Quelques conseils pratiques concernant la traduction médicale

Lorsqu’il s’agit de traduction médicale, il est crucial de faire en sorte que tout se passe pour le mieux car le domaine médical est très précis et que chaque détail compte. Voici quelques conseils à suivre si vous voulez faire traduire des documents médicaux :

Continuer la lecture de Quelques conseils pratiques concernant la traduction médicale

Une profession aux multiples visages

La traduction est une industrie très diverse. Elle nécessite une maîtrise spécialisée de la langue mais peut avoir différentes spécialités : traduction littéraire, financière, juridique, pharmaceutique, publicitaire ou gouvernementale, ce qui lui donne un aspect encore plus passionnant. Il existe de nombreux cabinets ou agences de traduction se spécialisant dans un domaine particulier. Continuer la lecture de Une profession aux multiples visages

Les enjeux de la traduction automatique

Les entreprises conçoivent de nouveaux produits dans un but précis. Il s’agit le plus souvent d’être plus compétitif que les concurrents. Pour qu’un nouveau produit se vende, les entreprises doivent tout d’abord communiquer les valeurs du produit et l’intérêt procuré au client. Elles doivent également s’assurer que cet intérêt distingue le produit des autres, si ce n’est le rendre unique, et ne peuvent donc se permettre de simplement répéter ou paraphraser ce qui a pu être dit auparavant. Continuer la lecture de Les enjeux de la traduction automatique

Quand il est difficile de traduire des mots simples

Lorsqu’on traduit, il y a toujours des mots qui nous posent problèmes. On pense d’abord à ceux que l’on ne connaît pas, ou dont le sens nous échappe totalement car ils sont spécifiques à un certain domaine. Il y a aussi les mots qui sont spécifiques à la langue source, et dont l’équivalence directe n’existe pas dans la langue cible.

Cependant, il y a aussi ceux dont le sens nous semble évident à la lecture, mais au moment de traduire c’est le drame : on n’arrive pas à se décider sur quel mot utiliser pour la traduction. Continuer la lecture de Quand il est difficile de traduire des mots simples

Les langues reflètent-elles notre perception du monde ?

C’est une question que les traducteurs peuvent se poser quand ils analysent les différences entre leur propre langue et la langue depuis laquelle ils traduisent. Il arrive souvent qu’il faille changer la catégorie grammaticale d’un mot lorsque l’on passe d’une langue à une autre ; c’est ce que l’on appelle la transposition. Quand les anglais utilisent un verbe pour dire « He strode into the house. », les français préfèrent utiliser un adverbe « Il entra à grand pas dans la maison. ». Continuer la lecture de Les langues reflètent-elles notre perception du monde  ?

MOOC

Biologiste
Informaticien
Médecin
Astronaute
Économiste
Juriste
Mécanicien

La liste présentée ci-dessus présente des métiers différents les uns des autres. Existe-t-il une profession qui inclurait tous ces rôles ?

L’une des propositions est le métier de traducteur. À part d’excellentes compétences linguistiques, il est parfois obligé de réfléchir comme un spécialiste du domaine de la biologie, de l’informatique, de la médecine ou de l’économie.

Comment devenir traducteur-spécialiste ?

L’une des manières les plus efficaces est l’inscription au MOOC.

Qu’est-ce qu’un MOOC ?

C’est une plateforme qui propose de nombreux cours en ligne ouvert à tous (Massive Open Online Course). Plus précisément, les professeurs universitaires du monde entier donnent des cours de haut niveau qui s’inscrivent dans bien des domaines : de la nanotechnologie à l’économie. De plus, les professionnels engagés proposent des devoirs et les corrigent. Le cursus suivi se finit par un examen et un certificat de réussite.

Quels sont les coûts d’un MOOC  ?

La plupart des cursus sont gratuits.

Qu’est-ce que les MOOC peuvent apporter aux traducteurs ?

Étant donné que les traducteurs sont tenus d’avoir des connaissances générales bien approfondies, de tels cursus peuvent éclaircir un certain nombre de domaines de manière efficace et fiable. À l’aide des MOOC, un professionnel peut éviter de grosses erreurs causées par le manque de connaissance sur un domaine spécifique. Finalement, grâce à la multitude de sujets auxquels le traducteur est confronté, il peut également profiter de cette plateforme afin de nourrir des intérêts nouveaux.

