Traduire c’est adapter

Il est évident que pour traduire, il faut percevoir le sens d’un mot. Mais pour atteindre la perfection, des techniques de traduction permettent d’aller plus loin. L’adaptation est une technique de traduction qui prend en compte le contexte culturel, le public cible et le type d’un document.

Voici quelques situations dans lesquelles le besoin d’adaptation est présent  :

Dans certaines langues, des termes sont composés avec plus de lettres que dans d’autres langues. Ils peuvent ainsi prendre plus d’espace sur un document à traduire que sur l’original. Si un client alloue un petit espace pour la traduction, le traducteur doit trouver un ou des termes pour remplir cet espace, sans le dépasser.

L’adaptation prend également en considération le public cible. Pour un document destiné à un très jeune public, la censure s’applique sur du contenu qui peut être violent ou sexuel, par exemple. De même, la censure peut s’appliquer sur un autre contenu pour un public adulte.

Enfin, dans le cas où les références culturelles sont tellement différentes d’un public à un autre, le contenu doit être traduit de façon à ce que le public cible puisse comprendre le sens du document. L’adaptation se retrouve le plus souvent dans des instructions de machines ou de programmes.

La perception des nuances d’un terme permet d’ajuster au mieux la traduction. Pour être parfaite, la traduction doit prendre en compte la culture du public cible.

 

Pauline Triger

Source  : http ://translatorthoughts.com/2015/10/adaptation/