Entre localisation et traduction

La frontière entre la localisation et la traduction est assez subtile, mais par définition, ces deux activités sont différentes. Traduire, c’est le fait de transposer un texte en langue source dans une autre langue, la langue cible. La localisation d’un document est, elle, plus poussée. Il s’agit d’aller au-delà de la traduction pure et simple en y impliquant une dimension culturelle afin d’adapter le produit aux besoins locaux de la manière la plus appropriée.

suite

La localisation est souvent confondue avec la traduction. La différence entre ces deux concepts n’est pas bien intégrée et par conséquent, on sous-estime l’importance et la complexité des processus de localisation, qui comprend généralement d’importantes composantes non textuelles d’un produit ou d’un service. Donnons comme exemple l’adaptation de graphiques, l’adoption des monnaies locales, l’utilisation de formats spécifiques pour la date, l’adresse ou le numéro de téléphone, le choix des couleurs et de nombreux autres détails. Ces modifications peuvent aller jusqu’à la complète restructuration physique d’un projet. Le but de tous ces changements, c’est de prendre en compte les sensibilités locales, d’éviter d’entrer en conflit avec les cultures et les coutumes locales et d’arriver sur un marché étranger en adoptant les besoins et les désirs spécifiques à cette population.

Ce service de localisation est une conséquence directe de l’internationalisation du commerce mondial. C’est pourquoi de nombreuses agences de traduction sont sollicitées par leurs clients pour s’occuper de la localisation de produits. Majoritairement, il s’agira de la localisation de produits informatiques, comme par exemple la traduction d’un logiciel et de sa documentation, ainsi que la traduction de sites internet, ou alors de documents plus classiques, comme des brochures, des emballages, des images, etc.

La localisation est un processus dans lequel la culture du pays concerné prend forme. Le traducteur est habitué aux coutumes et aux traditions de la langue vers laquelle il traduit et est donc capable d’en percevoir les nuances. Cela impose donc une compréhension poussée des dispositifs qui régissent les deux cultures source et cible. Dans ce sens, on pourrait considérer le processus de localisation comme une version plus poussée et plus aboutie de la traduction.

Mais attention, la traduction est une étape indispensable qui reste au cœur du processus de localisation.

Anne-Laure ZAMARRENO

Révisé par Blandine FOURCHET et Rachel RENOUF

Source : http ://culturesconnection.com/fr/localisation-traduction-differences/

Laisser un commentaire