ms Rennes Champs Libres 255, f 188v,
                  détail

Le cycle du Lancelot-Graal,
traduit par
Micheline de Combarieu du Grès

Lancelot en prose
(édition A. Micha, Textes littéraires français, Droz, 1978-1983)
La Quête du saint Graal
(édition A. Pauphilet, CFMA, Champion, 1923)
La Mort du Roi Arthur
(édition J. Frappier, Textes littéraires français, Droz, 1964)

mise en page Denis Hüe, avec l'aide de François Hüe pour la partie technique
NB: cette page n'est pas optimisée pour Internet Explorer et sera bien lue avec tout autre navigateur










PRÉSENTATION



J'ai essayé de la rendre claire et commode pour un lecteur qui ne souhaite avoir accès à l'œuvre qu'à partir de la traduction, mais aussi pour celui qui veut se référer aux textes édités en ancien français.

L'ensemble du cycle (Lancelot, Quête du Graal, Mort du roi Arthur) est divisé en unités narratives qui commencent toutes par la formule "Ici, le conte dit que"... et se terminent sur "Le conte n'en dit pas plus long sur x... et revient à y." Ces unités sont ce qui ressemble le plus à nos modernes "chapitres" : dans chacune d'entre elles, on voit à l'œuvre les mêmes personnages, engagés dans une même action (qui peut comporter de nombreuses péripéties), située dans un même lieu. Elles sont indiquées en chiffres romains.

A l'usage du lecteur qui utiliserait la traduction pour se faciliter l'accès aux textes originaux, j'ai conservé les marqueurs des éditions de référence (celles d'Alexandre Micha pour le Lancelot, d'Albert Pauphilet pour la Quête et de Jean Frappier pour la Mort du roi Arthur).

. indication des pages en caractères gras et en cours de texte. [p.1...] pour tout le cycle.

. indication des paragraphes en chiffres arabes en marge pour la Quête et la Mort du roi Arthur.

Le lecteur qui découvre le Lancelot ne pourra qu'être surpris par la numérotation des volumes qui le composent : t.VII, VIII, puis I, II... Cet ordre correspond à celui de l'histoire et du manuscrit traduit. Mais, bien que contenant la première partie du récit, les tomes VII et VIII ont été publiés après les autres dans l'édition moderne. C'est pour la même raison que la numérotation des chapitres (en chiffres romains) va de Ia à LXXIa (t.VII et VIII), avant de commencer à I... (t.I-VI).

NOTE SUR LA TRADUCTION

Elle se veut un outil de lecture et non de travail. Donc, pas de notes, de vocabulaire, ou de civilisation. (Je ne saurais dire que cela m'ait facilité la tâche !). Les mots et expressions qui se réfèrent à des faits médiévaux (objets, éléments de décor naturel ou bâti, titres et termes de relations politiques ou sociales, etc...) se trouvent dans nos actuels dictionnaires d'usage courant, avec le sens qu'ils ont dans le Roman. Pas de notes non plus pour justifier tel ou tel choix de traduction. Sur un aussi long espace de texte (environ 3500 pages), il est évident que j'ai rencontré des mots, des morceaux de phrase, voire des phrases entières dont le sens m'échappait ou me laissait hésitante entre deux ou plusieurs significations différentes. Le plus souvent, ce n'était pas le mot ou la phrase en soi qui faisait problème, mais sa relation de cohérence avec ceux/celles qui le/a précédaient ou le/a suivaient. Entre un mot-à-mot prudent et l'établissement de ce qui me paraissait être clarté et cohérence, au risque de la faute, j'ai choisi l'aventure. Sans doute cette errance m'a-t-elle parfois induite en erreur. Je n'ai pas de regret de l'avoir élue... et j'en profite pour remercier mes guides (au départ d'une étape, le chevalier se renseigne auprès de son hôte sur le chemin à prendre) : les copistes médiévaux qui, avec leurs variantes d'écriture, indiquent que, pour eux déjà, le passage qui vous arrête n'allait pas de soi ; les traducteurs modernes sur ou contre qui s'appuyer. Certains usages d'écriture, qu'il s'agisse de la période médiévale dans son ensemble, ou plus précisément de la prose des premières décennies du 13e siècle, sont si différentes des nôtres qu'à être suivis sans modération, ils peuvent devenir des obstacles à la lecture : incises, appellatifs, titres accolés aux noms, adjectifs redoublés voire triplés, répétitions en tous genres. On nous a appris à les proscrire ou à n'en pas abuser et même si, dans nos essais personnels d'écriture, il nous paraît parfois difficile d'obéir à ces règles, nous supportons mal que d'autres les ignorent. J'ai donc allégé, mais pas sabré. Cette prose se plie à des usages variés : des dialogues dont les répliques à un ou deux mot(s) feraient envie aux feuilletonistes du 19e siècle, aux périodes cadencées de ceux des personnages plus ou moins frottés de "clergie", en passant par les adages ou les développements de "lieux communs" empruntés aux "arts de rhétorique." Elle a surtout un rythme, dans l'ensemble assez lent, mais propre à une lecture à haute voix, en petit comité. C'est surtout ce rythme que j'ai essayé de sauvegarder, et cela de façon continue : des phrases qui s'allongent par rapport à la brièveté et à la rapidité de l'octosyllabe romanesque (à la façon de Chrétien de Troyes) et au décasyllabe de la narration épique, mais qui n'ont pas le développement syntaxique circonstanciel de celles du XVIIe siècle... et de Cicéron. Cette traduction se veut route empierrée, voie, sente et sentier. Dans cette forêt d'aventures où l'on peut s'égarer, il y a toujours mille chemins ouverts. J'ai essayé de cartographier le mille et unième.

