Foi

Un site web multilingue. Voilà un moment que vous ressassez l’idée en vous-même, vous interrogeant sur la rentabilité supposée de l’affaire. Vous manquez de confiance en votre société, craignez l’échec de manière empirique, et vous avez rarement tort à ce sujet. Mais cessez dès à présent de vous torturer l’esprit car la réponse est bien plus simple qu’il n’y paraît : lancez-vous ! L’entreprise pourra, de prime abord, paraître risquée en vertu de l’investissement qu’elle représente, mais n’ayez crainte ! En effet, de nombreuses études ont révélé que les individus ont tendance à accorder une plus grande confiance à des sites rédigés dans leur langue maternelle. Et si de nombreuses études l’ont révélé, cela devient forcément vrai, non ? En outre, disposer d’un site web multilingue confère de multiples avantages.

suite

Un des principaux bienfaits de la plateforme multilingue est l’amélioration de la communication avec vos clients et prospects étrangers (qui l’eût cru ?…). Mettez-vous à leur place : il est bien peu probable, lors de vos pérégrinations virtuelles, que vous réalisiez des achats sur des sites web dont vous ne comprenez pas la langue. La traduction de votre site peut donc vous octroyer une place de choix sur des marchés florissants.

L’expérience utilisateur se trouvera également améliorée via une localisation adéquate. La navigation sera bien plus aisée pour l’internaute si votre site affiche des devises, ou des références culturelles qui lui sont familières. Quant aux unités de mesure, préférez, dans la mesure du possible, le système métrique au système impérial : il serait fâcheux de promouvoir cet outil du démon sorti tout droit du Plan de Molag Bal. D’où l’importance de bannir la politique du modèle unique et de porter une attention particulière à chacune des langues dans lesquelles vous désirez traduire votre site.

La suite logique de tout ceci est une augmentation des ventes de vos produits (décidément les surprises s’enchaînent aujourd’hui…) ! La traduction agissant comme un véritable passeport pour vos produits, ceux-ci pourront librement gagner des marchés étrangers inaccessibles auparavant. Vos ventes, ainsi que vos bénéfices, s’en trouveront donc grandis.

Enfin, vous bénéficierez d’un dernier avantage non négligeable, un meilleur référencement auprès des moteurs de recherches, permettant à votre site de s’approcher des premiers résultats affichés dans le cadre d’une recherche liée à votre domaine d’activité dans une langue donnée.

La combinaison de tout cela permettra à votre entreprise de s’imposer sur de nouveaux marchés, de générer plus de revenus, d’être plus visible sur la toile et d’offrir à vos clients une meilleure expérience utilisateur. Un simple investissement apparaît désormais comme un modeste tribut à payer.

Alors, si vous ne souhaitez pas que votre petite entreprise connaisse le triste sort de la crédibilité de Bernard-Henri Lévy, gisant sous une tombe anonyme non fleurie en quelque cimetière provincial, développez-vous, investissez dans la traduction en vue d’obtenir un site web multilingue flambant neuf, et emparez-vous de ce qui est vôtre, ou devrait l’être !

Victoriae mundis et mundis lacrima, ce qui n’a absolument aucun sens, mais qui conclut plutôt bien cet article.

F.HUYNH-TAN

Source : http ://translatorthoughts.com/2017/01/top-benefits-of-multilingual-websites/

Créer sa propre agence de traduction : quelques clés avant de sauter le pas

L’idée vous trotte dans la tête depuis quelque temps, vous avez acquis plusieurs années d’expérience en tant qu’indépendant et vous vous sentez désormais prêt pour créer votre propre entreprise ? Alors cet article est fait pour vous !

suite

Aujourd’hui, les micro-agences et les auto-entreprises de traduction sont majoritaires sur le marché. Mais intéressons-nous à celles qui ont fait le choix d’avoir des locaux et des salariés à temps plein. Où faut-il s’installer ?  Avec qui travailler ? Quelle stratégie adopter ? Autant de questions qui méritent une étude approfondie, dans un secteur où la concurrence peut être rude…

Ne négligez pas le lieu de votre activité. Tout d’abord, ne vous installez pas dans une ville où les agences de traduction foisonnent, à moins que la ville soit de taille importante et que ces agences soient bien dispersées. Si les concurrents physiques sont trop nombreux, vous risquez d’avoir du mal à vous faire une clientèle, et c’est sans compter les concurrents qui exercent par Internet et qui n’ont pas de bureaux. Vous devez donc choisir un endroit stratégique qui soit à la fois isolé de la concurrence tout en restant facile d’accès mais aussi visible auprès des clients potentiels.

Soyez présent également sur Internet ! Ayez un beau site web, une page sur Facebook, Twitter, LinkedIn ou encore Viadéo. Internet est aujourd’hui le meilleur moyen pour développer votre image et vous faire connaître.

