions/1311. Descendans sus
            si dure tempeste/1323. Ne souffry autre povre homme./1324. Bien n’avoye fors
       avoir souloie./1630. Si ne m’en sçay a autre que vous plaindre./1631. Car vraye amour
         je n’aroye./1638. Si ne m’en sçay [a autre que vous plaindre.] /1639. Helas ! Au
      plour me noye./1646. Si ne m’en sçay [a autre que vous plaindre.]/1647. Ha ! Doulce
             quelconques/1748. Celer l’un a l’autre doncques/1749. Ne devons. Si vous diray
       celer, et hantoye/1801. Autant ou plus autre dame,/1802. N’oncques je ne dis a ame
      6. Si ne voy que secourir/1847. Vous ne autre me peüst,/1848. Car que ne l’aperceüst
          l’un a couleur de cendre/1866. Et l’autre a d’un ange ymage./1867. Dont je me
      3. Et a mort obscure tendre,/1874. Et l’autre a d’un ange ymage./1875. Mais Bon Espoir
      1. L’un est au deable gendre/1882. Et l’autre a [d’un ange ymage] ./1883. Amours,
       et trop grant joennesce/2072. En amer, autre riens n’est ce./2073. Si en sera en
       2077. Que de ce il se retraye/2078. Et autre part son cuer traye,/2079. Car ja a
          ;/2194. Aussi venir n’oseroit/2195. Autre vers moy. Si avons/2196. Assez parlé
        /2234. Que s’ou  païs arrestoit/2235. Autre logeis ne prenist/2236. Que layens,
       me daigniez pour ami recepvoir./2309. [Autre Balade]Ayez pitié de moy, ma dame chiere
         secret taire,/2353. Et sans plus une autre dame/2354. Secrete, n’y ot plus ame
             en tant que vous congnois, que d’autre quelconques. /[II-9] Et quant est de
      536. Lors ma robe desvesti/2537. Et une autre revesti./2538. Mon cousin, le bon et
         Adonc s’en prist a soubsrire/2716. L’autre dame qui fu la,/2717. Si dist nel dissimula
       /2757. Que tu eusses retenance/2758. D’autre vouloir, je t’affie/2759. Que une toute
      sçay se m’en herras,/2762. Mais de tout autre plaisir/2763. Dont dame amant puet saisir
      2818. N’ay je ce que desiroie ?/2819. A autre riens ne tiroie./2820. Je me tiens pour
      02. Ne me vouldroie sans faille/2903. A autre office, et me vaille/2904. Souvent ce
            en ce monde,/2998. Car joye n’est autre per a la moye/2999. Quant celle qui
        mon conte/3041. Vous dy pour vray que autre entente/3042. N’avoye fors a la sente
       sache de son secret /[V-50]l’une que l’autre, et ne  die devant gens a personne quelconques
             bon renom que /[V-122]quelconque autre tresor, car il la fait  reluire en honneur
      /[V-146]soy destruire pour acroistre un autre, poson que vaillant en deust  /[V-1
       159]mesprendre avoir plaisir en  aucun autre pour oublier melancolie /[V-160]et passer
       peine  a /[V-192]avoir que quelconques autre parement, car il n’est jouel precieux
      servitude a une dame et a toute /[V-238]autre femme en tel cas, qui n’osera reprendre
             ce que elle  n’endureroit de nul autre. Et que /[V-243]pensés vous que dient
         mon seul ami /[VI-25]et tousdis sans autre vous ameray s’en vous ne tient. Ne je
          ne voye jamais chose, car /[VII-33] autre riens ne me pourroit plaire. Et comment
        joyeux et /[VII-41] liez plus que nul autre, ne pourroit estre ! /[VII-42] Et, ma
        ferus de lance ne de fonde/3259. Ne d’autre dart ne fu homs qui si felle/3260. Nouvelle
         a la reonde/3269. On ne pourroit nul autre amant eslire/3270. Plus vray servant
        ne oeil ne hauçay/3497. Pour penser a autre  dame./3498. Mais bien voy que qui la
                 3519. Quant loings l’un de l’autre estions./3520. Car ad ce nous esbations
        18]Mon cuer ; pour Dieu, ne vueilliez autre eslire !/[B-II,19]Ne doubtez ja, amis
      11]Soit t’amour sans detriee/[B-VI,12]A autre amie./[B-VI,13]Si m’aroies deffiee/
      [B-VI,17]L’avoies ceste fiee/[B-VI,18]A autre amie./[B-VI,19]Pale et blesmie,/[B-VI
       tourment/[B-IX,10]Fors vous sans plus, autre ne me resjoye,/[B-IX,11]Croiez le ainsI
       7]Mon cuer de desir ardoit/[V-I,8]Sans autre part asseoir./[V-I,9]Helas ! T’est il
      10]Tousjours de moy sans eslire/[V-I,11]Autre dame ? J’en souspire,/[V-I,12]Ne sçay
       veoir ma dame gente,/[RI,4]Car n’avoie autre chaloir./[RI,5]Mon desir et mon vouloir
           et mon vouloir/[RI,6]Y estoit sans autre attente./[RI,7]Or me doy je bien [douloi
       vis vers moy, tour n’é/[RII,14]D’avoir autre part recueil,/[RII,15]Dont je vueil
        ceintte,/[C-152]Et il clamera /[C-153]Autre dame et reclamera/[C-154]Et en elle

autrement
            et que un temps vendroit/1828. Qu’autrement en avendroit,/1829. Et que feisse
      1. Quant seray entalenté/2812. De faire autrement, la vie/2813. Et l’ame du corps
         (car je me rens /[V-74]certaine que  autrement ne le vouldriez penser pour mourir
       Ha ! Ma chiere dame, il va /[V-77]tout autrement !  Et, pour Dieu, ne vous y decevez
      ]Prochainement/[B-IX,4]Par devers vous, autrement je mourroye,/[B-IX,5]Et de si long

autres
       que ouoye  tenir/45. Les amans plus qu’autres gens/46. Et gracïeux entre gens/47
       en la voye,/480. Et de dame qui toutes autres passe/481. Tu m’as pourveu, car de
            /3068. Car voz biens sont plus qu’autres savoreux./3069. Puis que m’avez toute
       largece/3075. Des dons d’Amours ! Tous autres lais pour eulx,/3076. Car voz biens
      eulx,/3076. Car voz biens sont [plus qu’autres savoreux.] /3077. De bonne heure pour
           /3084. Car voz biens sont [plus qu’autres savoreux.]/3085. Doulce princece,/
           /3088. Car voz biens sont [plus qu’autres savoreux.]/3089. Avant que je me partisse
           /[V-29]en honneur et estat sur les autres que elle doye estre en bonté,  /[V
       elle soit l’exemplaire par lequel  les autres dames, et mesmement/[V-32]toutes femmes
        comme ces dittes condicions et toutes autres /[V-56]manieres convenables a haulte
          la compagnie de ceulz ne /[V-65]les autres ne vous peuent servir a gré ; lesquelles
      [V-66]sont cause de mouvoir a envie voz autres servans et /[V-67]de jugier que vostre
          contenances /[V-101]et paroles qu’a autres femmes. La cause si est, car quant
         beaucop de choses,  soit en armes ou autres /[V-155]fais, mais je di que ilz servent
         /[V-161]bonne reverence et de toutes autres qui ce dient, ne vault riens, car
         ouvrez, ou draps /[V-179]de soye, ou autres choses de  quoy elle puet user justement
       hardiece ont vers vous /[V-235]que les autres, et, se ilz ne dient de bouche voz
           a  eulx /[V-250]dons ou offices ou autres emolumens.  /[V-251]Tres redoubtee
          les aventures,/3338. Unes plaisans, autres dures,/3339. Qui en celle amour m’avindrent
         je faisoie,/3509. Lais, complaintes, autres diz,/3510. Dont un joyeux entre dix

aux
      6. Et, pour deduit pourchacier,/97. Fis aux veneurs levriers prendre/98. Et fuirons
         356. Adés, ne point ne cessoie,/357. Aux beaultez du doulz visage/358. Ou mon cuer
             qui procurant/1787. Va maint mal aux amoreux,/1788. Pour me faire  doloureux
       soit li estalons,/2098. Et toudis l’ay aux talons,/2099. Car commis est pour ma garde
        2348. Mon loisir. En cel espace/2349. Aux eschez vous esbatez/2350. Et ma cousine
      escript a :/[II-0] [Response de la dame aux lettres devant dittes] /[II-1]A mon gracieux
       29] moustré ou temps a venir contraire aux paroles en quelconques /[II-30] cas, car
      29. Toutes choses qui bien siéent/3030. Aux bons. Celles qui messiéent /3031. A mon
      045. Qu’Amours et dames departent/3046. Aux loyaulx qui d’eulx ne partent,/3047. Dieux
      a tousjours en sera de mieulz a vous et aux vostres. Si vous pry /[IV-26]qu’en ce
         sage, quel exemple /[V-175]seroit ce aux filles ? Et a celles qui enfans n’ont
      ne dure mie longuement, /[V-204]meismes aux plus loyaulx et c’est chose  certaine
         le /[V-218]blasme et parler des gens aux dames en  demeure, ou a tout le /[V-2
       la sillabe que on sonne/3569. Derraine aux rimes parfaire./3570. Ainsi l’a voulu
        vient  quant j’ay pensement/[B-VII,14]Aux graces entierement/[B-VII,15]Qui y sont