SOMMAIRE


LANCELOT EN PROSE



Tome VII

Ia -XXIa [p.1-260] - Prologue. La guerre (de Benoÿc) et de Gaunes. L'enfance des héros (Lancelot et ses deux cousins : Lionel et Bohort). La retraite au couvent de leurs mères.

A la fin de l'épisode, les enfants mis à part (qui arrivent au seuil d'âge de leur propre histoire), ceux qui en ont été les principaux personnages sont morts ou ne jouent par la suite qu'un rôle très effacé (à nuancer pour la Dame du Lac  à qui Lancelot doit son surnom et son enfance d'orphelin comblé), voire inexistant. Le lieu de l'action change aussi : on passe du continent (Benoÿc et Gaunes se situent fictivement entre Berri, Bretagne et Normandie) à l'Angleterre – l'autre Bretagne –, au royaume de Logres et à la cour du roi Arthur.

Mais l'essentiel du roman a été mis en place :

XXIIa - XLVIIIa [p.261-457] Les premiers exploits de Lancelot.

Le relevé ci-dessus fait apparaître que tous les chapitres n'ont pas été mentionnés :

Avec l'adoubement de Lancelot et ses premiers exploits, on entre dans le cœur romanesque du Lancelot, dans le temps et l'espace des aventures et des "chevaliers errants" - qui s'égareront parfois, mais se définissent comme ceux "qui vont à l'aventure en la recherchant." Cette façon de raconter l'histoire va de pair avec un accent mis sur le personnage représenté dans son individualité, voire sa singularité (chaque aventure aura son héros, chaque héros trouvera ses aventures), plutôt que sur le(s) groupe(s) dont il fait partie (famille, seigneurie, royaume, Table Ronde), mais n'est pas contradictoire avec ce que nous avons écrit précédemment sur le sujet réel du cycle : l'histoire du royaume.

Au début du 13e siècle, la France du nord (celle de langue d'oïl) est un pays de droit coutumier. Les "bonnes coutumes" sont celles qui permettent aux fiefs et au royaume de vivre en harmonie ; elles sont à la fois une réalité (dans le meilleur des cas) et un idéal : le roi doit les respecter, les faire respecter... ou les instaurer en remplacement des "mauvaises coutumes."

Ce que le roman appelle "le temps des aventures" – et que l'auteur présentera plus tard – correspond précisément à l'instauration, non dans le domaine royal mais sur des terres qui dépendent d'Arthur par le système des fiefs ou sur d'autres, plus éloignées, marginales et indépendantes, de "mauvaises coutumes" qui nuisent à l'harmonie du royaume. Leur abolition par les chevaliers, qui est un leitmotiv du récit, a donc une dimension politique.

Avec ces "mauvaises coutumes", si on passe de l'individuel (la prouesse et la gloire du chevalier qui en vient à bout) au politique (le royaume, de la subversion au bon gouvernement), on passe aussi du politique au spirituel : si certaines d'entre elles ont été instaurées par des seigneurs violents et orgueilleux (voir la leçon de chevalerie donnée à Lancelot par la Dame du Lac avant son adoubement, XXIa), d'autres supposent l'intervention de puissances spirituelles mauvaises (à la Douloureuse Garde, par exemple). La victoire contre leurs suppôts peut bien inclure le recours à l'épée, elle ne s'obtient pas sans le signe de croix. La lutte contre ces puissances du mal est donc la première étape qui fait de la "chevalerie terrienne" (en quête de gloire et d'amour) une "chevalerie spirituelle" (en quête de Dieu). C'est ainsi que se prépare la quête du Graal dont ce sera l'objet unique.




Tome VIII

I    Guerre de Galehaut contre Arthur - Compagnonnage de Lancelot et Galehaut : XLIXa-LIIa [p.1-128]

II   Quête de Lancelot par Gauvain (I) : LIVa-LXa [p.132-243]

III   Quête de Gauvain par Hector : LXIa [p.243-322]

IV  Quête de Lancelot par Gauvain (2) : LXIIIa-LXIVa [p.325-393]

V   Les deux quêtes aboutissent après quelques épisodes qui mettent à nouveau en valeur Hector (contre Persidès, LXVa) et Gauvain (au pont Norgalois, LXVIIa) : [p.394-430]

VI  Guerre des Saxons et des Irlandais contre Arthur : épisode de la Roche-aux-Saxons : LXXa-LXXIa [p.431-490]

    A l'intérieur de cette suite de guerres et d'aventures, trouvent place, mais sans y occuper de chapitre entier :

Deux épisodes guerriers (I et VI) qui mettent en valeur des collectivités encadrent des chapitres consacrés aux aventures de Gauvain et d'Hector. Amours et amitiés jouent partout un rôle non seulement sentimental, mais aussi politique.