Misez tout sur la qualité de vos prestations en traitant un maximum de projets en interne. Vos traducteurs sont présents dans l‘entreprise chaque jour et c’est ce qui fait votre force. Muni d’une mémoire de traduction et de votre équipe au complet, vous allez pouvoir traduire en réseau, donc de manière collective, et garantir ainsi la cohérence, l’harmonie et, par conséquent, la qualité de vos traductions.

Proposez un large éventail de services. Ne vous cantonnez pas à la traduction/révision. Innovez, démarquez-vous, montrez que vous avez des atouts. Proposez des services d’interprétation, de sous-titrage ou encore de doublage et affichez fièrement vos domaines de spécialisation en grosses lettres.

Proposez un maximum de combinaisons de langues et ne fermez pas la porte aux freelance. Même si vos traducteurs ne couvrent que les langues principales tels que l’anglais, l’allemand, l’espagnol, le portugais ou encore l’italien, faites-vous des alliés du côté des traducteurs indépendants ! Recrutez toujours les mêmes afin de les connaître et surtout de connaître leur manière de travailler. Vous aurez l’impression qu’ils font partie de votre équipe et eux aussi. Rien de tel qu’un partenariat de confiance qui dure dans le temps. En proposant des langues rares ou exotiques telles que le russe, le finnois ou encore le mandarin, vous attirerez les clients.

Équipez-vous  ! Les outils de TAO sont vos amis… MemoQ, SDL Trados, Memsource, OmegaT ou encore DéjàVu, choisissez celui que vous préférez et ne le quittez plus ! Vous traduirez bien plus vite et vous garderez des traces de tous vos projets. N’oubliez pas non plus les outils de PAO, ils vous seront utiles pour vos projets de localisation notamment.

Maintenant que vous avez mis vos idées à plat et imaginé votre projet de A à Z, il ne vous reste plus qu’à trouver des fonds, choisir un statut juridique et concevoir un logo qui vous ressemble !


Sources :

http ://translatorthoughts.com/2016/12/are-you-ready-to-set-up-your-own-translation-business/

https ://tti-network.com/agence-de-traduction-b2b-professionnelle/actualites/229-differences-entre-types-de-societes-de-traduction

Ce qu’on retire des tests de traduction

Les tests de traduction : ces épreuves tant redoutées. Ils peuvent influencer beaucoup de choses car en effet, ce sont des tests. En tant que traducteur, notre niveau est constamment évalué, que ce soit par les agences de traduction qui nous embauchent ou par les clients.
Ces tests sont des échantillons de notre travail, de notre style et de notre savoir-faire, ils disent tout sur notre capacité à traduire, mais également sur notre capacité à gérer le stress. Si vous voulez connaître la composition de ces tests et les aspects évalués plus en détail, n’hésitez pas à aller lire cet article très intéressant sur les secrets des tests de traduction.
Vous passerez par deux types de tests de traduction :
– les tests que vous enverront les agences de traduction lorsque vous postulerez
– ceux envoyés par les clients lorsqu’on vous proposera un projet précis.

Mais avec l’expérience, selon l’auteure de l’article source, vous pourrez retirer des leçons de ces tests de traduction. Ces leçons peuvent être de deux types :

Les leçons sur les agences ou les clients
Grâce aux tests de traduction et à leurs conditions, on peut apprendre beaucoup de choses sur les personnes susceptibles de nous employer. Le contact peut être bon ou mauvais, la personne peut paraître sérieuse ou non (en vous envoyant un test à faire très rapidement, en mettant beaucoup de temps à vous répondre par exemple), ou encore trop exigeante (en vous donnant un test dans un délai irréalisable).

Les leçons sur nous-mêmes
Nous pouvons aussi apprendre beaucoup de choses sur nous-mêmes lors de ces tests, par exemple découvrir qu’un certain type de traduction n’est pas pour nous. Nous pouvons aussi nous découvrir des points forts et des points faibles (domaines de spécialité, type de textes…). Enfin, les tests de traduction peuvent nous être renvoyés corrigés, ce qui est très bien pour apprendre de ses erreurs.

Mélissa Le Danvic–Cilia

Source : http ://linguaenauti.com/2016/01/08/cosa-insegnano-le-prove-di-traduzione/

Comment avoir une traduction de bonne qualité et à un prix abordable ?

Avis à toutes personnes souhaitant s’adresser à un traducteur ou à une agence pour traduire des documents. Si on ne connait pas très bien le monde de la traduction et qu’on ne connait pas les bonnes astuces, le prix d’une traduction peut vite être exorbitant. Continuer la lecture de Comment avoir une traduction de bonne qualité et à un prix abordable  ?