aval
              en la champestre/993. La jouste aval et amont./994. A doubles renc et a moult

avalez
         cousin ? Alez,/2561. Et tost le pont avalez./2562. Si sauray ce qu’il demande,

avancement
      avez joye d’estre /[III-34]cause de mon avancement, doulce dame, sachiez que  jamais

avancier
        une piece y estay,/941. Car ne me doz avancier/942. De la jouste commencier./94
       tempestoit./2261. Mais, pour plus tost avancier/2262. Mon fait, ad ce commencier

avancierent
          nous beumes./769. Puis menestrelz s’avancierent/770. Et a corner commencierent

avant
         deue/161. Saluee, et elle passe/162. Avant un petit d’espace/163. Et me prent par
          parfaire/525. Mon maintien, d’or en avant/526. L’enfance qui par avant/527. Me
         d’or en avant/526. L’enfance qui par avant/527. Me souloit tenir folage/528. Laissier
       Fut a la feste semonse,/574. Mais tout avant j’eus response/575. Se ma dame a nostre
       las cuer qui se douloit./1522. Et plus avant ce peut estre/1523. Me deïst, mais a
      48. Des amoureux porteray/2849. D’or en avant, s’osteray/2850. De moy toute laide
          son honneur  gardasse,/2874. Et que avant me retardasse/2875. D’elle veoir aucuns
        sont [plus qu’autres savoreux.]/3089. Avant que je me partisse/3090. De la tres

avec
       bonne on appelle,/314. Moult me pria d’avec elle/315. Soupper, mais m’en excusay
       voult la belle/710. Que je les preisse avec elle./711. Aprés ce nous retraïmes/7
           a long sejour/1440. Veoir et estre avec elle./1441. Mais, sans en ouïr nouvelle
       assez. Dongier, me semble,/2477. Yroit avec. Lors ensemble/2478. Pourrions parler
      Veult qu’au soir sanz mener noise/2481. Avec mon cousin je voyse,/2482. Vestu com
          2658. N’y ot de femmes nesune/2659. Avec elle ne mais une,/2660. C’estoit la dame
      26. Dont de ses gens plus n’avoit/2927. Avec soy. Mais il l’avoit/2928. Fait tout
      /[VIII-12]bon ami, vostre cousin, n’est avec vous pour vous reconforter, et /[VIII

avecques
       1941. Quant a loisir vous estiez/1942. Avecques  elle sans dongier/1943. Que, sans
       qu’il n’y a de plaisance. Car, /[V-136]avecques ce que  Amours livre de soy mainte
        meilleur estre aportee./[B-VIII,13]Et avecques  ce m’as grant joye enortee/[B-VIII

avenant
         /[V-191]comment bel maintien lui est avenant, plus le mettroit peine  a /[V-19

avendra
          que vostre cuer vueille /2805. Ne n’avendra que me dueille/2806. De riens qui

avendray
         sachiez que  jamais ad ce /[III-35]n’avendray se par vous n’est, car vous seule

avendriez
       ne a mal reproche, jamais /[II-14] n’y avendriez et du tout vous vouldroie je extrangier

avendroit
         me convendroit,/1531. Souventes fois avendroit./1532. Et ainsi nous chevauchames
      un temps vendroit/1828. Qu’autrement en avendroit,/1829. Et que feisse bonne chiere
         son cuer traye,/2079. Car ja a moy n’avendroit/2080. Et grant mal en avendroit
      a moy n’avendroit/2080. Et grant mal en avendroit/2081. S’il estoit aperceü./2082

aveni
         bon vueil./[V-III,21]Amis, [n’y puis aveni etc./[V-III,22]Ainsi le felon esveil
      4]En recueil./[V-III,35]Amis, [n’y puis aveni etc./[RI-0]Rondeaulx/[RI,1]Or me doy

avenir
         chieux moy venir,/672. Ne onc pouoit avenir/673. Chose dont j’eusse tel joye./
       l’atteinte/1243. Venray de ce ou desir avenir,/1244. C’est qu’a son serf ma dame
         8]desespoir de jamais a vostre amour avenir  ont rendu vigueur et /[III-9]force
       deportiez de moy veoir pour le mal qui avenir /[VI-29]m’en pourroit, laquel chose
          dame,] etc./[V-III,1]Amis, n’y puis avenir/[V-III,2]Que venir/[V-III,3]Puissiez

avenoit
          convenoit,/1358. Dont moult souvent avenoit/1359. Qu’au lit tout coy en estoie
        que lui diroye./1958. Ainsi souvent m’avenoit,/1959. Mais certes ne m’en tenoit
      se /[VI-9]aucune mauvaise aventure m’en avenoit, dont Dieux me gard ! Et /[VI-10]voy
      hors, puis revenoye./3455. Et au retour avenoit/3456. Aucunes fois, quant venoit/

aventure
      113. Mie la ne la savions/114. Mais a l’aventure alions./115. Ses gens dehors s’esbatoyent
         170. Jouer. Cy ne vous savions./171. Aventure ycy nous chace,/172. Mais Dieux soit
         la playe seure/273. De mort, ains en aventure/274. M’en mist puis celle pointure
         plaisant pointure/470. Ne peusse par aventure/471. Veoir si com je voulsisse./
          dont joyes ne pertes/1747. N’aultre aventure quelconques/1748. Celer l’un a l
      tout a esture./2559. Si a dit : « Quele aventure/2560. Meine mon cousin ? Alez,/2
      ]et pour un petit de nyce semblant, par aventure fait par joennesce /[V-96]et  sans
       mie le monde se /[VI-9]aucune mauvaise aventure m’en avenoit, dont Dieux me gard

aventures
        vouloye retraire/3337. Trestoutes les aventures,/3338. Unes plaisans, autres dures

avenu
      yrez pas encore./2209. Et bien nous est avenu/2210. Que Dongier n’est survenu/221
            fut revenu,/2246. Tout ce qui ert avenu/2247. Ou voyage dont venoit/2248. Me
      cousté, que oncques ne lui /[V-210]fust avenu et que tel reprouche d’elle ne peust
      J’en souspire,/[V-I,12]Ne sçay s’il est avenu./[V-I,13]Tu soies [le bien venu] etc

avertie
           de sa partie./3152. Si s’est alors avertie/3153. D’une dame qui servie/3154.

avertist
            se repente durement quant elle  s’avertist et /[V-208]pourpense les folies et

aveuglee
      deffaillie et que  la dame qui ara esté aveuglee par l’envelopement /[V-207]de fole

avez
           ore, et pour quoy est ce ?/372. N’ avez vous assez leesce/373. Eue la dont vous
          ?/1490. Ha ! Mesdisans, ceste euvre avez bastie/1491. Et pour ma mort forgé a
         cousin et ami,/1744. Je sçay bien qu’avez a my/1745. Grant amour, si ay je certes
           vous savez,/1754. Se souvenance en avez,  /1755. Comment vous et moy alames/
          vers vous se tire./1901. Quel cause avez vous, beau sire,/1902. De vous ainsi
       estes pas sage/1908. Quant esperance n’avez  /1909. Qui vous conforte, et savez/
      souffrez et mes diz/1926. Croiez, car n’avez que plaindre/1927. Par ce que j’oz, et
        a plaisir/1930. Prent vo fait, vous n’avez garde :/1931. Ja n’y ara si grant garde
       Voir vous dis com patenostre./2145. Et avez dit que retraire/2146. Je l’en puis.
      99. Ce dites a vostre ami,/2200. Et que avez tant fait a mi/2201. Que, s’oultrage
      bien qu’en vous a tant de sens que bien avez /[I-11] peu apercepvoir coment Amours
       ou vous dites que, se brief secours [n’avez], vostre /[II-4] vie convient finer.
      Et s’il est ainsi /[II-24] comme vous m’avez en voz dittes lettres touchié, que je
           Et  quant au surplus que dites que avez joye d’estre /[III-34]cause de mon avancement
            se savez,/2691. Tandis que loisir avez,/2692. Vou penser entierement,/2693.
         /2734. Ne sçay quele entencïon/2735. Avez, mais je mencïon/2736. Vous fois que
       tout vif j’enragoye./2961. Mais vous m’avez envoyé/2962. Doulx Secours qui conforté
        toute ma joye etc.] /2971. Puis que m’avez ottroyé/2972. Vo doulz cuer, je suis
        lors je fus resjouÿ/2994. Ainsi comme avez ouÿ,/2995. Et en la joye qu’avoye/29
         qu’autres savoreux./3069. Puis que m’avez toute doleur ostee/3070. Et donné ce
      pas oublié le bien et bon service que m’avez toujours /[IV-5]fait, par quoy je me
       6]pourroie. Et soiez certaine que vous avez une amie en moy, et le /[IV-7]poez essaier
      vous pry, sur toute l’amour que /[IV-19]avez a moy, que tantost ces lettres veues
        exemple a de teles grans maistresses  avez /[V-79]vous veu en vostre temps qui,
              n’y avoient, et leurs enfans en avez /[V-83]veu reprochiez et moins prisiez
        si fait  peril, et se aucune pensee y avez /[V-256]eue, pour Dieu vous en vueillez
      26]donne congié de m’amour, car ne le m’avez mie desservi, ne mon /[VI-27]cuer qui
         je fois. Ha ! Ma dame, or /[VII-6] m’avez vous desconfit par vous dures lettres
         par les lettres, comme vous /[VIII-4]avez peu veoir, de la dame de la Tour a qui
      92v sçay que /[VIII-10]grant douleur en avez eu et avez, dont je vous pri que pardonner
        /[VIII-10]grant douleur en avez eu et avez, dont je vous pri que pardonner /[VIII
          avoir et l’amour que vous /[VIII-15]avez a moy, que vostre cuer en vueilliez du
          Que j’en ysse/3321. Est temps. Tout avez ouÿ/3322. Coment d’amours je jouÿ/33
         m’est douleur obscure,/[RIV,7]Cure n’avez de mon bien assentir,/[RIV,8]Sentir me

