Localisation de jeux vidéo japonais

Il existe de nombreuses différences entre la culture japonaise et celle des pays occidentaux, tels que les États-Unis ou les pays européens. Le monde des jeux vidéo n’y échappe pas et doit s’adapter aux tendances du marché et aux demandes des consommateurs.

Un moyen efficace et reconnu pour faire face à cette situation est d’avoir recours à la localisation. Les compagnies qui développent les jeux doivent-elles s’occuper de ce processus particulier de traduction ? Pas nécessairement. En effet, elles considèrent qu’une adaptation culturelle du contenu de leurs produits leur coûterait trop cher, au grand dam de la communauté internationale des joueurs. De ce fait, ceux-ci ne peuvent pas profiter de tous les jeux conçus au Japon

Les entreprises japonaises les plus prospères, telles que Sega, Nintendo et Sony, procédaient elles-mêmes à la localisation de leurs jeux vidéo. Toutefois, la qualité de la traduction, du japonais vers l’anglais principalement, n’était pas tout le temps au rendez‑vous, soulignant ainsi le niveau d’anglais plus que douteux des développeurs.

Les agences de traduction ont donc décidé de profiter de l’aubaine et de répondre à la demande de ce public. Pour ce faire, elles ont ouvert un service de localisation qui s’occupe exclusivement de traiter ces demandes spécifiques. Elles doivent notamment se concentrer sur la traduction des références culturelles japonaises et les adapter en fonction du public visé.

Ces services de localisation ont commencé à apparaître au milieu des années 1990. À l’origine, ceux-ci recevaient les jeux vidéo qu’ils devaient localiser après qu’ils soient terminés. Cependant, l’évolution du marché des jeux vidéo a modifié ce processus car il est fréquent aujourd’hui que les agences s’occupant de la localisation démarrent la traduction du contenu bien que le développement du jeu vidéo ne soit pas encore terminé.

Les entreprises japonaises ne sont pas encore toutes arrivées au point où elles prendront le risque de traduire elles-mêmes le contenu de leurs jeux vidéo. Toutefois, certains observateurs pensent qu’elles vont être amenées à changer leur fusil d’épaule et qu’elles n’hésiteront plus à diffuser leurs jeux vidéo dans les pays occidentaux.

Yoann Auffret

Source : http ://blog.vengaglobal.com/the-7-secret-steps-for-a-successful-translation-process

Une réflexion sur « Localisation de jeux vidéo japonais »

Les commentaires sont fermés.