Tome I

I    Galehaut et Lancelot en Sorelois. Annonce de la mort de Galehaut : I-II et IV-V [p. 1-18 et 32-88]

II   Episode de la "Fausse Guenièvre" : III et VI-IX [p. 19-31 et 88-175]

III  Enlèvement de Gauvain par Karadoc. Quête de Gauvain par le duc de Clarence (Galescalain), Yvain et Lancelot, puis, par l'ensemble des forces d'Arthur : X-XXVIII [p.175-348]

IV  Mort de Galehaut : XXIX-XXXV [p.349-389]


La très longue quête de Gauvain comprend de multiples épisodes. Elle fait surtout apparaître un nouveau procédé narratif. Alors que, jusque là, chaque aventure était réservée à un chevalier (sauf à mentionner des échecs antérieurs), on a, ici, trois chevaliers lancés dans la même entreprise et qui passent, l'un après l'autre, par les mêmes étapes. Leurs échecs et succès permettent de les classer l'un par rapport à l'autre.

Dans le détail :

Lancelot accomplit toutes les aventures auxquelles ont échoué ses deux compagnons : il extrait Drian du coffre, ramène la lumière à Escalon l'Enténébré, libère les prisonniers de la Vallée-sans-retour (il s'y affirme comme seul amoureux irréprochable), il délivre Gauvain (aidé par l'armée d'Arthur) [p.193-195 ; 262-266 ; 284-300 ; 336-348]

Deux remarques :




Tome II

XXXVI-LIII [p.1-279] - Le Conte de la Charrette et ses suites.

XXXVI-XL - Lancelot au pays de Gorre. Délivrance de Guenièvre.

XLI-XLII - Lancelot tue Méléagant, le ravisseur de la reine.

XLIII et XLIX - Lancelot tue Argondras qui l'avait accusé d'avoir tué Méléagant en trahison.

On a là une version en prose du roman (en vers) de Chrétien de Troyes Le Chevalier à la Charrette. On y retrouve la plupart des épisodes mis en œuvre par le romancier champenois, mais présentant parfois une signification différente : c'est en particulier le cas de l'aventure du "Saint Cimetière" qui, à la fois, qualifie Lancelot pour la délivrance de la reine et des exilés au royaume de Gorre et le disqualifie pour l'achèvement de la (future ) quête du Graal.

Le Conte de la Charrette n'est plus, ici, qu'un élément qui doit s'insérer dans l'ensemble du roman. Aussi, certains des chapitres :

LIII-LXIX [p.279-419] - La quête de Lancelot (début).

LIV-LX - Origine de la quête.

LXI-LXIX - Déroulement de la quête (début).

      On y suit les aventures de Gauvain (LXI, LXIII, LXV- LXVI) – et le chapitre LXIX est consacré aux portraits de Gauvain et de ses quatre frères – mais aussi d'Agloval, frère aîné de Perceval (LXII), de Dodinel (LXIV), d'Hector des Marais (LXVII) et d'Yvain (LXVIII).

      On y voit Gauvain échouer dans une aventure dont la portée spirituelle annonce celles du Graal (LXI) et surtout, à Corbenyc où apparaît le Graal, méconnaître la portée de la scène et se faire malmener au cours d'une série d'aventures nocturnes (LXVI).

Ce sont donc, successivement, à quelques dizaines de pages de distance, Lancelot et Gauvain, les deux plus prestigieux représentants de la chevalerie arthurienne, qui sont dénoncés comme n'ayant pas les qualités nécessaires à ces aventures du Graal dont l'astre s'est, dès lors levé, sur l'horizon chevaleresque et courtois.




Tome IV

Commencée au "chapitre" LXI, la quête de Lancelot par un groupe de chevaliers de la Table Ronde se poursuit jusqu'au "chapitre" LXXXIV (fin du tome IV) ; elle se conclut par le retour à Kamaalot de Lancelot et des quêteurs qui font le récit de leurs aventures.

Ainsi que dans les "chapitres" LXI-LXIX (fin du tome II), on lit, dans la suite de cette très longue séquence narrative, des épisodes dont les différents quêteurs sont les héros = toujours les frères de Gauvain (Agravain en LXX, Guerrehet en LXXI, Gaheriet et les deux autres en LXXII et LXXVI)

Mais si Lancelot est objet de quête (pour ses compagnons) et de regret (pour la reine et la cour : LXXIII, LXXIV), il est aussi sujet d'aventures (LXXV-LXXVI ; LXXVIII-LXXIX ; LXXXIII-LXXXIV) dont le récit, selon la technique habituelle de l'œuvre, est "entrelacée" avec ceux qui concernent les autres personnages.

Ses aventures donnent de lui une image ambivalente. Héros triomphant : il est un preux sans égal (LXXVIII, LXXXIII, LXXXIV), un parfait amoureux (LXXXIII). Héros éprouvé et mis en difficulté : empoisonné (LXXVI), emprisonné (LXXVIII), compromis dans des aventures peu glorieuses (LXXVIII) ; abusé, ce qui l'amène à choisir le mauvais camp (LXXVI). Aimé des hommes (le roi Arthur, ses cousins Lionel et Bohort, etc.) et des femmes (la reine, la jeune fille guérisseuse qui lui voue sa virginité en LXXVI), mais haï aussi (d'un amour-haine par Morgue : LXXXIII ;  par une grande partie de la cour :  LXXXIV), et parfois embarrassé pour répondre à l'amour (LXXVI).