aviengne
        m’en est, et l’apercevrez de fait, ou aviengne /[I-40] ou non a vostre amour. Car
        me tiengne/2493. Vers elle qu’il ne m’aviengne/2494. Que face chose qui toche/2
      a bien. Encore supposé que ce /[V-199]n’aviengne, disons du cousté des amans encore

avient
        ainsi advient/2909. A qui a s’entente avient./2910. Mon cousin matin leva,/2911
      05]dame, comment cuidiez vous, quant il avient qu’icelle amour est /[V-206]deffaillie
      ilz en murmurent /[V-245]assez. Et s’il avient  que la dame se courrouce ou donne
       /[V-247]places ! Et touteffois souvent avient  que ilz sont et ont esté /[V-248]moyens

aviez
            vraye accointance/1696. Se de moy aviez doubtance/1697. Qu’en riens je vous
      l’osiez dire/1972. Pour la craintte que aviez,/1973. Quant escrire bien saviez,/1
      VII-48] toutes les doulces choses que m’aviez si amoreusement donnees, /[VII-49] ou

avindrent
            dures,/3339. Qui en celle amour m’avindrent,/3340. Les maulx et biens qui m

avins
       557. Par moyen tant pourchaçay/558. Qu’avins ad ce que chaçay :/559. C’estoit que

avint
      un autre l’en advise./227. Tout ainsi m’avint sans doubte./228. Car n’apercevoye goute
      . Si com vous diray briefment./3133. Il avint, moult ne tarda,/3134. Que la dame qui
        ma dame. Onc tel contraire/3229. Ne m’avint, dont je plouray/3230. Tant qu’a pou
      craindre/[C-40]Et si l’amay./[C-41]Ce m’avint ou mois de may,/[C-42]Mais lors de joye

avions
        dy que quant la journee/660. Vint que avions ordonnee,/661. Tres le soir y vint
      Tout mon bien quant souffisance/[B-I,19]Avions tous II,et partir/[B-I,20]La convient

avis
       Et dis : « Certes, j’en diray/405. Mon avis. Mais ne croy mie/406. Que, se maistresse
       si boutez/785. En s’amour qu’il m’yere avis/786. Que j’estoye tout ravis/787. De
        furent que de grant joye/2503. M’iere avis que je songoye./2504. Si y pensoie a
         en lui vis/[C-66]Et trop plus, a mon avis,/[C-67]Par quoy mon cuer fut ravis,/
          ! En s’amour./[C-69]Si avoye, a mon avis,/[C-70]Ami, de corps et de vis/[C-71

avisay
         436. Et son yre ressoingnoye,/437. L’avisay a sa fenestre./438. Bien le voulsisse

avise
       a ma divise/722. Jusqu’a cent, et si m’avise/723. Que les XXV en furent /724. De
        toute guise./2747. Doulz ami, si t’en avise,/2748. Car je ne vouldroie mie/2749

avisié
           soiez certaine que de ce suis tout avisié : ne /[III-25]en ce n’en aultre cas
          que tout ne soit recueilli, /[V-106]avisié et retenu de pluseurs personnes et

avisiee
        Ha ! Ma dame, /[V-132]pour Dieu soiez avisiee que telles folles opinions ne vous

avisier
          ainsi divisier./2088. Coment pot il avisier/2089. Que cel enfant eust courage
        mauvais gré, mais vous /[V-263]plaise avisier le bon  vouloir qui le me fait dire
      /[VI-17]ouvert les yeulx de raison et d’avisier en mon fait ou, se non, /[VI-18]je

avisoye
        si com disoye,/570. Mais aultre chose avisoye./571. Si fut celle feste emprise/

avoie
      . Disoie par desconfort,/1612. Car je n’avoie confort/1613. De nulle part puis que
      1626. Car se les biens de tout le monde avoie,/1627. Sans vous veoir souffisance n
      plus rovant,/2871. Car tout mon vouloir avoie./2872. Bien me chargia toutevoie/28
      9. M’est de tous lez, et a tous biens m’avoie/3020. Puis qu’elle m’a sa doulce amour
        jalouse/3491. La vi, dont grant dueil avoie,/3492. Car achoison n’y savoye/3493
        3]De veoir ma dame gente,/[RI,4]Car n’avoie autre chaloir./[RI,5]Mon desir et mon

avoient
        pour avoir./1922. Un seul regart n’en avoient/1923. Ne repairier n’y osoyent/19
         2642. De leans et qui la garde/2643. Avoient d’elle, mais garde/2644. N’avoit d
      [V-82]que pechié ne coulpe villaine n’y avoient, et leurs enfans en avez /[V-83]veu

avoies
       VI,16]En t’amour, se affiee/[B-VI,17]L’avoies ceste fiee/[B-VI,18]A autre amie./

avoir
      52. Car plus especïaulté/253. Me sembla avoir adoncques /254. Que ne lui en avoye
      4. Que ne lui en avoye oncques/255. Veu avoir, et trop plus grace,/256. Et de doulceur
      Qu’il convenist aultre querre/409. Pour avoir la plus souveraine/410. Du monde. Chose
       ce que je tant desiroye,/486. C’estoit avoir dame en qui j’emploiasse/487. En lui
           savoir./566. Si volz des destriers avoir/567. Pour jouster, et fis emprendre
         criees furent/641. Ou jouel de grant avoir/642. Devoit et le pris avoir/643. Cil
        de grant avoir/642. Devoit et le pris avoir/643. Cil qui les forsjousteroit,/64
         pour voz dessertes/881. D’autre dame avoir present,/882. Pour qui faciez a present
         bon assavoir./888. Si devez de celle avoir/889. Don a sus vo tymbre mettre,/89
      Ne faillirent/987. Mie a tost la jouste avoir,/988. Mais chascun d’eulx y a, voir
         et se bernage/1101. Y fis, aucun loz avoir/1102. N’en doy, car on peut savoir/
          assez savoir/1290. Quel joye devoye avoir/1291. De celle plaisant demeure./12
         et que je parlasse/1375. A elle sans avoir doubte, /1376. Car peine elle mettroit
               1629. En regraitant le bien qu’avoir souloie./1630. Si ne m’en sçay a autre
         a s’offrir/1731. A moy de corps et d’avoir/1732. Pour me faire joye avoir,/173
          et d’avoir/1732. Pour me faire joye avoir,/1733. Et peine en toute maniere/17
           destrece/1920. Servi sanz nul bien avoir,/1921. Ne pour sens ne pour avoir./
       bien avoir,/1921. Ne pour sens ne pour avoir./1922. Un seul regart n’en avoient/
      934. Vous puet de si longue piece/1935. Avoir mis, a qui qu’il griefce,/1936. Sans
         n’ait valeur souffisant /[I-18] pour avoir desservi l’amour de asses moins haulte
           m’ostez si que revoye/2314. Voye d’avoir soulas qui me ravoye./2315.  Et se je
        Amours point ne m’envoye/2320. Voye d’avoir soulas qui me ravoye./2321. Belle plaisant
       mon cuer, faites que voye/2326. Voye d’avoir [soulas qui me ravoye.] /2327. Dame
        que vo secours m’avoye] /2328. Voye d’avoir [soulas qui me ravoye.] /2329. Ainsi
             assavoir/2332. Pour son alegence avoir/2333. Lui fis. Mon cousin porta/233
      vanter mesmes de plus de  /[II-36] bien avoir qu’ilz n’ont. Si gardez qu’a ami ou
             en esperance /[III-44]de mieulx  avoir, /[III-45]Vostre humble serf.  /240
      savoir./2581. Dont dist il : « Convient avoir/2582. Mon varlet, qui a la porte/25
             /2944. Qu’il n’est homs qui joye avoir/2945. Peust greigneur pour nul avoir
         avoir/2945. Peust greigneur pour nul avoir. /2946. Ainsi sommes approchiez/294
       plaindre ne me devoye/3022. Pour peine avoir, quant joye redonnee/3023. M’a celle
      plus de mille/3027. Choses belles voulz avoir,/3028. Et mis grant peine a savoir/
        dont  tant d’onneur me faites comme d’avoir souvenance /[V-5]du povre service que
      a une chascune grant /[V-100]maistresse avoir plus grant regard en toutes ses manieres
          si n’est mie maniere que  dame doye avoir, car elle /[V-115]doit prendre garde
         pour ce puis sans /[V-159]mesprendre avoir plaisir en  aucun autre pour oublier
       165]son honneur en bon los. Et quant a avoir  plaisance, certes une /[V-166]grant
            plus le mettroit peine  a /[V-192]avoir que quelconques autre parement, car
              amonester, et en /[V-265]deusse avoir vostre maltalent, que de vous conseillier
      [V-266]destruction ou de la taire  pour avoir vostre bon gré. Ma dame, /[V-267]vueilliez
       estre amees/3180 De pluseurs gens pour avoir tel salaire/3181 Com deshonneur par
      3 LegieretéSi vous est neccessaire/3184 Avoir recort, sans que vous l’essaiez,/31
       lettre ot envoyee :/3236. La voulsisse avoir noyee/3237. Mais qu’il n’en deüst plus
       convient que je muire sans /[VII-43] l’avoir desservi, un seul don vous requier pour
        me /[VIII-9]repens grandement de vous avoir ce signifié, car je [92v sçay que /
         14]commandement que je puis sur vous avoir et l’amour que vous /[VIII-15]avez a
      /3520. Car ad ce nous esbations/3521. D’avoir mieulx en esperance,/3522. Quel qu’en
       /3537. Mais deshonneur lui veoye/3538. Avoir pour moy dont heoye/3539. Ma vie qui
          tournee/3547. Pour moy a tel blasme avoir./3548. Mais non pour tant, corps, avoir
      avoir./3548. Mais non pour tant, corps, avoir/3549. Et quanque finer pourroye,/35
               [B-VII,7]Nouvelles j’en puisse avoir/[B-VII,8]Bonnes et belles./[B-VII,9
      est vo vis vers moy, tour n’é/[RII,14]D’avoir autre part recueil,/[RII,15]Dont je
      cuer sans promettre attente/[C-8]Fors d’avoir yre./[C-9]Et ne sçay ou trouver mire
      125]Dueil mener sans jamais joye/[C-126]Avoir, puis que par tel voye/[C-127]Je pers
       135]Dont ne me deust en despris/[C-136]Avoir, me semble./[C-137]Mais ailleurs son

