Des outils indispensables pour les traducteurs indépendants

Les traducteurs sont des personnes qui ont besoin de ressources. C’est encore plus vrai quand le traducteur est indépendant. Il faut avoir toutes les ressources nécessaires pour travailler mais avant tout cela il faut aussi penser à bien se renseigner si l’on veut se lancer en tant qu’indépendant.

Bien que l’on trouve une quantité impressionnante d’informations sur l’Internet, il ne faut pas oublier que les livres en regorgent et qu’elles peuvent être précieuses. Certains d’entre eux donnent des ressources et des techniques pour les traducteurs qui hésitent encore sur la procédure à suivre pour se lancer. Si l’on se place du côté des ressources terminologiques, même si l’Internet peut être comparé à une caverne remplie de trésors, les livres peuvent eux aussi nous venir en aide quand les ressources que l’on trouve en ligne ne suffisent plus.

On peut aussi s’inspirer du vécu de traducteurs qui partagent leurs conseils et de leurs expériences sur des blogs. Dans la même idée, il est possible de trouver quantités de renseignements concernant les réglementations et/ou les évènements liés au métier de la traduction.

Pour ce qui concerne toutes les questions que l’on est amené à se poser avant de se lancer, il ne faut pas non plus hésiter à aller consulter les sources officielles, comme par exemple l’URSSAF ou le RSI. Elles permettent de récupérer les informations nécessaires à la bonne mise en place de ce type de projet professionnel.

Que ce soit avant de s’être installé ou même après, il existe plusieurs convertisseurs et calculatrices qui aideront le traducteur dans ses calculs de volumes horaires, de charges, de tarifs, ou même pour de simples conversions de distances ou de devises. Par ailleurs, pour ceux qui ne savent pas encore quel statut choisir au moment de se lancer, il existe des simulateurs qui donnent des aperçus de situations selon la situation que l’on sélectionne.

Une autre base de ressource non-négligeable se présente sous la forme de partenaires et/ou d’alliés. Il existe beaucoup d’associations de traducteurs, comme la SFT, qui permettent d’avoir des contacts avec des collègues et ainsi de ne pas se retrouver complètement seul face à son travail. Du côté des alliés, on trouve des sites d’aides à la création d’entreprise mais aussi les chambres de commerce. Il peut être intéressant de se tourner vers les centres de formation pour pouvoir apprendre de nouvelles choses permettant de développer nos domaines de compétences, ou alors se mettre à jour dans ceux que l’on a déjà.

Enfin, d’autres ressources qui ne sont pas les plus évidentes mais qu’il ne faut pas oublier pour autant sont les salons ou alors, à une époque où les smartphones sont utilisés en permanence, les applications mobiles.

Quelques exemples de ressources qui se trouvent à votre disposition :

livres / e-book §  How to succeed as a Freelance Translator – Corinne McKay

§  101 things a translator needs to know – WLF Think Tank

§  Profession traducteur – Daniel Gouadec

§  The Bright Side of a Freelance Translation – Nicole Y. Adams, Andrew Morris

blogs / bulletins §  Alp-Traduction, de Nathalie Renevier

§  Patoudit, de Patricia Bathélémy

§  CyberGazette

§  Bulletin de la SFT : Trad’zine

Calculatrice/convertisseur/ simulateur §  Freelance hourly rate calculator

§  Convertisseur de tarifs

§  Aide au choix des statuts

§  Calculatrice des charges pour l’auto-entrepreneur

Sources officiels §  Service-Public.fr

§  URSSAF

§  RSI

§  SIE (Services des impôts et entreprises)

§  Net-entreprises

Alliés et partenaires §  Société Française des Traducteurs (SFT)

§  Union nationale des experts traducteurs – interprètes près les cours d’Appel (UNETICA).

§  Agence pour la création d’entreprises (APCE)

§  Chambre de commerce et d’industrie (CCI)

Applications mobiles §  Feedly

§  Evernote

§  Pocket

§  Hootsuite

Sources terminologiques §  http://lespilesintermediaires.blogspot.fr/p/sources-et-ressources-en-ligne.html

§  IATE

§  Le CNRTL (Centre national de ressources textuelles et lexicales)

§  Un moteur de recherche pour des glossaires : http://termcoord.eu/glossarylinks/

Morgane Rodriguès

Source : http://www.trematranslations.com/2014/11/03/trousse-%C3%A0-outils-pour-traducteurs-ind%C3%A9pendants/

Laisser un commentaire