La préparation aux entretiens

La présentation

Vous venez de décrocher un entretien ! Félicitation, mais une préparation s’impose

 

Pour cela, il est important que vous ayez fait, en amont, un bilan exhaustif de votre parcours (Moi et mon parcours). Vous devriez également vous être documenté très précisément sur l’entreprise et le poste au(x)quel(s) vous avez postulé (Mon environnement professionnel).

Préparer votre présentation

 

Reprenez tous les documents que vous avez produits au cours de la première partie de ce module, votre CV et votre lettre de motivation et préparez, à l’écrit, un plan de la présentation que vous souhaitez faire lors de l’entretien.

Cette présentation doit contenir des éléments sur : votre parcours (formations et expériences), vos compétences, vos connaissances et vos qualités en lien avec le poste, votre projet professionnel et votre motivation à exercer ce poste dans ce domaine d’activité et dans cette entreprise.

En utilisant ce plan détaillé, entraînez-vous à vous présentez à l’oral en 3, 5 puis 10 minutes. Entraînez-vous seul et/ou devant une ou plusieurs personne(s).

Les critères d’évaluation et les questions

Haut de page

Tout comme vous, le recruteur a des enjeux forts par rapport cet entretien. Il va devoir évaluer, en quelques minutes, si vous êtes le candidat idéal pour le poste. Voici quelques-uns des critères pris en compte dans son évaluation

Sur la forme

⇒ Présentation / Ponctualité
⇒ Expression (orale, écrite)
⇒ Langage non verbal / comportement / posture
⇒ Capacité d’écoute
⇒ Gestion du stress
⇒ Répond aux questions posées

Sur le fond

⇒ Qualité des questions
⇒ Capacité de synthèse / d’analyse
⇒ Personnalité (en adéquation avec le poste)
⇒ Compétences (en adéquation avec le poste)
⇒ Motivations / Projet professionnel
⇒ Connaissances du poste / de l’entreprise

Pour vous aider

En reprenant les éléments de votre bilan et de votre candidature, entraînez vous à répondre aux questions suivantes

Questions fréquemment posées en entretien

Conseils et règles d’or

Haut de page

Avant l’entretien

Si vous ne l’aviez pas encore fait, c’est le moment de vous renseigner sur

  • L'entreprise (site Internet, etc.)
  • Le poste à pourvoir (reprendre l’annonce, la fiche métier, etc.)
  • La personne qui recrute (son nom, son poste et ses responsabilités)

Soignez votre présentation…

Cela peut paraître évident, mais la tenue vestimentaire est très importante. C'est la première chose que l'on voit de vous. Vous avez tout intérêt à choisir votre tenue à l’avance…

  • Classique (tailleur ou pantalon noir pour les femmes, costume pour les hommes)
  • Rien d'excentrique ou de provocant
  • Peu de bijoux et rien de clinquant
  • Des chaussures cirées et propres

                                              …et votre allure :

  • Cheveux coiffés et barbe rasée correctement
  • Dents et haleine fraîches
  • Mains et ongles propres
  • Parfum et maquillage discrets
Le fait d'être "présentable" ne dit pas pour autant une allure déguisée. Soyez vous-même, si vous ne portez jamais de costume (et que le poste ne l'exige pas !) n'en portez pas. Choisissez une tenue qui réponde aux critères ci-dessus mais dans laquelle vous vous sentirez à l'aise.

La veille

Comme en sport, pour les entretiens c'est l'entraînement qui compte. N’hésitez pas à réviser votre préparation et les argumentaires que vous avez construits au cours de ce module. Evitez de rester chez vous à stresser, sortez un peu, pratiquez des activités qui habituellement vous détendent, sans faire d’excès bien sûr ! Si vous le pouvez, repérez les lieux avant afin de trouver plus facilement le jour du rendez-vous.

Le départ

N'oubliez pas d'emporter les documents utiles (CV, lettre de motivation, informations sur le poste, etc.) et bien sûr de quoi noter. Rangez tout cela dans un dossier ou une pochette facile à ouvrir, où vous les retrouverez facilement et sans risque de tout faire tomber. N’oubliez pas votre agenda pour prendre un éventuel autre rendez-vous!

