:

Artistique et Archéologie

P. BRUNEAU et P.Y. BALUT

Presses de l'Université de Paris-Sorbonne, 1997


 

Cet ouvrage qui se présente comme un traité complet d'archéologie constitue également une remarquable introduction à la théorie de la médiation.

 

Présentation de l'ouvrage

En 1989 paraissaient les six premiers chapitres d'Artistique et archéologie. Le présent volume les reprend, corrigés et augmentés, suivis des huit demiers, pour constituer, dans la ligne des articles de RAMAGE, le traité complet d'une archéologie et d'une histoire de l'art radicalement refondées.

Parce qu'elle s'en trouve aujourd'hui dépourvue, on propose ici d'assigner à l'archéologie un objet qui ne peut être que les produits de la conduite outillée l'art au sens latin du terme, non par passéisme, mais parce que de tous les aspects de l'humain, l'homme technicien seul n'a pas vraiment trouvé preneur universitaire et qu'elle est la plus apte à s'en charger, pour un bel avenir dans le développement des sciences de la culture.

Dès lors, de même qu'il n'est pas de philologie sans théorie du langage, il ne peut être d'archéologie sans théorie générale de l'art. Cette "artistique" fait l'objet de la première partie du livre, où sont exposés la raison de l'outil, puis les rapports, toujours doubles, de l'art avec les autres grandes facultés humaines : le langage, la société et le droit.

De quoi se déduit, en seconde partie, une théorie de l'archéologie aussi attentive à préciser son objet et fixer son objectif, l'étude de l'équipement technique, qu'à exposer la méthode, entendue non comme l'inventaire accumulatif des moyens techniques de l'investigation, mais comme la conduite d'un raisonnement soucieux d'éviter des présupposés suicidaires tels que l'histolicisme, l'universalisme fondateur de l'ethno-archéologie, le naturalisme

Cette reconstruction de l'archéologie conduit, en troisième partie, à réviser ses rapports avec les disciplines voisines, au premier chef l'histoire de l'art dont l'autarcie n'est pas défendable, et l'histoire dont la prédominance se trouve nécessairement restreinte ; puis à reconsidérer sa place dans l'Etat, en particulier les rapports viciés qu'elle entretient avec la gestion du Patrimoine.

 

Sommaire

 

PROLÉGOMÈNES

Chapitre I. De la spéculation

I. Nécessité et effets de la théorie

II. Des mots

Chapitre II. Qu'est-ce que l'archéologie ?

I. Le débarras du choix

II. "Art et archéologie"

III. Les faux espoirs de l'archéologie

 

PREMIÈRE PARTIE : DE L'ARTISTIQUE

Chapitre III. La théorie de la médiation

I. Fondements et principes de la théorie de la médiation : une anthropologie clinique, une théorie de la raison

II. Premières conséquences

Chapitre IV. L'ergologie

I. La raison de l'outil

II. Les industries

III. Immanence et autonomie de la technique

Chapitre V. Art et représentation

I. L 'art de la représentation ou les industries déïctiques

II. La représentation de l'art

Chapitre VI. Art et société - L'ethnique et la personne

I. L'art de l'histoire : la technicisation de la société ou les industries de l'être

II. L'histoire de l'art : la socialisation de la technique ou le style

III. L'occupation du temps et de l'espace. Les biens

Chapitre VII. Art et droit - L'éthique et la norme

I. L'art de la critique : la technicisation du droit ou les industries du vouloir

II. La critique de l'art : valorisation et réglementation de la technique

III. L'Art

Chapitre VIII. Art et art

I. L'art de l'activité ou la technicisation du geste : industries dynamiques et motorisation

II. L'artificialisation de l'art : autoproduction de l'outil

 

DEUXIÈME PARTIE : DE L'ARCHÉOLOGIE

Chapitre IX. Artistique et archéologie

Chapitre X. L'objet de l'archéologie

I. Épistémologie : définition scientifique de l 'objet

II. Métier : découpage professionnel des champs

Chapitre XI. Les objectifs de l'archéologie

I. Épistémologie : énoncé et utilité des objectifs : la relève, la révèle et le bilan

II. Métier : les priorités de l'investigation

Chapitre XII . Méthode et procédures

I. Épistémologie : séries et ensembles, pertinence et congruence

II. Métier : les démarches : auturgie, autopsie, témoignage ; la description, la fouille, le corpus, la restauration; présupposés et postulats

 

TROISIÈME PARTIE : ÉPISTÉMOLOGIE ET POLITIQUE

Chapitre XIII. Épistémologie : archéologie et disciplines voisines

Archéologie et histoire de l 'art - Archéologie et histoire - Archéologie, philologie et autres disciplines

Chapitre XIV. Politique : l'archéologie dans la cité

I. La gestion du savoir : rééquilibrage des métiers et des enseignements, rénovation scientifique des disciplines

II. La gestion de l'avoir : patrimoine et archéologie, les musées, d'une morale de la perte, ...

 

INDEX

 



Commandes

 

L'ouvrage, qui comporte 389 pages, est épuisé (ISSN : 1157-1381/ ISBN : 2-84050-044-2).

Il pouvait être commandé aux Presses de l'Université de Paris-Sorbonne :

 

PUPS
Maison de la Recherche de l'Université Paris-Sorbonne
28, rue Serpente
75006 Paris

(33) (0)1 53 10 57 60
Fax. : (33) (0)1 53 10 57 66


pups@paris4.sorbonne.fr

 

 Pour commander directement sur internet :

 F.N.A.C.

Alapage

 

 retour à la liste des ouvrages