Enfin, comme déjà au début de cette quête de Lancelot (tome II), Corbenyc, la cité du Graal est un lieu de passage obligé pour ceux qui, plus tard, avaient l'objet sacré comme but ultime de leurs recherches. Après le passage manqué de Gauvain (tome II), on a, dans le tome IV, celui de Lancelot (LXXVIII-LXXIX) qui lui réserve un rôle à part : on sait, de longue date, qu'il ne sera pas le Bon Chevalier, seul capable de mener à bien la plus haute des quêtes – mais il engendre celui qui en sera le héros – ce Galaad qui reprendra et gardera le nom perdu de son père. On a aussi celui de Bohort (LXXXII). Le comportement des trois chevaliers (Gauvain, Lancelot, Bohort) les classe dans une nouvelle échelle, celle des valeurs spirituelles.  




Tome V

Si, à la fin du volume précédent (LXXXIV), la quête de Lancelot a pour aboutissement son retour, elle présente, cependant, un aspect d'inachevé puisque deux des quêteurs, Lionel et Bohort, manquent à l'appel. S'ensuit donc une autre quête – dans laquelle Lancelot change de rôle : on le recherchait, c'est maintenant lui qui recherche – qui a pour but de les retrouver, ce qui se fera assez vite (LXXXVIII, XCI). Tous les compagnons pourraient donc rentrer à Kamaalot, si plusieurs disparitions successives de Lancelot ne les en empêchaient ; ces disparitions ont des causes diverses :

La nouvelle quête de Lancelot, engagée dès sa première disparition, va donc se poursuivre dans le tome VI.

A plusieurs égards, ces épisodes (la constitution en un volume, correspond à une nécessité éditoriale actuelle, mais n'a rien à voir avec la construction du texte lui-même) n'innovent pas (certains font même redite) :

Mais, s'accentuent certains traits déjà présents dans la première quête de Lancelot (deuxième partie du tome II et tome IV) :




Tome VI

I   La deuxième quête de Lancelot (fin) [p.1-30]

II  La deuxième guerre de Gaule [p.31-170]

III Derniers épisodes [p.171-244]

Les premières pages du volume mettent fin à la quête de Lancelot commencée au tome IV, mais qui a inclus, comme on l'a vu, de nombreux épisodes dérivés. Ici, la cour est à nouveau – enfin – au complet, puisque quêteurs et quêté sont de retour.

L'épisode de la "deuxième guerre de Gaule" est symétrique de celui qui ouvrait le Lancelot (tome VII) : le royaume arthurien, troublé par l'usurpation de Claudas, retrouve son harmonie avec la reconquête des terres de Benoÿc et de Gaunes ainsi que la fuite de l'usurpateur.

Arthur, menacé par l'est (tome VII, Claudas), par l'ouest (tome VIII, Galehaut), par le nord (tome I, les Saxons conquérants de l'Ecosse), par le sud (tome VI, les Romains alliés de Claudas) a, dès lors repoussé tous ses ennemis de l'extérieur.

Cependant, comme le montrent les derniers épisodes du tome VI, ce n'est pas pour autant une royauté heureuse qui s'instaure : les "derniers" épisodes du Lancelot annoncent en effet une double suite :




LA QUÊTE DU SAINT GRAAL

I          Le départ pour la quête du Graal [p. 1-26]

II         La Quête [p.26-246]

                  – Premières aventures [p.26-55] : échecs de Baudemagus, de Mélyant et de Gauvain (1)  vs succès de Galaad (1)

                  – Aventures de Lancelot (1) [p.56-71]

                  –Aventures de Perceval [p.71-115]

                  – Aventures de Lancelot (2) [p.115-146]

                  – Aventures de Gauvain (2) et d'Hector : échecs [p.147-162]

                  – Aventures de Bohort (succès) et de Lionel (échecs) [p.163-195]

                  – Aventures de Galaad (2) – Retrouvailles avec Bohort et Perceval ; arrivée de la sœur de Perceval. Aventure et histoire de la nef "de Salomon" et des objets merveilleux qu'elle abrite [p.196-228]

– Aventures communes des trois chevaliers et de la sœur de Perceval [p.228-246]

III Les fins de la quête [p.246-280]

– Lancelot: [p.246-262]

– Bohort, Perceval, Galaad [p.263-280]




LA MORT DU ROI ARTHUR

        – Sur fond de tournois (Winchester, Tannebourg, Kamaalot), pâles succédanés des aventures achevées avec la quête du Graal, soupçons, malentendus, ruptures, haines rongent les protagonistes de la cour royale, préparant l'implosion finale de l'univers arthurien :

    Le roi Arthur est amené par les dénonciations d'Agravain [p.5 sq. ; p.107 sq.], par la découverte de la salle aux images [p.55-66] du fait de Morgue, par la mort de la demoiselle d'Escalot [p.87 sq.] à croire à la culpabilité de Lancelot et de Guenièvre.