Check-list pour ne rien oublier

L’arrivée et pendant l’entretien

Arrivez au rendez-vous maximum 5 à 10 minutes avant l’heure de l’entretien. Si vous devez avoir du retard la moindre des choses est de prévenir. Coupez votre portable et présentez-vous à l’accueil. Attendez votre interlocuteur patiemment en contrôlant votre attitude. Attendez d’être invité par le/les recruteur(s) avant d’entrer dans la pièce où se déroule l’entretien. Quelqu’un viendra vous chercher, évitez donc de vous absenter.

Lorsque vous entrez, commencez par saluer le/les recruteur(s) et attendez que l’on vous invite à vous asseoir. De même, ne prenez pas la parole avant qu’on vous y ait invité. Vous n’aurez pas forcément réponse à tout immédiatement, vous pouvez donc prendre le temps de la réflexion. Si vous ne comprenez pas le sens d’une question, n’hésitez pas à la reformuler ou à demander un éclaircissement. Vous pouvez également poser des questions pour montrer que vous n’êtes pas passif dans la situation.

Pendant tout l’entretien, soyez conscient que la forme (votre attitude, vos gestes, votre regard…) importe autant que le fond (ce que vous dites). Faites donc attention à votre posture et regardez vos interlocuteurs dans les yeux. Ayez en tête que le/les recruteur(s) doivent passer un bon moment et garder une impression positive de votre entretien. Soyez donc souriant et agréable.

Enfin, ce n’est pas vous qui mettez un terme à l’entretien, c’est au(x) recruteur(s) de vous le signifier. A partir de ce moment, remerciez-le(s) de vous avoir accordé son/leur attention et quittez la pièce en le(s) saluant.

Après l’entretien

Faites le bilan de votre entretien et essayez de dégager, à chaud, les points positifs et ceux à améliorer. Après tout entretien, vous devez faire une relance (comme après l’envoi de votre candidature). Cette relance s’effectue en accord avec ce qui a été négocié à la fin de l’entretien. Si la réponse est négative et si le recruteur est coopératif, il pourra vous indiquer pourquoi vous n’êtes pas choisi. Toutes les critiques peuvent être utiles pour préparer vos prochains entretiens.

Les tests psychotechniques

Haut de page

Il arrive lors d’un processus de recrutement que les recruteurs utilisent des tests psychotechniques. Quels sont-ils ? Que mesurent-t-ils ? Et comment s’y préparer ?

Qu’est ce qu’un test psychotechnique et que mesure-t-il ?

Souvent utilisés en complément d’un entretien, les tests psychotechniques ont pour but d’outiller la prise de décision. Ce sont des supports d’analyse supplémentaires pour les recruteurs, toujours dans le but d’évaluer la concordance entre votre profil et le poste à pourvoir. Ce sont les psychologues qui, dans la plupart des cas, sont en charge de l’analyse de vos tests. Il existe plusieurs catégories de tests

  • Les tests d'intelligence et d’aptitude évaluent vos capacités d’adaptation et votre logique de raisonnement. Ils prennent souvent la forme d’exercices de réflexion, d’observation, de mémoire ou de classement. Les « suites logiques » à compléter en sont de parfaits exemples
  • Les tests de personnalité évaluent vos traits de personnalité et vos comportements probables dans une situation donnée
  • Les tests de connaissances peuvent porter sur différents thèmes (mathématiques, langues, histoire, etc.) et évaluent vos connaissances dans ces domaines précis
  • L’étude graphologique (non validée scientifiquement) tente de cerner votre personnalité par l’analyse de votre écriture. Cette méthode, bien que controversée, est encore fréquemment utilisée par les entreprises et les cabinets

Comment se préparer aux tests psychotechniques ?

Les recruteurs vous informe que vous aller passer des tests ? Ne paniquez surtout pas et restez naturel. La meilleure façon de s’y préparer et de s’informer au préalable sur leurs objectifs. Voici quelques exemples de tests.

  • Le PM38, le D48, le DAT5 et le R85 sont des tests d’intelligence et/ou d’aptitude
  • Le PerformanSe, le 16PF, le SOSIE, le PAPIE, sont des tests de personnalité
  • Le TAT et le Rorschach sont des tests projectifs plus controversés. Ils évaluent également la personnalité mais se basent sur d’autres théories psychologiques que les tests précédents
     

Haut de page