Le devis de traduction : comprendre son utilité

Le processus de traduction peut paraître peu important quand on ne maîtrise pas les fils du métier, surtout quand on le découvre pour la première fois. Connaître toutes les étapes pour arriver à la traduction finale n’est pas décisif pour vous ; en revanche, votre fournisseur doit vous guider dès la première étape : celle du devis.

Pourquoi ?

Lorsque vous souhaitez engager une agence de traduction, la première chose à faire est de lui soumettre vos documents pour un devis. En plus de donner l’occasion à l’agence de trouver un professionnel spécialisé adapté à vos documents, cela vous permet de savoir combien ce projet va vous coûter avant de vous engager dans la procédure. Poser les bonnes questions au cours de la constitution de votre devis est primordial pour obtenir exactement ce que vous voulez. L’agence doit être flexible afin de vous fournir une solution modifiable qui répond à vos besoins.

Comment ?

La majorité des agences de traduction aura un formulaire à votre disposition sur leur site internet où vous pourrez envoyer votre document en précisant ce que vous désirez. Après cette étape, un représentant de l’agence va soit vous appeler, soit vous envoyer un mail afin de revoir avec vous les informations données en demandant éventuellement des informations supplémentaires. Ce premier contact est le parfait moment pour expliquer ce que vous attendez en termes de qualité et de prix. Par la suite, le devis vous sera transmis en soulignant le type de projet, le nombre de mots du document et le prix final. Selon la complexité du projet, on peut vous suggérer de travailler avec leur équipe de localisation si vous avez des graphiques, tableaux ou chartes mais cette démarche augmentera automatiquement le prix.

Le calcul du prix

Le tarif au mot paraît être une méthode équitable aussi bien pour le client que pour l’agence de traduction. En effet, le temps traduction peut varier d’un traducteur à un autre. Par exemple, un document de 2 000 mots peut prendre 8 heures à traduire pour un traducteur et 6 heures pour un autre. Payer de cette façon permet de garder le coût du projet sous contrôle, contrairement au tarif par heure.

Il existe également d’autres facteurs qui vont déterminer le prix de la traduction :

  • Le nombre de mots à traduire : en général, plus le nombre de mots est élevé, plus le prix va baisser.
  • La complexité du sujet du document : est‑ce un document très technique ou assez général ?
  • La langue : certaines sont plus communes que d’autres, les prix peuvent donc baisser ou augmenter selon la demande.
  • Le volume de travail et le délai donné : généralement, un traducteur peut travailler sur 2000 mots par jour mais cela n’inclut pas la relecture.

L’agence de traduction peut vous conseiller selon votre budget pour se rapprocher le plus possible de la qualité escomptée mais il tient à vous d’être vigilant à la réception de votre devis.

Camille Raimondo

Source : http ://blog.bilis.com/le-devis-de-traduction-ce-quil-faut-savoir/