Les livres numériques : opportunités et inconvénients

La démocratisation de l’usage de l’internet depuis le milieu des années 1990 entraîne de nouvelles habitudes de consommation culturelle. Les livres numériques, ouvrages destinés à être lus sur un écran, en sont un exemple.

C’est à l’occasion du lancement du Projet Gutenberg par l’écrivain américain Michael S. Hart le 1er décembre 1971, qu’a été publié le premier livre numérique. Il s’agissait de la Déclaration d’indépendance des États-Unis, rédigée par Thomas Jefferson en 1776.

suite

Aujourd’hui, les livres numériques coexistent avec les livres imprimés et sont très appréciés par les lecteurs de moins de 25 ans. Cependant, alors que les livres imprimés ont permis de démocratiser la lecture, doit-on considérer l’apparition des livres numériques comme une étape importante de l’histoire du livre ?

Les nouvelles opportunités offertes par les livres numériques

Un grand nombre de contraintes propres aux livres imprimés sont levées grâce aux livres numériques.

Pour commencer, les problèmes liés à la conservation et à la transmission des ouvrages aux générations futures sont presque inexistants dans le cas des livres numériques. En effet, ceux-ci sont stockés dans des bibliothèques virtuelles qui les protègent de la détérioration.

Ensuite, les librairies de livres numériques proposent aux lecteurs d’accéder rapidement à une immense sélection d’ouvrages. Certains de ces ouvrages sont libres de droit, ce qui permet aux lecteurs de les lire gratuitement.

Enfin, les écrivains peuvent profiter du coût moins important des livres numériques par rapport à l’édition des livres imprimés pour faire connaître leurs œuvres au grand public. Les livres numériques auto-édités sont très populaires aux États-Unis, et représentent plus de 40 % des ventes de livres numériques sur le site Amazon.com.

Toutefois, malgré leurs nombreuses qualités, les livres numériques ne parviennent pas encore à s’imposer face aux livres imprimés pour de nombreuses raisons.

Les inconvénients des livres numériques

Premièrement, les supports permettant la lecture de livres numériques (ordinateurs, tablettes tactiles, liseuses, smartphones, etc.) sont des sources émettrices de lumière qui peuvent retarder et réduire le sommeil. Par conséquent, la lecture d’un livre électronique durant la soirée peut présenter des risques pour la santé.

Deuxièmement, la dépendance de ces supports à l’électricité est un problème majeur qui empêche aux lecteurs de profiter de leurs livres en cas de batterie faible ou de coupure de courant. Par ailleurs, la consommation électrique de ces appareils représente un coût supplémentaire pour le lecteur et participe au réchauffement climatique.

Pour finir, la problématique de la compatibilité des liseuses avec les différents formats de livres numériques (EPUB, KF8, ibooks, etc.) reste toujours d’actualité. En effet, les librairies de livres numériques peuvent protéger les ouvrages de leurs bibliothèques virtuelles de façon à ce qu’ils puissent être lus uniquement par certaines liseuses.

En conclusion, les livres numériques constituent une étape importante dans l’histoire du livre mais doivent coexister avec les livres imprimés, qui sont toujours très appréciés par les lecteurs.

Stéphane Bagassien – Catalan

Laisser un commentaire