L’importance de la localisation d’applications

De nos jours, trouver quelqu’un qui n’a jamais téléchargé une application est devenu presque aussi rare qu’une personne sans téléphone. Il est possible de s’investir un minimum et d’obtenir un développement mondial quasi immédiat, pourquoi les développeurs d’applications n’en profiteraient donc pas ? Grâce au marché international et via les plateformes tel que l’Apple Store et Google Play, ces créateurs ont la main sur des millions d’utilisateurs autour du monde. Le principal obstacle reste, bien sûr, la langue. Continuer la lecture de L’importance de la localisation d’applications

La traduction instantanée façon Google

            Début janvier 2015, Google a lancé une nouvelle version de son application Google Translate. Désormais, plus besoin de rentrer un mot ou une phrase, l’application se sert simplement de l’appareil photo du smartphone pour identifier le texte à traduire. Continuer la lecture de La traduction instantanée façon Google

À quel point les smartphones sont-ils multilingues ?

Les ventes de smartphones au niveau mondial ont atteint le chiffre record de 301,3 millions de ventes au deuxième trimestre de 2014, dénotant une croissance du marché de 25 % par rapport à l’année précédente. Sur ce marché de la téléphonie mobile, c’est sans grande surprise que l’on retrouve Samsung et Apple en compétition à la tête du classement des ventes, suivis par Huawei, Lenovo et L.G. Ce résultat est cependant à nuancer puisque les autres constructeurs représentent tout de même 47 % des ventes sur le marché. Continuer la lecture de À quel point les smartphones sont-ils multilingues  ?

La localisation, un exercice autrefois difficile

La localisation de sites internet et d’applications était autrefois un travail laborieux. De nombreuses étapes du processus de traduction engendraient des problèmes qui se joignaient aux difficultés déjà existantes. En voici quelques unes. Continuer la lecture de La localisation, un exercice autrefois difficile

Traduction de ON et OFF

Dans le milieu du jeu vidéo ou du logiciel, la traduction des mots ON et OFF peut représenter un véritable casse-tête. En effet, selon le contexte et le nombre de caractères disponibles, plusieurs traductions peuvent être envisagées.

« Activé » et « Désactivé » sont des mots relativement longs et il y a donc de bonnes chances pour qu’ils ne rentrent pas dans l’espace imparti, de plus il faut tenir compte des éventuels accords au féminin et au pluriel qui peuvent rallonger encore davantage le nombre de caractères. Dans la localisation de jeux vidéo, il n’est d’ailleurs pas toujours possible de faire l’accord si la même chaîne de caractères est utilisée dans tout le jeu. Dans ce cas, il faudra trouver une traduction qui convienne dans tous les cas.

Que penser alors de l’option « Activ./Desactiv. » ? Si elle peut paraître pratique, elle n’est sans doute pas l’option préférée du traducteur souhaitant trouver une solution satisfaisante.

Et pourquoi ne pas employer le verbe à l’infinitif « Activer/Désactiver » ?

Afin de démontrer en quoi cette option est un problème, voici ci-dessous un exemple de traduction en français de l’interface Kindle en espagnol :

Mode avion

Activez le mode avion pour désactiver la connexion sans fil                     Désactiver/Activer

Comme on peut le voir grâce à cet exemple, il existe une certaine ambiguïté dans la traduction puisque l’utilisateur doit se demander s’il veut activer l’activation ou la désactiver. Les chances pour ce dernier de se tromper sont donc bien réelles.

Il existe également l’option Allumé/Éteint mais qui ne semble pas réellement adaptée au monde du logiciel.

La solution la plus simple et infaillible est sûrement l’utilisation de « Oui » et de « Non ». Ces mots ne sont pas soumis aux problèmes d’accords en genre et en nombre ni au problème de nombre de caractères. Il s’agit de l’option la plus claire pour l’utilisateur.

 

Amélie Wadoux

Source : http ://algomasquetraducir.com/2013/12/04/como-traducir-on-off-espanol-software-juegos-aplicaciones/