La traduction automatique, le futur de la traduction ?

Lorsque l’on entend le terme « traduction automatique », Google Traduction nous vient automatiquement à l’esprit. C’est une chose plutôt contradictoire étant donné qu’il s’agit de l’un des outils les moins performants. C’est également la raison pour laquelle ce terme transporte depuis des années une connotation péjorative. Mais qu’est-ce que réellement la traduction automatique ?

suite

La traduction automatique est une traduction générée par un ordinateur, basée sur des algorithmes et sans intervention humaine. Elle est très pratique et facilite énormément la tâche au grand public car elle lui permet de traduire grossièrement et de se faire une idée du thème d’un texte (court ou long) ou d’un site internet en quelques secondes seulement.

On peut distinguer la traduction automatique des logiciels de TAO (traduction assistée par ordinateur) qui, elle, se fait de manière interactive avec l’ordinateur et nécessite l’intervention humaine, généralement celle d’un traducteur.

Comme toute chose, la traduction automatique a des points positifs mais présente aussi des points négatifs. En effet, le résultat final d’une traduction effectuée par un ordinateur est souvent un texte grammaticalement incorrect avec de nombreuses fautes qui peuvent parfois être rédhibitoires. Les agences de traduction qui gèrent des projets de traduction de documents à caractère hautement officiels (par exemple, des documents juridiques) ne peuvent en aucun cas y avoir recours.

Pour générer une traduction de qualité optimale, une réflexion humaine est plus que requise. D’autant plus si le texte en question est très technique, d’où l’étape importante de la recherche terminologique qui est totalement inexistante dans la traduction automatique.

En ce sens, la traduction automatique ne parviendra peut-être jamais à remplacer la traduction « humaine » et le métier de traducteur ne se retrouve pas menacé pour le moment. À l’heure actuelle, avec la mondialisation, les besoins en traduction sont toujours plus grandissants notamment dans des domaines techniques et sensibles comme la politique, l’économie, la télécommunication et les objets connectés (jeux vidéo, application, etc.) pour n’en citer quelques-uns.

Il n’y a pas que des points négatifs dans la traduction automatique puisque les logiciels de TAO intègrent de plus en plus cette fonctionnalité à leur environnement. C’est notamment le cas de SDL Trados Studio qui offre dorénavant un moteur de traduction automatique SDL AdaptativeMT pour traduire davantage de contenu et de manière plus rapide.

En somme, la traduction automatique connait un essor considérable sur internet et fait partie intégrante de notre vie quotidienne. L’entreprise américaine Google prévoit même de développer un nouveau système de traduction automatique, Neural Machine Translation, qui ne traduira plus mot à mot une phrase source, mais qui prendra en compte la phrase dans son ensemble pour en générer une traduction de meilleure qualité. Avec ces nouvelles avancées, la traduction automatique surpassera-t-elle un jour la traduction humaine ?

Sonia AHAMADA

Source : https ://lingohub.com/blog/2016/11/the-future-of-machine-translation-and-how-to-use-it-properly/

Laisser un commentaire