avoit
         ne savoit/460. Comment mon cuer pris avoit./461. Quant fut temps d’aler couchier
      . Menestrelz, trompes, naquaires/666. Y avoit plus de troys paires /667. Qui si haultement
      798. Qu’il me sembloit qu’agreable/799. Avoit tout mon dit et fait./800. Le vëoye
           Et si n’est mie doubte/1106. Qu’il avoit en celle route/1107. Maints chevaliers
       1545. Estoit. Celle jalousie/1546. Lui avoit boutee en teste /1547. Un qui fu a nostre
      60. Et le mal qui me tenoit/1661. Assez avoit parceü/1662. Par mon semblant et sceü
      seoir. »/1715. Quant cellui qui chier m’avoit/1716. M’eut tout au mieulx qu’il savoit
         la verité,/2032. Et comment trouvé m’avoit/2033. Presque mort, et ne savoit/20
      Seroient a sa cordele,/2256. Puis qu’il avoit l’accord d’elle ./2257. Si me dist tout
           coment Amours ja pieça pour vous m’avoit et a /[I-12] en ses laz, et comment
       et sans blasme,/2616. Si com ma dame l’avoit/2617. Commandé, et tout savoit,/261
      643. Avoient d’elle, mais garde/2644. N’avoit d’eulx quant pour celle heure !/264
                2926. Dont de ses gens plus n’avoit/2927. Avec soy. Mais il l’avoit/292
       plus n’avoit/2927. Avec soy. Mais il l’avoit/2928. Fait tout de gré pour certaine
       et qui savoit/3136. Noz amours affaire avoit/3137. En son païs ou dommage/3138. Eust
              car bien savoie/3144. Qu’il n’y avoit tour ne voye/3145. Sans elle que ma
        le savoit,/3150. Si croy qu’elle n’en avoit/3151. Mie moins de sa partie./3152.
             /[V-150]a la  dame ? Car se elle avoit aucun affaire, il ne s’oseroit porter
      78. Vers moy, et tout estrangié/3479. M’avoit d’elle, me sembloit,/3480. Dont tel
      amaisier/3485. Mon cuer qui grant dueil avoit./3486. Et ma dame m’en savoit/3487.
      Dont un joyeux entre dix/3511. Doloreux avoit : c’est guise/3512. De fol cuer qu’Amours
       estoit mort/[C-28]Et qu’esleüe/[C-29]M’avoit sur toutes, et fort/[C-30]M’amoit, si
      [C-85]N’y sceusse, et si enorté/[C-86]L’avoit Amours qu’aporté/[C-87]M’iert par lui
         que cellui qui requise/[C-115]Tant m’avoit et ou assise/[C-116]Je m’estoie/[C-
         qu’il dessemble/[C-133]De moy en qui avoit pris/[C-134]Honneur, valeur et tout

avons
       tournames tost vers elles,/139. Si les avons saluees/140. Et de genoulz relevees
         en bien raisonne./159. Si tost que l’avons veüe/160. L’avons en maniere deue/1
        /159. Si tost que l’avons veüe/160. L’avons en maniere deue/161. Saluee, et elle
       Nous a faitte si a point/174. Que vous avons en ce point/175. Trouvee a chiere joyeuse
        liement./806. Et ainsi joliement/807. Avons dancié grant partie/808. De la nuyt
           n’oseroit/2195. Autre vers moy. Si avons/2196. Assez parlé, ne savons/2197. Se
      Que Dongier n’est survenu/2211. Tant qu’avons a long loisir/2212. Devisié a no plaisir
      Elle m’assenna journee./2883. Celle vie avons menee, /2884. Mais pou me dura la nuit
      946. Ainsi sommes approchiez/2947. Tant avons chevaulz brochiez./2948. Mais j’oz ma

avoy
       Que dormisse heure et demie./465. Si n’avoy je chose aucune/466. Qui point me grevast
       deporter./1898. Si me prist a dire : « Avoy !/1899. Bien congnoys que pou d’avoy
       « Avoy !/1899. Bien congnoys que pou d’avoy/1900. Et d’arroy vers vous se tire./

avoye
         temps ainsi sans dame/52. Fus, car n’avoye, par m’ame,/53. Pas le sens d’une choisir
      y sceusse voye./56. Et pour le desir qu’avoye,/57. Mainte compagnie belle/58. Hantay
       lors prendre/219. Mon cuer de celle qu’avoye/220. Cent fois veue et n’y avoye/22
          qu’avoye/220. Cent fois veue et n’y avoye/221. Oncques pensé en mon aage./222
          avoir adoncques /254. Que ne lui en avoye oncques/255. Veu avoir, et trop plus
         et mourne,/451. Non obstant qu’assez avoye/452. Joennes gent qui moult en voye
        devenir./533. Tous ces pensers lors j’avoye/534. Et si queroye ja voye/535. Coment
       /669. Si sachiez que grant leesce/670. Avoye quant ma deesce/671. Veoye chieux moy
        687. Couste sa litiere certes,/688. J’avoye pour mes dessertes/689. Assez guerdon
         je houoye/802. Pour la grant joye qu’avoye,/803. Si qu’il sembloit que volasse
         hors, mais ce/849. Que ma dame veu n’avoye/850. Me tint pensif. Lors en voye/8
       912. Tout en gré, car a apprendre/913. Avoye encore ad ce faire./914. Lors ma dame
       Pluseurs paveillons fait tendre/964. J’avoye ou lieu pour attendre/965. Ceulz de
         en voye,/1064. Car moult grant desir avoye/1065. De ma tres doulce deesse/1066
      ne joustoie/1078. Quant si noble tymbre avoye./1079. Adonc la lance baissiee,/108
        1193. Ot la desireuse flamme,/1194. N’avoye fors a ma dame/1195. Pensee, regard
      . Mais moy qui dame et maistresse/1230. Avoye, et qui la destrece/1231. De desir d
        pas ne me dehaittoit,/1303. Ains joye avoye perfaitte/1304. Quant je veoie sa faitte
      souffry autre povre homme./1324. Bien n’avoye fors tant comme/1325. Je la pouoye veoir
          empiray,/1365. N’on ne savoit que j’avoye,/1366. Car dire par nulle voye/1367
       Souventes fois m’enqueroit/1372. Que j’avoye et requeroit/1373. Que lui deisse et
             1391. Jolye joye failly/1392. Qu’avoye ainçois, et sailli/1393. Mon cuer en
        la doulce coustume,/1478. Las ! Que j’avoye/1479. De tous les jours vous veoir,
      et en voye/1555. Me mis, et le dueil qu’avoye/1556. Dissimulay et couvry,/1557. N
      : « Cousin, las ! Je n’osasse,/1947. Si avoye je assez espace/1948. Voirement, mais
      /2327. Dame, [vueillez que vo secours m’avoye] /2328. Voye d’avoir [soulas qui me
       en pouoye/2392. Quant telz nouvelles j’avoye/2393. Dont je yere reconforté./2394
      Unes grans lettres a prises/2607. Que j’avoye en mon sein mises,/2608. Et puis ma
      40. M’estoit le doulz souvenir/2941. Qu’avoye de revenir/2942. Et de la doulce plaisance
        de la doulce plaisance/2943. Dont eue avoye l’aisance,/2944. Qu’il n’est homs qui
       comme avez ouÿ,/2995. Et en la joye qu’avoye/2996. Ceste balade disoye :/2997. [Balade
          eschivoye/3032. Et toudis l’entente avoye/3033. A croistre ma renommee/3034. Afin
       dy pour vray que autre entente/3042. N’avoye fors a la sente/3043. Suivre des vrays
      ne partent,/3047. Dieux mercis, souvent avoye,/3048. Car le chemin bien savoye,/3
        m’osterent./3301. Et grant besoing en avoye,/3302. Car certes j’estoye en voye/
         a fin que lui deïsse/3317. Le mal qu’avoye eü/3318. Des lettres qu’os receü./3
        lui souvenist/3399. Que promis je lui avoye/3400. Que pour s’amour je feroye/34
       aperte/[B-IV,5]Sur moy, car le bien qu’avoye/[B-IV,6]Me renvoye/[B-IV,7]A dueil dont
          jamais je le voye./[B-IV,30]Dont se avoye/[B-IV,31]Mon cuer a trop durs reclaims
          /[C-68]Lasse ! En s’amour./[C-69]Si avoye, a mon avis,/[C-70]Ami, de corps et
        que je soye,/[C-121]Car sans repentir avoye/[C-122]En lui mise l’amour moye./[C

