Les candidatures spontanées

La partie cachée de l’iceberg

Le marché caché représente la plus grande part du marché de l’emploi : utilisez-le ! Comment s’y prendre pour exploiter ce marché ? Une des méthodes consiste à effectuer des candidatures spontanées. Seulement prudence ! Même sans descriptif de poste, vous devez adapter vos outils de candidature.

La candidature spontanée offre des avantages certains, autant pour vous que pour les entreprises. Elle vous permet de proposer vos compétences aux entreprises qui vous intéressent et sur des postes que vous identifiez, évitant ainsi la trop grande concurrence. Pour l’entreprise, c’est un gain non négligeable de temps et d’argent puisqu’il n’y a pas d’annonce à passer. De plus, cela leur permet de créer un vivier de candidatures qui seront conservées, classées et réutilisées pour les prochains postes à pourvoir.

Comment effectuer des candidatures spontanées ?

Haut de page

1ère étape : cibler une entreprise

Les entreprises reçoivent des candidatures tous les jours ! Pour vous démarquer il est donc nécessaire que vous adaptiez vos outils de candidature à l’entreprise auprès de laquelle vous postulez. Prenez le maximum d’informations sur votre structure cible afin de coller à ses attentes (secteur d’activité, profils recherchés, enjeux, politique d’emploi, etc.). Pour ce faire, comme pendant l’étape d’exploration et de confrontation à votre environnement (Mon environnement professionnel), vous pouvez visiter les sites Internet des entreprises, lire des revues spécialisées, rencontrer des professionnels du secteur, appeler les structures pour évaluer leurs besoins, etc.

2ème étape : cibler un poste et un destinataire

Evitez les envois de candidatures de masse, les CV sans titre et les lettres de motivation passe-partout. Une fois l’entreprise identifiée, assurez-vous que votre candidature est successible de l’intéresser. Puis, ciblez et postulez à un poste précis auprès d’une personne bien identifiée (responsable du recrutement, directeur des ressources humaines, dirigeant, etc.).

3ème étape : adapter ses outils de candidatures

Candidater c’est communiquer sur votre parcours, votre profil et vos compétences. Lorsque vous rédigez votre CV et votre lettre de motivation dans le cadre d'une candidature spontanée, identifiez votre interlocuteur et utilisez toutes les informations que vous avez pu recueillir pour adapter votre message et soigner l’image que vous souhaitez faire passer. Adaptation et argumentation sont les deux mots d’ordre!

4ème étape : envoyer sa candidature

Pour l’envoi de vos candidatures, plusieurs moyens s’offrent à vous : déposer votre candidature sur le site Internet de l’entreprise (Internet et la recherche d'emploi:  être visible sur Internet), la remettre en main propre, l’envoyer par mail ou l’envoyer par courrier. Il en va de même pour les destinataires, vous pouvez l’envoyer au responsable du recrutement, au service des ressources humaines, au chef de service ou encore au dirigeant. Faites preuve de stratégie et d’adaptation dans vos moyens de communication, faites des recherches et identifiez au maximum vos interlocuteurs.

5ème étape : effectuer le suivi des candidatures

Une fois votre candidature envoyée, n’hésitez pas à téléphoner une dizaine de jours après pour effectuer le suivi de votre candidature et relancer votre destinataire. A cette occasion, vous pouvez demander où en est votre candidature, évaluer les besoins de la structure et rappeler votre motivation pour le poste. Etre en recherche d’emploi c’est être en veille constante sur son environnement. Restez actif, organisez vos démarches et effectuez le suivi de vos actions. La partie « L’envoi et le suivi de mes candidatures » est entièrement consacrée à la méthodologie inhérente à la recherche d’emploi.
 

Haut de page