Sessions programmées

décembre 2017

  • Iramuteq : approfondissement   (18/12/2017)
    Objectifs :

    • Approfondir la connaissance et la pratique d’Iramuteq, outil de statistique lexicale

    • Maitriser certains paramétrages avancés de l'outil

    • Parvenir à produire et à interpréter de manière autonome des résultats sur ses propres corpus et problématiques de recherche.

    Programme :

    • Rappel synthétique des principales fonctionnalités du logiciel et du parcours interprétatif classique d'un corpus textuel (1h)

    • Présentation par les participants de leur problématique de recherche et corpus respectifs (30mn-1h)

    • Travail d'analyse sur les corpus, sous forme d'atelier encadré mettant en pratique le parcours interprétatif précédemment présenté. Approfondissement éventuel de fonctionnalités selon les problématiques individuelles des stagiaires (4h-4h30)

    Public : Enseignant du supérieur, chercheur Doctorant

janvier 2018

  • Travailler avec LateX : initiation   (11/01/2018 - 12/01/2018)
    Objectifs :

    - Découvrir et savoir utiliser le langage LateX pour pouvoir ensuite travailler en autonomie avec cet outil.

    Programme :

    LateX est un outil de création de documents, tels des publications ou des thèses, permettant un rendu typographique de qualité professionnelle. LateX est largement utilisé dans les milieux scientifiques comme outil de rédaction de publications. Il intègre la gestion des références bibliographiques et c'est également l'outil de référence pour la rédaction de très grands documents (thèses, livres).



    La première journée permettra d'acquérir les bases du langage LateX.



    La seconde journée abordera :




    • la gestion des références bibliographiques sous LateX

    • la migration de références bibliographiques à partir d'EndNote ou Zotero sous LateX

    • l'utilisation de la classe LateX Beamer destinée à créer des diaporamas ou présentations

    • l'utilisation avancée de LateX

    Public : Enseignant du supérieur, chercheur Doctorant Professionnels de l’information

  • L’utilisation de ressources numériques par le chercheur : les conditions à respecter   (22/01/2018)
    Objectifs :

    Apporter des réponses concrètes aux questions juridiques auxquelles est confronté le chercheur qui souhaite exploiter des ressources numériques (textes, vidéos, images, etc.) pour l’élaboration de ses travaux (thèse, article, colloque, cours, etc.).

    Programme :

    • Identification et présentation des différentes règles à respecter : droit de la propriété intellectuelle (droit d’auteur, droit des bases de données, droit des marques), droit au respect de la vie privée (droit à l’image des personnes et des biens)

    • Identification des ressources numériques protégées par le droit d’auteur : quels sont les textes, les images, les vidéos protégés par le droits d’auteur ? Quelles sont les critères de protection d’un contenu par le droit d’auteur ?

    • Présentation des conditions d’utilisation d’une ressource numérique protégée par le droit d’auteur : faut-il obtenir une autorisation pour reproduire des contenus numériques dans mes travaux de recherche ? A qui dois-je m’adresser ? Comment rédiger une demande d’autorisation ? Quoi faire si l’auteur ne répond pas ? Quoi faire si l’auteur est introuvable ?

    • Identification des exceptions au droit d’auteur : dans quelles circonstances puis-je exploiter une ressource numérique sans l’autorisation préalable de son auteur ? Qu’est-ce que l’exception pédagogique ? Combien de lignes ou d’images puis-je reproduire au nom de l’exception de courte citation ?

    • Présentation des conditions à respecter lorsque l’image ou la vidéo que l’on souhaite utiliser représente une personne ou un bien : la diffusion de l’image d’une personne est-elle toujours soumise à autorisation ? Le propriétaire de l’image d’un bien peut-il s’opposer à l’utilisation de l’image de ce bien ?

    Public : Enseignant du supérieur, chercheur Doctorant

  • L’ouverture des données de la recherche : quelles conséquences juridiques pour le chercheur ?   (22/01/2018)
    Objectifs :

    Ces dernières années, les textes destinés à promouvoir l’ouverture des données de la recherche se sont multipliés, tant au niveau international que national. Ainsi, la France n’a pas été épargnée par ce mouvement comme en atteste l’adoption récente de la loi pour une République numérique du 7 octobre 2016 dont plusieurs dispositions visent à favoriser le libre accès des résultats et des données de la recherche.



    L’objectif de la formation est de revenir sur le cadre juridique de l’ouverture des données de la recherche et d’apporter des réponses concrètes aux chercheurs qui souhaitent ouvrir leurs données : quelles obligations doivent-ils respecter ? Quelles garanties leurs sont offertes?

    Programme :

    • Présentation des modalités d’ouverture des données de la recherche : quelles différences entre la publication dite « voie d’or » et celle dite « voie verte » ? La diffusion en libre accès des données de la recherche peut-elle être imposée au chercheur? Est-ce une obligation ?

