Quand il est difficile de traduire des mots simples

Lorsqu’on traduit, il y a toujours des mots qui nous posent problèmes. On pense d’abord à ceux que l’on ne connaît pas, ou dont le sens nous échappe totalement car ils sont spécifiques à un certain domaine. Il y a aussi les mots qui sont spécifiques à la langue source, et dont l’équivalence directe n’existe pas dans la langue cible.

Cependant, il y a aussi ceux dont le sens nous semble évident à la lecture, mais au moment de traduire c’est le drame : on n’arrive pas à se décider sur quel mot utiliser pour la traduction. Continuer la lecture de Quand il est difficile de traduire des mots simples

La logique incontournable de la localisation

La réussite ou l’échec d’un projet de développement de logiciel libre peut dépendre de la qualité de traduction des documentations utilisateur et des interfaces graphiques. En effet, dans un contexte où l’utilisation du système d’exploitation Linux ne cesse de croître, il est devenu nécessaire de s’adresser à l’utilisateur dans sa propre langue afin de conserver son intérêt pour le produit et d’attirer de nouveaux clients. En conséquence, l’étape de localisation du produit est aujourd’hui devenue indispensable. Continuer la lecture de La logique incontournable de la localisation

La retraite du traducteur

Vous êtes trop jeunes pour penser à votre retraite ? Eh bien non ! Comme tous les professionnels libéraux, le traducteur paye de faibles cotisations, et cela est loin de lui garantir une retraite en or, surtout dans un contexte de déficit des caisses de retraite. Si vous voulez arrêter de travailler avant votre mort, il faut anticiper dès le début de votre carrière. Voici donc un récapitulatif de la situation actuelle et des différents moyens mis à votre disposition pour espérer obtenir une retraite. Continuer la lecture de La retraite du traducteur

Avoir deux mains fait-il de vous un violoniste né ?

Être bilingue ne fait pas nécessairement de nous un traducteur ou un interprète. Cela implique un long processus d’apprentissage. Toutefois, le fait est que les personnes étrangères à la profession assimilent bien souvent le bilinguisme à une vocation professionnelle pour la traduction et l’interprétation ; écrire et parler sont deux aptitudes que nous maîtrisons déjà depuis longtemps, elles ne sont donc pas perçues comme des compétences que nous pouvons apprendre. Continuer la lecture de Avoir deux mains fait-il de vous un violoniste né  ?

L’enjeu des langues dans la mondialisation d’Internet

Des études récentes portant sur l’utilisation d’Internet montrent que celui-ci est de plus en plus présent à l’échelle mondiale.

Une des priorités des grandes compagnies telles que Facebook ou encore Google, qui tentent de rester en phase avec ce phénomène, sont les langues parlées par leurs internautes dans le monde entier. Selon les études menées en 2013, 79 % de leurs utilisateurs étaient basés hors des États-Unis. Continuer la lecture de L’enjeu des langues dans la mondialisation d’Internet

Un traducteur doit-il être diplômé  ?

C’est une question qui peut paraître étrange, tout particulièrement à l’heure actuelle, où un diplôme universitaire est pratiquement indispensable pour trouver un emploi. C’est pourtant une question complexe qui mérite réflexion. En effet, l’existence même d’une formation au métier de traducteur suscite souvent l’étonnement. C’est un métier encore peu reconnu malgré la pluralité et la mixité des langues qui existent en Europe, raison pour laquelle il y a un perpétuel besoin de traducteurs issus d’une formation adaptée. Continuer la lecture de Un traducteur doit-il être diplômé   ?

Les limites des machines de traduction

 Certains scientifiques et journalistes ont annoncé à plusieurs reprises que les logiciels de traduction remplaceraient très prochainement les traducteurs humains. Des ingénieurs de Google ont même évoqué la simplicité du processus de traduction en vantant les mérites de leur logiciel Google Traduction. Pourtant, les machines sont loin d’égaler les traducteurs humains, et pour cause :

  1. Le traducteur n’est pas un dictionnaire ambulant.

Continuer la lecture de Les limites des machines de traduction

11 mots intraduisibles

Les linguistes ont passé des années à explorer le lien qui existe entre les mots et leur sens. Ils ont essayé de trouver pourquoi il y a tant d’idées et de sensations sur lesquelles nous ne pouvons même pas mettre mot. Les mots ne peuvent en effet pas tout exprimer. Nietzsche s’y était penché : « Les mots ne sont que des symboles pour les relations des choses entre elles et avec nous, ils ne touchent jamais à la vérité absolue. » Continuer la lecture de 11 mots intraduisibles

Les langues reflètent-elles notre perception du monde ?

C’est une question que les traducteurs peuvent se poser quand ils analysent les différences entre leur propre langue et la langue depuis laquelle ils traduisent. Il arrive souvent qu’il faille changer la catégorie grammaticale d’un mot lorsque l’on passe d’une langue à une autre ; c’est ce que l’on appelle la transposition. Quand les anglais utilisent un verbe pour dire « He strode into the house. », les français préfèrent utiliser un adverbe « Il entra à grand pas dans la maison. ». Continuer la lecture de Les langues reflètent-elles notre perception du monde  ?