Le traducteur n’est plus Offline

La plupart des évolutions concernant les langues ont eu lieu dans la rue, où les gens se rencontraient et communiquaient, parlaient de la vie quotidienne. De telles évolutions ne se basaient donc pas sur la correction linguistique, cette dimension n’existait pas dans ce contexte. Les changements s’adaptaient plutôt aux gens, correspondaient à leurs besoins de simplification phonétique ou grammaticale. La langue « pure » et correcte cédait la place à un usage simple et privé de difficultés, un usage oral.

 

Cette anecdote nous rappelle que la langue sert à communiquer et ce ne sont pas les grammaires qui en contrôlent le bon usage. Au contraire, c’est la vie quotidienne et le langage parlé qui l’influence.

 

Aujourd’hui, les règles de l’évolution de la langue ressemblent à celles de l’époque. Une seule différence est que la rue a été remplacée par internet, notamment par les réseaux sociaux. Ici, les changements concernent plutôt le vocabulaire et donc le niveau sémantique. Pourquoi ? C’est très simple : avant il n’existait pas de numérisation des documents, de changement de statut ni de sauvegarde des données. Il paraît évident que les néologismes vont avec les inventions technologiques.

 

Le processus décrit ci-dessus est naturel et correspond aux « bonnes » évolutions de la langue. Cependant, parfois les gens s’inquiètent que de tels changements qui ont lieu online contrôlent trop notre usage. Ils préfèrent la vie offline. Et pourquoi pas ? C’est vrai qu’aujourd’hui « être au courant c’est être en ligne » mais être offline ça ne doit pas signifier être exclu.

 

Toutefois, c’est différent dans le monde de la traduction. Les traducteurs doivent suivre tout changement et l’«évolution online » est une évolution du langage proprement dite. Au quotidien, la langue nous sert pour communiquer, transmettre des messages – au niveau professionnel (pour les traducteurs), chaque évolution doit être prise en compte pour rester cohérente avec notre principal outil de travail : la langue. Le traducteur n’est plus offline.

 

Julia Mirecka

 

Source : http ://translation-blog.multilizer.com/is-social-media-changing-the-way-we-use-languages/