avoyent
         et menus/1111. Et qui mieulx gaignié avoyent/1112. Le pris, et bien le savoyent

avra
       me navra/1602. Du dart dont mon cuer n’avra/1603. Jamais santé. Si diray/1604. Du
              2215. N’ot, bien le sçay, qu’il avra/2216. Quant vo venue savra,/2217. Et

avroit
                   /644. Et qu’a celle jouste avroit/645. Vint chevaliers advenans/646.
          congneu/2605. Peusse estre, et ce m’avroit neu./2606. Unes grans lettres a prises

ay
          me drece,/81. Car le desir que j’en ay me fait dire :/82. Vray dieu d’Amours
      y compere,/395. Fors sans plus celle qu’ay ditte/396. Qui des dames est l’eslitte
      rends qui la m’as fait eslire !/485. Or ay je ce que je tant desiroye,/486. C’estoit
       que l’amasse/490. De tout mon cuer. Si ay ce que desire./491. Choisie l’ay, tu m
          Si ay ce que desire./491. Choisie l’ay, tu m’en donnas l’espace./492. Graces te
            /619. Et pour le doulz plaisir qu’ay je ne cesse/620. D’estre joyeux, ma dame
      moult noble chevauchee./676. Sa litiere ay approchee,/677. Si la saluay et elle/6
      la mercïay./906. Et aprés, d’elle aussi ay/907. Eu le chappel verdoiant/908. Dont
       hors joustions./947. Mon cousin dont j’ay compté/948. Ci dessus, en qui bonté/94
      m’acointay/1388. De desir, mais acointe ay/1389. Eu en lui dur et penible,/1390. Car
         m’en vois le cours/1409. Se de toy n’ay brief secours./1410. Car ardent desir me
            ne sçay recours/1416. Se de toy n’ay brief secours./1417. Et certes, mieulz
         Si vais en decours/1423. Se de toy n’ay brief secours./1424. De joye veulz espurer
        a doleur je recours/1427. Se de toy n’ay brief secours./1428. Au chief du moys ma
           dueil et esbahy/1595. Quant plus n’ay chieux moy veüe/1596. Celle que os a dame
        mon cuer tant tenoit chiere./1598. Or ay dit comment premiere-/1599. Ment je desiroyë
      1. Quant si me voit empirié./1672. Si l’ay pres de moy tirié /1673. Et l’acol par
          et vo santé./1686. Et tant le monde ay hanté/1687. Que je voy, congnois et sçay
        1688. Vostre mal, car a l’essay/1689. Ay esté de tel malage./1690. Ce n’est pas
      bien qu’avez a my/1745. Grant amour, si ay je certes/1746. A vous, dont joyes ne pertes
           1758. Tel dame dont la venue/1759. Ay depuis chier comparee,/1760. Car tres lors
        /1816. Et ainsi en desplaisance/1817. Ay despuis vescu l’espace/1818. De troys moys
       Souffrir l’effort du desir/1836. Que j’ay, car trop la desir./1837. Si l’ay je depuis
      Que j’ay, car trop la desir./1837. Si l’ay je depuis veüe/1838. Mais non mie a la
       je ne fusse advisié :/1841. De loins l’ay veue passer./1842. Ainsi comme ouez, passer
       depuis ma vie/1844. En tel dueil que n’ay envie/1845. Fors de bien briefment morir
      que soit li estalons,/2098. Et toudis l’ay aux talons,/2099. Car commis est pour ma
      N’y sçay/2148. Aultre tour. Certes, mis ay/2149. Toute peine a l’en desmettre,/21
          si dittay/2276. Unes lettres ou dit ay/2277. Coment pour s’amour m’aloit,/227
           tout le mal et tourment que depuis ay souffert et /[I-16] sueffre desirant vostre
      I-21] haulte renommee encontre ce que n’ay encores acquis le nom de /[I-22] vaillant
       de /[I-45] joyes que pour vostre amour ay de larmes plourees. Escript de /[I-46]
      moy, ma dame chiere !/2310. Chiere vous ay plus que dame du monde,/2311. Monde d’orgueil
            chevalier, vueilliez savoir que j’ay receu /[II-2] voz doulces et amoureuses
          et deffens de tel pouoir comme je y ay que n’aiez la /[II-34] coustume commune
          paresce./2387. Si tost que eues les ay,/2388. Cent foys, je croy, les baisay.
      lettres finay,/2410. Et aussi en la fin ay/2411. Mis une balade briefve/2412. Afin
        rose,/2424. A la querelle/2425. Que j’ay desclose/2426. Pitié forclose/2427. Ne
       renvoyay/2441. Mes lettres, et en voye ay/2442. Mis ainsi cil que j’amoye/2443. En
      680. Dont humblement mercïee/2681. Je l’ay et regracïee./2682. [L’amant] Lors ma dame
             ainsi a dire :/2685. [La dame] « Ay je fait vos vueil, beau sire,/2686. Qui
      /2686. Qui ycy si faittement/2687. Vous ay fait secretement/2688. Venir ? Est ce fait
       cuer et tout abandonne/2768. Quanque j’ay, sans que je face/2769. Folie ne me mefface
       2817. Et doulz ami me clamez !/2818. N’ay je ce que desiroie ?/2819. A autre riens
      vo courage  /2825. N’a nesune. Et encor ay je/2826. Opinïon que feray/2827. Tant par
       /3066. Je y suis tenus, car par vous j’ay leesce/3067. Plus que oncques n’ot, certes
             ]/3085. Doulce princece,/3086. J’ay tout plaisir, vous en estes l’adrece,/
      02. Toute m’amour. Amis, meilleur don n’ay !/3103. J’en lo Amours qui la commence
      ce fu de bonne heure,/3109. Dont raison ay/3110. De lui amer. Et se l’araisonnay/
       /[IV-3]devers vous pour le desir que j’ay de vous veoir et parler a vous, /[IV-4
      veoir et parler a vous, /[IV-4]car je n’ay pas oublié le bien et bon service que m
      ]et crainte et rudement menee, et que j’ay assez dure partie qui /[IV-10]pou me fait
      /[IV-10]pou me fait de plaisir, et je n’ay ame a qui m’en complaindre et /[IV-11]dire
        /[V-2]mise, plaise vous savoir que  j’ay receu voz tres doulces et /[V-3]amiables
              /[V-5]du povre service que vous ay fait le temps passé,  non mie si /[V-6
       me meut ad ce faire. /[V-24]Ma dame, j’ay entendu aucunes nouvelles de vostre gouvernement
          mon cuer pour la paour /[V-26]que j’ay du decheement de vostre bon loz ; et sont
      4]Redoubtee dame, ainsi comme cy devant ay touchié, /[V-125]je suppose bien et pense
       amour,  et qu’il ne soit sceu, comme j’ay cy /[V-143]devant dit ; certes, c’est chose
        vous voulez excuser en disant : « je  ay diverse /[V-158]partie qui pou de loyaulté
       /[VI-2]deçoit, et la nisse pitié que j’ay eue de vos complaintes moult /[VI-3][m
              mon ame et mon honneur. Et je l’ay bien /[VI-5]moustré qui me suis mise ja
         je n’acouray./3231. La grande lettre ay leüe/3232. Qui ceste chose ot meüe,  /
      3240. Sans qu’elle fust deffinee,/3241. Ay escriptes telles lettres,/3242. Moillant
         vous aiez en ce monde et que je vous ay /[VII-10] promis, laquelle chose tendray
        voye /[VII-56] oultremer, si comme je ay dit, ou ce qu’il vous plaira. Et me /[VII
      apaisier comme /[VIII-16]devant, car je ay trop grant paour que n’ayez pris si grant
      /[VIII-25]vous pourroye laissier, et je ay esperance a l’aide de Dieu que /[VIII-
          bien /[VIII-27]mon honneur, car g’y ay fiance. Mon doulz et bel amé, je pri a
          merciay/3314. Ma doulce dame. Aussi ay/3315. Lui prié que la veïsse/3316. Brief
      0. Aussi la peine et clamour/3331. Vous ay dit que j’enduray/3332. Ainçois et com
          qu’en fust la demourance./3523. Dit ay le commencement,/3524. Moyen et fin ensement
            la hentise/3534. De celle a qui j’ay promise/3535. M’amour sans ja repentir
         19]Tost finer vueil, de plus vivre n’ay cure,/[B-III,20]Car sure mort ne me seroit
             [B-V,7]Je demour./[B-V,8]Ne je n’ay de vous raport/[B-V,9]Qui m’enort/[B-V
           felles/[B-VII,13]Me vient  quant j’ay pensement/[B-VII,14]Aux graces entierement
        tu m’as reconfortee/[B-VIII,2]Puis qu’ay de toy bonne nouvelle oÿe :/[B-VIII,3]C
       de dur point/[B-VIII,10]Pointe souvent ay esté, mais a point/[B-VIII,11]As mis mon
          que ne sçaroye dire,/[V-I,3]Amis, j’ay ce que desire/[V-I,4]Puis que tu es revenu
      par toy sans yre,/[V-I,20]Puis que je t’ay, doit souffire ;/[V-I,21]Ne sçay qu’est
         pour y pervenir,/[V-III,11]Car garde ay plus que sueil,/[V-III,12]Dont recueil
            pensant qu’ensemble,/[C-140]Com j’ay appris,/[C-141]Plus ne serons, dont j’assemble

