Cinq petits conseils si vous êtes perdu dans la traduction lors d’un voyage

Tous ceux qui ont voyagé au moins une fois dans leur vie ont une anecdote sympathique à raconter sur leur voyage. La mauvaise prononciation de certains mots ou noms de rue peut faire rire ou énerver vos interlocuteurs ou bien vous conduire dans des endroits pour le moins inattendus.
Après réflexion, on se rend compte que tous ces malentendus ont participé à rendre notre voyage plus amusant et mémorable. Mais parfois, on a juste envie de se faire comprendre sans se ridiculiser. Voici cinq conseils qui pourraient vous aider :
1. Apprenez les bases : Même si l’anglais est la langue la plus parlée dans le monde, beaucoup de gens ne la parlent pas. Il est facile d’apprendre quelques mots avant de partir ou pendant le trajet en avion. De plus, les habitants du pays verront d’un bon œil le fait que vous fassiez des efforts à communiquer dans leur langue.

2. Prenez toutes les brochures dans les aéroports : Vous pouvez les voir comme de la publicité futile, mais elles sont en fait la pierre de rosette du traducteur d’aujourd’hui. Elles sont rédigées en plusieurs langues et possèdent donc de nombreux mots de vocabulaire sur les transports, les visites ou autre que vous pourrez réutiliser si besoin.

3. Installez une application à cet effet : iTransalte par exemple, permet de convertir du texte dans plus de 80 langues et possède une option de traduction vocale. Il existe cependant quelques inconvénients aux technologies : la batterie peut se décharger et vous vous retrouvez sans traducteur, les pickpockets aiment bien les touristes et les frais d’itinérance ne sont pas donnés. C’est ce qui nous amène au quatrième point.

4. Achetez-vous un livre d’images : Il en existe de toutes sortes et de toutes tailles comme Le Guide de communication universel. Ils vous permettent de communiquer sans avoir besoin de parler dans une langue qui vous est inconnue. Les choses comme les pansements ou le train sont classées par catégories telles que les premiers secours ou les transports.

5. Soyez respectueux : Souvenez-vous que vous êtes un touriste et que vous n’êtes pas dans votre pays. Les coutumes peuvent être différentes et même si cela ne vous plait pas, vous devez rester poli. Vous trouverez peut-être quelqu’un pour vous aider à comprendre et même si ce n’est pas le cas, prendre les choses avec humour ne rendra votre voyage que plus agréable.

Laura SAINT-YVES

Source : http ://www.huffingtonpost.com/travelzoo/5-quick-tips-if-your-trip_b_5696187.html