La nuit porte multilinguisme

Rencontre du troisième type entre les songes et les langues

Comment et pourquoi rêve-t-on en langue étrangère ? C’est le sujet sur lequel a décidé de se pencher l’agence de traduction One Hour Translation dans son article : Is it possible to dream in a language we’re not familiar with ?

Dix minutes, une heure, voire plus, le rêve a une durée très variable. Cette pure création du cerveau reste un véritable mystère du point de vue scientifique. Il s’avère donc particulièrement difficile d’expliquer comment une personne peut s’exprimer dans ses rêves dans une langue qu’elle ne maîtrise pas.

Continuer la lecture de La nuit porte multilinguisme

Le problème des expressions en matière de traduction

Une expression se traduit rarement mot à mot, et cela n’a rien de surprenant. En effet, nos cultures étant différentes, le traducteur doit savoir faire preuve de finesse pour faire passer le même message avec les mots qu’il faut. Continuer la lecture de Le problème des expressions en matière de traduction

Les bandes-annonces de films et les différences culturelles

Lorsque l’on souhaite vendre un produit ou un service à l’étranger, il faut prendre en compte les différences culturelles. Ce n’est plus un secret : une stratégie de marketing qui s’adapte à la culture visée est beaucoup plus efficace. Continuer la lecture de Les bandes-annonces de films et les différences culturelles

Traducteur indépendant : faut-il travailler avec des agences de traduction ?

Un traducteur indépendant doit-il absolument travailler avec des agences de traduction ? Dans le domaine de la traduction (comme dans la vie !), rien n’est jamais ni tout noir ni tout blanc ! Difficile donc de répondre avec certitude à cette question, d’autant plus que toutes les agences ne se ressemblent pas. Continuer la lecture de Traducteur indépendant  : faut-il travailler avec des agences de traduction  ?

Histoire de la traduction dans les films

Histoire de la traduction dans les films

Le cinéma a toujours été une passion pour de nombreuses personnes dans le monde entier. La traduction des films a donc existé depuis aussi longtemps que les films eux-mêmes, mais les méthodes ont évolué en même temps que les techniques cinématographiques. Voici une histoire rapide de la traduction dans le cinéma. Continuer la lecture de Histoire de la traduction dans les films

Traduire à partir de rien

À partir d’un texte court

 

Les étudiants en traduction effectuent beaucoup de recherches lorsqu’ils sont amenés à traduire une partie d’un texte ou un texte court. Mais l’extrait n’est pas représentatif du texte intégral et le contexte manque. Pour aboutir à une traduction qui semble la plus juste possible, il faut vérifier diverses sources relatives au thème du document. Continuer la lecture de Traduire à partir de rien

La collaboration entre traducteurs indépendants

Contrairement à ce que l’on pourrait penser, un traducteur indépendant est amené à travailler avec d’autres collègues, que ce soit régulièrement ou ponctuellement. Continuer la lecture de La collaboration entre traducteurs indépendants

Diplôme de traduction : indispensable ou superflu ?

La traduction est un métier qui peut se pratiquer sans aucun diplôme : en théorie, n’importe qui peut se dire traducteur et vendre ses services. Vous pourriez donc vous poser la question : est-il vraiment utile d’obtenir un diplôme de traduction ? La réponse peut différer selon votre situation. Continuer la lecture de Diplôme de traduction  : indispensable ou superflu  ?

Le devis de traduction : comprendre son utilité

Le processus de traduction peut paraître peu important quand on ne maîtrise pas les fils du métier, surtout quand on le découvre pour la première fois. Connaître toutes les étapes pour arriver à la traduction finale n’est pas décisif pour vous ; en revanche, votre fournisseur doit vous guider dès la première étape : celle du devis. Continuer la lecture de Le devis de traduction  : comprendre son utilité

Sous-titrage versus doublage

Dans les années 60, le cinéma étranger a connu une grande popularité auprès d’une certaine population britannique. Les films en noir et blanc sous-titrés d’Alain Renais, Roberto Rossellini, Francois Truffaut, Jean-Luc Godard, Chris Marker ou Claude Lelouche en font par exemple partie.

C’était alors l’époque pré-digitale, avec des sous-titres blancs sur noir, incrustés (physiquement) dans les pellicules 35 mm. Le premier film sous-titré fut “The Jazzman”, un américain. Mais le sous-titrage est resté une activité européenne du fait des nombreuses langues qui s’y rencontrent. Continuer la lecture de Sous-titrage versus doublage