aye
       doulce amour, que non obstant que je n’aye /[I-17] encore fait tant de vaillance
       /[III-32]que maintenant ne aultreffois aye vouloir d’estre faulz ne faint /[III-
      2742. Que jamais jour de ma vie/2743. J’aye voulenté n’envie/2744. De faire chose
        et partir/[B-I,20]La convient sans qu’aye offense/[B-I,21]Faitte, et si n’y puis
      deffaille/[RIII,15]Mon cuer, sans que j’aye mire/[RIII,16]Ou je tire,/[RIII,17]Helas

ayent
         /[V-224]vanter qu’ilz soient amez ou ayent esté d’une bien grant  /[V-225]maistresse

ayés
         qu’ilz s’en taisent combien que leur ayés  fait jurer ? /[V-233]Certes, la plus

ayez
         voye et  aperçoive/2161. Que vous en ayez pitié./2162. Faites lui tel amistié,
             sur toutes belle et bonne,/2284. Ayez mercy de moy qui tout m’ottrie/2285.
      pour ami recepvoir./2309. [Autre Balade]Ayez pitié de moy, ma dame chiere !/2310.
             car je ay trop grant paour que n’ayez pris si grant tristece /[VIII-17]en vous

ayse
       perfaire/869. Voulez, j’en seray moult ayse :/870. C’est que moy donnez, vous plaise
      pou en larmoye/1643. M’ame en sera plus ayse, se la moye/1644. Douleur vous fait par
      fois me baise./2861. Si demouray en cel ayse/2862. Toute la nuyt, et croiez/2863.

B

bailla
      074. Elle. Ma lance en present/1075. Me bailla un noble conte/1076. En me disant que
       bon point. Et lors la lettre/2464. Lui bailla, si l’a leüe/2465. Et tout a loisir

baillant
       dame et larmoyay/3245. Durement en les baillant./3246. Mat, dolent et tressaillant

baillay
      2584. Une lettres qu’a garder/2585. Lui baillay, et sans tarder/2586. Viengne, si

baille
      hors taille/904. De drap d’or, si la me baille,/905. Dont forment la mercïay./906
       vers mon cousin retourne./2362. Si lui baille et dit que mourne/2363. Plus ne soye
       sanz faille,/2370. Et que la lettre me baille,/2371. Disant que se recommande/23
        contre moy se cambre/2596. Disant : « Baille moy tost, baille/2597. Ces lettres
            2596. Disant : « Baille moy tost, baille/2597. Ces lettres. — Et qu’il s’en

bailli
        deux sailli,/3362. Dont dolent et mal bailli/3363. Fus, car ne la pos estaindre

baillie
        feste faillie,/1772. A cil qui l’a en baillie/1773. Je fis prier de laissier,/1

baing
         que j’alasse/1301. Quant  ma dame ou baing estoit/1302. Qui pas ne me dehaittoit

baings
        /1296. Un jour faisoye ordonner/1297. Baings et chaufer les estuves,/1298. En blancs

baisant
      8. Ma dame bien l’aperceut/2679. Qui en baisant me receut,/2680. Dont humblement mercïee
      vint qui m’anuit,/2886. En embraçant et baisant/2887. C mille fois et faisant/288
      3413. De plours, et estroittement/3414. Baisant, bien destroittement/3415. A Dieu

baisay
      . Sans villennie et sans blasme/146. Je baisay, aussi la dame. /147. La pucelle que
        les ay,/2388. Cent foys, je croy, les baisay./2389. Les leus non seule une fie,

baise
      3. Et me prent par la main nue,/164. Me baise et dist : « Vo venue,/165. Beau cousin
       semblant que face,/2741. Quoy que vous baise ou embrace,/2742. Que jamais jour de
      m’embrace/2860. Et plus de cent fois me baise./2861. Si demouray en cel ayse/2862

baissiee
           tymbre avoye./1079. Adonc la lance baissiee,/1080. Desirant que bien l’assiee

balade
         /476. Et en ce penser disoye :/477. [Balade] Amours, certes, assez ne te pourroye
       Ces moz, en mon mal plaignant :/1403. [Balade] Amours, jamais ne cuidasse/1404. Qu
      Ces moz cy, grant dueil tyrant :/1474. [Balade]Or est du tout ma joye aneantie/14
        /1563. Si aloye ainsi disant :/1564. [Balade]Adieu, ma redoubtee dame,/1565. Adieu
       au lit malade,/1622. Et lors dis ceste balade :/1623. [Balade] Puis que veoir vostre
      1622. Et lors dis ceste balade :/1623. [Balade] Puis que veoir vostre beaulté souveraine
            Et comment je y tence/1857. En ma balade escoutez,/1858. Cy un pou vous accoutez
      /1858. Cy un pou vous accoutez :/1859. [Balade] Ha! Amours, bien m’as traÿ/1860. Qui
      l’aultre a d’un ange ymage./1888. Ceste balade prisa/1889. Moult mon cousin, mais
             pour ami recepvoir./2309. [Autre Balade]Ayez pitié de moy, ma dame chiere
        soubsriant/2343. Leut la lettre et la balade,/2344. Puis a dit la belle sade :/
      10. Et aussi en la fin ay/2411. Mis une balade briefve/2412. Afin qu’au lire ne griefve
       Car elle est d’extrange guise :/2415. [Balade] Plaisant et belle,/2416. Ou se repose
      995. Et en la joye qu’avoye/2996. Ceste balade disoye :/2997. [Balade] Il n’est de
           2996. Ceste balade disoye :/2997. [Balade] Il n’est de moy plus eureux en ce
       Que je retournay vers elle/3058. Ceste balade nouvelle/3059. Qui moult lui plot lui
      060. Et une aultre en raportay :/3061. [Balade] Comandez moy, ma dame redoubtee,/
      De la tres doulce faitisse,/3091. De ma balade oz response/3092. Qui me donna plus
       3096. Ses braz au col. Il y a :/3097. [Balade] Benoite soit la journee,/3098. Le
         de Monthault, dame de la Tour./3171 [Balade]Dames d’onneur, gardez vos renommees
      Le plus perfait [qu’onques vis./[B-II,0 Balade a response]/[B-II,1]Prendre congié

balades
      8. Et tout ce qui me doloit./2279. Deux balades enclouÿ/2280. Es lettres que je clou
      [I-42] moustrera. Si vous envoye ces II balades cy encloses, lesqueles /[I-43] recevoir
        garder. Et pour ce, ma dame, que amez balades et dittiez, /[V-229]je vous en envoye
          3507. De divers cas je disoie/3508. Balades que je faisoie,/3509. Lais, complaintes
      80. A qui a long compte a faire./[B-I,0]Balades de pluseurs façons/[B-I,1]Belle, il

ballade
        606. Disoie a celle qu’aim si :/607. [Ballade]Tres haulte flour, ma dame souveraine
          tres humble serf obeissant./2283.  [Ballade ] Dame plaisant, sur toutes belle
       dame, /[V-267]vueilliez bien notter ma ballade qu’enclose en ces  presentes  /[V
      48. Disoye en moy complaignant :/3249. [Ballade] Ha ! Mort, Mort, Mort, viens a moy
      ne m’oubliez [pas au mains.] /[B-III,0] Ballade a doubles rimes/[B-III,1]Dame, je

ballades
      2] voz doulces et amoureuses lettres et ballades, esquelles me faites /[II-3] savoir

baniere
        belle maniere,/956. Lances peintes et baniere,/957. Et compagnie moult belle./9

banir
      4]Secrete, en moy retenir,/[V-III,15]Ou banir/[V-III,16]Me fauldroit honneur que vueil

banni
      ou cas que non, vueil et m’oblige estre banni /[III-22]de toute joye et tenu pour
      me trouverez en nul cas, je vueil estre banni /[III-31]par grant deshonneur recevoir

banniroye
            /[II-30] cas, car du tout je vous banniroye de moy. Si vueil que vous /[II-

barons
        /1157. Si y ot de maintte terre/1158. Barons, et ne fault enquerre/1159. S’il y
      . Les receus. La ot grant mace/1165. De barons de maint païs/1166. Et de gentilz homs

barre
        chantoyent,/117. Aultres lançoient la barre,/118. Et aultres a une barre/119. S
              la barre,/118. Et aultres a une barre/119. S’appoioient en estant./120. Et

bas
      . Quant cil m’ouÿ ainsi dire,/422. Tout bas s’en prist a soubzrire,/423. Et croy bien
         attrempee et /[V-35]sans effroy, rie bas et non sans cause, ait haulte maniere

bastie
      /1490. Ha ! Mesdisans, ceste euvre avez bastie/1491. Et pour ma mort forgé a dure

bastir
      48]moyens et procureurs  d’ycelle amour bastir, laquelle amour ilz /[V-249]ont voulentiers
       24] Helas ! Et ou a celle trouvé, pour bastir ma mort, que ja soit de /[VII-25] nostre

batant
       lors atant,/426. Et nous, chevauchant  batant,/427. Venimes en petit d’eure/428.

