Les langues imaginaires et la traduction

enEnglish

Vous avez probablement déjà entendu parler klingon, na’vi, dothraki ou encore l’un des langages elfiques imaginés par J.R.R. Tolkien, dans un film ou une série. Cependant, peut-être ignoriez-vous que ces langues imaginaires, créées pour des œuvres de fiction, ont été pour la plupart minutieusement développées par des linguistes passionnés et spécialisés.

suite
Elles possèdent des règles de syntaxe, de grammaire et d’orthographe qui leur sont propres. De fait, ces langues fictives atteignent parfois une complexité et une richesse comparables à ce qu’on nomme les langues naturelles, c’est-à-dire non fictives, comme par exemple l’anglais, l’allemand ou le français.

Or les langues créées, de par la médiatisation des œuvres au sein desquelles elles apparaissent, comptent aujourd’hui des communautés de passionnés relativement importantes qui prennent plaisir à en apprendre toutes les subtilités. Ainsi, de même que pour les langues vivantes, on trouve sur Internet des cours pour apprendre à parler le haut-valyrien ou le fourchelang, des tutoriels et des vidéos qui permettent aux passionnés les plus déterminés d’acquérir les bases des langues pratiquées dans leur livre, leur film ou leur série favoris.

L’intérêt suscité par les langues imaginaires et la richesse de leur vocabulaire ont entraîné l’apparition d’ouvrages et de sites qui proposent des traductions vers des langues naturelles telles que l’anglais ou le français. Il existe en effet des dictionnaires en ligne bilingues franco-klingon, comme le propose le site startreksansfrontiere.org, des ouvrages disponibles au format papier tel que le Dictionnaire des Langues imaginaires de P. Albani et B. Buonarroti, et même des traducteurs en ligne qui offrent une traduction automatique du français vers le sindarin, le langage elfique du Seigneur des Anneaux, comme le propose le moteur de recherche russe Yandex.

Ainsi, les langues imaginaires sont de plus en plus nombreuses et de plus en plus médiatisées, et la demande de traduction dans ces langues s’accroît à un point tel que certaines entreprises envisagent de proposer leurs services de traduction dans ces langues hors du commun, comme c’est le cas par exemple de Sémantis. Et s’il était bientôt possible de prendre dothraki en langue C ?

Camille Mouchel

Source : http ://www.idiomasumh.es/es/blog/klingon-naavi-dothraki-conoces-estos-idiomas-creados-por-el-cine-y-la-literatura-fantastica

Laisser un commentaire