Des étudiants développent un appareil pour traduire la langue des signes en anglais

La technologie de pointe, de nos jours, n’est pas toujours compatible avec l’utilisation d’un clavier. Quand on veut saisir des informations ou faire une recherche sur un ordinateur de bureau ou portable, le clavier est le moyen le plus simple de le faire. On peut taper aussi sur une tablette ou encore, à la limite, un smartphone. Mais cela commence à être un peu compliqué avec la smartwatch ou les consoles de jeu. Les entendants utilisent à ce moment-là la reconnaissance vocale. Cette option n’est pas possible pour les utilisateurs de la langue des signe. Continuer la lecture de Des étudiants développent un appareil pour traduire la langue des signes en anglais

Quel avenir pour l’industrie linguistique ?

Le monde de la traduction a bien évolué depuis quelques années, notamment avec les nouvelles technologies. Aujourd’hui, il est clair que les traducteurs et les traductrices ne pourraient plus se passer de leur ordinateur ni d’Internet, car tout ou presque se passe sur ordinateur, ce qui était loin d’être le cas il y a 20 ans. Ces avancées technologiques ont bien profité au secteur de la traduction, pourtant cette évolution reste trop lente comparée à l’explosion de la demande. Si les entreprises de traduction et de localisation se sont relativement bien adaptées au contexte actuel, on constate toujours une demande croissante en traduction et en localisation, une demande qu’il n’est pas toujours facile de satisfaire au vu du nombre de traducteurs en exercice. Continuer la lecture de Quel avenir pour l’industrie linguistique  ?

Facebook et la traduction

Comme beaucoup d’autres utilisateurs du réseau social, si vous disposez d’un compte Facebook, vous avez pu vous rendre compte de la présence d’une nouvelle application : « Traduire ». L’article publié sur le blog de monsieurtraduction.fr présente cette application de traduction automatique, mise en place et accessible sur les pages Facebook rédigées dans une langue différente de celle de l’utilisateur. Continuer la lecture de Facebook et la traduction