batre
       fiance, /2109. Je l’eusse fait si bien batre/2110. Par mes parens que rembatre/2

baudour
        sera la feste maintenue/833. En grant baudour. Autre je n’y appelle/834. Pour m

beau
      64. Me baise et dist : « Vo venue,/165. Beau cousin, pas ne savoie./166. Bien viengniez
               /369. Tant que cil me dist : « Beau sire,/370. A quoy ainsi sans riens dire
         remuant :/443. « Et dont venez vous, beau sire ?/444. Est il temps que l’en se
      9. Me dist : « Grant peine prenez,/680. Beau cousin, quant cy venez/681. A present
      60. Et elle amoureusement/861. Dist : « Beau cousin, bien viengnez !/862. Bien estes
      Un petit puis commença /879. A dire : « Beau cousin, certes,/880. Mieulx vous vault
       Et quant vers ma dame arrive :/1211. « Beau cousin », me va elle dire ,/1212. « Que
          dire ,/1212. « Que ne danciez vous, beau sire ? »/1213. Je dis : « Ma dame, venez
         se tire./1901. Quel cause avez vous, beau sire,/1902. De vous ainsi demener ?/
           a dire :/2063. « Merveilles dites, beau sire,/2064. Que mon cousin (et le vostre
      2685. [La dame] « Ay je fait vos vueil, beau sire,/2686. Qui ycy si faittement/26
        ! Dieux d’amours ! Pourquoy souffrez, beau sire,/3274. Que muire ainsi, sans desserte

beaucop
           leurs /[V-154]dames quant ilz font beaucop de choses,  soit en armes ou autres

beaulté
       Et damoiselle vey mainte,/60. Ou toute beaulté empraintte/61. Estoit. Mais Enfance
         /228. Car n’apercevoye goute/229. La beaulté, par ma folour,/230. De ma dame de
       fort je m’entendoye/251. De remirer sa beaulté,/252. Car plus especïaulté/253. Me
        300. En mon cuer en regardant/301. Sa beaulté. Com papillon/302. A chandoille ou
        elle est faitte/385. Pour regarder en beaulté,/386. Et a especïaulté/387. De sens
           passe/481. Tu m’as pourveu, car de beaulté et grace/482. Et de valeur est souveraine
          et  valeur la deesse,/609. De grant beaulté, sens et bonté fontaine,/610. Et celle
      Nous couchames ça et la./820. Mais a la beaulté qu’elle a-/821. Voit, toute nuit,
            joye il en sautele,/827. Flour de beaulté, rose fresche, nouvelle,/828. A qui
       Ma dame et dame autre mainte,/1004. Ou beaulté fu toute emprainte,/1005. Sus eschaffaulz
            ne chose qui m’esjoye/1488. De vo beaulté qui loing de moy se tire./1489. Helas
       :/1623. [Balade] Puis que veoir vostre beaulté souveraine/1624. Ne puis, m’amour
           de moy qui me rameine/1634. Vostre beaulté au devant, simple et coye,/1635. Par
      6. Il n’est dame qui la vaille/1767. En beaulté, en sens n’en pris./1768. Si savez

beaultez
      56. Adés, ne point ne cessoie,/357. Aux beaultez du doulz visage/358. Ou mon cuer

beaulz
      . Le doulz espart savoureux/336. De ses beaulz yeulz amoureux/337. Lança sur moy par
            pris d’elle et de toutes./818. En beaulz lis, sus riches coultes,/819. Nous
      24. Devoient. Par la champestre/925. Es beaulz paveillons tendus/926. Sommes adonc
      1227. Chascun s’ala reposer/1228. Et en beaulz blancs  draps poser./1229. Mais moy
      fait vous tres /[I-32] doulz, plaisans, beaulz , rians et amoreux yeulx. Ha, Dame
      qui Amours par /[III-3]l’attrait de voz beaulz yeulz me fist de franche voulenté devenir

beauté
      /[C-70]Ami, de corps et de vis/[C-71]En beauté tous assovis./[C-72]En ce demour/[C

bel
       de la un chastel ferme/106. Siet moult bel, je vous afferme, /107. Mais du nommer
      elle coustoyant,/181. Entray en un tres bel estre./182. Et celle a son costé destre
      187. Ou le ru d’une fontaine/188. Court bel et cler par certaine/189. Voye, faitte
        ou nous trouvames/695. De dames moult bel encontre,/696. Qui agenoillees contre
      feste embelissoit/749. Qu’assez faisoit bel veoir./750. Ma dame alay asseoir/751.
      . Lors son gent corps fait a tour,/857. Bel sur tous, c’est chose voire,/858. A l
      de dedens yssirent/1052. Qui puis maint bel cop assirent,/1053. Et tous blancs armez
         toute somme ?/1131. Trestous bien et bel le firent,/1132. Mais tous les cops qu
             qui se y porterent/1253. Bien et bel en toute guise./1254. De vert vestus a
       que o moy ça viengne,/2165. Et bien et bel lui mettray./2166. Si bien m’en entremettray
      dittes] /[II-1]A mon gracieux ami,/ Mon bel et gracieux chevalier, vueilliez savoir
         biens donner a largece. Mon chier et bel /[II-41] ami, je pry a Dieu qu’il vous
        fait si  rassisement et /[V-186]de si bel maintien qu’il n’y ait pas un tout seul
           femme, savoit bien /[V-191]comment bel maintien lui est avenant, plus le mettroit
      orrez dire :/[VI-1][Lettres closes] Mon bel ami, il est bien la verité que folle amour
       cuer eu grant joye a :/[VIII-0]Au plus bel et meilleur de tous, mon vray et loial
      /[VIII-1]Mon vray, loyal, tres doulz et bel ami, voir est que comme /[VIII-2]je fusse
              car g’y ay fiance. Mon doulz et bel amé, je pri a /[VIII-28]Dieu qu’il vous

belle
      le desir qu’avoye,/57. Mainte compagnie belle/58. Hantay ou dame et pucelle/59. Et
      0. Qui ert de chascun tenue/111. Bonne, belle et bien aprise,/112. Tele que chascun
      2. Adonc la franche courtoise,/313. Que belle et bonne on appelle,/314. Moult me pria
                323. Jusqu’a l’ostel, mais la belle/324. Ne voult. Si pris congié d’elle
                377. Dame on ne pourroit plus belle/378. Et plus perfaitte qu’est celle
      voye,/496. Que tout sien suy, et que sa belle face/497. Et son regard qui tout mon
      . Jolis et gay et que j’eusse/515. Tres belle monteure et riches/516. Robes, et, sans
      . Et tout muer me faisoit./590. Mais la belle s’en taisoit/591. Com se ne l’apperceüst
      com vivray m’oblige./615. Faire le doy, belle de doulceur pleine,/616. Car vous passés
      7. La feste fut aprestee,/638. Grant et belle et tost hastee/639. Ou maintes gens
       doulce dame. Au devant/663. Lui alay a belle route/664. De nobles gens, et sans doubte
       saluay et elle/678. Moy. Adonc ma dame belle/679. Me dist : « Grant peine prenez
        les espices/709. Aportez, si voult la belle/710. Que je les preisse avec elle./
      /774. Et la tout homme s’esgaye/775. La belle feste esgardant./776. Adonc plus n’y
      830. La tres meilleur de toutes et plus belle,/831. Tant esjouïst [mon cuer vostre
      2. Bien estes enbesoingnez,/863. Et qui belle dame ara/864. A la jouste ja parra
      954. Hëaume lancié a tour-/955. Noye de belle maniere,/956. Lances peintes et baniere
          et baniere,/957. Et compagnie moult belle./958. Maint joueur de chalemelle/95
        tant qu’a si/1089. Bien  fait tint la belle nee/1090. Ce que fis celle journee/
      je lié sans doubte./1206. Adonc a moult belle route/1207. De gentilz hommes m’en tourne
        paveillons les cuves/1299. Asseoir en belle place./1300. La convenoit que j’alasse
      4. Puis que perdoye la veue/1435. De la belle tres esleue/1436. Sans qui ne pouoye
           je ouÿ la voix courir/1458. Que ma belle dame amoye,/1459. Si engreiga plus la
      1512. Aloye lez sa litiere,/1513. Et la belle, qui entiere-/1514. Ment pouoit apercevoir
      551. Si ot ce mauvais en garde/1552. La belle que j’aouroye,/1553. Dont de doulour
         qui m’entame,/1579. Adieu, trop plus belle qu’Helaine,/1580. Adieu, bonne de corps
         plaindre.] /1639. Helas ! Au moins , belle, pour qui je peine,/1640. Se pour vous
          j’empris/1769. Nostre feste qui fut belle/1770. Et tout fut pour l’amour d’elle
         nouvelle/1808. Que le jaloux fist la belle/1809. Partir sans plus de demour,/1
        destourber/2000. Que vous ne voiez la belle/2001. Sans qu’il en soit ja nouvelle
      ala./2025. A le faire brief, a la/2026. Belle parla sagement,/2027. Et pour mon alegement
      052. Quant sa raison ot finee,/2053. La belle tres affinee,/2054. Si comme il me raporta
           ou garison prochaine. /[I-10] Tres belle, je sçay bien qu’en vous a tant de sens
      I-43] recevoir en gré vous plaise. Tres belle et bonne, que assez louer je /[I-44
      .  [Ballade ] Dame plaisant, sur toutes belle et bonne,/2284. Ayez mercy de moy qui
          d’avoir soulas qui me ravoye./2321. Belle plaisant et de tous biens rentiere,
            et la balade,/2344. Puis a dit la belle sade :/2345. « A vo cousin rescripray
           ma tres redoubtee maistresse, Tres belle et bonne, et plus que ne sauroie dire
       aprés soye trouvé mençongier,  ma tres belle dame, je vous /[III-20]promet seurement
           guise :/2415. [Balade] Plaisant et belle,/2416. Ou se repose/2417. Mon cuer,
      chambre a celle/2619. De ma doulce dame belle./2620. Quant la lettre fut leüe,/26
      cuer, corps et ame oblige/2832. A vous, belle. Or commandez/2833. Vo plaisir, ou me
       a si haulte joye./2846. Si vous mercy, belle et bonne,/2847. Humblement, car la couronne
       virelay tout nouvel :/2956. [Virelay] -Belle ou est toute ma joye,/2957. Pour vostre
      2969. Vo secours que j’attendoie,/2970. Belle [ou est toute ma joye etc.] /2971. Puis
       2979. A espoir que vous revoie, /2980. Belle ou est [toute ma joye] etc./2981. Or
       m’a sa doulce amour donnee./3005. Ha ! Belle, en qui toute valeur habonde,/3006.
        dont dolent me clamoye,/3010. Mais la belle de bonté couronnee/3011. M’a respité
      93. De joye tres amoreuse,/3094. Car la belle savoreuse/3095. En la lisant me lia
            bonne response. Saluez moy vostre belle fille. Chiere /[IV-28]et bonne amie
      ]de larmes, et a Dieu vous [dis] je, ma belle amour. /[VI-34]Vostre dolente dame.
      1. Car vivre plus ne vueil, puis que la belle /3252. Me veult du tout estrangier.
      5. Vous di que puis mainte fie/3346. La belle en qui je me fie/3347. Vi tres amoureusement
        3428. Fus un an et loings de la/3429. Belle, puis m’en vins tyrant/3430. D’elle
      B-I,0]Balades de pluseurs façons/[B-I,1]Belle, il me fault departir/[B-I,2]Et esloingnier
         depart me fera mourir d’ire./[B-II,5]Belle, a vous me recomande/[B-II,6]Et pri
          ne m’oubliez pas au mains./[B-II,25]Belle, a Dieu, qui vous deffende/[B-II,26
         si dure.] /[B-III,13]Et certes plus, belle, vo durs complains/[B-III,14]Plains
      15]Certes, vous me feriez tort./[B-V,16]Belle, au fort,/[B-V,17]De m’oublier, car
        doit tarder que je vous voye,/[B-IX,8]Belle plaisant, car riens n’est qui racoise
      9]Joyeusement/[B-IX,20]Pour vous veoir, belle, me metz en voye/[B-IX,21]Vers France
      longtain païs,/[V-II,10]Et se g’y fail, belle et gente,/[V-II,11]Je cuideray que haïs
         dire,/[RIII,2]Je muir d’yre./[RIII,3]Belle, il convient que m’en aille/[RIII,4
          ! [Je ne sçay que dire etc.]/[RIV,1]Belle plaisant, pour qui tout mal endure,
       lais, tres doulce pourtraiture,/[RIV,5]Belle plaisant, [pour qui tout mal endure
        me fault torment sans alentir,/[RIV,9]Belle plaisant, [pour qui tout mal endure

