Contenu ou contexte  ? Telle est la question

On dit parfois que « le contenu est roi ». Mais le contenu ne fait pas tout. Tout bon roi a besoin d’une reine, c’est le contexte qui est l’heureux élu. Et même s’il ne l’avoue pas forcément, un roi suit toujours les conseils que lui donne sa reine. Il en est de même pour le contenu et le contexte, le second guide le premier afin qu’il ne fasse pas de faux pas.

Le contexte a également une importance certaine. Car le contexte peut changer complètement le sens d’un mot. Sans contexte la traduction est très simple, cela revient à traduire mot à mot. Mais certains mots peuvent avoir jusqu’à 100 traductions différentes possibles selon le contexte de la phrase dans laquelle il se trouve (comme le mot « run » en anglais lorsqu’il est traduit en espagnol) ce qui ne laisse qu’une chance sur cent pour que la traduction soit correcte dans ce cas précis. Il est quasi impossible qu’un texte soit correct directement, sans être corrigé, revu, etc.

La traduction de sites Internet a longtemps été problématique car bien souvent le traducteur se retrouvait à traduire des listes de mots seuls puis cette traduction était envoyée à une équipe technique qui revoyait le résultat afin de l’harmoniser avant de l’envoyer en révision pour vérifier si l’ensemble collait avec le contexte. Alors que si le traducteur avait directement accès au contexte, le procédé serait beaucoup plus simple, et par conséquent beaucoup plus court, car il pourrait lui‑même s’assurer de la cohérence de sa traduction et ce même si le travail d’un réviseur resterait nécessaire.

Une fois encore, les logiciels de système informatique de gestion de la traduction peuvent venir au secours du traducteur. Ils peuvent même réduire le temps passé sur une traduction ou une localisation jusqu’à 90 % comparé à si le traducteur avait tout fait sans assistance technologique. Ces logiciels permettent non seulement d’aider le traducteur pour la partie traduction à proprement parler mais ils permettent également de visualiser ce à quoi ressemblera la page Web une fois la traduction mise en place. Ce qui permet au traducteur de voir si sa traduction est non seulement correcte mais si elle est applicable au site à proprement parler (il peut y avoir des problèmes de mots trop longs ne rentrant plus dans des boutons à cliquer, ou trop courts, pouvant également poser problème).

S’il est vrai que  derrière chaque grand homme il y a une femme », on peut dire que derrière chaque roi il y a une reine et donc derrière chaque contenu exact, il y a un contexte précis.

Makeda Perez

Source : https ://www.smartling.com/blog/if-content-is-king-context-is-queen/