    • Identification des conditions à respecter par le chercheur qui souhaite ouvrir ses données : une autorisation de l’Université et/ ou de l’éditeur est-elle nécessaire ? Peut-on m’interdire de publier mes données en libre accès ?  Faut-il respecter un délai d’embargo ? Quelle version de ma publication ai-je le droit de diffuser en libre accès ?

    • Présentation des garanties offertes au chercheur qui souhaite ouvrir ses données : quelles sont les conséquences d’une diffusion de mes données en libre accès au regard du droit d’auteur ? La diffusion en libre accès implique-t-elle une renonciation à mes droits d’auteur ? Comment diffuser en libre accès tout en préservant  mes droits ?

    Public : Enseignant du supérieur, chercheur Doctorant

  • Optimiser l'utilisation de sa base de données avec SQL - Premiers pas avec SQL   (23/01/2018 - 24/01/2018)
    Objectifs :

    - Découvrir et prendre en main son environnement SQL

    - Comprendre le schéma d'une base et des tables

    - Écrire des requêtes SQL pour extraire des données

    - Écrire des requêtes SQL pour mettre à jour la base

    - Extraire les informations de plusieurs tables

    - Assimiler les fonctions standards du langage SQL

    Programme :

    Pourquoi se former au langage SQL quand on n'est pas informaticien? SQL va vous permettre de croiser des données complexes ainsi que d'automatiser des tâches. Les composants du langage vous permettent de :




    • d'organiser les données en définissant les éléments d'une base de données relationnelle (tables, colonnes, clefs, index, contraintes...),

    • manipuler des données (insertion, suppression, modification, extraction…),

    • gérer des droits d'accès aux données (acquisition et révocation des droits),

    • gérer des transactions



    A partir de requêtes comportant des mots clés et des paramètres pouvant être des identificateurs (de tables, de requêtes, d'enregistrements) ou des expressions, l'administrateur d'une base va pouvoir exploiter ses données en profondeur.

    Ce stage d'initiation mêlant apports théoriques et travaux pratiques tout au long des 2 jours vous permet d'appréhender la syntaxe de SQL et d'acquérir de bonnes méthodes pour structurer vos requêtes.




    • Modélisation d’une base : des données à la structure ; étude de cas ; généralisation ; codification et contrôle de qualité

    • Du modèle conceptuel au modèle relationnel : niveau de modélisation ; relation entre les tables ; valider la modélisation

    • Langage SQL : principales opérations et éléments du langage ; fonctions scalaires et d’agrégation

    • Création de bases de données sur machine

    • Implémentation d’une base de données : stratégie de l’implémentation ; erreurs courantes ; applications

    • Importer les données : présentations de solutions ; à la main ; ligne de commande ; scripts ; outils graphiques

    • Exporter les données : présentations de solutions ; à la main ; ligne de commande ; scripts ; outils graphiques

    Public : Enseignant du supérieur, chercheur Doctorant Professionnels de l’information

février 2018

  • Nettoyer et enrichir ses données avec OpenRefine   (15/02/2018)
    Objectifs :

    - Diagnostiquer et nettoyer sa base de données



    - Améliorer les flux d’alimentation de données



    - Produire des règles de gestion d’intégration des données



    - Prendre en main OpenRefine

    Programme :

    Vous disposez de données sous différents formats et standards? vous constatez des erreurs de saisie, voire des données manquantes? Le travail de reprise de données peut être fastidieux. Compatible avec Linux, Mac et Windows, OpenRefine va vous permettre de manipuler facilement de grandes quantités de données.

    OpenRefine permet d'effectuer des opérations de nettoyage en masse, mais aussi d'explorer des jeux de données, de convertir les données d'un format à un autre, d'appliquer des transformations cellulaires de base et avancées, de filtrer et de créer un partitionnement des données avec des expressions régulières, d'extraire des entités nommées sur des champs de texte intégral. Si l'interface est en ligne, toutes les données restent stockées en local. Ex Google Refine, OpenRefine est désormais un outil open source, toujours disponible gratuitement.




    • Les données : codification ; contrôle de qualité ; erreurs courantes dans la manipulation

    • Alimenter une base de données : vue d’ensemble ; préparation des données

    • Formater des données avec OpenRefine : introduction ; installation ; processus général par l’étude d’un cas pratique ; fonctionnalités

    • Un projet de A à Z par la pratique



    Sous réserve du temps disponible, les participants qui le souhaitent pourront s'exercer sur leurs propres données, mais l'objectif du stage reste de rendre les participants autonomes pour qu'ils puissent ensuite traiter leurs données.



    Installer OpenRefine : https://github.com/OpenRefine/OpenRefine/wiki/Installation-Instructions Voir des démos : http://openrefine.org/index.html .



    Intervenant : Responsable des développements logiciels et bases de données de l'UMR "Génomique Intégrative et Modélisation des Maladies Métaboliques" et membre du comité de pilotage du réseau Min2rien, Stefan Gaget a développé une expertise dans les bases de données et les chaînes de traitements des données, le langage Perl, les outils collaboratifs et le développement de sites web.

    Public : Enseignant du supérieur, chercheur Doctorant