belles
          degrez separeez/1007. Estoient, les belles nees,/1008. En couronnes atournees
         maistreces/1263. Estoient, gentes et belles./1264. Mains destriers a haultes selles
          divise :/[III-1]A la fleur des plus belles, ma tres redoubtee maistresse, Tres
      ces nouvelles/2501. Qui si bonnes et si belles/2502. Me furent que de grant joye/
          chevaux, plus de mille/3027. Choses belles voulz avoir,/3028. Et mis grant peine
         j’en puisse avoir/[B-VII,8]Bonnes et belles./[B-VII,9]Sain de corps suis, mais
       sont, a dire voir,/[B-VII,16]Bonnes et belles./[B-VII,17]Et j’en suis si longuement
        vo doulçour veoir/[B-VII,24]Bonnes et belles./[B-VII,25]Dieux voz querelles/[B-VII
       lieu ou n’a, voir,/[B-VII,29]Bonnes et belles./[B-VIII,1]Tres doulz amI,tu m’as reconfortee

benefice
      premier office./2897. Mais pour si fait benefice/2898. Il fait bon garder a porte

benigne
      vous, la /[I-19] doulce pitié de vostre benigne cuer ne m’eust peu souffrir en tel

benoite
         braz au col. Il y a :/3097. [Balade] Benoite soit la journee,/3098. Le lieu, la

bernage
      qui faciez a present/883. Chevalerie et bernage./884. Mainte dame de parage/885. A
       joenne aage,/1100. Tout le jour, et se bernage/1101. Y fis, aucun loz avoir/1102

besoignes
      ]vous pourrez, que vous ordeniez de voz besoignes en tel maniere /[IV-21]que soiez

besoing
         comment n’en quel guise,/1134. N’est besoing que le devise,/1135. Car la ne gist
              en haste,/2549. Car moult grant besoing le haste,/2550. Ce n’est pas chose
       cuidoit le seigneur/2931. Trouver, car besoing greigneur/2932. N’en ot oncques en
          et dueil m’osterent./3301. Et grant besoing en avoye,/3302. Car certes j’estoye
       Est sien. Pour elle mourroie,/3551. Se besoing ert, n’est pas fable./3552. Si pri

bestourné
      /[RII,7]Mon bien sera destourné,/[RII,8]Bestourné/[RII,9]En langour et trestourné

beu
            le vin. Si beusmes,/320. Et quant beu et mengié eusmes,/321. La priay que de

beumes
       souppé eusmes,/768. Aprés espices nous beumes./769. Puis menestrelz s’avancierent

beusmes
        attendre/319. Nous convint le vin. Si beusmes,/320. Et quant beu et mengié eusmes

beuvoye
       Qu’au lit tout coy en estoie./1360. Ne beuvoye ne goustoye/1361. Viande ou saveur

bien
      . Nouvel dit, car tel m’en prie/10. Qui bien puet, sanz qu’il deprie,/11. Comander
      suis. C’est un seigneur /13. A qui  doy bien obeïr,/14. Si m’a voulu regehir/15. De
        de chascun tenue/111. Bonne, belle et bien aprise,/112. Tele que chascun la prise
       pucelle que l’en prise/148. Et la dame bien aprise/149. Mon cousin et moy menames
       sa royal personne/158. Dont chascun en bien raisonne./159. Si tost que l’avons veüe
       /165. Beau cousin, pas ne savoie./166. Bien viengniez ! Et quelle voye/167. Si seulet
        /267. Lors fus je moult esperdu,/268. Bien cuiday estre perdu/269. Quant l’amoureux
           279. Ne sçavoye a sa  parole./280. Bien devoit tenir a fole/281. Ma contenance
         s’en prist a soubzrire,/423. Et croy bien qu’il advisoit/424. Que ja mon cuer y
           /437. L’avisay a sa fenestre./438. Bien le voulsisse ailleurs estre !/439. Toutesfois
       l’ostel quant nuit devient ?/446. Mais bien va qui s’en revient ! »/447. Mot ne lui
       fut temps d’aler couchier,/462. En lit bien paré et chier/463. Me couchay, mais ne
          /499. Plus ne demand d’elle ou tout bien s’amasse./500. Graces te rends [qui la
       Tres largement en donnasse,/518. Et si bien me gouvernasse/519. En honneur qu’en
       dame en grace/523. Me prensist par mon bien faire./524. Ainsi vouloie parfaire/5
       ce je meisse a effait./537. Si changay bien ma maniere,/538. Car toute m’entente
           sur la pointe/651. D’un estanc est bien assis/652. Ou de grosses tours a six
      arreste,/739. Et toutes je saluay./740. Bien croy que coulour muay,/741. Si dis :
               se seirent/756. Aprés elle qui bien sirent./757. Et par la sale ensuivant
          /764. Furent, je ne le devins,/765. Bien serviz, croy, au soupper./766. Et, sans
      3. Si qu’il sembloit que volasse !/804. Bien estoit drois que j’alasse/805. Present
                   861. Dist : « Beau cousin, bien viengnez !/862. Bien estes enbesoingnez
        : « Beau cousin, bien viengnez !/862. Bien estes enbesoingnez,/863. Et qui belle
       arroy/952. Entra que parent a roy/953. Bien sembla en tout atour :/954. Hëaume lancié
      eulx y a, voir,/989. Son devoir si tres bien fait/990. Que renom de leur bienfait
       Que renom de leur bienfait/991. Devoit bien par raison estre./992. Or commence en
       toute emprainte,/1005. Sus eschaffaulz bien pareez/1006. Par maints degrez separeez
      062. Le chappel vert. Lors me mis/1063. Bien acompaignié en voye,/1064. Car moult
       disant que grant honte/1077. Seroit se bien ne joustoie/1078. Quant si noble tymbre
        la lance baissiee,/1080. Desirant que bien l’assiee ,/1081. Poins destrier sans
      8. De mon fait, fors tant qu’a si/1089. Bien  fait tint la belle nee/1090. Ce que fis
            gaignié avoyent/1112. Le pris, et bien le savoyent./1113. Mais croy que pour
       en diroye toute somme ?/1131. Trestous bien et bel le firent,/1132. Mais tous les
      1252. Escuiers qui se y porterent/1253. Bien et bel en toute guise./1254. De vert