Suite à l’approbation du Décret du 26 octobre 2016, la sélection se fera désormais à l’entrée du Master 1, et ce à partir de la rentrée 2017. Pour la rentrée 2017 et uniquement pour cette rentrée, une sélection transitoire sera maintenue entre le Master 1 et le Master 2. Seule une sélection à l'entrée du Master 1 sera maintenue pour les années suivantes.

Pour plus d'informations sur les critères de sélection, consultez la page Admission, inscription et calendrier

LE CFTTR PROPOSE PLUSIEURS FORMATIONS PROFESSIONNALISANTES OFFRANT DE NOMBREUX DÉBOUCHÉS

  • le Master professionnel « Métiers de la traduction-localisation et de la communication multilingue et multimédia » ;
  • la troisième année de la licence LEA, parcours « Traduction et communication multilingue ».

Pourquoi choisir le CFTTR ?

Polyvalence

Les étudiants du CFTTR sont extrêmement polyvalents grâce à une formation qui mêle habilement informatique, gestion de projets et utilisation de nombreux outils de rédaction et d’aide à la traduction.

Professionnalisation

Le CFTTR offre à ses étudiants une formation très professionnalisante qui cumule travaux de traduction bénévole, semaines Tradutech, stages longs et projets multiples tout au long de l’année.

Dimension européenne

Membre actif du réseau EMT, le Master MTLC2M permet à ses étudiants de travailler en collaboration avec des universités européenne, que ce soit lors des sessions Tradutech ou au cours de l’année.

Vous souhaitez en savoir plus sur le CFTTR ? Vous êtes :

test

Robin, diplômé 2014, rédacteur technique chez BioMérieux.

« Pour ma part, ce master m’a préparé à 100% pour mon premier emploi en rédaction technique. J’utilise 100% des compétences acquises en cours et je les développe au quotidien. Il s’agit de la suite logique de ce master, il y a une véritable continuité entre ce que j’ai pu faire en cours et ce qu’on me demande aujourd’hui. »

test

Blandine, diplômée 2014, rédactrice technique chez Siemens Industry Software.

« La diversité des enseignements proposés, les différents projets menés seuls ou en groupe, l’interaction avec des professionnels du métier, tous ces éléments sont un vrai plus de ce master. La formation m’a permis de bien me rendre compte de la réalité du métier, et d’acquérir des compétences et des réflexes qui me sont forts utiles aujourd’hui. »

test

Camille, diplômée 2014, rédactrice technique chez BioMérieux.

« Le master m’a permis de découvrir le métier de la rédaction technique qui m’était inconnu à mon arrivée en M1 et d’en faire mon métier. Avec mon expérience, je peux dire que cette formation correspond aux demandes des entreprises aujourd’hui et les élèves qui en sortent savent s’adapter et maîtrisent les techniques utilisées pour être opérationnels rapidement. »

test

Sophie, diplômée 2014, chargée de projets audiovisuels.

« Le Master MTC2M effectué en 2012-2014 m’a parfaitement préparée à la réalité du monde professionnel, tant par la diversité des cours, de l’appui des enseignants, de la qualité de ses contenus et les mises en situation réelles (Tradutech). Je recommande fortement cette formation à quiconque souhaite évoluer dans les métiers de la traduction. »

test

Robin, diplômé 2014, traducteur technique freelance.

« Grâce à son côté professionnalisant, le Master de Rennes 2 m’a permis de bien me préparer au monde réel de la traduction. Les trois stages obligatoires sont parfaits pour aborder le travail en entreprise de manière concrète et pratique, et débouchent souvent sur des opportunités d’emploi intéressantes. Une étape clé pour bien appréhender chaque aspect du secteur avant de se lancer en freelance ! »

test

Ioanna, diplômée 2009. Rédactrice technique dans une multinationale (semi-conducteurs)

« Je suis rédactrice technique pour un groupe de micro-électronique à Milan, Italie. J’avais effectué mon stage de Master 2 dans les bureaux français de cette même entreprise, et j’ai été embauchée à la suite de mon stage. J’ai demandé quelques temps après à être transférée en Italie. »

test

Elsa, diplômée 2009. Assistante de production dans une entreprise de sous-titrage

« J’occupe aujourd’hui un poste d’assistante de production dans une entreprise de sous-titrage de la région parisienne. C’est à la suite de 2 stages consécutifs au sein de cette même entreprise que j’ai obtenu un CDI. »

test

Goulven, diplômé 2009. Localisateur dans l’industrie vidéo-ludique

« Trois mois après la fin de mon stage en octobre 2009, j’ai été engagé en tant que traducteur/localisateur pour un éditeur de jeu vidéo, basé à Cork, Irlande. »

test

Alice, diplômée en 2011. Traductrice freelance (statut auto-entreprise)

depuis l’obtention du diplôme.

« Le master donne un très bon aperçu de l’industrie dans son ensemble et il prépare très bien aux différents métiers enseignés. Il forme à différents logiciels (TAO…) et ressources (en ligne…) indispensables. Il apprend l’adaptabilité : par rapport aux situations nouvelles, au stress, mais aussi aux outils. Il apprend également à rester à jour sur les nouveautés dans des métiers qui évoluent très vite (je pense aux nouvelles tendances comme la post-édition, aux nouveaux outils de traduction ou de rédaction, etc.). »

test

Florent, région parisienne, diplômé en 2012. Rédacteur technique chez Adobe.

Poste obtenu directement après son stage.

Il a trouvé ce poste après avoir travaillé en CDI dans l’entreprise dans laquelle il avait fait son stage de fin de Master, Coheris, éditeur de logiciels.
« Dans tout ça, le CFTTR m’a surtout apporté l’assurance et l’autonomie nécessaire pour vite apprendre. Avoir l’occasion d’en apprendre plus sur des outils et normes techniques comme par exemple DITA, ou tout simplement le XML au sens large, permet de pouvoir rapidement s’intégrer et de dépasser les attentes autour du recrutement d’un néo-diplômé, ce qui est un avantage pour l’intégration dans une entreprise. Les recruteurs aiment sentir que le candidat qu’ils ont en face d’eux maitrise son sujet. Et les projets réalisés au CFTTR n’y sont pas étrangers. »

Cliquez ici pour télécharger la brochure de la formation.