Les outils au service de la traduction simultanée

Tout d’abord, qu’est-ce que la traduction simultanée ?

           Il s’agit d’une traduction (ou interprétation) réalisée immédiatement d’une langue à une autre, voire plusieurs. Ce type de traduction est principalement employé lors de conférences, d’assemblées ou de congrès, composés d’auditoires parlant des langues différentes, de façon à ce que chacun puisse suivre le discours. Un matériel spécifique est nécessaire pour permettre de communiquer efficacement et instantanément les informations essentielles.

Quels sont les différents types de matériel utilisés ?

           Le matériel le plus courant reste la configuration traditionnelle. Dans ce cas, les interprètes et traducteurs travaillent en cabine comportant divers outils de gestion du son, (c’est-à-dire une régie, un micro, etc.) et des casques. Ils peuvent être assistés par un technicien. Cette configuration est particulièrement utile lors d’assemblées durant lesquelles plusieurs intervenants prennent la parole. Cela dit, ces cabines peuvent être imposantes, il est alors possible d’opter pour des demi-cabines, voire des configurations sans cabine. Il est à noter que ces cabines sont plus bruyantes du fait de l’absence de portes ou de cloisons. Attention alors aux circonstances dans lesquelles ce système sera utilisé.

           Un autre système, appelé système conférence, permet à chaque intervenant disposant d’un micro de prendre la parole spontanément. Les interprètes, en cabine, peuvent alors traduire en simultané le discours. Ce type de configuration est utile lors de négociations ou de discussions entre un nombre relativement important de personnes.

           Pour finir, il existe une configuration mettant à profit du matériel portable, aussi appelé « bidule » dans le milieu. Ce système comporte des casques rechargeables destinés aux intervenants et d’un micro, le tout transportable dans une valise. Il est recommandé de l’utiliser lors de réunions ou de visites de petits groupes de personnes ne requérants que la traduction d’une langue. Cette configuration peut s’avérer fastidieuse, à la fois pour le traducteur, qui peut vite être déconcentré et à la fois pour l’intervenant qui doit retirer son casque dès lors qu’une autre personne prend la parole. Cela dit, ce système est peu onéreux et peut donc présenter un intérêt.

           Ces différentes configurations présentent chacune leurs avantages et leurs inconvénients, et il convient à chacun d’effectuer son choix selon son budget et ses projets.

Marion Leroux

Source : lien vers la source