           Guenièvre
    –  est amenée à croire à l'infidélité de Lancelot [p.49 sq.]
   – est accusée à tort d'avoir voulu assassiner, en l'empoisonnant, un chevalier de la cour (mais elle sera défendue avec succès par Lancelot) [p.81 sq.].

– Conséquences :

       rupture de Bohort (et du lignage du roi Ban) avec la reine [p.37 sq.]

     condamnation à mort de Guenièvre surprise en (quasi) flagrant délit d'adultère, mais Lancelot et les siens l'enlèvent et l'emmènent à la Joyeuse Garde [p.111-127]

    au cours de cette échauffourée, Lancelot tue deux des frères de Gauvain qui sera, dès lors, son ennemi acharné.

   – Guerre entre Arthur et Lancelot (soutenu par Bohort et tout le lignage du roi Ban). Lancelot accepte de rendre Guenièvre à Arthur qui renonce à l'accuser [p.127-162].

   – Lancelot quitte le royaume de Logres et rentre au pays de Gaunes. A l'instigation de Gauvain, Arthur passe la mer après avoir confié ses terres à Mordret et reprend les hostilités contre Lancelot [p.162-171].

   – La suite du récit entrelace la narration des tentatives de Mordret pour se faire couronner roi et épouser Guenièvre après avoir fait croire à la mort d'Arthur [p.171-181 ; p.210-219] et celle de la guerre sur le continent [p.181 sq.] dont l'épisode central est le duel opposant Lancelot et Gauvain [p.184-205] qui se termine par la victoire du premier, mettant fin au conflit ; Gauvain est mortellement blessé.

   – Les guerres étrangères recommencent : Arthur contre les Romains [p.205-210]. Il est victorieux.

   – Bataille de Salisbury. Anéantissement des deux armées. Mordret et Arthur s'entretuent [p.211-246].

   –  Derniers épisodes : les dernières morts.

            Arthur [p.246-252]

            fils de Mordret (à l'issue de la bataille de Winchester [p.253-257]

            Lancelot (qui s'est fait ermite) [p.257-262]

            Bohort (qui s'est fait ermite [p.262-63].

TABLE  DES  MATIERES

N.B.= le lecteur retrouvera la table détaillée en tête de chaque volume

TABLE DU TOME 7

Ia : Claudas de la Terre Déserte attaque le roi Ban,
vassal d'Arthur

IIa : Chute de Trèbe
IIIa : Mort de Ban. Enlèvement de son fils, Lancelot ;
sa mère, Elaine, entre en religion

IVa : Mort de Bohort, frère de Ban.
Claudas occupe leurs terres

Va : Les deux reines veuves se retrouvent
 à Moutier Royal

VIa : La Dame du Lac élève Lancelot
VIIa :  Claudas détient les fils de Bohort :
Lionel et Bohort

VIIIa : Rivalité de Claudas et d'Arthur
IXa : La Dame du Lac élève Lancelot (suite)
Xa : Arthur manque à ses devoirs de roi
XIa : La Dame du Lac et Claudas
XIIa : Claudas, Lionel et Bohort
XIIIa : Lionel et Bohort chez la Dame du Lac
XIVa : Guerre des gens de Gaunes contre Claudas
XVa : Les trois cousins au lac
XVIa : Guerre de Gaunes (suite)
XVIIa : Guerre de Gaunes (fin)
XVIIIa : La Dame du Lac élève Lancelot (suite)
XIXa : Mort de la reine Evaine
XXa : Cour d'Arthur
XXIa : La Dame du Lac élève Lancelot (fin)
XXIIa : Lancelot à la cour :
adoubement et premières aventures ;
rencontre de la reine Guenièvre

XXIIIa : Lancelot au service de la dame de Nohaut
XXIVa : Lancelot victorieux à la Douloureuse Garde
XXVa : Lancelot et la cour  d'Arthur
XXVIa : Arthur à la Douloureuse Garde
XXVIIa : Gauvain et d'autres chevaliers prisonniers
XXVIIIa : Arthur à la Douloureuse Garde (suite)
XXIXa : Gauvain et ses compagnons libérés par Lancelot (1)
XXXa : Gauvain et ses compagnons libérés par Lancelot (2)
XXXIa : Gauvain et ses compagnons libérés par Lancelot (3)
XXXIIa : Nouvelles aventures de Lancelot
XXXIIIa : Gauvain en quête de Lancelot
XXXIVa : Lancelot au premier tournoi d'Outre les Marches
XXXVa : Gauvain en quête de Lancelot (suite)
XXXVIa : Lancelot chez la dame de Nohaut
XXXVIIa : Gauvain en quête de Lancelot (suite)
XXXVIIIa : Lancelot chez la dame de Nohaut (suite)
XXXIXa : Gauvain toujours en quête de Lancelot
XLa : Lancelot met fin aux enchantements
de la Douloureuse Garde

XLIa : Second tournoi d'Outre les Marches
XLIIa : Gauvain apprend à la cour que le vainqueur
de la Douloureuse Garde est Lancelot

XLIIIa : Une aventure de Lancelot
XLIVa : Songes d'Arthur
XLV : Lancelot contemple la reine
XLVIa : Galehaut défie le roi Arthur
XLVIIa : Lancelot et Daguenet
XLVIIIa : Lancelot prisonnier de la dame de Malehaut

