Les méthodes marketing au service de la rédaction technique

Les méthodes marketing au service de la rédaction technique

C’est un fait, lorsqu’il s’agit de vendre les produits de leur entreprise au grand public, les services marketing ont plus d’un tour dans leur sac. Les moyens de vous faire lire, regarder, partager leur contenu publicitaire peuvent vous agacer ou vous plaire, mais ce qui est indéniable c’est qu’ils fonctionnent, et plutôt bien.

suite

Il est rare de tomber sur une méthode innovante car, loi du business sur Internet oblige, tout nouveau format est immédiatement repris par tous. Toutefois, on peut certainement tirer quelque chose de bon de cette course à la popularité sur le web. Les enjeux financiers importants génèrent par exemple de la demande en recherche, et c’est ce qui nous intéresse aujourd’hui.

Le 10 novembre 2016, un article intitulé How does our brain processes different kinds of processes ? a été publié par le groupe MainPath Marketing. Le but de cet article est d’enseigner aux communicants des façons d’augmenter la visibilité de leur entreprise sur Internet. Mais ces informations servent également en rédaction technique : en effet, comprendre le fonctionnement du cerveau face à de nouvelles informations permet d’accroître l’efficacité des documentations techniques.

La première chose à prendre en compte, c’est ce que l’on veut que l’utilisateur retienne de la présentation. Pour cela, plusieurs facteurs entrent en jeu :

  • Ce n’est pas un secret, bien manier la langue est la clé de toute présentation réussie. Soigner le contenu écrit est donc vital. Fiabilité, professionnalisme, dynamisme, etc. Toutes les valeurs en accord avec l’image que l’entreprise veut renvoyer dépendent de cette communication écrite.

 

  • Toutefois, même un contenu rédigé par le plus grand écrivain du siècle ne saurait retenir l’attention de l’utilisateur si l’on néglige la présentation. Quant à demander à l’utilisateur de retenir quelque chose présenté sous la forme d’un pavé sans sauts de lignes ni mots-clés, c’est mission impossible. Les illustrations, les vidéos interactives ou encore les schémas sont donc capitaux en rédaction technique : ils permettent de stimuler l’activité cérébrale de l’utilisateur pour conserver son attention le temps nécessaire pour parcourir tout le contenu écrit, et favoriser son activité de mémorisation.

 

  • Selon que vous souhaitez que l’utilisateur cible comprenne un concept, retienne des données chiffrées, suive une procédure, ou apprenne à utiliser un logiciel, vous devez choisir le format et les éléments qui permettent de l’en rendre capable par lui-même, de la façon la plus simple et rapide possible.

 

En conclusion, si l’on en croit les méthodes marketing, le secret d’une bonne communication, c’est de s’interroger sur les réactions cérébrales de l’utilisateur face aux concepts et aux données que l’on veut lui faire retenir, pour construire le contenu en fonction des résultats.

 

https ://www.redacteur.com/blog/cerveau-types-de-contenus/

Antoine Lageat

Révisé par Perrine Bourdeau

Laisser un commentaire