Ce qu’on retire des tests de traduction

Les tests de traduction : ces épreuves tant redoutées. Ils peuvent influencer beaucoup de choses car en effet, ce sont des tests. En tant que traducteur, notre niveau est constamment évalué, que ce soit par les agences de traduction qui nous embauchent ou par les clients.
Ces tests sont des échantillons de notre travail, de notre style et de notre savoir-faire, ils disent tout sur notre capacité à traduire, mais également sur notre capacité à gérer le stress. Si vous voulez connaître la composition de ces tests et les aspects évalués plus en détail, n’hésitez pas à aller lire cet article très intéressant sur les secrets des tests de traduction.
Vous passerez par deux types de tests de traduction :
– les tests que vous enverront les agences de traduction lorsque vous postulerez
– ceux envoyés par les clients lorsqu’on vous proposera un projet précis.

Mais avec l’expérience, selon l’auteure de l’article source, vous pourrez retirer des leçons de ces tests de traduction. Ces leçons peuvent être de deux types :

Les leçons sur les agences ou les clients
Grâce aux tests de traduction et à leurs conditions, on peut apprendre beaucoup de choses sur les personnes susceptibles de nous employer. Le contact peut être bon ou mauvais, la personne peut paraître sérieuse ou non (en vous envoyant un test à faire très rapidement, en mettant beaucoup de temps à vous répondre par exemple), ou encore trop exigeante (en vous donnant un test dans un délai irréalisable).

Les leçons sur nous-mêmes
Nous pouvons aussi apprendre beaucoup de choses sur nous-mêmes lors de ces tests, par exemple découvrir qu’un certain type de traduction n’est pas pour nous. Nous pouvons aussi nous découvrir des points forts et des points faibles (domaines de spécialité, type de textes…). Enfin, les tests de traduction peuvent nous être renvoyés corrigés, ce qui est très bien pour apprendre de ses erreurs.

Mélissa Le Danvic–Cilia

Source : http ://linguaenauti.com/2016/01/08/cosa-insegnano-le-prove-di-traduzione/