TABLE DU TOME 8

La : Lancelot prisonnier de la dame de Malehaut (suite)
LIa : Quête de Lancelot par Gauvain et d'autres chevaliers
LIIa : Deuxième guerre de Galehaut contre Arthur ;
par amitié pour Lancelot, Galehaut se rend à Arthur.
Premier rendez-vous de Guenièvre et Lancelot.
Galehaut et Lancelot regagnent le Sorelois

LIIIa : Séjour de Lancelot en Sorelois
LIVa : Quête de Lancelot (suite)
LVa : Quête de Lancelot (suite) : aventures de Gauvain
LVIa : Quête de Lancelot (suite) : aventures de Gauvain
LVIIa : Quête de Lancelot (suite) : aventures de Gauvain
LVIIIa : Quête de Lancelot (suite) : aventures de Gauvain
LIXa : Quête de Lancelot (suite) : aventures de Gauvain
LXa : Quête de Lancelot (suite) : aventures de Gauvain
LXIa : Aventures d'Hector
LXIIa : Séjour de Lancelot en Sorelois (suite)
LXIIIa : Quête de Lancelot (suite).
Aventures de Gauvain

LXIVa : Quête de Lancelot (suite).
Aventures de Gauvain

LXVa : Aventures d'Hector
LXVIa : Guerre d'Arthur contre les envahisseurs Saxons
LXVIIa : Gauvain et Hector au Pont Norgalois
LXVIIIa : Gauvain et Hector au Pont Norgalois
LXIXa : Galehaut et Lancelot à l'Ile Perdue
LXXa : Gauvain et Hector retrouvent Lancelot.
Guerre contre les Saxons (suite).
Arthur amoureux de l'enchanteresse Gamille.
Guenièvre et Lancelot.
Arthur, Lancelot et d'autres prisonniers des Saxons

LXXIa : Lancelot libéré. Défaite des Saxons.
Libération de tous les prisonniers.
Suicide de Gamille.
Galehaut et Lancelot retournent en Sorelois

TABLE DU TOME 1

I: Eloge de Galehaut
II: Destin de Galehaut (songes et présages de mort)
III:La fausse Guenièvre : sa messagère accuse la reine
IV: Me Hélie de Toulouse explique ses songes à Galehaut
V: Projets de Galehaut. Annonce d'un épisode ultérieur :
Les deux ponts du royaume de Gorre

VI: La fausse Guenièvre accuse la reine (suite).
Enlèvement du roi Arthur

VII: Nouvelles du roi Arthur.
La fausse Guenièvre est proclamée reine.
La garde de la vraie Guenièvre est confiée à Gauvain (jusqu'à son jugement)

VIII: Lancelot, champion de Guenièvre, est vainqueur
IX: Guenièvre, Galehaut et Lancelot en Sorelois.
Mort de la fausse Guenièvre. Arthur reconnaît à nouveau
Guenièvre comme épouse et comme reine
X: Enlèvement de Gauvain par Karadoc
XI: Quête de Gauvain par le duc de Clarence (début)
XII: Quête de Gauvain par Yvain
XIII Quête de Gauvain par Lancelot  
XIV: Gauvain prisonnier secouru par une demoiselle
XV: Galehaut et Lionel
XVI:Quête de Gauvain par le duc de Clarence (suite)
XVII: Quête de Gauvain par Yvain (suite)
XVIII: Quête de Gauvain décidée par Arthur
XIX: Lancelot au secours d'Yvain et de Sagremor
XX :Quête de Gauvain par Yvain et Lancelot (suite)
XXI: Quête de Gauvain par le duc de Clarence (suite)
XXII: Description de la Vallée sans retour
XXIII: Le duc de Clarence retenu prisonnier dans la Vallée
XXXIV: Lancelot délivre les prisonniers de la Vallée.Enlèvement et séquestration de Lancelot par Morgue
XXXV: Les prisonniers libérés se mettent en quête de Gauvain
XXVI: Lancelot, libéré sur parole par Morgue (1) rejoint les autres quêteurs
XXVII: Combats pour libérer Gauvain.Yvain et le duc de Clarence sont faits prisonniers
XXVIII: Combats pour libérer Gauvain (suite) : Lancelot tue Karadoc ; délivrance de Gauvain.Lancelot regagne sa prison
XXIX: Morgue fait accuser Lancelot à la cour d'Arthur de relations coupables avec la reine.Galehaut, Lionel et Gauvain partent en quête de Lancelot
XXX: Quête de Lancelot par Galehaut
XXXI: Lancelot libéré sur parole par Morgue (2)
XXXII: Quête de Lancelot par Lionel qui rejoint Galehaut
XXXIII: Quête de Lancelot par Gauvain et Yvain : Ils le retrouvent, mais celui-ci refuse de les suivre à la cour
XXXIV: Lancelot manque Galehaut en Sorelois et repart.Rumeur de sa mort
XXXV: Mort de Galehaut

TABLE DU TOME 2

XXXVI : Enlèvement de Guenièvre par Méléagan ; Lancelot (sur
la charrette) et Gauvain poursuivent le ravisseur