Julia Mirecka

Source : http ://blog.go4language.com/2013/05/soif-de-connaissances.html

Choisir une spécialisation : seulement une affaire de goût ?

Dans le blog Thoughts on Translation, une traductrice indépendante relate l’expérience qu’elle a vécue lors d’un entretien dans une agence de traduction. Si elle avait envisagé la plupart des questions qui lui furent posées, elle n’avait en revanche pas prévu de répondre à la question « Quelles sont vos spécialisations ? ». Il est certain que le fait de maîtriser une langue étrangère ne suffit pas pour être reconnu, et la question de la spécialisation doit se poser à un moment ou à un autre, le plus tôt étant le mieux.

Choisir une spécialisation est une étape très importante dans la carrière d’un traducteur. Tout d’abord, il est très probable qu’un traducteur spécialisé dans un ou deux domaines soit plus crédible aux yeux d’un employeur ou d’un client qu’un traducteur « généraliste » qui peut « tout traduire ». Cela entraîne bien entendu une connaissance plus poussée du domaine de spécialisation, une meilleure maîtrise du sujet, et donc bien souvent une meilleure qualité. Cela peut aussi faciliter la recherche de la clientèle cible.

On dit souvent qu’il est beaucoup plus facile de travailler et d’exceller quand on fait quelque chose que l’on aime. Le traducteur devrait donc prendre en compte dans son choix les critères de goût et d’intérêt qu’il porte à un sujet donné. En effet, si le traducteur veut exceller dans un domaine, il doit sérieusement se documenter (lectures, recherches, conférences) et il serait préjudiciable de choisir un domaine avec lequel il n’a aucune affinité. Le but ultime étant tout de même de pouvoir vivre de son métier, attention à ne pas tomber dans l’excès et se diriger vers une spécialisation qui n’apporterait que peu de débouchés professionnels et donc de revenus, de part la rareté de sa demande ou le prix peu élevé de ses traductions. Au moment de choisir une spécialisation, il est tout à fait intéressant pour le traducteur de faire une liste des domaines dans lesquels il ne veut absolument pas travailler. Cela donne un meilleur aperçu de la direction à prendre et des recherches à faire.

Il est aussi important d’évoquer les spécialisations dans lesquelles des recherches documentaires peuvent ne pas suffire, aussi poussées soient-elles. Il est ici question de projets très complexes et denses dans le domaine médical ou financier par exemple. Ce n’est donc pas si surprenant de rencontrer des traducteurs ayant travaillé dans ces milieux là avant de changer totalement de carrière. Pour ceux qui sont passionnés par ces domaines, pas de craintes ! Beaucoup de traducteurs apprennent par eux-mêmes, grâce à des séminaires, des cours en ligne, etc. et acquièrent des compétences au fil du temps, en commençant par prendre en charge des projets plus « généraux » au début de leur carrière.

Pour terminer, la notion de « marché de niche » ne doit pas non plus effrayer le traducteur indépendant. Comme cité dans le blog Thoughts on Translation, le traducteur indépendant n’a besoin de se procurer du travail que pour lui-même, et peut donc envisager de se spécialiser dans un domaine particulier : le recyclage, les énergies renouvelables, la construction automobile ou l’œnologie. La concurrence y est souvent moins rude, et peut donc permettre d’évoluer plus rapidement.

Pauline GAUTHIER

Source : http ://thoughtsontranslation.com/2013/11/18/choosing-your-translation-specializations/

Traducteur – spécialiste en une minute !

« Qu’est-ce que tu fais dans la vie ?

– Je suis traducteur. »

Une question simple, mais seul celui qui y répond se rend compte de la complexité du mot « traducteur ». Justement, que signifie « être traducteur » ? Bien sûr, la réponse dépend de la perspective depuis laquelle on se place. Continuer la lecture de Traducteur – spécialiste en une minute  !

Les rédacteurs techniques bretons jouent les vedettes

Les rédacteurs techniques bretons jouent les vedettes est un article paru dans le journal « le Trégor », mettant en avant un métier plutôt méconnu : celui de rédacteur technique.

Des avions bloqués sur la piste de décollage à cause de sièges éjectables montés à l’envers, des modes d’emploi à s’arracher les cheveux, de mauvaises traductions et des contresens… Sans rédacteurs techniques compétents pour éviter cela, les utilisateurs sont livrés à eux-mêmes et il existe même des risques d’accidents. Continuer la lecture de Les rédacteurs techniques bretons jouent les vedettes