Les traducteurs, des artistes ?

Lors d’une traduction, nous utilisons plutôt nos propres mots. Nous choisissons comment rendre la réelle signification du message du texte en langue originale.Il est alors notre devoir de choisir les termes appropriés à la compréhension de celui-ci. Nous sommes alors « co-auteurs » de cette traduction.

Il en est d’ailleurs le cas lors d’une traduction littéraire. Nous nous efforçons de rendre les émotions et les sentiments afin que le texte n’en perde les couleurs. Cela relève d’un travail autre que la traduction en elle-même, le ressenti du traducteur. Continuer la lecture de Les traducteurs, des artistes  ?