XXXVII : Lancelot en quête de Guenièvre (la jeune fille violée,
le peigne de la reine, le Saint Cimetière)
.
XXXVIII : Lancelot en quête de Guenièvre (le Pas des Pierres,
le Pont de l'Epée)
.
XXXIX : Combat de Lancelot contre Méléagant ; délivrance de
Guenièvre ; Lancelot fait prisonnier par Méléagant

XL Bohort, l'autre chevalier à la charrette .
XLI : Lancelot au tournoi de Pomeglai.
XLII : Evasion de Lancelot qui affronte Méléagant et le tue
XLIII : Aventures de Lancelot ; il blesse Hector des Marais
Et Lionel

XLIV : Aventures de Bohort (défense de la demoiselle de
Honguefort)

XLV : Aventures de Bohort (défense de la demoiselle de
Honguefort, suite)

XLVI : Aventures de Bohort (défense de la demoiselle de
Honguefort)
.
XLVII : Aventures de Bohort (la demoiselle"aux fers" ; le
Chevalier à l'épée dans la main ; le tournoi du roi
Brangoire : Bohort vainqueur)

XLVIII : Bohort chez le roi Brangoire : les"gabs"des chevaliers ;
Bohort et la fille du roi. Autres aventures
de Bohort
.
XLIX : Aventures de Lancelot : il découvre le tombeau de Galehaut ;
il sauve du bûcher la soeur de méléagant

L Aventures de Lancelot : combats victorieux ; funérailles de
Galehaut à la Joyeuse Garde

LI : Aventures de Bohort (en quête de Lancelot)
LII : Baudemagus apprend que c'est Lancelot qui a tué son fils
LIII : Aventures de Bohort (enlèvement de Guenièvre).
Dodinel et Sagremor

LIV : Aventure de Sagremor, prisonnier de Mathamas
LV : Aventure de Dodinel.
LVI : Lancelot, la vieille demoiselle et Grifon du mauvais
Passage

LVII : Guenièvre croit Lancelot mort.
LVIII : Lancelot et la Vieille Demoiselle.
LIX : Dodinel prisonnier
LX : Début de la quête de Lancelot par Gauvain et d'autres.
Histoire de la Croix Noire

LXI : Histoire de l'épée brisée ; Gauvain et ses compagnons
échouent à la ressouder

LXII : Agloval en quête de Lancelot
LXIII : Gauvain en quête de Lancelot
LXIV : Hector en quête de Lancelot
LXV : Hector vainqueur de Gauvain au tournoi du Moulin.
Tous deux échouent à l'aventure du tombeau
en feu

LXVI : Gauvain à Corbenyc : apparition du Graal qu'il ne
reconnaît pas

LXVII : Hector délivre une jeune fille
LXVIII : Yvain vient en aide à une jeune fille .
LXIX : Gauvain de Gauvain et de ses frères. Un méfait
de Mordret


TABLE DU TOME 4

LXX: Une aventure d'Agravain
LXXI: Aventures de Guerrehet
LXXII: Aventures de Gaheriet : joute avec Guinas ;
il délivre Brandélis, triomphe de Guidan, de Sorneham,
libérant ainsi deux de ses frères (Agravain et Guerrehet).
Les trois frères viennent en aide à Kalès en guerre contre ses fils.
LXXIII: Bohort va au secours de la dame de Galvoie.
Quête de Lancelot

LXXIV: Guenièvre envoie une messagère à la dame du Lac
LXXV: Guenièvre a des nouvelles de Lancelot
LXXVI: Lancelot, la source empoisonnée et la jeune fille guérisseuse.
Lancelot au service des fils de Kalès.
Une aventure de Lionel
LXXVII: Une aventure d'Hector
LXXVIII: Lancelot, enlevé par Morgue, lui échappe.
Lancelot vainqueur au tournoi de la Charrette.
Lancelot à Corbenyc ; engendrement de Galaad
LXXIX:Lancelot arrache une demoiselle à son ravisseur ;
il apprend qu'Hector est son frère ;
il est pris dans une ronde magique
LXXX: Yvain affronte Bohort.
Yvain et le géant Maudit
LXXXI: Bohort à Corbenyc. Autres aventures
LXXXII: Gauvain a des nouvelles de Lancelot
LXXXIII: Lancelot met fin à la ronde magique. Lancelot prisonnier dans un puits infesté de serpents, mais délivré par une demoiselle qu'il sauve, ensuite, du bûcher. Autres aventures
LXXXIV: Lancelot au tournoi de Kamaalot.
Mise par écrit des aventures

TABLE DU TOME 5


LXXXV: Quête d'Hector et de Lionel par Bohort, Lancelot
et d'autres chevaliers. Destruction de Blanche Epine.
Bohort tue le géant Maudit.
Délivrance d'Hector et de Lionel
LXXXVI: Lancelot prisonnier de Morgue ;
la Salle aux images
LXXXVII: Quête de Lancelot par Gauvain et d'autres chevaliers
LXXXVIII: Lancelot s'évade
LXXXIX: Lancelot et Lionel à l'abbaye de la Petite Aumône.
Histoire de l'abbaye (début)
XC: Histoire de l'abbaye (fin)
XCI: Lancelot affronte Bohort sans le savoir et libère
les compagnons de la Table Ronde prisonniers
XCII: Lionel rejoint ces chevaliers
XCIII: Lancelot à la tombe de son aïeul.
Première apparition du cerf blanc et des six lions.
Aventure de la source aux deux sycomores (début)
XCIV :Claudas arrête la messagère envoyée
 à la dame du Lac par Guenièvre
XCV: Aventure de la Source aux deux Sycomores (fin).
Lancelot et le chevalier au brancard.
Annonce du tournoi de Paningue
XCVI: Deuxième apparition du cerf blanc et des six lions.
Mordret tue un ermite. Tournoi de Paningue :
Lancelot, incognito, s'y distingue
XCVII: Suites du tournoi
XCVIII: Bohort à Corbenyc
XCIX: Aventures de Lancelot : meurtres et quiproquos

