Interprètes et traducteurs  : leur rôle crucial au sein de la crise des migrants

Au cœur de la crise des migrants, la demande de traducteurs et d’interprètes bénévoles avec des combinaisons de langues rares est très importante. Parmi les demandeurs d’asile qui arrivent en Grèce, 80 % sont Syriens ou Afghans et parlent respectivement arabe ou farsi. Dans les groupes  de Syriens, en général issus de la classe moyenne, au moins une personne parle anglais. Les Afghans, eux, viennent plus souvent des campagnes et ne savent pas communiquer autrement que dans leur langue. Les autres 20 % ne parlent aucune de ces langues : l’association Traducteurs Sans Frontières (TSF) reçoit des demandes pour le kurde, l’ourdou, le dari, le pachto, le tigrigna ou encore le français. Des langues auxquelles les bénévoles sur le terrain n’ont tout simplement pas accès. Continuer la lecture de Interprètes et traducteurs   : leur rôle crucial au sein de la crise des migrants

Interprète et traducteur  : deux métiers, deux réalités

Aux yeux du profane, l’interprète et le traducteur sont une seule et même personne. Après tout, ces deux professionnels s’attachent à transmettre un message d’une langue vers une autre : ils doivent donc avoir les mêmes formations, outils et méthodes, n’est-ce pas ? Rien n’est moins vrai.

Continuer la lecture de Interprète et traducteur   : deux métiers, deux réalités

L’interprétation téléphonique : comment ça fonctionne ?

L’interprétation en tant qu’activité professionnelle est née après la seconde guerre mondiale, lors des procès de Nuremberg. Cette activité est donc très récente et surtout peu connue du grand public qui ignore souvent que traducteur et interprète sont deux métiers bien distincts. Continuer la lecture de L’interprétation téléphonique  : comment ça fonctionne  ?