Les autres métiers de l’industrie linguistique

L’industrie linguistique comprend une multitude de métiers moins connus que ceux de traducteur ou d’interprète. Ils sont pourtant indispensables à la qualité de l’offre des prestataires de services linguistiques. Découvrons les apports de chacun d’eux :

Le marketeur :

Il assure le prestataire de services linguistiques d’une visibilité mondiale. En effet, il est responsable de la stratégie de communication de l’entreprise. Il promeut les services de traduction du prestataire en ciblant les clients potentiels. Il peut s’agir d’entreprises ayant des projets de développement à l’international. La capacité d’argumentation du marketeur est déterminante pour positionner le prestataire face à la concurrence.

Le chargé de clientèle :

Interlocuteur privilégié du client, il négocie le prix et le délai de son projet de traduction. Son objectif est de répondre à sa demande en suivant le cahier des charges qu’ils ont établi. Il doit apporter des réponses aux difficultés que peuvent présenter les projets de traduction. Sa capacité relationnelle est nécessaire afin d’établir des partenariats avec les clients.

L’ingénieur en localisation :

C’est un spécialiste qui recherche puis développe des solutions facilitant la localisation du contenu des clients. Ce contenu peut être un logiciel, ou encore un module de formation en ligne. Pour mener à bien sa mission, l’ingénieur en localisation utilise des outils à la pointe du progrès. Son savoir-faire est indispensable aux entreprises souhaitant s’internationaliser.

Le développeur logiciel :

Cet expert de la programmation informatique conçoit des logiciels à la demande des entreprises. En outre, il traque les erreurs dans les programmes informatiques afin de s’assurer de leur exactitude. Ses connaissances en informatique permettent aux traducteurs d’utiliser des outils de Traduction Assistée par Ordinateur, aussi appelée TAO.

Le responsable assurance qualité :

Cet acteur veille à la conformité des règles en vigueur dans le domaine de la traduction. Pour ce faire, il apporte des solutions après une évaluation des faiblesses de l’entreprise. Ses compétences sont utiles afin d’améliorer la qualité de l’offre du prestataire, sa productivité, et de s’assurer de l’efficacité de ses logiciels d’application.

Le responsable de la chaîne d’approvisionnement :

Il joue un rôle essentiel dans l’amélioration de la qualité des documents livrés. D’une part, il apporte son aide au prestataire et au client sur les plans linguistiques et terminologiques. D’autre part, il évalue la qualité du service fourni par le prestataire au client.

En conclusion, le positionnement d’un prestataire de services linguistiques sur le marché de la traduction repose sur les compétences de divers acteurs.

Stéphane Bagassien – Catalan

Source : https ://www.sajan.com/6-lesser-known-translation-industry-jobs/

Laisser un commentaire