TABLE DU TOME 6

C : Retrouvailles générales à la cour. Brumant est foudroyé
CI : Les compagnons racontent leurs aventures. Préparatifs
CII : Début des hostilités : succès, puis difficultés des Bretons
CIII : Avant la bataille
CIV : Batailles devant Gaunes
CV : Lancelot et Arthur vont au secours des leurs. Arthur
CVI : Quête de Lancelot par Bohort, Hector et Lionel.
CVII : Folie de Lancelot : un chevalier et un ermite échouent à lui
CVIII : Hector et Perceval à l'Ile de Joie. Hector apprend à Lancelot que la reine le rappelle à la cour. Adolescence de
Galaad dans une abbaye proche de Kamaalot.
Annonce de son destin par un ermite

LA QUÊTE DU SAINT GRAAL
TABLE DES MATIERES

I: Départ pour la quête du Graal

II: Baudemagus, Mélyant, Galaad

III: Sens de l'aventure de Mélyant : Galaad à la Cité aux Pucelles

IV: Les erreurs de Gauvain à la Cité aux Pucelles

V: Lancelot réprouvé et pénitent

VI: Aventures de Perceval

VII: Aventures de Lancelot

VIII : Songes de Lionel et de Gauvain

IX: Aventures de Bohort et de Lionel

X: Bohort, Perceval et Galaad à bord de la nef merveilleuse (1) :
histoire de l'épée

XI: La nef merveilleuse (2) : sa construction

XII: Aventures de Bohort, Perceval et Galaad : Château Carcelois,
guérison de la lépreuse par la sœur de Perceval.
Départ de Bohort

XIII: Séparation de Perceval et Galaad

XIV: Navigation de Lancelot et Galaad ; Lancelot à Corbenyc
retour de Lancelot à la cour

XV: Retrouvailles de Bohort, Perceval et Galaad : liturgies de Corbenyc et de Sarraz

LA MORT DU ROI ARTHUR
TABLE  DES  MATIERES

I      Tournoi de Winchester

II     La demoiselle d'Escalot

III     Tournoi de Tannebourg

IV    Arthur chez Morgue ; il découvre la "Salle aux images"

V     Lancelot et Bohort quittent la cour d'Arthur

VI    Empoisonnement du frère de Mador de la Porte

VII    Lancelot blessé par la flèche d'un chasseur

VIII    Mador accuse la reine d'avoir empoisonné son frère.
Mort de la demoiselle d'Escalot

IX    Lancelot apprend l'accusation portée contre la reine

X     Lancelot défend la reine par les armes contre Mador :
il est victorieux. Agravain dénonce les amants à Arthur.
Agravain tend un piège aux amants : Lancelot réussit à s'échapper

XI    La reine est condamnée au bûcher :
Lancelot et les siensl'enlèvent et l'emmènent à la Joyeuse Garde

XII    Arthur décide de faire la guerre à Lancelot

XIII   Echec d'Arthur devant la Douloureuse Garde.
Arthur reprend Guenièvre auprès de lui, mais décide de poursuivre la guerre contre Lancelot qui rentre en Gaule avec les siens

XIV    Adieux de Lancelot au royaume de Logres ; couronnement de Bohort et de Lionel

XV    Siège de Gaunes par Arthur

XVI   Mordret tente de prendre le pouvoir au royaume de Logres et d'épouser Guenièvre qui se barricade dans la tour de Londres

XVII  Duel de Gauvain et de Lancelot qui l'emporte. Arthur lève le siège de Gaunes. Guerre contre les Romains : Arthur est vainqueur

XVIII  Arthur apprend la trahison de Mordret et rentre en Grande-Bretagne. Agonie de Gauvain

XIX   Mordret apprend le retour d'Arthur et décide de l'affronter

XX    Guenièvre réussit à fuir Londres et trouve asile dans un monastère

XXI   Mort de Gauvain et de la dame de Beloé

XXII  Mauvais présages avant la bataille (songes d'Arthur : vision de Gauvain ; la Roue de la Fortune ; l'inscription de Merlin).
Bataille de Salisbury : les deux armées sont anéanties ; Arthur et Mordret s'entretuent.
Arthur à la Chapelle Noire : il tue Lucan ; disparition d'Escalibur ; il part sur le navire des fées ; son corps est enterré à la Chapelle Noire.
Bataille de Winchester entre Lancelot et les fils de Mordret qui y sont tués, ainsi que Lionel.
Lancelot ermite

XXIII  Hector rejoint Lancelot à l'ermitage.
Mort d'Hector, de Lancelot (ses funérailles à la Joyeuse Garde).
Bohort meurt après s'être fait ermite